Mobilité

  • Blocage des "gilets jaunes" contre le prix des carburants: à quoi s'attendre en Belgique?

    capture ecran 2018-11-15 à 17.43.38.jpg

    RTBF Auvio

    Ce samedi 17 novembre, des actions auront lieu un peu partout en France pour dénoncer la hausse des prix des carburants. Des collectifs de citoyens, baptisés "gilets jaunes", ont en effet appelé à une journée de blocage des routes et de points stratégiques. Plusieurs centaines d'actions sont répertoriées sur les réseaux sociaux qui catalysent le mouvement.
    En Belgique, des citoyens appellent à se joindre à l'action française, dès ce vendredi 16 novembre. Sébastien Hellon, administrateur de la page "10.000 véhicules pour bloquer la Wallonie picarde", qui appelle à bloquer Tournai et sa périphérie, explique: "Je propose un ralentissement de la circulation, pour se faire entendre pacifiquement".
    Et bien souvent, les raisons de la grogne dépassent l'augmentation des carburants. Ces "mouvements citoyens pacifistes" entendent faire entendre leur ras-le-bol contre la politique d'austérité du gouvernement, les nouvelles taxes...
    Mais donc concrètement, à quoi s'attendre ce vendredi 16?
    Difficile à dire. Plusieurs groupes et événements Facebook, proposant des actions par régions/villes et souvent liés entre eux et/ou émanations les uns des autres, sont suivis par des milliers de personnes. Ainsi, le groupe Mobilisation Liège, comptant 4500 membres, appelle au blocage le vendredi 16 dès 5h, des quatre dépôts de carburant de Wandre et du port pétrolier. "Le 17/11, nos amis français commenceront leur blocage et nous rejoindrons à la frontière", précise le groupe.
    Lire la suite et le détails sur le site de la RTBF

  • Carrefour de Plainevaux N63. Nouveaux radars pour punir les franchissements de feux rouges

    capture ecran 2018-11-11 à 17.31.44.jpg

    Plusieurs carrefours en région liégeoise seront bientôt munis du radars RT4.  Leur fonction est double. Ils contrôlent à la fois la vitesse des véhicules franchissant les feux près desquels ils sont installés et ils flashent les automobilistes qui « grillent » les feux rouges. Ces dispositifs visent à diminuer ce type d’infraction et ses conséquences : les accidents graves. « Brûler » un feu rouge est une infraction du troisième degré trop souvent commise en Belgique.
    "Chaque année en Belgique, pas moins de 90 000 PV sont dressés pour franchissement de feu rouge"  explique Benoît Godart, porte-parole de l’institut VIAS. "C’est un acte très dangereux, alors que c’est la règle la plus basique qu’il soit en termes de sécurité routière. Quelqu’un qui franchit un feu rouge met en danger les autres usagers".
    Le carrefour des Français à Ans et le carrefour de Plainevaux à Neupré, tous deux réputés dangereux, ont récemment vu l’installation de ces types de radar. En Wallonie, c’est une vingtaine de carrefours qui seront dans un premiers temps ainsi équipés.
    "L’idée n’est pas de généraliser le dispositif à tous les carrefours" déclare Benoît Godart, porte-parole de l’institut VIAS. "Les lieux où ces radars sont installés sont des carrefours où il y a déjà eu beaucoup d’accidents. Ou bien ce sont des intersections très compliquées. Ce sont généralement des carrefours situés sur de grands axes où la limitation de vitesse n’est pas toujours respectée, et où, pour certains, il y a aussi des usagers faibles comme des piétons ou des cyclistes"
    L’automobiliste qui franchit un feu rouge risque une amende de 174 euros. Mais au-delà de l’amende, il met surtout en danger les autres usagers de la route. 
    Lire la suite et regarder le reportage vidéo sur RTC

  • Les agents constatateurs pourront vous sanctionner dans les trains

    capture ecran 2018-10-30 à 11.57.17.jpg

    À partir du 1 novembre, des agents constatateurs et sanctionnateurs faisant partie du personnel de la SNCB et d’Infrabel vont pouvoir infliger des amendes administratives pour lutter contre les com-
    portements inappropriés à l’intérieur et à proximité des trains, a confirmé le cabinet du ministre de la Mobilité François Bellot (MR).
    À cet effet, les agents devront être en possession d’une carte d’identification qu’ils devront toujours porter de manière visible.
    La nouvelle loi, qui a été votée le 29 mars dernier, s’inspire des textes existant depuis plusieurs années et régissant les sanctions administratives communales ainsi que celles prévues dans
    les législations applicables aux autres sociétés publiques de transport en commun.
    Du côté d’Infrabel, le recours à une telle sanction pourra notamment être appliqué pour lutter contre les intrusions sur les voies (« trespassing »), à l’origine de nombreux retards, ainsi qu’aux
    comportements mettant en danger la conservation de l’infrastructure ferroviaire.
    La SNCB, pour sa part, pourra dresser des contraventions à tout voyageur dépourvu d’un titre de transport valable ainsi que pour tous les comportements inciviques
    (tags, comportements déplacés, refus de laisser sa place à une personne handicapée, âgée ou à une femme enceinte, etc.).
    Lire la suite dans l'édition gigitale de La Meuse

  • Tinlotois attention: feux tricolores sur la N63 à Nandrin

    Pendant ces quelques jours, la circulation s’effectuera donc de manière alternée, sur une seule voie, à hauteur du chantier, suite à des travaux nécessaires à la pose de conduites d’eau.

    Pour rappel, ce chantier, d’un budget de près de 467 000 € HTVA, a débuté la semaine du 17 septembre pour une durée d’environ un an. Il vise à réaliser un giratoire pour permettre de mieux sécuriser cette zone accidentogène.

    De manière générale, pendant le chantier, une voie est maintenue dans chaque sens sur la N63 à l’approche du carrefour avec une vitesse limitée à 30 km/h.  Lire la suite avec les différentes déviations mises en place (La Meuse)

  • Tinlot. Attention travaux sur la nationale 66 (Huy-Hamoir)

    capture ecran 2018-10-23 à 16.07.48.jpg

    La  S.A.C.E a débuté des travaux de sondage le long de la RN66 rue de Tantonville à TINLOT sur le tronçon reliant le carrefour de Saint-Vitû et le pont de TINLOT.

    La circulation s'effectue sur une seule bande de circulation entre le carrefour de Saint-Vitû et le croisement avec la rue d’Abée. Une déviation sera mise en place via la rue de Dinant (RN636) et la rue de Tillesse.
    Cette autorisation est valable du 22/10/2018 au 26/10/2018 .

  • SIVH. Un subside important pour renforcer le vélotourisme dans la Vallée du Hoyoux (suite)

    capture ecran 2018-10-10 à 17.05.13.jpg

    Fin septembre nous avions publié la bonne nouvelle apportée au Syndicat d'initiative "Entre eaux et Château":
    SIVH. Un subside important pour renforcer le vélotourisme dans la Vallée du Hoyoux.

    RTC vient de consacrer un reportage à ce sujet:

    Traversine : bientôt de nouveaux aménagements Voir la vidéo

    Le syndicat d’initiative de la Vallée du Hoyoux vient de recevoir un important subside de la région wallonne, plus de 200.000 euros, pour aménager un tronçon du Ravel 126, mieux connu sous le nom de la « Traversine ». L’objectif est de positionner le vélotourisme comme un véritable produit touristique
    Le ravel de la ligne 126, à Modave, conduit les cyclistes à travers des villages typiquement condruziens, en passant tantôt par des petits bois, tantôt à travers des champs de culture et d’élevage. Depuis Ciney, il trace sa voie jusqu’à Huy, en empruntant une ancienne ferroviaire, témoin de l’activité industrielle de la région, depuis la fin du 19e siècle.
    Les subsides seront affectés à l’aménagement d’aire de piquenique,  ou de panneaux d’informations, faisant référence à l’histoire de cette ligne et à la biodiversité
    L’ensemble de ces aménagements s’inscrivent dans la continuité de ceux déjà réalisés sur les communes de Hamois, Ciney et Havelange, en province de Namur : ils devraient contribuer à permettre aux famille et aux cyclotouristes de découvrir les richesses touristiques, naturelles et patrimoniales, nombreuses dans la vallée du Hoyoux.

     

  • Les TEC grauits ce dimanche pour aller voter !

    capture ecran 2018-10-08 à 19.08.26.jpg

    À l’occasion des élections communales et provinciales du 14 octobre 2018, tout le réseau TEC sera gratuit afin de permettre aux citoyens de se rendre facilement aux urnes. 

    Comment profiter de cette gratuité ?
    Bien que le transport à bord des véhicules soit gratuit ce jour-là, la validation reste obligatoire.

    • Vous disposez d’un titre valide sur votre carte MOBIB/MOBIB basic ou sur votre Ticket Sans Contact ? Validez-le lors de votre montée dans le bus comme d’habitude : aucun trajet ne sera décompté !
    • Vous ne disposez plus de titre valide sur votre carte MOBIB/MOBIB basic ? Vous pourrez charger le titre gratuit « Réseau TEC gratuit » via les SELF le dimanche 14 octobre.
    • Vous ne disposez pas de titre de transport valide ? Adressez-vous au chauffeur qui vous délivrera un billet gratuit.

    capture ecran 2018-10-08 à 19.10.11.jpg

     infotec.be

  • Attention. Perturbations au TEC Liège ces 28 septembre et 2 octobre

    capture ecran 2018-09-25 à 17.01.34.jpg

    De nombreux usagers ont été pris de court jeudi dernier lorsque de nombreux chauffeurs de bus du TEC-Liège, affiliés à la CGSP, ont participé à la manifestation contre les mesures du gouvernement wallon à l’encontre des aides à la promotion de l’emploi (les fameux APE). 20 % des bus n’avaient pas pris le départ au dépôt de Robermont et 40 % à Jemeppe, laissant de nombreuses personnes seules et sans information à l’arrêt de bus.
    Alors autant savoir, deux autres actions se profilent dans les prochains jours. Ce vendredi 28 septembre, une nouvelle manifestation aura lieu, mais à Bruxelles cette fois, et contre les mesures gouvernementales qui touchent les travailleurs des services publics. « La participation des chauffeurs liégeois affiliés à la CGSP devrait être la même que le 20 septembre, explique Dona Balbo, déléguée principale à Robermont. Mais les déclarations du ministre Di Antonio et sa menace de sanctions ne devraient pas arranger les choses dans le bon sens... »
    Quant au mardi 2 octobre, il s’agira d’une grève couverte apparemment par les 3 syndicats.
    Et là, la participation devrait être plus important. Il faut s’attendre à la quasi absence de bus sur le réseau liégeois car il y aura des piquets aux sorties des dépôts.
    L.G. (La Meuse du 25 sept.) Suivre la situation sur Infotec

  • Attention. Engis, la Route des 36 Tournants sera fermée la semaine prochaine

    capture ecran 2018-09-21 à 17.14.19.jpg
    La route des 36 tournants entre Neuville-en-Condroz et Engis (google maps)

    Pour cause de travaux de réfection de voirie, réalisés par l’entreprise SACE (Zoning industriel des Hauts-Sarts – Zone 3), pour le compte du Service Public de Wallonie, la Route des 36 Tournants (N639) sera interdite à la circulation, entre le lundi 24 septembre et le vendredi 28 septembre.
    L’accès au site carrier Carmeuse sera maintenu via la N90.
    DES DÉVIATIONS
    Un itinéraire de déviation sera prévu via la N90 et la N677 (Ivoz-Ramet) pour rejoindre la N63 (route du Condroz), indique la commune d’Engis.
    «Dès ce 24 septembre et pour une durée d'une semaine, la société Ab Tech va procéder à l'aménagement du carrefour formé par les voiries Route d'Esneux, Chaussée de Marche ainsi que les 36 tournants.
    Cet aménagement a pour but de sécuriser ce carrefour en vue de l'éventuel report de trafic lié à la déviation engendrée par les travaux d'aménagement du carrefour des 7 Fawes.
    Nous vous remercions de respecter les limitations de vitesse afin de garantir la sécurité des hommes qui travaillent sur ce chantier et de respecter les déviations mises en place», a fait savoir la commune de Neupré dans un communiqué.
    LA Meuse du 21/9

  • Fraiture. Jogging de l'école ce vendredi : attention aux dispositions de circulation annoncées

    capture ecran 2018-09-20 à 11.36.46.jpg

    La circulation de tout véhicule sera interdite (sauf circulation locale et bus du TEC),
    le vendredi 21 septembre 2018 de 17 h30 à 21.30 heures, à FRAITURE, :
    - rue de Liège, à partir de la jonction avec la rue des Princes et rue du Tilleul.
    - rue de la Vieille Forge, dans le sens de l'école vers l'église.
    - Tige de Terwagne au départ de la RN 66 vers Fraiture.
    - Rue Fond de Soheit vers le Tige de Terwagne ;
    - rue du Tilleul du carrefour de l’école jusqu’au croisement avec la route de Fraiture et rue Hayoulle.
    - chemin de remembrement reliant la RN 66 à la rue du Tilleul (derrière le cimetière de Seny)

    Le stationnement est interdit :
    - rue des Princes des deux côtés ;
    - rue de Liège, à hauteur de l'école; il sera autorisé dans le reste de la rue.
    - rue du Tilleul du carrefour de l’école jusqu’au croisement avec le chemin du Tige de Terwagne.
    - chemin de sortie du parking de l’école jusqu’au Tige de Terwagne ;

    La circulation est autorisée :
    La circulation est autorisée dans le sens de la course à maximum 30 km/h, rue Notre- Dame au Bois, rue de Moulin et Rue de la Vieille Forge.
    Un sens giratoire (dans le sens carrefour du Perroquet vers l'école) est établi dans la rue de Liège et dans la rue des Princes dans le sens école vers les bulles à verres.