Santé

  • Action Damien, week-end de campagne : 25, 26 et 27 janvier 2019

    Action Damien: week-end de campagne : 25, 26 et 27 janvier 2019

    ad_affiche_fr.png

    Comment mettre un point final à la lèpre ?
    En écrivant le chapitre qui lui est dédié dans l’Histoire. Chaque paquet de marqueurs acheté donne les moyens à Action Damien de combattre la stigmatisation liée à la lèpre.
    Vous pouvez aider de 3 façons :
    Achetez nos marqueurs

    Vendez nos marqueurs ou faites une action
    Faites la différence, faites un don
    Comment Action Damien lutte contre la stigmatisation
    Informer et sensibiliser

    Le manque de connaissance autour de la lèpre est un problème. La connaissance est un outil crucial. Nous informons la population et le personnel de santé à propos des symptômes, des conséquences et du traitement. Et évitons la propagation de la maladie et la stigmatisation.
    Dépistage actif des patient·e·s

    Nous dépistons les personnes atteintes le plus tôt possible en allant à leur rencontre. Nous diminuons ainsi les risques de difformité, et évitons la maladie.
    En savoir plus

  • Condroz: pharmacies et Poste Médical de Garde, 19 et 20 janvier 2019

    91647500.2.jpg

    Depuis le 12 mars 2016, le rôle de garde des médecins est organisé au poste médical de garde du Condroz pour les habitants des communes de : ANTHISNES, CLAVIER, MARCHIN, MODAVE, NANDRIN, NEUPRE, OUFFET, TINLOT.
    Ouvert uniquement sur rendez-vous les samedis, dimanches et jours fériés de 8.00 hrs à 22.00 hrs.
    Il se situe rue de Dinant 106 à 4557 ABEE-SCRY : suivre fléchage poste médical de garde (bâtiment du CRT).
    Téléphone : 0471/75.02.68
    Des visites à domicile sont toujours possibles pour les personnes totalement incapables de se déplacer.
    Quelques rappels importants :
    Un poste de garde c'est : des médecins disponibles pour les soins non urgents ne pouvant attendre 24 ou 48 hrs pour être pris en charge.
    Pour les situations médicales aiguës, il faut toujours appeler le 112.
    Un poste de garde ne peut assurer les services suivants :
    * Rédaction de certificat d'aptitude sportive.
    * Rédaction d'ordonnance ou tout document autre que ceux en relation avec la pathologie ayant nécessité la consultation de week-end.
    * Consultation de "confort" (par facilité par rapport à la semaine).
     Pour les pharmacies de garde proches de chez vous,
     consultez le site   pharmacie.be

  • Le CHU actuellement à saturation

    capture ecran 2019-01-16 à 10.41.06.jpg

    Notre hôpital est actuellement à saturation
    Ce message est publié depuis hier sur le site internet du CHU:

    Les hôpitaux sont saturés et la fréquentation actuelle excède leur capacité d’accueil : «Il n’y a pas d’épidémie de grippe, mais notre hôpital est à sa capacité maximale. Nous pouvons accueillir les urgences pour les stabiliser, mais nous n’avons pas de lits d’hospitalisation disponibles», explique Lucien Bodson, urgentiste au CHU de Liège. «Les autres hôpitaux liégeois sont visiblement confrontés au même problème.»
    Le message est donc sans équivoque : « Si vous vous rendez aux Urgences sur l’un de nos sites et que votre cas ne nécessite pas une prise en charge d’urgence absolue, il est fort probable que vous deviez attendre de nombreuses heures avant la consultation. Nous vous conseillons donc, ce qui est du reste une démarche à encourager en toute circonstance, de vous adresser en priorité à votre médecin généraliste ».

  • Un nouveau temple du bien-être est ouvert à Tinlot

    Comme annoncé sur ce blog (Voir l'article), Un nouveau temple du bien-être a ouvert le lundi 7 janvier à Tinlot. Les professionnels du centre « Chrysalis » accompagnent chaque patient dans son évolution personnelle : psychologue, pédicure médicale, coach en nutrition, personnel et professionnel, nutrithérapeute, praticienne en shiatsu ou encore kinésiologue.
    La Meuse H-W du 7 janvier apporte les explications complémentaires sur ce projet.

    B9718140367Z.1_20190106164202_000+GQTCNGP5I.1-0.jpg
    Le Centre de Bien-Être, rue du Montys à Soheit-Tinlot, en face du Brico Rulot

    En tout, une douzaine de personnes évoluent dans ce centre pluridisciplinaire.« Je me suis inspirée des centres paramédicaux qui existent peu en Belgique francophone. On en trouve plus en France ou en Flandre. Je voulais rassembler ces disciplines peu connues et les faire travailler ensemble », explique Nathalie Boulanger, coach en nutrition et responsable du centre.

    capture ecran 2019-01-13 à 17.17.28.jpgNathalie encourage la collaboration entre ces disciplines grâce à des réunions mensuelles : « Par exemple, si je reçois un patient qui a des pulsions et ne peut pas s’arrêter de manger, je peux lui conseiller d’aller voir notre psy, qui pratique l’hypnose ».
    Trois cabinets, deux salles d’attente et une salle de cours collectifs… Nathalie a racheté la maison voisine à son cabinet pour en faire un lieu de détente. « Comme son nom l’indique, nous voulons accompagner les clients dans leur développement, de l’état de larve à celui de papillon », précise la propriétaire.
    Et pour offrir un accompagnement complet, le centre « Chrysalis » propose aussi des cours de yoga, d’abdos-fessiers, des ateliers sur la gestion du stress et d’aromathérapie. « Le mot du siècle, c’est le stress. En bref, on se focalise sur ce stress pour encourager les gens à se sentir mieux. Le yoga, les massages anti-stress, l’hypnose… Ces pratiques aident à soulager ce problème », détaille la coach.
    En très peu de temps, Nathalie Boulanger et son équipe ont aménagé un cocon dédié entièrement au bien-être et à la compréhension de soi en plein cœur du Condroz. E.F.

    Pour les inscriptions, tout se passe sur le site internet du centre : www.centrechrysalis.net.
    Adresse : Rue Montys, 53 à Tinlot
    .

  • Tinlot. Ouverture d'un centre de santé et de bien être !

    OUVERTURE D'UN CENTRE DE SANTE ET DE BIEN-ÊTRE A TINLOT!

    capture ecran 2019-01-05 à 19.48.14.jpg

    Ce Centre paramédical pluridisciplinaire regroupe plusieurs thérapeutes : des psychologues (soutien parental et familial et accompagnement de l'enfant, hypnose,...), une nutrithérapeute, une Kinésiologue et Praticienne Reiki, une Pédicure médicale, une Coach personnelle et professionnelle, une praticienne Shiatsu, une Coach en nutrition,...
    Le Centre organise également des cours de yoga, d'abdos fessiers hypopressifs (méthode de Gasquet), des ateliers d'aromathérapie, de gestion du stress,...
    Le Centre se situe rue du Montys, 53 (en face du magasin "Rulot"). Les personnes intéressées prennent rdv directement avec le praticien concerné qui fixera un rdv en fonction de ses heures de présence au Centre.

    cropped-CHRYSALIS_COVER_FB_PNG.png

    www.centrechrysalis.net FB : Centre Chrysalis
    Renseignements : Nathalie Boulanger

    0494/727215
    centrechrysalis@gmail.com

  • Clavier. Une première en Wallonie accueillir l'hélicoptère médicalisé

    capture ecran 2018-12-30 à 20.25.59.jpg

    Ce terrain équipé du système de balisage automatique pour le secours héliporté de nuit du CMH est situé au coeur du village de Bois-et-Borsu (site de la Plaine). Cette installation, 1ère du genre en Wallonie, est particulière à plus d’un titre. D’abord, à l’inverse de 99% du maillage cartographique existant des terrains balisés de nuit par l’équipe du CMH, le site de la Plaine n’est pas un terrain de football. Il s’agit d’une surface libre d’usage située à proximité d’une plaine de jeux et d’une école. Ensuite, son équipement est empreint d’une histoire authentique qui s’ouvre le 25 décembre 2017 à la suite de la prise en charge par le CMH d’un patient en situation de détresse vitale.
    Sensibilisé par l’importance du service du Centre Médical Héliporté, dans une région éloignée des hôpitaux spécialisés, un habitant du village entreprend avec détermination une démarche pour faire équiper le site de la Plaine de Bois-et-Borsu du système de balisage automatique du CMH. Avec l’objectif d’améliorer l’accueil et l’atterrissage de l’hélicoptère du CMH lors de toute mission organisée de nuit, en cas d’urgence, à la demande du 112. Le projet a pu bénéficier du soutien des autorités locales et de la Province de Liège, laquelle a pris en charge le financement partiel de l’installation en balisage automatique. L’inauguration du site aura lieu le samedi 29 décembre à 20h. Au travers de l’équipement de ce 118ème terrain, l’ASBL Centre Médical Héliporté souligne le rôle déterminant joué par la population dans le développement de son projet. La Meuse Huy-Waremme

  • Condroz: pharmacies et Poste Médical de Garde, les 29 et 30 décembre 2018

    91647500.2.jpg

    Depuis le 12 mars 2016, le rôle de garde des médecins est organisé au poste médical de garde du Condroz pour les habitants des communes de : ANTHISNES, CLAVIER, MARCHIN, MODAVE, NANDRIN, NEUPRE, OUFFET, TINLOT.
    Ouvert uniquement sur rendez-vous les samedis, dimanches et jours fériés de 8.00 hrs à 22.00 hrs.
    Il se situe rue de Dinant 106 à 4557 ABEE-SCRY : suivre fléchage poste médical de garde (bâtiment du CRT).
    Téléphone : 0471/75.02.68
    Des visites à domicile sont toujours possibles pour les personnes totalement incapables de se déplacer.
    Quelques rappels importants :
    Un poste de garde c'est : des médecins disponibles pour les soins non urgents ne pouvant attendre 24 ou 48 hrs pour être pris en charge.
    Pour les situations médicales aiguës, il faut toujours appeler le 112.
    Un poste de garde ne peut assurer les services suivants :
    * Rédaction de certificat d'aptitude sportive.
    * Rédaction d'ordonnance ou tout document autre que ceux en relation avec la pathologie ayant nécessité la consultation de week-end.
    * Consultation de "confort" (par facilité par rapport à la semaine).
     Pour les pharmacies de garde proches de chez vous,
     consultez le site   pharmacie.be
  • Un nouveau groupe de Sophrologie Caycédienne débutera le 19 janvier à Scry

    capture ecran 2018-12-17 à 18.31.07.jpg
    Un nouveau groupe de Sophrologie Caycédienne  débute le 19 janvier à Scry, de 9h à 10h15 !

     
  • Condroz: pharmacies et Poste Médical de Garde, les 22 et 23 décembre 2018

    91647500.2.jpg

    Depuis le 12 mars 2016, le rôle de garde des médecins est organisé au poste médical de garde du Condroz pour les habitants des communes de : ANTHISNES, CLAVIER, MARCHIN, MODAVE, NANDRIN, NEUPRE, OUFFET, TINLOT.
    Ouvert uniquement sur rendez-vous les samedis, dimanches et jours fériés de 8.00 hrs à 22.00 hrs.
    Il se situe rue de Dinant 106 à 4557 ABEE-SCRY : suivre fléchage poste médical de garde (bâtiment du CRT).
    Téléphone : 0471/75.02.68
    Des visites à domicile sont toujours possibles pour les personnes totalement incapables de se déplacer.
    Quelques rappels importants :
    Un poste de garde c'est : des médecins disponibles pour les soins non urgents ne pouvant attendre 24 ou 48 hrs pour être pris en charge.
    Pour les situations médicales aiguës, il faut toujours appeler le 112.
    Un poste de garde ne peut assurer les services suivants :
    * Rédaction de certificat d'aptitude sportive.
    * Rédaction d'ordonnance ou tout document autre que ceux en relation avec la pathologie ayant nécessité la consultation de week-end.
    * Consultation de "confort" (par facilité par rapport à la semaine).
     Pour les pharmacies de garde proches de chez vous,
     consultez le site   pharmacie.be

  • Santé. Gastro et bronchiolite, deux épidémies pour les fêtes

    capture ecran 2018-12-18 à 19.22.08.jpgLa gastro signe son retour depuis un mois en Belgique et l’épidémie sera bien là pour les fêtes. Les pharmacies sont prises d’assaut et les salles d’attente des médecins sont pleines à craquer.
    Pour éviter d’attraper le virus d’un membre de votre famille pendant les réveillons, il faut se laver les mains très régulièrement et boire beaucoup d’eau pour nettoyer son organisme.
    « Bien que cela reste assez difficile et qu’on veut être ensemble en cette période, l’isolement des personnes malades reste le meilleur moyen d’éviter la contagion de la gastro-entérite au reste de l’entourage », indique un médecin.
    L’autre épidémie concerne la bronchiolite. « Il y a deux semaines, la Belgique a connu un pic de malades. Aujourd’hui, l’épidémie tend à se stabiliser », nous confie une scientifique de l’Institut belge de Santé Sciensano. « Malheureusement, il y a peu de moyens pour s’en prémunir. Seules les règles d’hygiène de base peuvent aider ».
    La Meuse du 18/12.

  • La Tinlotoise Gersande Blanchard reçoit le prix du public à "Innova Tech"

    45114104_2324049594336230_6677187953451597824_o.jpg

    La Ramelotoise Gersande Blanchard prix du public à Innova Tech. A droite Bruno Delille , chercheur FNRS et  Robin Crunenberg, MBA et business developer de Microspir. 

    Les technologies vertes ont été plébiscitées à la soirée d’InnovaTech qui était organisée à la fin du mois d'octobre.
    C’est la première fois que cela arrive en 7 éditions: le jury – 250 visiteurs de l’évènement annuel « A la découverte des innovations wallonnes » – n’a pas pu départager les deux innovations (sur 58) qui avaient recueilli le plus grand nombre de suffrages: égalité parfaite entre la spiruline à faire chez soi et des innovations pour doper les rendements des cultures bio.
    Le projet Microspir est le projet lancé par deux docteurs en Biologie: la Tinlotoise Gersande Blanchard (Ramelot) et François Darchambeau (absent sur la photo).
    (source:http://www.innovatech.be/les-technologies-vertes-plebiscitees-)

    Microspir : de la spiruline fraiche depuis chez soi

    microspir

    La spiruline est un super aliment reconnu pour ses qualités nutritionnelles. Cette micro-algue est consommée par les sportifs, les végétariens, les personnes âgées, les familles désireuses d’une alimentation saine et durable.
    Le problème? On achète cette algue en poudre et il n’est pas toujours aisé d’en connaître sa provenance. De plus, les vertus sont bien plus importantes si elle est consommée fraiche.
    Microspir, un projet first spin-off de l’Université de Liège, piloté par Robin Crunenberg, développe et commercialise un photobioréacteur autonome permettant aux particuliers de cultiver et de consommer de la spiruline fraiche tous les jours.
    Le système, qui a pris 2 ans et demi de recherches, filtre l’eau et permet de récolter l’algue fraiche.
    Avec le SpirhOme, Microspir permet à chacun d’avoir accès directement chez lui aux bienfaits de cet aliment.
    Une culture que l’on regarde grandir grâce à une lumière douce et des sels minéraux. SpirhOme fait le reste pour que chacun puisse offrir chaque jour un super aliment frais à ses proches. « Produisez aujourd’hui chez vous, la nourriture de demain ».

    capture ecran 2018-12-17 à 08.50.44.jpg

    Article précédent sur ce blog:
    La Ramelotoise Gersande Blanchard veut lancer une production d'algues à Ochain en 2016

    Produire en Belgique de la spiruline, une micro-algue aux propriétés très nutritives, c'est le défi que se lancent deux docteurs en Biologie. Gersande Blanchard et François Darchambeau entendent lancer cette toute première production belge à Ochain (Clavier) dès les premiers mois de l’année 2016.
    Une nouvelle culture devrait prochainement voir le jour dans notre région. Deux Condruziens veulent en effet développer la production de spiruline, une micro-algue originaire des pays du sud. Une idée venue grâce aux voyages en Afrique du docteur en biologie François Darchambeau. « Nous sommes collègues depuis une quinzaine d’années. François a évalué la production primaire des rivières en Afrique et a remarqué que la population consommait de la Spiruline. Il s’y est intéressé et nous avons réfléchi ensemble au produit. De fil en aiguille, nous avons monté ce projet », explique Gersande Blanchard. Lire la suite

  • Récolte exceptionnelle de sang et plasma ce sam. au CHR de Huy pour éviter une pénurie

    capture ecran 2018-12-14 à 12.51.00.jpg

    Les fêtes de fin d’année approchent à pas de géants. « C’est une période de grande difficulté pour la récolte de sang », souligne le docteur Leticia Thys, responsable de la collecte de sang au Centre Hospitalier Régional de Huy.  « Il y a beaucoup de personnes en congés, à l’étranger, un grand nombre de nos donneurs habituels enrhumés également. De façon à éviter une pénurie et à toucher d’autres donneurs, des personnes qui, la semaine, travaillent ou ne sont que très peu disponibles, ce samedi, nous organisons une opération exceptionnelle, de 10 à 17 heures, dans tous les centres fixes du service du sang. La province de Liège en compte 6, dont le CHR de Huy.

    Tous sites de la Croix Rouge confondus - il y en a 16 en Wallonie-, nous espérons récolter 5.000 poches et, en particulier, des poches du groupe O négatif qui est le donneur universel. Le groupe le plus utilisé en somme.»

    Cette année, par cette journée exceptionnelle, la Croix Rouge procède également à un prélèvement de plasma «Le plasma , explique le docteur Thys,  est un liquide du sang qui contient des facteurs de coagulation et de protéines. Il constitue 55 % du volume total du sang. Cette récolte de dons un samedi est une première car on a eu l’occasion de constater que les besoins en plasma sont de plus en plus importants. »

    Sachez que, comme le sang doit être filtré, il faut compter une moyenne de 40 minutes pour un don de plasma, contre une dizaine de minutes, grand maximum, pour un don de sang. « Mais n’ayez crainte, s’empresse de souligner le médecin. Hormis quelques minutes supplémentaires, pour le patient, donner du sang ou du plasma est identiquement la même chose. » BD La Meuse digitale
    Voir le site https://sang.croix-rouge.be/

  • Le CNRF fusionne avec le CHU de Liège au 1er janvier 2019

    capture ecran 2018-12-09 à 14.12.41.jpg

    P.Gillet (médecin-chef, CHU), D.Guillaume (Médecin directeur CNRF), Ch. Colard (directrice CHU) et J.Compère (A-délégué CHU)

    Au 1er janvier prochain, le CHU de Liège et le Centre neurologique et de réadaptation fonctionnelle de Fraiture (Tinlot) fusionneront en un seul et unique institut placé sous l’égide du CHU. Un regroupement indolore pour le personnel dont le volume actuel et le maintien sur le site ont été garantis.
    Comme l’a rappelé Julien Compère, administrateur-délégué du CHU de Liège, cette fusion résulte d’une longue série de contacts qui remontent à la fin des années 90 et qui se sont accélérés à partir de 2013. Soit au moment de la 6e réforme de l’Etat qui menaçait alors la viabilité de l’institution de Fraiture. « Pour nous permettre de ne pas rester un hôpital monospécialisé et ainsi conserver notre statut d’institution dépendant du Fédéral, le CHU nous a cédé 30 lits psychiatriques », a souligné la directrice du CNRF Chantal Colard.

    De l’avis de tous, « depuis 2013, ces relations ont été très positives ». À ce point que l’idée d’une fusion s’est imposée tout naturellement. « Surtout aujourd’hui, avec l’arrivée des notions de réseaux », a complété Julien Compère.capture ecran 2018-12-09 à 14.25.47.jpgSur le plan de l’emploi, ce rapprochement sera indolore, assure la direction du CNRF : « Il n’y avait aucune raison de rationaliser. Nos finances sont saines et nous ne faisons pas double emploi avec les autres structures du CHU », a insisté Chantal Colard. Le personnel salarié du CNRF devient personnel CHU et est assuré de rester affecté à Fraiture, quel que soit son contrat de travail(CNRF ou du CHU, le choix était laissé à l’appréciation de chacun).
    Dans le plan de fusion, le CHU de Liège s’est également engagé à affecter les réserves financières du CNRF aux investissements mobiliers ou immobiliers futurs à réaliser sur le site de Fraiture. Dans les cartons du CNRF : extension des locaux (un dossier a déjà été introduit à la Région) et ouverture d’un centre de jour pour personnes souffrant de troubles cognitifs (démence, alzheimer, etc)

    capture ecran 2018-12-09 à 14.25.52.jpg« Cette nouvelle offre de 180 lits de revalidation/réadaptation fonctionnelle répartis sur trois sites (Ourthe-Amblève (40 lits), Notre-Dame des Bruyères (20) et le CNRF (120) va offrir aux patients « neurologiques » et « locomoteurs », une gamme complète de prise en charge », se sont réjouit Chantal Colard et Julien Compère. « Mais l’intégration de Fraiture dans le CHU va aussi permettre au Coma Science Group de bénéficier de lits spécialisés pour ses patients en état neurovégétatif persistant et au service de neurologie du CHU de compléter son offre de soins pour les patients atteints de sclérose en plaques. L’accord profite aussi à tous les patients concernés dont les temps d’attente seront réduits», a ajouté Julien Compère.

    Le centre neurologique et de réadaptation de Fraiture est né en 1975, à l’initiative de la Ligue belge de la sclérose en plaques qui depuis 1962 cherchait à ouvrir un hôpital, pendant de ce qui existait déjà dans le Limbourg. « L’objectif était d’offrir une structure d’hébergement de longue durée pour les malades souffrant de la sclérose en plaques », retrace Daniel Guillaume, médecin-directeur de Fraiture.

    capture ecran 2018-12-09 à 14.22.27.jpgCet hôpital qui regroupe parmi ses infrastructures des centres d’hydrothérapie, hippothérapie, salle de sports, une maison de repos (à Seny, 40 lits) et 12 résidences services jouit aujourd’hui d’une réputation internationale.
    Il emploie 377 personnes (dont 60 indépendants) et est agréé pour 120 lits : 45 sont affectés à la rééducation post AVC, 30 à la rééducation pour la sclérose en plaques et les 25 restants aux traumatismes crâniens, parkinson ou encore éveil de coma.
    Selon l’administrateur-délégué du CHU, une des forces de la fusion sera « la complémentarité et la synergie entre les deux centres de revalidation les plus pointus de la Fédération Wallonie-Bruxelles : le coma, la sclérose en plaques et les SLA à Fraiture ; les blessés médullaires et les traumas crâniens au centre de revalidation d’Esneux  ».

    Lire l'article complet de M-Cl.G dans la Meuse digitale
    capture ecran 2018-12-09 à 14.07.00.jpg
    Le reportage video de RTC

  • 115 personnes à la conférence-débat "Je vieillis, comment gérer mon poids"

     
    received_484388335387861.jpeg
    Un sujet des plus intéressants "Je vieillis, comment gérer mon poids" et un beau succès de participation avec plus de 115 personnes qui avaient rejoint la salle du Bois Rosine à Strée le 21 novembre.
    Une conférence-débat avec en invité Mr Damien Pauquet, diététicien et nutritionniste du sport du Standard de Liège.
    Une bonne symbiose entre la Province de Liège, la commune de Modave et le PCS Condroz pour organiser cette évènement.
    Les participants étaient accueillis à l'entrée de la salle par la bourgmestre, le président du CPAS, la présidente du CCCA de Modave, Mr Damien Pauquet et Mme Valérie Misson de la Province de Liège
    Après l'allocution de bienvenue par Mr Pierre Halut, le présidant sortant du CPAS actuel, l'orateur a développé son exposé avec une présentation en powerpoint.
    Après son intervention, le débat s'est engagé avec des questions d'ordre plus général.
    Il ne restait plus qu'à donner son avis sur la conférence et le tour était joué.

    À l'entrée de la salle se trouvait l'accueil de la Province de Liège avec une vaste documentation et en cadeau un agenda pour l'année 2019. Une belle réussite pour Valérie Misson et ses collègues.
    Un grand coup de chapeau également à tous les acteurs de terrain de cet évènement. 
    En conclusion "S'informer, c'est bon pour la santé!" en Province de Liège.
    Régis Hubin

    capture ecran 2018-11-29 à 13.19.00.jpg

    Photos Valérie Misson

    .
  • La limite d'âge de 71 ans supprimée pour le don de sang

    capture ecran 2018-11-22 à 18.06.28.jpg

    Le Conseil des ministres a validé, en juin dernier, que toute personne ayant atteint l'âge de 71 ans pourra continuer à donner du sang dès l'automne 2018, à condition qu'elle ait donné du sang pour la première fois avant son 66e anniversaire et que le dernier don ne remonte pas à plus de trois ans.
    Une limite sans raison
    "L'âge maximum pour donner du sang, du plasma ou des plaquettes a augmenté par le passé dans notre pays, mais il n'existe aucune base scientifique pour maintenir cette limite", fait remarquer Maggie De Block.
    "En vertu de la réglementation actuelle, vous pouvez devenir donneur jusqu'à votre 66e anniversaire et continuer à donner jusqu'à la veille de votre 71e anniversaire, à condition que le dernier don n'ait pas été fait il y a plus de trois ans. Par conséquent, 8000 donneurs connus devraient cesser de donner du sang au cours des cinq prochaines années".
    La volonté de la ministre de faire évoluer la limite d'âge répond aux pénuries récurrentes qui mettent la Croix-Rouge en état d'alerte quasi permanent. (Voir le reportage de la RTBF)

    capture ecran 2018-11-22 à 18.01.26.jpg

    capture ecran 2018-11-22 à 18.03.21.jpg

    N'hésitez pas à nous appeler gratuitement au 0800 92 245 pour de plus amples informations.
    Voir le site