Informatique et Internet

  • Arnaques sur internet: 30.000 plaintes en 10 jours pour des mails suspects!

    Le Centre pour la cybersécurité pour la Belgique (CCB) demande à nos concitoyens de lui envoyer, via internet, tous les mails qu’on ne trouve pas très « réglo ». Le succès est inespéré.
    La protection du consommateur est primordiale pour le Centre : « Une étude européenne prouve que près de 9 % de l’ensemble des internautes belges ont été victimes de fraudes sur internet, notamment via le procédé de phishing, et ont perdu de l’argent. Ce sont des données européennes de 2015, alors que la moyenne européenne est de 2 % », nous dit Andries Bomans, responsable communication.

    Le phishing, c’est quoi ? « Le phishing ou hameçonnage est une technique utilisée pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d’identité ou de voler de l’argent », poursuit notre interlocuteur.

    Le 2 octobre dernier, le CCB a lancé une grande campagne. Mais pas seulement de prévention. Elle a demandé aux Belges de signaler les mails suspects… que vous et moi, nous recevons en masse tous les jours. Via suspect@safeonweb.be. Et ça cartonne ! En 10 jours, le centre a reçu… 30.000 messages, de plaintes.
    Dossier complet à lire dans la Meuse digitale

    Comment se protéger?
    Deux sites à découvrir et à utiliser:

    https://www.safeonweb.be/fr/quest-ce-que-suspectsafeonwebbe

    capture ecran 2017-10-25 à 10.38.49.jpg

     

    capture ecran 2017-10-25 à 10.41.58.jpg

    Cybersimple.be, l’initiative de Google et Test Achats, a publié cette semaine 10 conseils utiles pour aider les consommateurs à mieux combattre le phishing. Ils soutiennent ainsi la campagne d’octobre du Centre pour la Cybersécurité Belgique. Découvrez ces astuces sur cybersimple.be.

    www.cybersimple.be

  • Tinlot. Nouvelle initiation à l'informatique pour les seniors (10 places en septembre et en octobre)

    capture ecran 2017-08-10 à 19.38.14.jpg

  • Aidez les détenteurs de carte PAY&GO à s’identifier ! Rappel des procédures pour les cartes prépayées

    Suivant l’arrêté royal du 27/11/2016 et en application actuellement, toutes les cartes prépayées en Belgique doivent désormais être identifiées. 


    Suite à 
    cette obligation légale, Proximus a pris toutes les mesures nécessaires afin d’informer les utilisateurs de cartes Pay&GO à s’identifier. 

Cependant, il semblerait que certains habitants ne soient pas encore au courant de cette obligation : les personnes âgées et isolées ou encore les personnes ayant oublié qu’une carte prépayée peut se trouver également dans un système d’alarme, ascenseur, tondeuse, voiture,… .

    capture ecran 2017-06-17 à 12.38.22.jpg
    Consultez le site de votre opérateur, dans ce cas, Proximus (Pay&Go)

    


    Depuis le 29/05, toutes les cartes non-identifiées ont dû être bloquées. Une fois la carte bloquée, les utilisateurs ne peuvent plus ni émettre, ni recevoir d’appels et de SMS. C’est pourquoi nous nous tournons vers vous et vous demandons d’utiliser tous vos moyens de communication pour aider vos citoyens à s’identifier, ceci dans le souci d’éviter qu’ils ne soient pas en mesure d’appeler en cas d’urgence.
    

Dès qu’ils se seront identifiés,
     leur carte sera débloquée. Toutes les cartes qui n’auront pas été identifiées avant le 7 septembre 2017 seront définitivement et irrémédiablement désactivées. 

Pour identifier une carte prépayée, c’est très simple : il suffit de se rendre sur www.proximus.be/identifier ou dans un Proximus center. 
    Si cet avis est destiné aux clients Pay&GO de Proximus, il en va de même pour tous les autres opérateurs de téléphonie mobile. Il vous suffit de consulter leur site Internet pour connaître la procédure à suivre.

  • Internet. Les Belges imprudents en ligne

    65% des Belges déclarent ne savoir que peu de choses, voire rien du tout, sur la sécurité en ligne, car celle-ci est «difficile à comprendre», selon une étude menée par le bureau Gfk pour le compte de Google et Test-Achats.
    Il s’agit de l’un des constats qui a incité le géant internet et l’association de défense des consommateurs à lancer mercredi une campagne portée par un site (cyber-simple.be) visant à sensibiliser les internautes.

    2998487517.jpg
    Les formations "mobitic" à Tinlot affichent toujours complet et répondent visiblement à une forte demande


    Ce manque de connaissance ne résulte pas d’un manque d’intérêt: 41% des 1.009 personnes sondées voudraient renforcer leur sécurité en ligne, mais ignorent comment s’y prendre… (La Meuse du 16 mars)

  • Moins d'un Belge sur 3 utilise encore le bottin papier

    Moins d’un Belge sur trois utilise encore les versions papier des Pages d’or et Pages blanches. Volumineux, non écologique voire inutile, depuis l’arrivée de sa version numérique, les adjectifs ne manquent pas pour qualifier le traditionnel bottin papier.

    Selon Truvo Belgium, entreprise éditrice des annuaires, la distribution à domicile a également baissé durant les six dernières années : 3 millions en 2010, 2,8 millions en 2011 et 2,2 millions cette année. Pour Christophe Batens, porte-parole de l’entreprise, «c’est une évolution normale ! Avec l’arrivée d’internet, les gens préfèrent de plus en plus consulter l’annuaire sur l’ordinateur ou sur mobile. D’ailleurs, aujourd’hui, presque 80 % de nos activités sont digitales. En 2010, c’était 50 %. »

    capture ecran 2016-01-20 à 17.53.36.jpg
    On pourrait croire que les Belges ont délaissé le poste fixe au profit de la téléphonie mobile.
    Pas exactement. Les lignes fixes n’ont pas disparu.

    MOINS DE LIGNES FIXES
    Selon les chiffres de l’IBPT, elles sont passées 4,8 millions de lignes en 2006 à 4,5 millions en 2014. Une très faible diminution qui s’explique par les offres groupées (télévision, internet, téléphonie fixe et mobile) souvent plus intéressantes pour le portefeuille. Par contre, leur utilisation diminue plus fortement. En 2006, les lignes fixes ont fonctionné durant 15 milliards de minutes contre 10,6 milliards en 2014 : une baisse d’utilisation de presque un tiers ! Bottin papier et lignes fixes semblent être les vestiges d’une époque révolue.
    Pour ceux qui ne veulent plus recevoir le bottin, rien de plus simple. Un lien en bas à gauche de la page d’accueil de pagesdor.be permet de s’en passer en renseignant son adresse et informations personnelles.
    SIMON MEWISSEN (La Meuse du 18 février)

  • Tinlot, les 50+ ont leur page facebook

    Suite à l'enquête menée auprès des aînés à Tinlot, des séances d'initiation à l'informatique et diverses formations ont été initiées. Elles connaissent un franc succès et pour s'entrainer à communiquer, l'idée d'une page facebook a fait son chemin. Elle est maintenant publiée depuis la mi-février. Afin d'éviter toute dérive possible, il faut bien entendu demander l'accès pour faire partie du groupe.

    capture ecran 2016-03-14 à 10.49.40.jpg

    Le Facebook « NEW AGE TINLOT » est une plate-forme créée par Karin Borremans et alimentée à l’intention d’un public cible 50+. Elle sert de relais pour de nombreuses d’informations, elle permet d’échanger et de rencontrer des personnes intéressantes.
    L'objectif est aussi de tisser un réseau de « bonnes adresses » ou de « bons plans ». Cette plate-forme est indépendante, apolitique et n’émet pas de jugement.
    Elle peut  servir à rappeler certaines dates ou des événements programmés . Chacun est libre de venir y puiser des informations  de façon rapide et conviviale.
    facebook Newage Tinlot

    capture ecran 2016-03-14 à 10.56.51.jpg
    Un lieu d'informations et d'échanges pour les 50+

  • Tinlot, reprise des cours informatiques

    Le 27 janvier, au local Intergénérationnel, Pierre et Philippe, de l’équipe « Mobi’TIC » se retrouvaient parmi un groupe de 10 aînés prêts à en découdre avec le maniement des « mails » et autre « SKYPE ». Ces nouvelles sessions de formations, toujours à l’initiative de la Commune et avec l’appui logistique de la Province de Liège affichaient un joyeux « complet », tout comme celles de l’année dernière.
    Volontairement restreints à  10 maximum pour un suivi encore plus personnalisé, ces sessions étalées tout au long de l’année 2016 répondent à une attente de plus en plus pointue du public cible (50+) : PICASA pour les retouches photos et composition d’albums, YOUTUBE pour le partage de fichiers et vidéo ou simplement une programmation d’une visite ou d’un voyage. (GOOGLE MAPS,…). Un câble pour le WIFI a également été tiré dans ce local afin de permettre une meilleure et plus rapide connexion.

     

    capture ecran 2016-02-03 à 14.48.02.jpg

    Internet n’a jamais aussi bien rempli son rôle de « réseau social »…

    Les sandwiches de la « Cuisine du jour » généreusement partagés sur le temps de midi ont complétés délicieusement ce moment de convivialité, de divertissement et, bien entendu, de découvertes ! Adresses échangées, entraides entre voisins et familiarisation avec ce merveilleux outil qui peut nous rendre bien des services et nous faciliter grandement la vie.
    Bien (in)formés, avec un langage adapté par des professionnels pédagogues, les aînés sont maintenant armés pour ne pas tomber dans les pièges de la toile et n’en tirer que les aspects positifs.
    Rendez-vous est pris pour le mercredi 17 février, avec : FACEBOOK, (complet) et TWITTER.

    Renseignements et inscriptions :
    K. Borremans : 085/830 935 (tous les matins sauf mercredi) ou karin.borremans@tinlot.be

  • Piratage informatique: portez plainte!

    Régulièrement de nombreuses personnes sont victimes d'un piratage informatique. Le dernier en date à épinglé s'est produit à Ferrières.

    capture ecran 2015-07-31 à 16.04.51.jpgDe nombreux Ferrusiens ont reçu un étrange e-mail de la part de leur échevin des finances, Yvon Rollin. Celui-ci stipule qu’il se trouve au Burkina Faso et que, victime d’un vol, il a besoin d’argent. En réalité, il n’en est rien ! L’homme politique a été la cible d’une arnaque informatique. Prudence !
    Il a bien sûr porté plainte auprès de la police. Il a également envoyé une plainte et signalé le méfait à Yahoo, qui gère sa boîte e-mail. «Ils m’ont répondu qu’ils allaient faire une enquête et faire le nécessaire pour que je récupère l’accès à mon compte. On verra… Pour l’instant, tout cela est un peu au point mort. Mais, en tant qu’échevin, c’est très embêtant. Toute personne qui veut me contacter, pour la commune ou d’un point de vue personnel, passe par cette adresse ! J’espère vraiment que personne n’est tombé dans le panneau », a-t-il conclu.
    EMILIE DEPOORTER (La Meuse du 31 juillet)

    LES CONSEILS DE LA POLICE
    Allez porter plainte, même si on ne retrouve pas les auteurs

    Ce type de piratage, appelé « cheval de Troie », est malheureusement devenu monnaie courante de nos jours. Mais, régulièrement, de nombreuses personnes, souvent plus âgées ou esseulées, tombent dans le panneau de ce type d’arnaque ! Si vous êtes victime d’un tel incident, avant toute chose, n’hésitez pas, comme Yvon Rollin, à porter plainte à la police. «L’affaire sera transmise à la Computer Crime Unit qui, elle, va nous apporter un appui technique face à cette affaire », explique le commissaire René Durieux, directeur des opérations au sein de la zone de police du Condroz. «On est assez démuni face à ce type de fait car, il y a de fortes chances qu’on ne retrouve jamais vraiment les auteurs de l’escroquerie, qui peuvent venir de Russie, de Chine ou d’ailleurs… Ce n’est pas évident à traiter. Il n’empêche, une plainte peut vous mettre à l’abri au cas où il se passe quelque chose par la suite, que vous puissiez montrer un numéro de P.-V. et vous protéger en cas de problème. »
    Enfin, afin d’éviter de tels désagréments, le commissaire conseille également de se montrer particulièrement attentif aux pièces annexes liées aux emails. «Quand on voit ‘exe’ dans une extension, comme vous pouvez avoir ‘jpg’ ou ‘doc’, il faut toujours se méfier. Si vous connaissez la personne qui vous envoie ce message, appelez-le toujours pour voir s’il vous a envoyé quelque chose de spécial. Si non, effacez tout de suite car, une fois ouvert, le programme va s’exécuter tout seul et se télécharger à votre insu ! Il vaut mieux faire preuve de trop de prudence. » l E.D. (PHN/DR)

  • Succès de foule pour la première journée d’initiation informatique « Découvrir le Monde des Tablettes Numériques ».

    DSCN2411.JPG

    Succès de foule pour la première journée d’initiation informatique «Découvrir le Monde des Tablettes Numériques». C’est une trentaine de jeunes âgés de plus de 60 ans qui se sont réunis pour découvrir le monde des tablettes ce lundi 23 mars à l’Espace Intergénérationnel de Tinlot.
    Par curiosité ou réel intérêt, ils ont bénéficié des explications  adaptées de l’équipe d’animateurs professionnels MOBITIC tout au long de la journée.  Avec patience et logique, ils ont découvert un univers qui, pour certains, leur était encore parfaitement inconnu en début de journée.
    À la fin du module, les tablettes et les différents systèmes d’exploitation  (Androïd, iOS ou Windows) n’avaient plus aucun secret pour eux !

    capture ecran 2015-03-29 à 13.18.53.jpg

    De haut en bas, le groupe du matin et celui de l’après-midi.
    Dorénavant, s’ils  désirent effectuer un achat intelligent, ils ont toutes les cartes en main : ils savent maintenant ce qui leur convient le mieux. Ils ont une idée générale des possibilités de ce magnifique outil : naviguer et faire des recherches sur Internet, consulter, recevoir et envoyer des mails, utiliser un traitement de texte, un tableur, un agenda,  prendre des photos, filmer, écouter de la musique, visionner un film, jouer, lire des livres,…  il s’agit donc d’utilisations simples et quotidiennes, pour lesquelles la possession d’une tablette peut faciliter la vie ! En effet, plus besoin d’être assis devant son PC…

     capture ecran 2015-03-29 à 13.20.59.jpg

    Après la « théorie », des petits groupes ont été formés pour manipuler les différents modèles et découvrir avec quelle facilité l’écran tactile est intuitif et facile d’utilisation.  Des tableaux récents comparatifs leur ont été remis ainsi qu’un petit aide-mémoire bien pratique.
    En quelques heures, de futurs passionnés ont vu le jour et rendez-vous est pris pour la suite des initiations prévues les 4 mai et 29 juin prochain (COMPLET)
    Un grand merci à toute l’Equipe MOBITIC ! Karin Borremans

  • Tinlot, modules d'initiation à l'informatique. Présentation le 28 février à 16h.

    capture ecran 2015-02-11 à 09.30.47.jpg
    Inscription et transport via le Tinlobus, voir les articles précédents

  • Devenez animateur bénévole Mobi'TIC

    capture ecran 2014-12-28 à 09.29.07.jpg

    Mobi’TIC est un projet de la Province de Liège qui propose des séances d’initiation à l’utilisation d’Internet et des technologies numériques à destination des seniors, en partenariat avec de nombreux acteurs locaux.
    Au programme : la découverte des nombreuses possibilités offertes par Internet qui facilitent la vie quotidienne (messagerie électronique, réseaux sociaux, commande de courses en ligne, organisation d’un voyage, gestion de photos,…).
    Envie de vous lancer ? Nous vous proposons de participer à une formation d’une journée. A cette occasion, nous vous présenterons en détails notre projet, sa philosophie et ses objectifs, le cadre légal du volontariat et l’organisation pratique de nos activités. Vous serez également formé aux principes fondamentaux de l’animation d’un groupe d’adultes. La réussite de cette formation vous permettra d’être reconnu comme animateur officiel au sein de notre réseau d’animateurs bénévoles.

    capture ecran 2014-12-28 à 09.31.04.jpg

  • La fin des cabines téléphoniques, d’ici 2015, elles auront toutes disparu. À Huy-Waremme, il n’en reste plus que 111

    Capture d’écran 2014-04-09 à 21.39.20.png

    18.000
    C'est le nombre de cabines téléphoniques recensées dans le pays en 1997. En juin 2013, il n’y en avait plus que 3.834, soit 166 rien que pour l’arrondissement de Huy-Waremme. En un an, ce nombre a encore chuté pour passer à 111.
    En règle générale, ces cabines téléphoniques étaient situées à des endroits centraux, comme les gares, à proximité des maisons communales, dans les hôpitaux, sur les parvis des églises, etc.
    15 heures/mois
    C'est l’utilisation moyenne des cabines en 1997. En 2003, cette utilisation était de 6 heures. En 2009, elle n’était plus que de 16 minutes, soit deux minutes de plus qu’en 2012.
    1.000
    Le nombre de cabines qui sont fréquentées moins d’une fois par mois.
    500
    Le nombre de cabines téléphoniques qui sont utilisées moins de 7 minutes par mois.
    Extrait de l'article de M-Cl. G, dans La Meuse du 9 avril 2014.

    Capture d’écran 2014-04-09 à 21.47.31.png

  • Piratage informatique

    95060285_alerte1.jpgVendredi après-midi, nous avons été victimes d'un important piratage informatique. L'adresse mail utilisée pour ce blog, ainsi que pour le privé, a été utilisée frauduleusement. Un message a été envoyé à tous nos contacts pour demander de l'argent. Rassurez-vous tout va bien, mais nous n'avons pu réceptionner ni envoyer aucun mail depuis vendredi 13h. Tout sera cependant remis en ordre dans le courant de la semaine prochaine.

    En attendant, et pendant quelques jours, vous pouvez utiliser l'adresse mail suivante:  louviaux@gmail.com, les SMS et le 0475 51 64 94.
    avec-ces-alertes-google-google-entend-ameliorer-la-securite-de-sa-messagerie-et-surtout-mettre-en-garde-ses-utilisateurs-sur-les-origines-des-cybertattaques_48990_w250.jpg
    Merci à tous ceux qui nous ont prévenus par téléphone. Si vous avez envoyé des documents ou des messages qui demandent un suivi, renvoyez-les à cette adresse mail provisoire.
    Méfiez-vous donc si vous avez reçu un tel mail et n'hésitez pas à prévenir la police si vous deviez être dans la même situation. Excepté un petit décalage dans la parution des articles prévus, il n'y aura pas de conséquences pour le Blog de Tinlot. Merci de votre compréhension et bon Week-end!

  • Jeudi 6 février, St Gaston, Journée Mondiale sans GSM

    Capture d’écran 2014-02-03 à 18.30.35.jpeg
    Pour en savoir plus:  Journée mondiale   www.mobilou.info