Rouspétances

  • Respecte-toi, respecte la nature...

    capture ecran 2017-08-17 à 20.44.12.jpg2 kg de déchets ramassés le 14 août au pied du tumulus… Et sans compter matelas et sacs poubelles à quelques mètres de là!

    Respecte-toi, respecte la nature
    Les Ramelotois connaissent bien le Tumulus qui  domine le « tige » entre leur village et Terwagne…. Véritable patrimoine naturel, il accueille régulièrement au pied de son arbre centenaire des marcheurs, familles en pique-nique, joggeurs et autres admirateurs. Il se dit même qu’il fut le lieu de demandes en mariage...
     
    Quelle déception de le voir trop souvent pollué de canettes, sachets et autres déchets en tous genres. A défaut de pouvoir parler aux auteurs de ces gestes incompréhensibles, puissent-ils comprendre que ces incivilités témoignent d’un manque de respect vis-à-vis de tous, à commencer d’eux-mêmes : faut-il avoir une bien piètre estime de soi pour adopter des gestes qui dégradent les endroits qui nous accueillent.
    Un Rameletois
  • Pas de répit pour les incivilités pendant les fortes chaleurs...

    capture ecran 2017-06-21 à 15.21.57.jpg

    La canicule n'empêche pas certains de se débarrasser de leur déchets en pleine nature. C'est malheureusement le cas à Fraiture, où un matelas d'enfant a été jeté devant la chapelle de l'Herberin, et ce mercredi matin, des sacs poubelles ont été déversés sur la route, entre deux virages, campagne de Bêche !
    Et comme à chaque fois, ce sont les ouvriers communaux qui sont obligés d'intervenir!

  • Soheit-Tinlot, incivilités !

    capture ecran 2017-06-13 à 18.35.21.jpg

    Depuis samedi, plusieurs Tinlotois ont fait part sur facebook de leur indignation à la vue des panneaux de signalisation tagués à l'entrée du village de Soheit-Tinlot, sur la N66, en venant de Huy.

  • Ramelot, on ne brûle pas n'importe quoi au grand feu!

    capture ecran 2017-02-03 à 19.47.27.jpg

    Le samedi 11 mars aura lieu le grand feu de Ramelot sur le terrain de la plaine de jeux.
    Comme chaque année, c'est l'occasion de brûler des sapins de Noël, les branchages et pourquoi pas quelques bois, déposés par les villageois, mais attention pas n'importe quoi !
    Les organisateurs ont été choqués de découvrir divers panneaux, laqués ou peints et surtout pas à brûler.
    Attention donc, le grand feu n'est pas un moyen d'éviter le recyparc ! C'est un feu de joie pour un public familial.
    A bon entendeur...

  • Choquant et scandaleux ! La maison d'Albert Piters cambriolée la nuit après son décès, et une deuxième fois pendant les heures de visite au funérarium

    A la douleur du deuil s'ajoute aujourd'hui, pour la famille d'Albert, la découverte d'une maison saccagée par des cambrioleurs au comportement particulièrement scandaleux.

    capture ecran 2016-11-09 à 17.16.36.jpgCe mercredi en fin de matinée, les enfants d'Albert Piters, décédé hier (voir l'annonce du décès), ont eu la désagréable surprise de trouver la fenêtre de la maison du défunt fracassée et l'intérieur complètement saccagé.
    Impossible donc de retrouver les documents et les objets recherchés sans devoir tout remettre en place !
    Une tentative de vol avait déjà eu lieu lors d'une de ses hospitalisations.
    La mise en garde contre ce type de vol lors d'évènements qui laissent entrevoir l'absence des propriétaires, (vacances, hospitalisation, mariage, décès...), est bien une réalité.
    Il convient donc d'être particulièrement vigilant.
    Nous souhaitons beaucoup de courage à ses proches pour faire face à cette épreuve supplémentaire.
    (Photo d'illustration Sudpresse)

    Mise à jour mercredi 20h 45!
    Nouveau cambriolage durant les heures de visite au funérarium!

    Choqué et en colère, son fils Fabrice explique ce soir qu'on est venu cambrioler une seconde fois la maison d'Albert pendant les heures de visite du funérarium ce mercredi de 16 à 19h.
    "ils ont cassé un volet et la porte fenêtre, retourné toute la maison, décroché tous les cadres jusqu'à aller retourner les cendres qui se trouvaient dans la cassette...."
    Il n'y a vraiment pas de mots pour qualifier de tels agissements...

  • Fraiture, une perle de prévention!

    P1170524.JPG

    A Fraiture, plus rien d'insolite n'échappe à notre ami Marcel.

    Photographiée il y a quelques jours, la remorque de la police est bien visible.
    Par contre, derrière le feuillage du peuplier d'Italie, on ne peut lire l'affichage lumineux "50 km/h" que lorsqu'on a dépassé l'arbre !
    Certains diront peut-être que cela oblige au moins à ralentir pour pouvoir lire le message. Ce serait une subtile prévention au 2e degré.
    Et pour la petite histoire, cela passe sous les fenêtres de l'ancienne gendarmerie habitée aujourd'hui ... par le juge !
     

  • Quelques observations insolites, pertinentes, amusantes, dangereuses ?

    Le beau week-end du jogging de Fraiture a permis quelques observations transmises par des lecteurs attentifs:

    Fraiture, le radar un peu trop souriant...

    capture ecran 2015-09-28 à 19.59.01.jpg

    Le radar à l'entrée du village semble sourire un peu trop ! Au lieu de sourire en dessous 50 km/h, il continue à s'épanouir au delà des 60 km !  (Transmis par A.D)

    Tige de Terwagne, un banc communal un peu oublié !

    capture ecran 2015-09-28 à 20.07.14.jpg

     Vu les orties, cet emplacement doit être déconseillé pour les shorts, mini-jupes ou nus-pieds.
    (Transmis par M.P)

    Qui connait ?

    capture ecran 2015-09-28 à 20.11.08.jpg

    Que représente ce signal ? Est-ce un piézomètre ? Si oui, pourquoi est-il à cet endroit ? Qui pourra répondre à mon questionnement ? Il me semble qu'il est apparu un peu après qu'une antenne météo avait été placée à proximité pendant de nombreux mois. M.P.

    Nouvelle statue à Fraiture ? Question de joggeurs
    (transmis par C.P)

    capture ecran 2015-09-27 à 09.47.59.jpg

  • Ramelot: une jolie maisonnette nommée "Ores"

    capture ecran 2015-09-21 à 17.01.40.jpg

    Drôles de "festivités", vendredi dernier à Ramelot qui ont nécessité la fermeture de la chaussée Romaine pendant 3 heures. Il s'agissait de  placer une nouvelle cabine en remplacement de celle située sur le pylône dans le carrefour à l'entrée du village.

    capture ecran 2015-09-21 à 09.58.17.jpg

    Agréable surprise. C'est une jolie maisonnette en pierres qui est arrivée en convoi exceptionnel et qui a été installée de manière spectaculaire en moins de 3h. Équipée "clé sur porte", il a "suffi" de la poser et de raccorder les prises avec un petit joint de silicone sous le toit ! «Vite fait, bien fait», avec un joli coup d’œil en perspective dès que l'ancienne cabine sera enlevée.

    capture ecran 2015-09-21 à 10.00.13.jpg

    Plutôt discret les nouveaux voisins, mais avec un bel abri de jardin ! Merci Ores.

    capture ecran 2015-09-21 à 19.44.00.jpg

    On a souvent été habitué au pire en terme de réseau électrique, comme c'est le cas quelques centaines de mètres plus loin. C'est l'occasion de remettre à l'ordre du jour les poteaux électriques en béton oubliés depuis de longues années le long de la Chaussée Romaine. Les Ramelotois l'avaient déjà rappelé en 2013 lors des réunions de village sur la sécurité ! Ces dizaines de poteaux désaffectés sont non seulement un "coup de poing dans l'oeil", mais ils sont dangereux !

  • Incivilités: indignation à Fraiture !

    capture ecran 2015-03-09 à 11.00.38.jpg
    Plusieurs fraiturois nous ont fait part de leur indignation devant les tags qui prolifèrent depuis peu sur la route menant au Centre Neurologique de Fraiture. 
    Après la dégradation des chemins dans les bois, après les dépôts clandestins ou le fléau des canettes dans les champs, c'est une maladie citadine qui arrive malheureusement dans nos villages. Révoltant!
    (Photos M.P.)
    Vol à signaler
    À Fraiture, signalons encore une tentative de vol, vendredi 6 mars en pleine journée, rue Croix-Rouge. C'est grâce à la vigilance d'un voisin que 2 voleurs qui tentaient de s'introduire dans une habitation ont été mis en fuite!

  • Fraiture: le massacre des chemins communaux se poursuit...

    capture ecran 2015-01-19 à 10.01.51.jpg
    Le cadenas de la barrière HERBERAIN (sortie côté Seny) arraché et l'attache pliée.

    Dimanche, alors que plus de 1000 marcheurs sillonnaient les chemins du côté d'Abée et de Ramelot, d'autres découvraient ce pitoyable spectacle à Fraiture. Pour contourner les règlements communaux mis en place certains n'hésitent pas à arracher les cadenas et à forcer les attaches sans le moindre scrupule. Voici quelques photos transmises par des promeneurs réguliers de ces endroits et qui se passent malheureusement de tout commentaire.

    capture ecran 2015-01-19 à 10.06.57.jpg
    Les conséquences de ce "passage forcé": le  "carrefour" des chemins vers Seny et vers la route d' Ellemelle (près du poulailler) rendu complétement impraticable.
    Transmis par A.D et S.L. Merci à eux.

  • Seny: vandalisme en face du cimetière, lors du week-end de la Toussaint

    capture ecran 2014-11-02 à 18.11.14.jpg
    Le cimetière de Seny, à la sortie du village en descendant vers Fraiture

    Dimanche 2 novembre, jour des morts, c'est une bulle à verre éventrée en face du cimetière de Seny qui a suscité l'indignation de nombreuses personnes se rendant sur les tombes. La bulle à vêtements "Terre" est renversée et la bulle à verre retournée avec toutes les bouteilles éparpillées devant l'entrée du cimetière. Le chef des travaux de la commune de Tinlot s'est rendu sur place pour balayer les verres, sécuriser la route et baliser l'endroit. On ignore encore ce qui a bien pu se produire. Une tentative de vol de la bulle à vêtements ? Un acte de vandalisme ? En tout cas, Il ne semble pas y avoir de trace d'accident avec un véhicule. Les faits se sont produits la nuit de samedi à dimanche.

    capture ecran 2014-11-02 à 18.14.16.jpg

  • Les problèmes causés par le rallye et par des spectateurs sans scrupules

    Il y a les passionnés qui veulent vivre leur passion et ceux qui ne veulent pas les subir ! C'est toujours un équilibre fragile difficile à trouver entre les organisateurs, les riverains, les pilotes et les spectateurs avec différents intermédiaires publics (police, communes...) et privés (bénévoles, associations..)
    Si les sorties de routes sont couvertes par les assurances du rallye, les agriculteurs doivent encore faire les constats, les photos, les papiers et procéder aux réparations d'urgence!

    capture ecran 2014-11-02 à 13.36.13.jpg
    Par contre, concernant les dégâts occasionnés par les spectateurs, l'assurance du Rallye n'intervient pas facilement ! Ici à Ramelot par exemple (deux photos du milieu) des clôtures électriques ont tout simplement été coupées par des spectateurs peu scrupuleux qui, visiblement, avaient prévu ce qu'il fallait, pour accéder sans effort à un meilleur point de vue ! Dans ce cas qui va réparer ? En général, des arrangements peuvent être envisagés avec le comité local mais ils réduiront d'autant la recette destinée à des activités locales.
    Concernant les canettes ou les morceaux de verre dans les prairies, lorsque ces déchets seront avalés par les bêtes, qui fera payer qui ? Quand on sait de plus que certains spectateurs enfoncent dans la terre leur canette ou leur bouteille avec leur talon, on peut imaginer les dégâts !

    DSC_6993.JPG
    Dimanche matin, des membres du comité de Ramelot ont parcouru les principaux endroits occupés par le public du rallye. Voici une partie du butin pour les terrains (prairies et champs privés, chemins... ) autour d'une des trois buvettes. Alors que les boissons ne sont servies que dans des gobelets en plastique, on retrouve de tout dans les champs, même des bouteilles consignées. Ces comportements même isolés remettent en cause chaque année un peu plus, l'organisation même de telles épreuves.

    DSC_7130.JPG
    Des bottes de paille placées aimablement par le fermier voisin comme protection dans le virage à Abée
    .
    Les agriculteurs sont des partenaires privilégiés lors du rallye et leur coup de main est indispensable. Ils sont pourtant souvent les premiers pénalisés par les courses et les comportements de certains spectateurs.

     

    capture ecran 2014-11-02 à 17.57.09.jpg

     

  • Indignation à Scry suite à la chute d'une dame âgée. La vitesse toujours en cause rue de Dinant

    Le mardi 28 octobre, rue de Dinant, à hauteur du numéro 47: une dame âgée a fait une vilaine chute sur le trottoir un peu avant le passage pour piétons. Elle a dû éviter une voiture qui venait de Strée à grande vitesse. Cette dame, une ancienne du village bien connue des Scrytois, souffre de nombreuses contusions et a un bras cassé. Le conducteur en cause ne s'est pas arrêté et ce sont les voitures suivantes qui ont signalé l'accident.
    Cet accident a suscité une vive émotion et c'est à nouveau la goutte qui fait déborder le vase.

    3354702462.png

    La première partie de la chaussée en venant de Saint-Vitu avait été sécurisée par le SPW (ex MET) suite aux accidents dramatiques de l'été 2012.
    864044047.pngC'est maintenant dans l'autre partie de la chaussée que les aménagements s'imposent et "il faut malheureusement des accidents pour essayer de faire avancer les choses, explique une voisine de la victime". Et de poursuivre: "il est regrettable que pour diverses raisons (bonnes et moins bonnes), les habitants de Scry de toujours ne puissent y vieillir en paix à cause d'une voirie meurtrière. On a de nouveau frôlé le drame de près. Faudra-t-il se résigner, comme dans les  fictions de série B, à ce que les piétons soient tués, sans autre forme de procès - le conducteur ne s'est même pas arrêté !-, dans une société où les plus faibles auraient toujours tort". (photo: la campagne de sensibilisation menée pendant quelques mois, à l'initiative des riverains et de la commune en bordure d'une nationale gérée par le SPW.)
    A quand une solution définitive ?)

    capture ecran 2014-10-30 à 18.15.32.jpg
    En 2009, un cycliste Scrytois avait perdu la vie à peu près au même endroit. Les riverains y voudraient des aménagements. (cliquez ici pour l'article de l'époque). On comprend que l'accident de mardi suscite de vives réactions!

  • Fraiture, le mur devant l'église démoli cette nuit

    capture ecran 2014-09-19 à 08.38.31.jpg

    Les Fraiturois ont découvert ce triste spectacle vendredi matin 19 septembre!
    Cela a du faire un sacré choc ! Un riverain a bien entendu un bruit de raclage semblable à un engin de chantier entre  23 et 24h, mais  il a cru que c'était le fermier voisin qui rentrait  des machines. Sur place, rien ne permet de comprendre ce qui s'est passé.

    capture ecran 2014-09-19 à 08.41.43.jpg

    Les pierres tombées sur la route ont été repoussées sur le trottoir et le panneau de signalisation remis en place. En début de matinée, l'entreprise responsable de ces dégâts aurait pris contact directement avec la commune de Tinlot. (Mise à jour 9h38). D'autres précisions suivront
    Photos JMW.

  • Sentier de la Biennegotte, le massacre continue et s'amplifie

    La veille de Pâques, les Jeunes Naturalistes du Condroz ont a nouveau nettoyé les berges du petit ruisseau de la Biennegotte (Fraiture - Nandrin).
    Le sentier qui traverse le bois et longe le ruisseau avait été aménagé, en mai 2012, par les élèves de l'école Sainte-Reine  dans le cadre de l'opération "chemins au naturel" avec la commune de Tinlot.

    Ils y ont réalisé différents aménagements favorables à la faune et la flore sauvages : placement de nichoirs et d’un gîte à insectes, installation d’un tas de bois et d’un tas de pierres, semis de fleurs sauvages, plantations d’anciennes variétés de pommiers et de petits arbustes à fruits. Les enfants sont officiellement parrains et marraines du chemin.
    Capture d’écran 2014-04-24 à 21.14.11.png
    Mais aujourd'hui, dès qu'on avance un peu plus loin sur ce sentier communal, le chemin n'est même plus accessible. Il faut même le contourner à certains endroits qui sont devenus dangereux. Ces photos en témoignent, et elles ne sont malheureusement que la pointe de l'iceberg!

    Les exploitants forestiers sont passés par là en empruntant les sentiers communaux !!! Nous avons déjà dénoncé ces situations: il est légitime de débarder, mais le minimum de décence est de dégager le chemin utilisé après le travail et mieux encore de le remettre en état. C'est un peu comme si un entrepreneur ne dégageait pas la voirie en fin de journée et ne permettait pas le passage des véhicules même si le chantier n'est pas terminé. On comprend le désarroi et l'indignation des promeneurs, mais  aussi la colère et l'impuissance de Paul Eloy (responsable des JNC et instituteur à Ste-Reine)  devant les comportements de ces exploitants qui ne veulent rien entendre, massacrent non seulement les sentiers mais le travail d'éducation au respect des autres et de l'environnement. (
    Photos P. Eloy)

    Capture d’écran 2014-04-24 à 21.52.36.png
    Le départ du sentier de la Biennegotte aménagé par les élèves de l'école Ste-Reine en 2012. (A.L.)
    Voir l'article précédent sur ce blog