Logement, immobilier

  • GAL. Conférence: logement et Seniors. Les enjeux du vieillissement. 27 sept. 19h30

    capture ecran 2018-09-11 à 09.24.36.jpg

  • Module "Mon logement" : invitation à tous !

    Module -Mon logement.jpg

    Dans ce module, nous parlerons du bien-être dans son logement, nous travaillerons également l’hygiène de celui-ci, comment faire ses nettoyants naturels, visite d'un logement témoin,...
    Ce module est ouvert à tous, donc n'hésitez pas à diffuser l'information.
    Nous pouvons également organiser le transport pour les personnes qui n'ont pas de moyen de locomotion.
     
  • Immobilier. Tinlot dans le "Top 3" des communes les plus chères de la Province de Liège !

    Immobilier. La Province de Liège affiche une santé de fer !
    Extrait du numéro Spécial Immo: où acheter.
    Le vif numéro 10 de mars 2018

    capture ecran 2018-04-13 à 00.18.01.jpg
    Photo Google Maps

    Le numéro spécial du Vif consacré au prix de l'immobilier (maisons, appartements, terrains) cite Tinlot dans les prix les plus élevés concernant le prix médian des maisons d'habitation:

    Le Top 3 des communes les plus chères en Province de Liège

    ...« Les prix restent élevés le long des axes routiers E40 et E42. Le trio des communes les plus chères est mené par Aubel (plateau de Herve) avec un prix médian de 264.500€ devant Tinlot (255.000€) et Nandrin (247.500€) au coeur du Condroz.
    Côté moins cher on tombe à 97.500 (Burg-Reuland), 112.000 (Bullange) et 119.500 (St Nicolas) Amay 145.000, Huy 150.000, Clavier 192500, Modave 155.000. 

  • Batibauw: deux nouveautés importantes pour les Wallons

    Pour tous ceux qui veulent profiter des conditions "Batibauw" pour rénover ou construire, voici deux nouveautés importantes proposer par la Wallonie.

    La Société wallonne du crédit social (SWCS) vous propose des prêts pour l’achat et/ou la rénovation de votre logement.
    Vous trouverez toutes les explications dans le nouveau prospectus d'application depuis le 01/01/2018

    capture ecran 2018-02-27 à 17.18.13.jpg
    Téléchargez ici

    Qu'est-ce que l'Accesspack?
    Qu’est-ce que le Rénopack et l’Écopack ?

    capture ecran 2018-02-27 à 17.25.26.jpg

    Les primes Energie et Rénovation revues à la hausse !

    Les montants des primes "Rénovation" et "Énergie" sont revus à la hausse. Objectif: vous encourager à les utiliser pour assainir votre logement et répondre plus efficacement aux défis énergétiques!

    Les moyens mis à votre disposition par la Wallonie pour vous aider à rénover et améliorer l'efficacité énergétique de votre habitation sont sous utilisés actuellement. C'est pourquoi les montants de plus d'une dizaine de primes aux particuliers favorisant les économies d'énergie et la rénovation des logements sont augmentés sensiblement. Sont également revues à la hausse les superficies pouvant être concernées par les travaux faisant l'objet d'une prime.

    capture ecran 2018-02-27 à 17.25.39.jpgLes nouveaux montants entreront en vigueur le 1er mars 2018 . Le système de majoration des montants de base en fonction des catégories de revenu et en fonction de la réalisation de travaux simultanés reste d'application. La procédure administrative ne change pas non plus, n'oubliez donc pas d'envoyer un avertissement préalable avant de commencer vos travaux!

    Et, bonne nouvelle, cette décision ne concerne pas seulement les travaux futurs. Pour bénéficier des primes, l'introduction de la demande doit être effectuée dans les quatre mois suivant la facture finale. Les factures datées après le 1 er novembre 2017, pourront bénéficier de ces nouveaux montants pour autant que les demandes soient reçues à partir du 1 er mars 2018 et que les travaux aient fait l'objet d'un avertissement préalable.

    Grâce aux primes, il est possible d'améliorer le confort de son logement tout en réduisant sa facture énergétique. De son côté, la Wallonie fait un pas de plus vers l'atteinte des objectifs énergétiques fixés par l'Europe.

    Informations sur les primes "Énergie"
    Informations sur les primes "Rénovation"

  • Soheit-Tinlot. 40 riverains à la réunion du projet de lotissement « Terre Bourlotte »

    Le 16 octobre, le promoteur du futur lotissement présentait son projet à la population. Citoyens, riverains, élus, tous ont pu recevoir des informations précises et donner leur avis.

    "Une quarantaine de personnes étaient rassemblées ce lundi dans la salle le Blé qui lève, à Tinlot. Une réunion d’information publique sur un lotissement nommé Terre Bourlotte, prévoyant 33 logements et mis en place par la société Imwo Invest, avant la réalisation de l’étude d’incidences puis l’introduction d’une demande de permis d’urbanisation. (Voir l'article précédent)

    IMG_1981.jpg
    Situé entre la rue de l’Église et le chemin de Messe, il se compose de 33 parcelles : 31 maisons unifamiliales et 2 appartements. « L’architecte du promoteur et le bureau d'études ont répondu aux questions de l’assemblée », rapporte Cilou Louviaux, bourgmestre de Tinlot présente avec des élus.

    Les interrogations des citoyens concernaient notamment la mobilité, le trafic étant déjà chargé. Des riverains étaient également un peu inquiets de voir arriver de nouveaux voisins. Côté pile toutefois, ce dossier permettra de mettre en place un maillage et d’améliorer l’accès à l’école Sainte-Reine située à proximité.

    Un parking sera aménagé pour desservir l’école Ste Reine
    « Nous avions demandé au lotisseur de prévoir une zone juste à côté de l’école qui servira de terrain de jeu », indique la bourgmestre. « Dans cet espace, les promoteurs mettront également en place, toujours à notre demande, une zone de parking à l’intérieur du lotissement où les parents pourront décharger leurs enfants et les emmener à pied vers l’établissement scolaire. Ce qui soulagera l’accès à ce dernier. »
    Avec la création de ces logements, ce sont plus d’une centaine de personnes qui rejoindront le village de Soheit-Tinlot. « Cela pose des questions sur les services à offrir », continue la bourgmestre. « Je tiens toutefois à préciser que ces projets ne se feront pas en un jour. »
    Elle ajoute que selon le schéma de structure, Soheit-Tinlot est la zone qui peut être la plus densifiée, avec une moyenne de 15 à 20 logements par hectares. « Toutes les remarques sont consignées, l’auteur du projet doit en tenir compte. Pendant les 15 jours suivant cette réunion, toute remarque ou question peuvent être envoyées à la commune », conclut-elle."
    J.G.  La Meuse du 19 octobre. (Photo du plan AL)

    Jusqu'au 30 octobre, toute personne peut donc faire parvenir ses remarques ou questions par courrier adressé à :
    Commune de Tinlot, rue du Centre, 19 4557 - TINLOT

    et une copie à :
    CDS Ingénieurs Conseils SA

    Avenue des Dessus-de-Live 2, bte 4
    B- 5101 Namur (Loyers)

    Ces remarques seront étudiées dans le cadre de l'étude d'incidences.

     

  • Soheit-Tinlot. Lundi 16 octobre, Réunion d'Information Publique sur le lotissement "Terre Bourlotte"

    terre bourlotte.jpg

    IMG_0510.jpg

     Une réunion d'information du public est organisée ce lundi 16 octobre à 19h à la salle du Blé Qui Lève. Cette réunion doit permettre au promoteur du lotissement "Terre Bourlotte" (40 logements) de présenter son projet à la population, avant la réalisation d'une étude d'incidences et la demande d'un permis d'urbanisme.

    capture ecran 2017-10-01 à 16.35.59.jpg
    T4S Automne 2017

  • Meuse Condroz Logement. Le trésorier a volé plus de 9.000€ dans les caisses

    À 67 ans, Nicolas était dans ses petits souliers, ce mercredi matin devant le tribunal correctionnel de Huy. Le Hutois, récemment retraité, devait s’expliquer pour des faits d’escroquerie, entre décembre 2012 et septembre 2014, alors qu’il était trésorier du comité consultatif des locataires et propriétaires de Meuse Condroz Logement.

    capture ecran 2017-01-12 à 10.05.52.jpgEn bref, on reproche à cet homme d’avoir volé un peu plus de 9.000 euros dans les caisses de l’association. Agendas, piles, timbres (450!), matériel informatique, cartes GSM, etc. ont été mystérieusement utilisés et prélevés des comptes par celui qui était le seul et unique à en posséder la carte de banque. De l’argent a aussi été directement extrait de distributeurs. 100 euros par ci, 200 euros par là, sans que Nicolas puisse donner de justificatif clair et précis. Devant le juge, il avait tendance à bégayer et se perdre devant les papiers qu’il brandissait en assurant qu’il avait toutes les preuves de ce qu’il avançait.

    capture ecran 2017-01-12 à 09.51.52.jpgCar le sexagénaire assure haut et fort que les sommes prélevées ont toujours servi à rembourser des payements de factures qu’il avait personnellement avancés. «Je suis victime d’une cabale», a-t-il même avancé. Deux personnes se sont constituées parties civiles, au nom du comité «C’est un vol manifeste», a clamé la dame. «C’est d’autant plus dommage que nous sommes bénévoles et que cet argent, public, sert à défendre le bien-être de locataires.»

    AUCUNE APPROBATION
    La substitut du procureur du Roi souligne en effet ces retraits d’argent sans aucune approbation des autres membres du comité, ni aucune explication claire quant à la façon de gérer ces comptes. «Ce sont des faits désagréables qui doivent être sanctionnés», a-t-elle insisté. Elle requiert, pour «cet abus de confiance à la fois juridique et moral», une peine de 150 heures de travail à son encontre, ou un an de prison à titre subsidiaire. Nicolas, lui, a demandé son acquittement en clamant qu’il n’avait «pas volé un euro!». Jugement le 08 février.
    E.D. (La Meuse du 12 janvier)

  • Logement. Calculer un loyer en cinq minutes

    capture ecran 2016-11-08 à 15.43.48.jpg

    la Wallonie peaufine sa «grille indicative des loyers». Il s’agit d’un outil qui permet, pour un bien donné, de calculer le loyer indicatif. Exemple: une maison 3 façades à Braine-l’Alleud, dans un quartier calme, avec un certain nombre de chambres et d’équipements, un jardin, un garage, se louera à 1.000 euros par mois.
    L’outil donne également une fourchette de loyer. Dans notre exemple: entre 840 et 1.260 euros mensuels. Il permet aussi d’affiner le calcul selon que l’on soit le propriétaire ou le futur locataire. Pour ce dernier, si le bien est en mauvais état, le chauffage ancien, la plomberie défectueuse, etc. voilà des arguments pour faire baisser le loyer. Pour le propriétaire, s’il y a une piscine, si le bâtiment est classé, s’il dispose d’une vue exceptionnelle… sont des arguments pour faire monter le loyer. Le calcul peut être assez fin.
    FACILE À UTILISER
    Comme le dit le ministre du Logement, Paul Furlan, «il a été choisi de retenir, comme critères, le type de logement (selon qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison, par exemple); la superficie; l’époque de construction; le nombre de pièces potentiellement affectables à l’usage de chambre. Ces critères cadrent déjà pour une bonne part la valeur locative sur le marché.» On prend aussi en compte des critères énergétiques et la localisation du bien. L’outil (en ligne) est très facile d’utilisation. Il est en phase de test mais déjà parfaitement utilisable. -B.J.( La Meuse du 8 novembre)

    http://grilledesloyers.wallonie.be