Sécurité

  • Manoeuvres militaire sur le territoire de la Province et à Tinlot du 22/11 au 1/12

    1388688062.jpeg

    Photos des exercices en septembre 2016 à Tinlot et qui avaient suscité les questions des habitants!

    Du 22 novembre au 1er décembre 2017, des manoeuvres militaires auront lieu dans la plupart des communes condrusiennes dont Tinlot.  Pas d’inquiétude à avoir !

  • La défense recrute. Jobday au 4ème Génie d'Amay, le 22 novembre

    capture ecran 2017-11-17 à 10.49.05.jpg

    Le Génie convie ainsi tous les citoyens qui le désirent et qui ont un tant soit peu le goût de l’aventure à venir assister à son jobday qui se déroulera le 22 novembre 2017. Pas moins de 33 emplois sont à pourvoir, dans plusieurs domaines  : la Défense recherche en effet 8 soldats du génie de combat (para commandos) en mai 2018, 17 soldats génie de combat pour avril 2018 et 8 soldats opérateurs de station de décontamination pour mars 2018.  Cette action fait partie d'un vaste plan de recrutement qui prévoit 1570 unités supplémentaire dans l'armée belge en 2018. (Suite et vidéos dans la Meuse digitale)
     
    La Défense recrute :
      • des soldats du génie de combat – para commandos 
      • des soldats du génie de combat 
      • des soldats opérateurs station de décontamination CBRN  

    Vous souhaitez en savoir plus sur les missions, l’équipement et le matériel du 4e  Bataillon de Génie et vous entretenir avec des jeunes militaires de l’unité qui ont fait cette démarche il y a peu ? Alors n’hésitez pas et participez à ce jobday le 22 novembre  (les inscriptions sont obligatoires).
    Nos militaires partageront avec vous leurs expériences professionnelles tant nationales qu'internationales !
    Programme
    De 13h00 à 16h30:
    Briefing et démonstrations statiques des différents spécialistes du génie donnant un aperçu de l’ensemble des diverses tâches quotidiennes de ce corps (travaux, combats, paras, CBRN)
    Repas
    Menu du jour à 4,5 euros. À payer sur place.
    Inscrition
    La participation au jobday est gratuite mais vous devez vous inscrire via le formulaire d'inscription (précisez si vous êtes accompagné).
    Pour des raisons de sécurité votre identité sera contrôlée à l’entrée. Veillez donc à ne pas oublier votre carte d’identité. 
    Navette
    Navette militaire : départ de la gare de Huy à 11h30 et 12h30.
    Accès au quartier militaire d’Amay

    • TEC : Ligne 85 Liège Place St-Lambert-Huy ou 85C Huy Gare du Nord-Flône 
    • SNCB : Ligne Liège Palais-Huy (descendre à la gare d’Ampsin puis à pied +/- 5 min) 
    • Propre moyen de locomotion : via le poste de garde  

    Formulaire d'inscription

  • Modave / Tinlot. Nouvel accident au carrefour entre la Ch. Romaine (Ramelot) et la route de Dinant

     

    DSC_5954.jpg

    DSC_5958.jpg

    Ce jeudi vers 16h45 une nouvelle collision s’est produite au carrefour entre la Route de Dinant (N636) et la Chaussée Romaine venant de Ramelot en direction de Strée.
    Une VW venant du carrefour de Saint-Vitu en direction de Modave a été percutée par une Opel venant de Strée qui a traversé la nationale. Le choc était inévitable.
    La conductrice, une habitante d’Outrelouxhe, a été extraite de son véhicule par les pompiers de la zone HEMECO et emmenée à l’hôpital.
    Le conducteur de la VW, travailleur à Tinlot, était accompagné de son épouse et rentrait à son domicile de Vierset. Ils s’en sortent indemnes.
    Les deux véhicules sont inutilisables. La police du Condroz a géré la circulation, très dense à ce moment, et les files de voitures ont vite été résorbées.
    Il faut à nouveau signaler la dangerosité des lieux et le nombre incessant d’accidents à ce carrefour!
    -AL. D'autres infos à venir dans les éditions de la Meuse Huy-Waremme.

    capture ecran 2017-11-16 à 18.07.10.jpg

  • Un service gratuit pour les victimes de la route: une adresse à retenir

    capture ecran 2017-11-14 à 14.19.22.jpg« La vie ne tient qu’à un fil » … Un grave accident de la route confronte brutalement les personnes impliquées à cette réalité.

     

    À l’occasion de la journée mondiale du souvenir des victimes de la route qui sera célébrée ce dimanche 19 novembre, il faut rappeler que la Wallonie a mis en place un service entièrement dédié aux personnes touchées par un accident de la route.

    Depuis près de 3 ans, l’Agence wallonne pour la Sécurité routière (AWSR) vient ainsi en aide aux victimes de la route et leurs proches. En voici le bilan. 

     

    Des victimes désemparées

    En 2016, les accidents de la route ont fait plus de 15.000 victimes en Wallonie, dont 302 ont perdu la vie. Entre les séquelles physiques, les démarches administratives et juridiques, « l’après accident » est un véritable parcours du combattant que les victimes fragilisées physiquement et psychologiquement ne sont pas toujours en mesure de mener seules.

    Département « Information et orientation des victimes de la route »
    Depuis janvier 2015, l’AWSR met à la disposition des victimes de la route et de leurs proches, un service unique en Wallonie, destiné à les informer, les accompagner et les orienter pour toutes les démarches qui font suite à l’accident. « Toute personne directement ou indirectement impliquée dans un accident de la route avec dommages corporels peut contacter ce service qui est totalement gratuit » explique le Ministre DI ANTONIO, qui est à l’initiative de la mise en place de l’AWSR.

    Écoute, information et orientation des victimes
    L’équipe de l’AWSR, composée de psychologues et de juristes, peut être contactée tout au long de la procédure, qui s’étend souvent sur plusieurs années après l’accident. Les personnes qui contactent le service bénéficient d’une écoute attentive et d’une information la plus complète possible.
    Le pôle juridique facilite le bon déroulement des démarches à effectuer après l’accident et anticipe les difficultés et les démarches qui n’ont pas encore été réalisées. L’équipe peut répondre aux questions qui concernent le droit des assurances et la réparation du préjudice corporel, les procédures judiciaires pénale et civile ainsi que les questions d’ordre administratif : aide à la lecture de documents complexes, informations sur les étapes qui précèdent l’indemnisation, appui lors des démarches auprès des professionnels…
    Le pôle psychologique est à l’écoute de la personne et de son entourage, les rassure et analyse si une aide psychologique plus poussée devrait être envisagée.
    Lorsque la demande doit être relayée vers un professionnel du secteur, l’AWSR oriente la personne vers le service ou la personne la plus adéquate.

    Collaborations avec le secteur
    L’équipe collabore avec tous les services qui interviennent après un accident de la route : services d’accueil des victimes au sein des maisons de justice, services d’assistance policière aux victimes, assistants sociaux de l’hôpital, policiers, gestionnaires de sinistre, avocats… En 3 ans, l’AWSR est devenue un véritable point central d’information pour les victimes et leurs proches mais également pour les professionnels du secteur.

    400 dossiers
    Depuis la mise en place du service en 2015, l’AWSR a pris en charge 400 dossiers mais derrière une victime de la route, c’est également un entourage qui en subit les répercussions, personnes pour lesquelles le service est également disponible.

    capture ecran 2017-11-14 à 14.38.05.jpg

    Ligne téléphonique
    Les victimes et leurs proches peuvent joindre le service via une ligne téléphonique qui leur est dédiée 081/821.321 ainsi qu’une adresse email : infovictimes@awsr.be et un site internet : www.victimesdelaroute.be.

    Journée mondiale du souvenir des victimes de la route, le 19 novembre

    La journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route a été instaurée en 2005 par l’Organisation des Nations Unies. Depuis lors, elle est commémorée chaque année le 3ème dimanche du mois de novembre dans de nombreux pays sur tous les continents. L’objectif est d’attirer l’attention sur l’ampleur des dégâts émotionnels et économiques causés par les accidents de la route et de rendre hommage aux victimes et aux services de secours et de soutien.

  • Attention 11 novembre. Chasses, battues et circulation interdite en plusieurs endroits à Seny, Fraiture, Soheit-Tinlot

    4118438574.jpeg

    ARRETE DE POLICE
    BATTUES  A  SENY  les 11/11/2017 et 18/12/2017


    capture ecran 2017-11-09 à 17.09.07.jpgLa circulation de tout véhicule, piéton, cycliste ou cavalier est interdite
    le samedi 11 novembre 2017 et le lundi 18 décembre 2017  entre 08h et 18 heures sur les chemins communaux dénommés :

    "Chemin de WALSEBRO" et  le chemin  du Tige de Fraiture à Soheit-Tinlot de la RN 66 au terrain de football à Fraiture et le chemin de remembrement reliant le Fond de Soheit au Tige de Fraiture.

    Tige du Gibet (jonction avec la route de Fraiture)
    Tige de la Hayoulle (jonction avec la route de Fraiture)
    Chemin de Warzée (jonction avec la rue d’Ellemelle) à Seny

    Les contrevenants seront punis des peines de police.
    La présente ordonnance entrera en vigueur le 11 novembre 2017 et le 18 décembre 2017 à 06 heures du matin.
    L’organisateur veillera à placer les barrières et l’arrêté au plus tard 48 heures avant la battue.
    Voir toutes les dates

  • Pour éviter les dégâts: étendre à toute l’année la chasse du sanglier en battue

    capture ecran 2017-10-25 à 09.50.55.jpg«La population des sangliers a quintuplé en vingt ans. Hormis l’homme, cet animal n’a pas de prédateur et son taux de reproduction est élevé», constate la députée wallonne Laëtitia Brognez (MR). Et de déplorer: «selon les régions et les concentrations, les dégâts peuvent être conséquents ».

    Des dégâts aux cultures commis en mai ou en octobre entraînent une perte de rendement de 50 % pour les agriculteurs. Avec plusieurs députés, elle a déposé un texte au parlement wallon pour étendre à toute l’année la période de chasse du sanglier en battue. Actuellement, cette chasse ne peut s’effectuer que du 1er octobre au 31 décembre tant en plaine qu’au bois (à partir du 1er août pour uniquement la plaine).
    Laëtitia Brognez se veut rassurante pour les amateurs de balades en forêt. «Il ne s’agit pas de chasser partout et tout le temps. Les chasseurs devront respecter les modalités actuelles.» Des périodes d’exclusion pourraient ainsi être prévues dans les forêts domaniales.

    CAPABLE DE VIVRE EN VILLE

    «Si on le laissait faire, le sanglier s’installerait en ville. Cela est d’ailleurs arrivé à Herstal. Il a fallu un an pour l’en faire partir. La ville est un endroit où il trouve de la nourriture et où il n’est pas chassé », analyse Alain Liccope du Département d’étude du milieu naturel du Service public de Wallonie. Cantonné à l’origine dans les forêts ardennaises il s’est largement répandu à travers la Wallonie. En 2015, les chasseurs ont tiré un total de 21.721 sangliers, contre 11.932 en 1996 et seulement 7.523 en 1974. «Le pic a été atteint en 2012 avec 27.286 tirs», précise Alain Liccope.

    capture ecran 2017-10-25 à 09.56.08.jpgD’une manière générale, les chasseurs ont de plus en plus de gibier à abattre. Le nombre de cerfs et de biches tués est ainsi passé de 1.262 (1974) à 2.971 (1996) et 4.924 (2015).
    Contrairement au sanglier, le cerf n’a jamais quitté les grands massifs boisés. La population globale de ce cervidé est estimée à 15.000 individus (hors naissances). Quant au renard, sa population était estimée, en 2015, à 10.595 individus contre 17.472 en 2002.
    «Ces estimations sont à prendre avec énormément de précautions car elles ne sont pas issues de comptages standardisés », souligne Manuel de Tillesse, du SPW. En 2015, la moyenne du nombre de renards chassés était de 1,4 par 100 hectares. Mais dans certaines zones de Wallonie, ce taux grimpe à cinq voire six renards tués.
    YANNICK HALLET La Meuse du 20 octobre

  • Tinlot. Deux vols importants la nuit de mercredi à jeudi à Abée et Ramelot

    23157986_10208872681414832_409141146_o.jpgDurant la nuit de mercredi à jeudi la camionnette de David Lorenzoni, jeune indépendant installé depuis deux ans, a été forcée et complètement vidée du matériel qu'elle contenait. "Voilà deux ans que je m'équipe petit à petit avec du matériel professionnel", explique-t-il, et tout est parti en quelques minutes, c'est dur à encaisser !"
    Un peu plus loin dans la rue, à l'entrée de Ramelot, une autre camionnette  de travail, appartenant cette fois à la Société G. Heusden, a subi le même sort. "Là, on a carrément coupé le cadenas et emporté tout le petit matériel" poursuit-il.
    Impossible de préciser à quel moment ces faits se sont produits. Les véhicules étaient garés contre les maisons en retrait de route. La police de Condroz n'a pu que constater les faits.

    Il semblerait que ces vols soient en recrudescence et comme chaque année à cette période, l'obscurité et le manque de visibilité facilitent ces méfaits, motivés de plus par l'approche des fêtes et le besoin d'argent.

    Appel de nouveau à la vigilance et aux précautions d'usage.

    capture ecran 2015-10-18 à 13.52.10.jpg
    Installé à Abée, David Lorenzoni s'est lancé comme indépendant en menuiserie générale depuis le 1er octobre 2015.
    Voir l'article précédent sur ce blog

  • Attention! Travaux à Fraiture ce dimanche pour rétablir la ligne Proximus

    capture ecran 2017-10-29 à 14.14.24.jpg

    Suite aux travaux en cours de Soheit-Tinlot à Fraiture pour le placement de la fibre optique, la ligne téléphonique a été endommagée.
    Afin de rétablir cette ligne au plus vite, une entreprise est à pied d'oeuvre ce dimanche et espère avoir terminé la réparation en fin de journée.
    Prudence donc sur cette route!

    DSC_5456.JPG

    Les travaux sont en cours pour le placement de la fibre optique, rue de Diarville et rue de l'Eglise, à Fraiture et à Soheit-Tinlot.

  • Intervention des pompiers samedi soir, rue du Centre à Soheit-Tinlot

    hemeco_liege3.pngLes pompiers de la Zone Hemeco ont dû intervenir samedi vers 19h30 pour un départ de feu dans une cuisine rue du Centre à Tinlot.
    Un appareil électro-ménager défectueux serait la cause de cet incendie.
    Pas de blessé mais des dégâts matériels et la cuisine inutilisable.

  • Arnaques sur internet: 30.000 plaintes en 10 jours pour des mails suspects!

    Le Centre pour la cybersécurité pour la Belgique (CCB) demande à nos concitoyens de lui envoyer, via internet, tous les mails qu’on ne trouve pas très « réglo ». Le succès est inespéré.
    La protection du consommateur est primordiale pour le Centre : « Une étude européenne prouve que près de 9 % de l’ensemble des internautes belges ont été victimes de fraudes sur internet, notamment via le procédé de phishing, et ont perdu de l’argent. Ce sont des données européennes de 2015, alors que la moyenne européenne est de 2 % », nous dit Andries Bomans, responsable communication.

    Le phishing, c’est quoi ? « Le phishing ou hameçonnage est une technique utilisée pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d’identité ou de voler de l’argent », poursuit notre interlocuteur.

    Le 2 octobre dernier, le CCB a lancé une grande campagne. Mais pas seulement de prévention. Elle a demandé aux Belges de signaler les mails suspects… que vous et moi, nous recevons en masse tous les jours. Via suspect@safeonweb.be. Et ça cartonne ! En 10 jours, le centre a reçu… 30.000 messages, de plaintes.
    Dossier complet à lire dans la Meuse digitale

    Comment se protéger?
    Deux sites à découvrir et à utiliser:

    https://www.safeonweb.be/fr/quest-ce-que-suspectsafeonwebbe

    capture ecran 2017-10-25 à 10.38.49.jpg

     

    capture ecran 2017-10-25 à 10.41.58.jpg

    Cybersimple.be, l’initiative de Google et Test Achats, a publié cette semaine 10 conseils utiles pour aider les consommateurs à mieux combattre le phishing. Ils soutiennent ainsi la campagne d’octobre du Centre pour la Cybersécurité Belgique. Découvrez ces astuces sur cybersimple.be.

    www.cybersimple.be

  • Tinlot-Clavier: Appel à la prudence et à la vigilance

    capture ecran 2017-10-27 à 11.51.59.jpgAttention ce vendredi 27 octobre à Tinlot, cortège d'Halloween des élèves de l'école St Reine

    Merci de faire attention et de ralentir dans les rues suivantes de Tinlot :
    - Rue du Centre (à partir de la Séniorie jusqu'au Chemin de Messe),
    - Tout le Chemin de Messe
    - Et toute la rue de l'église entre 18h et 20h20.
    Les adultes seront là avec gilets et/ou vestes fluorescentes, aussi munis de lampes de poches pour encadrer les enfants et dans le pire des cas faire la circulation si il y a vraiment besoin et/ou danger. La police encadrera PEUT-ETRE (en fonction des interventions) aussi le cortège.
    Source: Police de Tinlot - Z P Condroz

    Clavier Appel.  Attention: une arnaque au tarmac
    L’administration communale de Clavier et la zone de police du Condroz lancent un appel à la prudence pour leur population. Il semble qu’un « arnaqueur au tarmac » ait été observé dans la région.
    D’après les témoignages de plusieurs personnes approchées, il semblerait qu’une camionnette blanche, conduite par une personne présentant un accent en provenance des pays de l’est, entre dans des propriétés privées.
    Cet homme donnerait ensuite des coups de klaxon afin de vérifier la présence, ou non, d’une personne sur place. Dans ce premier cas, il propose de vendre du tarmac, en surplus «d’un chantier à proximité ». Il s’agit d’une arnaque: évitez donc de vous laisser tenter!
    E.D. La Meuse du 27 octobre

  • Accident grave ce matin à Fraiture, au carrefour peu avant le CNRF

    capture ecran 2017-10-26 à 12.17.03.jpg

    Ce jeudi, un peu avant 10h, au carrefour avant le CNRF entre la rue d'Houchenée et de la rue Champ des Alouettes, une violente collision s'est produite entre une Mazda, venant de la crèche du CNRF par la rue d'Houchenée et une Chevrolet se dirigeant vers la clinique par la rue Champ des Alouettes.
    Les pompiers ont dû extraire le chauffeur de la chevrolet par le coffre de son véhicule.
    La dame au volant de la Mazda, qui serait une habitante de Ramelot, venait de déposer son enfant à la crèche. Nous n'avons pas d'autre précision actuellement sur leur état de santé ni sur les circonstances de cet accident.
    Photos Gérald Poncelet

  • La police fédérale engage 1.600 agents de sécurisation

    capture ecran 2017-10-25 à 11.00.12.jpg

    Veiller à la sécurisation d’infrastructures. Assurer et garantir la sécurisation des lieux, des valeurs et biens publics... Voilà l’engagement quotidien de nos Agents de Sécurisation, une nouvelle fonction créée au sein de la police.

    Vous aussi vous voulez donner un sens à votre vie professionnelle ? Vous vous sentez parfaitement motivé(e) pour assurer et renforcer ces missions de sécurisation dans tout le pays ?
    Devenez AGENT DE SECURISATION (m/f) au sein de la Police Fédérale. (Voir le site)

     

    La police fédérale va engager 1.600 agents de sécurisation à temps plein pour les prochaines années. Cette formation sera ouverte à tous, même si vous n’avez pas de diplôme. J.M. La Meuse du 21 octobre

    Un site vient d’être lancé, il explique les procédures à suivre concernant l’inscription : www.jesecurise.be Cette fonction est nouvelle. Elle est le fruit d’un accord entre trois ministres : Jan Jambon (Sécurité et Intérieur), Koen Geens (Justice) et Steven Vandeput (Défense).

    Concrètement, cette direction de la Sécurisation (DAB) vise à rassembler les missions similaires effectuées par des corps et des services distincts au sein d’une nouvelle structure. Leurs missions consisteront notamment en la sécurisation de lieux (palais royal, cours et tribunaux,
    nstitutions internationales et européennes, etc.). Ces agents seront également chargés de l’exécution de la sécurisation ponctuelle des opérations de police et, en ordre subsidiaire, des escortes.
    Sur ces 1.600 collaborateurs, il y aura 440 agents qui proviendront du corps de sécurité de la justice. Une soixantaine d’agents de sécurité de la BAC (aéroport de Zaventem) seront également repris. Il y aura également des recrutements d’extérieurs à raison de 150 personnes par an pendant 4 ans. Des gens viendront de l’armée, au même rythme que les extérieurs : 150 personnes par an. Ces derniers seront prioritaires, ils s’occuperont principalement de la sécurisation nucléaire. Des gens de la protection civile pourront également être candidats. »
    Les formations, dureront 6 mois et débuteront en février 2018. 50 agents seront formés à Gand et Jumet. Il y aura également des sessions en avril, juin et décembre de la même année.-
    Extraits de l'article de J.M. La Meuse du 21 octobre

  • Le 27 octobre, journée d'action contre les cambriolages

    capture ecran 2017-10-24 à 16.31.14.jpg

    capture ecran 2017-10-24 à 16.31.29.jpgVoir le site https://www.1joursans.be/

    Plus de 150 cambriolages par jour: comment les éviter et protéger sa maison ?
    Que pouvons-nous faire pour éviter un cambriolage ? Beaucoup ! Revoilà la campagne nationale contre les cambriolages « 1 jour sans », qui occupera le terrain cette semaine et connaîtra son point d’orgue vendredi.

    Si vous surfez sur le nouveau site www.1joursans.be, vous trouverez les initiatives de prévention organisées près de chez vous. Ainsi que de nombreux conseils. Là, nous avons tous un rôle à jouer. «  Il est important que chacun réfléchisse à la sécurité de sa propre habitation  », dit-on au SPF Intérieur.

    Même si le phénomène semble en chute libre depuis les 75.000 cambriolages enregistrés en 2012, la police a quand même dénombré 55.689 faits l’an dernier. Plus de 150 par jour !! Avec un préjudice moyen de 4.000€ pour les victimes qui sont délestées, en priorité, de leurs bijoux, argent et ordinateurs.

    Pourtant, on peut améliorer la sécurité d’une maison pour quelques dizaines d’euros seulement.
    Quelques conseils tout simples pour éviter les cambriolages. La Meuse

     

  • Tinlot-Modave, de nouveaux accidents !

    Capture d’écran 2017-10-19 à 10.08.51.png

    Capture d’écran 2017-10-19 à 10.09.09.png

    Ce jeudi matin, on nous signale un accident sur le Pont de Soheit-Tinlot (N66 Huy-Hamoir) ! (Photos Transmises par Gérald Poncelet)

    Après le grave accident au carrefour Levooz la semaine dernière sur la N63, c'est aussi sur la troisième nationale qui traverse notre commune que deux autres accidents se sont produits mardi et mercredi:

    Capture d’écran 2017-10-19 à 10.29.09.png

    Mardi soir, une Mini et une Citroën sont entrées en collision de manière frontale à Modave sur la N636, vers 22h.

    Capture d’écran 2017-10-19 à 10.37.00.png

    Mercredi vers 15h30, une Opel et une moto sont entrées en collision alors qu’elles circulaient chacune dans des sens opposés, sur la route reliant le Pont de Bonne au rond-point de Saint-Vitu (N636 Liège Dinant)
    Le motard a été sérieusement blessé et emmené au CHRH, ses jours étaient en danger.
    Plus d'info dans
    La Meuse H-W