Santé

  • Conférence-Débat : Je vieillis, comment gérer mon poids ?

    Affiche Conference Gestion Poids.jpg

    Strée (Modave), le mercredi 21 novembre 2018 à 19 h 30
    Au fil des années, le poids corporel fluctue, c'est inévitable.
    Pourtant les besoins énergétiques journaliers restent les mêmes.
    Alors, que se passe-t-il dans notre corps après 50 ans ?
    Perte de masse maigre (fonte musculaire), augmentation ou au contraire diminution du tour de taille ?
    Comment peut-on expliquer ces modifications et quelles en sont les causes ?
    Que faire en cas de prise ou de perte de poids ?

    Vous souhaitez en savoir plus ?
    N'hésitez pas à nous rejoindre le mercredi 21 novembre 2018 à 19h30 (Accueil à partir de 19 h),
    à la Salle du Bois Rosine - rue du Bois Rosine, 7 à 4577 Strée (Modave) et à consulter le programme complet ici
    Conférencier : Monsieur Damien PAUQUET, diététicien, nutritionniste du sport.
    Echanges avec le public en fin de conférence.
    Entrée gratuite - Réservations souhaitées.

    S'informer, c'est bon pour la santé !
    Information(s) pratique(s)
    Service I Prom'S (Service Itinérant de Promotion de la Santé) - rue de Wallonie, 26 - 4460 Grâce-Hollogne
    Tél. 04/279.43.40 - email : iproms@provincedeliege.be
    Lieu
    Salle du Bois Rosine - rue du Bois Rosine, 7
    4577 Strée-lez-Huy

  • Victimes de la route : l’AWSR rappelle les démarches essentielles après un accident

    capture ecran 2018-11-14 à 10.58.58.jpg

    Par son expérience, le département Information et orientation des victimes de la route de l’AWSR constate fréquemment que les assureurs RC-auto ne sont pas informés par leur(s) assuré(s) de la survenance d’un accident, même avec blessés. Il s’agit pourtant de l’une des premières choses à faire.
    À l’occasion de la Journée mondiale du souvenir des victimes de la route qui aura lieu ce dimanche, l’AWSR rappelle les démarches à accomplir après l’accident et revient sur le bilan de son service consacré aux personnes touchées par un accident de la route.

    15.000 victimes de la route par an
    En 2017, les accidents de la route ont fait près de 15.000 victimes directes en Wallonie, dont 289 ont perdu la vie. Entre les séquelles physiques, les démarches administratives et juridiques, « l’après-accident » est un véritable parcours du combattant que les victimes fragilisées physiquement et psychologiquement ne sont pas toujours en mesure de mener seules.

    S’entourer de professionnels est essentiel
    La lourdeur de la procédure, l’incompréhension de certaines démarches, le manque d’information peut parfois plonger les personnes fragilisées dans l’isolement et entrainer un sentiment d’abandon. Or, la liste des professionnels qui peuvent aider les personnes touchées par un accident de la route est longue. Le Département Information et orientation des victimes de la route de l’AWSR procure des informations précises, aide à accomplir les démarches importantes et renseigne l’existence des services spécifiques et professionnels spécialisés qui peuvent être activés, à toutes les étapes du parcours.

    4 ans au service des personnes touchées par un accident de la route
    Ce service existe depuis 2015. Il se met gratuitement à la disposition de toute personne touchée par un accident de la route ayant entraîné des dommages physiques et/ou psychiques et ce, quel que soit le temps écoulé depuis l’accident. Il s’agit d’un service unique en Wallonie. En bientôt 4 ans, l’équipe composée de juristes et de psychologues a pris en charge 630 dossiers, sachant que derrière une personne impliquée, c’est tout un entourage qui est impacté.

    Que faire après un accident ?
    Le Département Infovictimes de l’AWSR a compilé quelques obligations et conseils utiles pour faire face à « l’après-accident ».
    Lire la suite ci-dessous:

    Lire la suite

  • Condroz: pharmacies et Poste Médical de Garde, les 17 et 18 novembre 2018

    91647500.2.jpg

    Depuis le 12 mars 2016, le rôle de garde des médecins est organisé au poste médical de garde du Condroz pour les habitants des communes de : ANTHISNES, CLAVIER, MARCHIN, MODAVE, NANDRIN, NEUPRE, OUFFET, TINLOT.
    Ouvert uniquement sur rendez-vous les samedis, dimanches et jours fériés de 8.00 hrs à 22.00 hrs.
    Il se situe rue de Dinant 106 à 4557 ABEE-SCRY : suivre fléchage poste médical de garde (bâtiment du CRT).
    Téléphone : 0471/75.02.68
    Des visites à domicile sont toujours possibles pour les personnes totalement incapables de se déplacer.
    Quelques rappels importants :
    Un poste de garde c'est : des médecins disponibles pour les soins non urgents ne pouvant attendre 24 ou 48 hrs pour être pris en charge.
    Pour les situations médicales aiguës, il faut toujours appeler le 112.
    Un poste de garde ne peut assurer les services suivants :
    * Rédaction de certificat d'aptitude sportive.
    * Rédaction d'ordonnance ou tout document autre que ceux en relation avec la pathologie ayant nécessité la consultation de week-end.
    * Consultation de "confort" (par facilité par rapport à la semaine).
     Pour les pharmacies de garde proches de chez vous,
     consultez le site   pharmacie.be
    1016242464.jpg

     
  • "La mort, parlons-en tant qu'il fait beau". Expo photos et conf. de Gabriel Ringlet

    La Fédération bruxelloise des soins palliatifs et continus organise à partir de ce week-end une exposition de photos au Château de Vierset sur le thème "La mort, parlons-en tant qu'il fait beau".
    Une conférence de Gabriel Ringlet est prévue le 2 décembre en guise de clôture.

    affiche.jpg

  • Je vieillis, comment gérer mon poids ? Mercredi 21 nov. Strée

    44982064_997002550503279_1269188116145504256_o.jpg

    Au fil des années, le poids corporel fluctue, c’est inévitable.
    Pourtant les besoins énergétiques journaliers restent les mêmes.
    Alors, que se passe-t-il dans notre corps après 50 ans ?
    Perte de masse maigre (fonte musculaire), augmentation ou au contraire diminution du tour de taille ?
    Comment peut-on expliquer ces modifications et quelles en sont les causes ?
    Que faire en cas de prise ou de perte de poids ?

    Vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous rejoindre.
    Mercredi 21 novembre 2018 à 19 h 30 - Accueil à partir de 19 h
    Salle du Bois Rosine - rue du Bois Rosine, 7 – 4577 Strée (Modave)

    Entrée gratuite - Réservations souhaitées
    04/279 43 40 - iproms@provincedeliege.be

  • A vos agendas. Marché de Noël au CNRF de Fraiture

    noel 2018.jpg

    Le marché de Noël aura lieu le 25 novembre de 10h à 16h.
    Patients et membres du personnel exposeront leurs créations dans un esprit qui se veut familial.
    La journée sera ponctuée par diverses activités et animations ainsi que la possibilité de se restaurer.

  • Le 14 octobre, "Je Vote Pour la Vie"

    Concrètement, le 14 octobre, une permanence aura lieu de 10h à 12h à la maison communale.
    Même si vous  votez à Scry, Seny ou Fraiture, n'hésitez pas à faire un crochet par la commune pour profiter de cette permanence.

    capture ecran 2018-10-08 à 17.49.06.jpg

    Le 14 octobre, en allant voter, pensez à poser un acte citoyen : devenir donneur (-euse) d’organes !

    En Belgique, chaque année, plus d’un millier de citoyens attendent un organe pour pouvoir continuer à vivre normalement.
    Si notre pays fait partie du top européen en matière de prélèvements d’organes, les listes d’attente restent longues.
    Ces délais ont un impact pouvant mener à une issue fatale pour certains patients.
    Si nous pouvons tous être donneurs, nous pourrions aussi tous être un jour receveurs.
    En vous inscrivant à la commune pour signifier votre volonté d’être donneur(-euse) d’organes après votre décès, vous évitez une souffrance à vos proches : celle de devoir se positionner à votre place !

    Lors des élections du 14 octobre prochain, votre administration communale sera spécialement ouverte pour vous offrir la possibilité de devenir un des maillons de cette grande chaîne de solidarité qu’est le don d’organes.

    Le principe de la loi  belge
    En Belgique, la loi qui encadre les prélèvements et transplantations d’organes est basée sur le principe de « Qui ne dit mot consent ».

    Chaque citoyen belge est donc un donneur présumé, sauf s’il a refusé officiellement de son vivant.
    Cependant, en pratique, 12 à 13% des familles refusent ce prélèvement par manque de connaissance de la volonté laissée par la personne de son vivant.
    Profitez de ce 14 octobre pour vous informer sur le don d’organes, voire vous positionner en votant pour la vie !

    Logo_Beldonor.jpg