Sécurité

  • Attention ! 70 km/h sur la route du Condroz au lieu de 90 à Neupré

    capture ecran 2018-01-21 à 16.58.01.jpgSi vous empruntez la route du Condroz pour vous rendre (ou revenir de Liège), la traversée de Neupré est désormais limitée à 70 km/h.

    Depuis vendredi, des pancartes affichant les 70 km/h ont été installées le long de la route du Condroz. Il s’agissait d’une des routes les plus accidentogènes de la commune de Neupré. Cette route provoque chaque année plusieurs blessés et morts.
    Le Collège plaidait depuis longtemps pour la prise de mesures limitant les excès de vitesse. «La traversée de Boncelles était déjà à 70 km/h, arriver sur la traversée de Neupré à 90 km/h, c’était vraiment aberrant. D’autant qu’il y a beaucoup de commerces de ce côté-là et donc plus de sorties et des milliers de véhicules qui y circulent tous les jours », explique Virginie Defrang-Firket, la Bourgmestre de Neupré.

    Voir l'article complet dans l'édition de La Meuse digitale

  • Tinlot: un arbre sur une voiture sur la N66 près du "Coq aux champs"

    Nos pompiers des zones de secours de Hesbaye et Hemeco ont été à pied d’œuvre depuis ce mercredi matin jusque dans la soirée. Ils comptabilisent au total une 50aine d’interventions aux quatre coins de l’arrondissement de Huy-Waremme. (Voir l'article complet dans l'édition digitale de la Meuse)

    A Tinlot: un arbre sur une voiture

    capture ecran 2018-01-18 à 19.45.47.jpg

    L'endroit dégagé par les pompiers sur la N66, où un arbre s'est abattu sur une voiture (Photos AL)

    Les faits ont été relativement minimes mais on a tout de même frôlé le drame à Tinlot, route de Hamoir, à quelques pas du restaurant ‘Le coq aux champs’. Là, vers 10h30, un arbre est soudainement tombé sur la chaussée, alors qu’une conductrice y circulait en voiture. Le véhicule a donc été écrasé mais, heureusement, l’occupante s’en est sortie indemne. Les pompiers de la zone Hemeco ont tout de même dû travailler plus d’une heure afin de parvenir à tronçonner l’arbre en question.

  • Tinlot: les voeux de la zone de secours Hesbaye-Meuse-Condroz

    capture ecran 2018-01-15 à 19.35.51.jpg

    A mi-chemin entre la caserne des pompiers de Hamoir et celle de Tihange, la salle la Tinlotoise accueillait vendredi soir le personnel et tous les responsables de la Zone de secours HEMECO (pour Hesbaye-Meuse-Condroz).
    Celle-ci s’étend sur quinze communes de l’arrondissement Huy-Waremme et en reprend une de l’arrondissement administratif de Liège. On y retrouve Amay, Anthisnes, Clavier, Comblain-au-Pont, Ferrières, Hamoir, Huy, Héron, Marchin, Modave, Nandrin, Ouffet, Tinlot, Villers-le-Bouillet et Wanze. La plupart des Bourgmestres de ces communes étaient présents. Ils constituent en effet le Conseil et le Collège de la Zone présidés par Christophe Collignon.
    Voici l'article d'A.G. dans la Meuse H-W du 15/1/2018

    Hesbaye-Meuse-Condroz: 2.273 interventions pompiers en 2017
    A l’occasion des bons vœux de la zone de secours Hemeco à la salle « La Tinlotoise », le commandant des pompiers, Stéphane Bouquette, est revenu sur la création, amorcée en 2015, de la zone de secours Hemeco, fusion de deux postes (Hamoir et Huy). « Nous constatons au quotidien l’importance que la communication doit prendre pour maintenir la confiance. C’est pour cette raison que j’ai créé la Coordination opérationnelle, qui démontre son efficacité », a-t-il déclaré. La volonté est d’organiser une journée portes-ouvertes, commune ou séparée, et de fêter la Sainte-Barbe.

    capture ecran 2018-01-15 à 19.52.10.jpg

    Un quart des interventions : des incendies
    Stéphane Bouquette s’est penché sur l’activité de la zone en 2017. En tout, 2.273 interventions pompiers ont été comptabilisées, dont 486 départs incendie. Parmi ces interventions, 33 sauvetages de personnes en danger, 5 interventions de l’US Grimp et 14 interventions de l’US Plongeurs pour des personnes à l’eau. A cela s’ajoutent 5.331 départs d'ambulances.

    Différentes mesures ont été prises afin de dissuader les agressions sur les pompiers en intervention (« en cas de suspicion de menace lors d’un départ ambulance, j’ai décidé d’envoyer un camion pour dissuader en attendant l’arrivée de la police », nous indique-t-il), réagir aux accidents de travail, aux impacts psychosociaux en intervention (comme un traumatisme psychologique), mais aussi aligner un deuxième départ ambulance en journée, voire un troisième, pour répondre aux besoins.

    capture ecran 2018-01-15 à 08.25.55.jpg

    Enfin, une série de pompiers ont été mis à l’honneur pour leur ancienneté de service.

    capture ecran 2018-01-15 à 19.43.13.jpg

    Article à lire dans l'édition digitale de La Meuse (photos AG et AL)

  • Fraiture: encore des traces du passage d'Éleanore

    Au Tige de Fays à Fraiture, quelques arbres cassés, dont un chêne déraciné de la grosse haie appartenant à la Commune. (Transmis par M.P.)

    IMG_3406.JPG

  • Attention dès ce soir: week-end sans alcool au volant!

    capture ecran 2018-01-12 à 09.16.26.jpg

    Gare ce soir si vous prenez le volant après 18h. La police fédérale de la route, en collaboration avec 128 zones de police locale, organise le «Week-end sans alcool au volant ». L’opération s’achèvera ce lundi à 6h du matin. Les contrôles vont donc être renforcés.
    L’année dernière, 40.238 conducteurs avaient dû souffler dans l’alcootest et 2,12 % étaient positifs.
    Article complet à lire dans la Meuse

  • France: baisse de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h et gare au GSM

    Baisse de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h

    capture ecran 2018-01-10 à 18.20.32.jpgLa vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %). Le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central (55% de la mortalité routière). Dès le 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée passera de 90 à 80 km/h sur ces routes où la mortalité routière est la plus forte.
    En quoi consiste cette mesure ?
    À compter du 1er juillet 2018, elle réduira de 90 à 80 km/h les vitesses maximales autorisées sur les routes à double-sens, sans séparateur central.
    Quel impact pouvons-nous espérer ?

    Comme l’a établi le comité des experts du Conseil national de la sécurité routière dans son rapport du 29 novembre 2013, une réduction de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central - limitée à 90 km/h - permettrait de sauver entre 300 et 400 vies par an.
    En effet, cette portion du réseau routier est celle sur laquelle les accidents mortels sont les plus fréquents : en 2016, plus de la moitié de la mortalité routière (55 %), soit 1 911 personnes tuées, est survenue sur les routes bidirectionnelles hors agglomération, majoritairement limitées à 90 km/h.

    Une telle mesure présente également l’avantage d’améliorer la fluidité du trafic et de diminuer les émissions polluantes dans l’environnement
    Source: gouvernement français

    capture ecran 2018-01-11 à 13.13.22.jpgGSM AU VOLANT = RETRAIT DU PERMIS

    Ce plan de mesures du gouvernement français prévoit également le retrait du permis de conduire en 2019 en cas d'utilisation du GSM au volant (y compris pour les conducteurs belges) !

  • Sécurité routière : droits et devoirs des cyclistes

    capture ecran 2017-12-18 à 16.30.42.jpgEn sécurité à pied ou à vélo, seul ou en groupe

    Ce petit mémento reprend les règles principales de circulation applicables aux piétons et aux cyclistes, qu'ils soient isolés ou en groupe (accompagné ou non d'un guide ou d'un capitaine de route). Des conseils vous aideront chaque fois que le code de la route laisse certains choix ou n'est pas assez explicite.

    En sécurité à pied ou à vélo, seul ou en groupe (PDF, 9 p. - 451 kB) (link is external)

    ➢ Sécurité routière : droits et devoirs des cyclistes
    Être vu, c’est essentiel !
    Suite à certains comportements à risques qui nous ont été signalés récemment, il nous paraît important de rappeler à chacun que, comme tous les usagers de la route, le cycliste bénéficie de certains droits qui le protègent lorsqu'il circule sur la voie publique, mais qu’il est également tenu de respecter des obligations afin de faciliter la cohabitation en toute sécurité.
    Les droits des cyclistes
    Quelques règles ont été établies pour les conducteurs :
    - Un conducteur ne peut s'approcher d'un passage pour cyclistes qu'à une allure modérée, de façon à ne pas mettre en danger les usagers qui y sont engagés et à ne pas les gêner lorsqu'ils achèvent la traversée de la chaussée.
    - Le cas échéant, les conducteurs doivent s'arrêter pour laisser passer des cyclistes.
    - Dans un embouteillage, le passage destiné aux cyclistes doit toujours rester libre.
    - Un conducteur doit garder une distance latérale d'au moins un mètre entre son véhicule et le cycliste.
    - En cas d'accident, la loi accorde aux cyclistes une protection supplémentaire. Celui qui renverse un cycliste doit non seulement indemniser les dédommages physiques, mais également les éventuels dégâts aux vêtements et aux lunettes. Cette règle vaut d'office, indépendamment de la question de la responsabilité de l'accident.
    - Seuls les cyclistes ayant plus de 14 ans et ayant consciemment provoqué un accident devront eux-mêmes payer des frais.
    Les devoirs des cyclistes (voir la suite ci-dessous)

    Lire la suite

  • Tinlot (Ramelot). Tentative de vol pendant la tempête Eleanor. Les dégâts proches de chez nous

    DSC_7209 2.jpg

    Beaucoup d'eau, surtout dans les champs, des branches mortes au sol, des plastiques disséminés par le vent, des poubelles éventrées, des coupures de courant partielles très localisées, mais pas de dégâts à signaler, à ma connaissance, à Tinlot ce mercredi matin. (Sauf si avez connaissance de problèmes rencontrés  dans votre village: voir la mise à jour ci-dessous).
    Par contre, à Ramelot, une  nouvelle tentative de vol a eu lieu cette nuit dans une camionnette de chantier (Société G.Heusden), déjà forcée et vidée de son matériel, le deux novembre dernier. Attention donc !
    (Voir l'article précédent sur ce blog)
    Photo AL Fraiture 3/1/2018 .

    capture ecran 2018-01-03 à 18.27.09.jpgLa tempête Eléanor a secoué la région liégeoise

    Voir le reportage de RTC sur la situation dans le Condroz et à Nandrin en particulier à quelques mètres de Tinlot. (Rue Sur Haies, derrière l'Aldi)
    2.871 appels au 1722
    Le numéro d'appel d'urgence 1722 a reçu 2.871 appels entre son activation mardi soir à 20h00 et mercredi matin à 8h00, indique la Sécurité civile. La majorité des appels concernait des arbres tombés, des inondations et des tuiles envolées.
    La province qui a le plus sollicité le numéro d'urgence, avec plus d'un quart des appels, est le Brabant flamand. Liège (avec 12% des appels) et le Hainaut (9,5%) complètent le podium.

    Mise à jour mercredi soir

    Fraiture, grosse frayeur chez M. Ponthier: une partie de l'arbre sur le trampoline à quelques centimètres du toit !

    capture ecran 2018-01-03 à 18.38.23.jpg

    A Scry, quelques arbres sont également tombés sur la chaussée rue de Dinant.

  • Les tests sonores des sirènes vont disparaître. Inscrivez-vous sur BE-Alert

    Avec l'évolution des technologies madernes d'alerte et d'information, le réseau des sirènes autour des entreprises Seveso et nucléaire dera progressivement démantelé sauf pour les communes ou les entreprises qui voudraient en reprendre la gestion.

    Par contre le réseau BE-Alert sera renforcé et intégré dans la politique 'information à la population. Ce système est maintenant opérationnel. Inscrivez-vous à BE-Alert sur www.be-alert.be.

     Test des sirènes ce jeudi 4 janvier

    3917647332.JPGTinlot, comme de nombreuses communes condrusienes  se trouve dans les zones à risque situées autour des entreprises Seveso et nucléaire. Des sirènes d'alerte sont soumises à un test sonore le 1er jeudi de chaque trimestre. Elles seront actionnées entre 11h45 et 13h15.
    Au moment de l'essai, la sirène diffusera un signal NBC (nucléaire, biologique, chimique). Il s'agit d'un son modulé strident qui est répété après une brève interruption. Un message parlé 'Signal d'essai' sera ensuite diffusé par les hauts-parleurs de la sirène.
    Le SPF Intérieur gère un réseau d’environ 570 sirènes, installées autour des usines comportant des risques industriels importants (Seveso seuil haut) et des zones nucléaires à Doel, Mol-Dessel, Tihange, Fleurus, Chooz (France) et Borssele (Pays-Bas). Ces sirènes sont soumises à un test sonore qui a lieu le premier jeudi du premier mois de chaque trimestre.
    Toutes les informations utiles sur le réseau d’alerte sont reprises sur  le site Internet www.centredecrise.be.
    A l’occasion de  ces essais, vous pouvez faire part de vos observations via l'adresse E-mail suivante : alerte@ibz.fgov.be.
    Inscrivez-vous à BE-Alert sur www.be-alert.be. (Voir ci-dessous)

    Lire la suite

  • « Mike », le nouvel hélico du CMH de Bra-sur-Lienne

    Depuis ce mardi 26 décembre 2017, l’équipe du Centre Médical Héliporté de Bra-sur-Lienne dispose d’un nouvel hélicoptère médicalisé. La mise à disposition de ce vecteur héliporté est le fruit de l’accord de partenariat que le CMH a renouvelé avec son opérateur fournisseur Nhv. Son nom de code : « MIKE »

    Ce nouvel hélicoptère médicalisé, un Airbus EC-145 Modèle C2, devient le vecteur héliporté principal du CMH de Bra-sur-Lienne. Il est doté d’un équipement de navigation neuf et identique au modèle mis à disposition du Centre Médical Héliporté depuis 2006. La réception de cette nouvelle machine s’inscrit dans le cadre d’un accord de partenariat renouvelé avec l’opérateur NHV (Nordzee Helikopter Vlanderen). Cet accord contractuel, établi sous la forme d’un leasing opérationnel, porte sur plusieurs points :
    • la fourniture d’un premier hélicoptère médicalisé EC-145 à titre de vecteur principal, équipé de toutes les technologies adéquates à la pratique de l’activité de secours du CMH en milieu rural ;
    • la mise à disposition d’un second hélicoptère de même type, utilisé à titre de vecteur de remplacement lors des opérations de maintenance du vecteur principal ;
    • l’organisation globale des procédures de maintenance et la fourniture du carburant ;
    • la mise à disposition de 5 pilotes chevronnés.

    NEW-145-Communes.jpgOscar Oscar November Sierra Mike
    Surnommé « Mike » en référence à son immatriculation 00-NSM (Oscar Oscar November Sierra Mike), cet hélicoptère est le 4ème vecteur héliporté principal mis à disposition du CMH depuis la fondation du service de secours par hélicoptère en 1997 :
    • de 1997 à 2003 : un Sikorsky S76, fourni par l’opérateur Wiking
    • de 2003 à 2006 : un Eurocopter AS365, fourni par l’opérateur belge Nhv
    • de 2006 à 2017 : un Eurocopter EC145, fourni par l’opérateur belge Nhv
    Pour rappel, les atouts opérationnels de la mise à disposition de ce modèle d’hélicoptère sont :
    • une taille compacte et un poids léger participant à une intervention rapide sur tout type de terrain.
    • une envergure renforçant son efficacité dans des zones peu accessibles par les moyens terrestres.
    • une cabine spacieuse équipée pour le transport de deux patients couchés.
    • un phare de vision sécurisant les opérations de vol de nuit.
    • un équipement complet de navigation précis et adapté aux missions de secours du CMH.
    Source communiqué CMH
    http://www.centremedicalheliporte.be/

  • Médecins en dificulté. D'après la VUB, 1000 agressions par an

    capture ecran 2017-12-20 à 12.42.12.jpg1.000 AGRESSIONS PAR AN
    Dans les 207 faits constatés en 2016, on ne parle que des plaintes qui ont officiellement été actées auprès des services de police. On estime que les agressions sont beaucoup plus nombreuses chaque année. Il y en aurait… cinq fois plus.
    «Selon une récente enquête de la VUB, 84 % des médecins ont été victimes d’une agression physique ou verbale ces deux dernières années, mais 80 % des personnes agressées n’ont pas fait de déclaration à la police ou à l’Ordre des Médecins », explique Peter Backx, responsable de la communication de l’ABSyM, l’Association Belge des Syndicats Médicaux.
    «C’est dramatique car si les chiffres ne sont pas fiables, on ne peut pas mettre de plan stratégique adéquat en place. Le point de contact de l’Ordre des Médecins pour signaler les agressions à l’encontre des médecins n’a enregistré que 108 déclarations depuis sa mise en place en août 2016. Ce n’est pourtant que le sommet de l’iceberg. Ce point de contact n’est pas encore assez connu, il faudrait qu’il ait une ampleur plus nationale avec un numéro de contact unique. On doit se faire mieux connaître auprès des médecins. »
    Le syndicat considère en tout cas que la brochure émise par le SPF Intérieur est un bon premier pas, mais elle reste "décevante". Il y a peu d’éléments concrets pour les médecins. Lire la suite dans l'édition digitale de la Meuse

    Point de contact médecins en difficulté: https://www.medecinsendifficulte.be/
    Brochure pdf  https://www.besafe.be/sites/besafe.localhost/files/publicaties/janec/veiligheidvanartsen_fr_web.pdf

  • Attention. Trop de feux d’artifice vendus chez nous restent dangereux !

    capture ecran 2017-12-18 à 11.01.01.jpgAvec la période des fêtes, l’engouement pour les feux d’artifice (« artifices de joie ») va de nouveau être fort. Avec la prudence qui s’impose, car les contrôles effectués, ces dernières années, par le SPF Économie ne sont pas rassurants. «Lors des fêtes de la fin de l’année dernière et du début de cette année, 19 échantillons sur 23 avaient des problèmes de fonctionnement, dont 10 suffisamment élevés pour être retirés du marché », a expliqué le ministre de la Protection des consommateurs, Kris Peeters, interpellé par une députée. (La Meuse)

    Si vous comptez mettre en œuvre des artifices de joie, prenez le temps de lire cette brochure, publiée par le Service public fédéral de l'économie elle vous épargnera de mauvaises surprises :

    Artifices de joie (PDF, 622.18 Kb)
    FAQ Artifices de joie (PDF, 179.22 Kb)

    Danger pour la vue et la vie
    Les artifices de joie ne sont pas des jouets inoffensifs ! En raison de leur caractère explosif et des produits chimiques qu'ils contiennent, un accident peut très vite arriver. En cas de problème, il s'agit de ne pas faire n'importe quoi. Surtout au niveau des yeux.
    Que faire si vous vous blessez aux yeux ou si l'un des spectateurs est blessé à l’œil par un artifice ?
    Gardez votre sang froid et partez immédiatement aux urgences de l'hôpital le plus proche ! Une blessure à l'œil due à un impact de feu d'artifice peut, en effet, occasionner des dommages que l'on ne décèle pas toujours tout de suite. Une blessure mal soignée peut, en quelques heures à peine, affaiblir votre vue, voire mener à la cécité. Seul un examen interne de l’œil par un ophtalmologue pourra révéler l'incidence d'une blessure occasionnée par un impact. Si après un incident avec des feux d'artifice, votre enfant ressent de graves douleurs et veut se frotter l'œil, ne le laissez surtout pas faire. Tout frottement des yeux peut avoir pour effet d'accroître le saignement ou d'empirer les blessures.
    A ne pas faire (lire la suite ci-dessous)

    Lire la suite

  • Décembre, le mois des cambriolages. Comment diminuer le risque d'en être victime?

    capture ecran 2017-12-09 à 14.03.05.jpgEn décembre 2016, les statistiques ont permis de pointer 6.136 cambriolages dans des habitations!
    Les cambriolages ne cessent d’augmenter. Les biens les plus volés sont les bijoux, l’argent et le multimédia.« Je me suis fait cambriolé.  Je ne suis parti que 5 minutes mais je n’ai pas fermé ma porte à clé. Cette inattention m’a coûté cher puisque l’assurance n’est pas intervenue et j’ai perdu toutes mes photos de famille… »
    Vous pouvez prendre des mesures simples pour diminuer les risques. Adressez-vous à un spécialiste : le conseiller en prévention vol
    Consulter le site officiel: https://www.besafe.be/

    capture ecran 2017-12-09 à 14.49.29.jpg
    Il faut être deux fois plus vigilant en décembre

    Décembre: attention sur les réseaux sociaux!
    Il est également important de rester vigilant quant aux informations partagées sur les réseaux sociaux. N’annoncez pas sur les réseaux sociaux publics que vous fêtez Noël ou la nouvelle année à l’extérieur. Et si vous le faites, désactivez la géolocalisation et n’indiquez pas automatiquement votre présence dans un lieu visité sur Facebook, Twitter ou Instagram. Réfléchissez également à deux fois avant de partager sur les réseaux sociaux des photos de vos effets personnels ou de vos cadeaux de Noël. Les objets reçus et qui vous font tant plaisir pourraient en effet susciter la convoitise. (La Meuse)

     

  • Alcool au volant. Des chiffres

    La campagne Bob bat son plein. En Wallonie, l’utilisation du sampler a dopé le nombre de contrôles ces dernières années. Mais certaines polices locales verbalisent encore très peu, souvent par manque de moyens.

    Cela a permis de faire souffler au total 122.075 conducteurs (toutes méthodes confondues) en Wallonie lors de la dernière campagne Bob d’hiver, un chiffre jamais atteint jusqu’alors. La hausse était de 14,6% par rapport à l’édition précédente.

    capture ecran 2017-12-09 à 12.15.59.jpg

    Des contrôles plus efficients : le sampling

    Des chiffres fort différents dans les Zones de police.
    En 2016, la police locale de Seraing-Neupré (75.000 habitants), n’a dressé que 47 p.-v. pour alcool au volant.
    La police de Herve était à 438.
    Huy a la police qui verbalise le moins. Seulement 25 procès-verbaux en un an.
    Hesbaye Ouest (Hannut): 58
    Condroz 62
    Hesbaye Waremme 86
    Article comlet dans la Meuse  Huy-Waremme
    Article complet la Meuse toutes éditions

    capture ecran 2017-12-09 à 12.33.46.jpg«En Wallonie, environ 12 % des accidents corporels impliquent au moins un conducteur sous influence de l’alcool. Il s’agit d’un pourcentage plus élevé que la moyenne belge (9 %) », rappelle de son côté Belinda Demattia de l’AWSR

    Des sanctions plus fortes au printemps 2018
    le conseil des ministres de vendredi a approuvé un projet de loi afin de punir plus lourdement les auteurs.
    La peine sera alors portée à trois ans de prison et/ou une amende de 5.000 euros maximum lorsqu’il y a eu un blessé. Le plafond est relevé à quatre ans en cas de décès. Par ailleurs, le conducteur se verra retirer son permis pour au moins trois mois.
    Autre décision du conseil des ministres de ce vendredi, il sera désormais possible d’imposer un éthylotest antidémarrage au conducteur ayant été pris avec un taux d’alcool égal ou supérieur 1,8 g/l (1,2 g/l en cas de récidive endéans les trois ans). L’obligation pourra aller d’un à trois ans ou être définitive.
    Le projet de loi adopté ce vendredi alourdit également les peines pour conduite sous déchéance du droit de conduire et pour conduite sans permis valable. Le contrevenant s’exposera désormais à une peine d’emprisonnement et plus seulement à une amende. Au cours du premier semestre 2017, il y a eu 16.935 conducteurs verbalisés pour cette infraction.
    Pour ce qui est du défaut d’assurance, la déchéance du permis passe à trois mois (au lieu de huit jours) en cas de récidive.- (YH La Meuse du 9 décembre)

  • Inquiétant. 2.717 cas de maltraitance d'enfants en 2016: les contacts utiles

    capture ecran 2017-12-09 à 11.41.08.jpgIl existe encore de nombreux enfants qui souffrent de maltraitance dans notre pays. En 2016, SOS Enfants a dû intervenir à 2.053 reprises pour protéger ces petits. Certains d’entre eux ont dû faire face à différents types de maltraitance en même temps…
    SOS enfants reçoit  environ 5.500 signalements de maltraitance d’enfants par téléphone, par courrier ou par e-mail. En moyenne, un peu plus de 2.000 d’entre eux font l’objet d’une ouverture de dossier et d’une intervention.
    Lire la suite dans l'édition de la Meuse digitale

    Que vous soyez parent, enseignant, professeur de karaté, maman d’une camarade de classe ou encore une voisine, vous pouvez contacter ce service pour faire part de vos inquiétudes.

    Besoin de l'aide d'une équipe SOS-Enfants?

    Si vous connaissez un enfant victime de maltraitances physiques ou psychologiques, n'hésitez pas à agir, par exemple en téléphonant à l'équipe SOS-Enfants de votre région. Les équipes sont composées d'assistants sociaux, de psychologues, de médecins et de juristes. Ils pourront prendre en charge votre signalement. Si l'enfant est en danger grave et imminent, n'hésitez pas à contacter la police (101).

    Service SOS-Enfants:  Office de la Naissance et de l'Enfance. Chaussée de Charleroi, 95. 1060 Bruxelles
    Téléphone: 02/542.14.10 Fax: 02/542.12.63 Courriel: sos-enfants@one.be
    Source site de l'ONE

    Voir toutes les adresses des équipes SOS-Enfants ci-dessous:

    Lire la suite