Sécurité

  • Décembre, le mois des cambriolages. Comment diminuer le risque d'en être victime?

    capture ecran 2017-12-09 à 14.03.05.jpgEn décembre 2016, les statistiques ont permis de pointer 6.136 cambriolages dans des habitations!
    Les cambriolages ne cessent d’augmenter. Les biens les plus volés sont les bijoux, l’argent et le multimédia.« Je me suis fait cambriolé.  Je ne suis parti que 5 minutes mais je n’ai pas fermé ma porte à clé. Cette inattention m’a coûté cher puisque l’assurance n’est pas intervenue et j’ai perdu toutes mes photos de famille… »
    Vous pouvez prendre des mesures simples pour diminuer les risques. Adressez-vous à un spécialiste : le conseiller en prévention vol
    Consulter le site officiel: https://www.besafe.be/

    capture ecran 2017-12-09 à 14.49.29.jpg
    Il faut être deux fois plus vigilant en décembre

    Décembre: attention sur les réseaux sociaux!
    Il est également important de rester vigilant quant aux informations partagées sur les réseaux sociaux. N’annoncez pas sur les réseaux sociaux publics que vous fêtez Noël ou la nouvelle année à l’extérieur. Et si vous le faites, désactivez la géolocalisation et n’indiquez pas automatiquement votre présence dans un lieu visité sur Facebook, Twitter ou Instagram. Réfléchissez également à deux fois avant de partager sur les réseaux sociaux des photos de vos effets personnels ou de vos cadeaux de Noël. Les objets reçus et qui vous font tant plaisir pourraient en effet susciter la convoitise. (La Meuse)

     

  • Alcool au volant. Des chiffres

    La campagne Bob bat son plein. En Wallonie, l’utilisation du sampler a dopé le nombre de contrôles ces dernières années. Mais certaines polices locales verbalisent encore très peu, souvent par manque de moyens.

    Cela a permis de faire souffler au total 122.075 conducteurs (toutes méthodes confondues) en Wallonie lors de la dernière campagne Bob d’hiver, un chiffre jamais atteint jusqu’alors. La hausse était de 14,6% par rapport à l’édition précédente.

    capture ecran 2017-12-09 à 12.15.59.jpg

    Des contrôles plus efficients : le sampling

    Des chiffres fort différents dans les Zones de police.
    En 2016, la police locale de Seraing-Neupré (75.000 habitants), n’a dressé que 47 p.-v. pour alcool au volant.
    La police de Herve était à 438.
    Huy a la police qui verbalise le moins. Seulement 25 procès-verbaux en un an.
    Hesbaye Ouest (Hannut): 58
    Condroz 62
    Hesbaye Waremme 86
    Article comlet dans la Meuse  Huy-Waremme
    Article complet la Meuse toutes éditions

    capture ecran 2017-12-09 à 12.33.46.jpg«En Wallonie, environ 12 % des accidents corporels impliquent au moins un conducteur sous influence de l’alcool. Il s’agit d’un pourcentage plus élevé que la moyenne belge (9 %) », rappelle de son côté Belinda Demattia de l’AWSR

    Des sanctions plus fortes au printemps 2018
    le conseil des ministres de vendredi a approuvé un projet de loi afin de punir plus lourdement les auteurs.
    La peine sera alors portée à trois ans de prison et/ou une amende de 5.000 euros maximum lorsqu’il y a eu un blessé. Le plafond est relevé à quatre ans en cas de décès. Par ailleurs, le conducteur se verra retirer son permis pour au moins trois mois.
    Autre décision du conseil des ministres de ce vendredi, il sera désormais possible d’imposer un éthylotest antidémarrage au conducteur ayant été pris avec un taux d’alcool égal ou supérieur 1,8 g/l (1,2 g/l en cas de récidive endéans les trois ans). L’obligation pourra aller d’un à trois ans ou être définitive.
    Le projet de loi adopté ce vendredi alourdit également les peines pour conduite sous déchéance du droit de conduire et pour conduite sans permis valable. Le contrevenant s’exposera désormais à une peine d’emprisonnement et plus seulement à une amende. Au cours du premier semestre 2017, il y a eu 16.935 conducteurs verbalisés pour cette infraction.
    Pour ce qui est du défaut d’assurance, la déchéance du permis passe à trois mois (au lieu de huit jours) en cas de récidive.- (YH La Meuse du 9 décembre)

  • Inquiétant. 2.717 cas de maltraitance d'enfants en 2016: les contacts utiles

    capture ecran 2017-12-09 à 11.41.08.jpgIl existe encore de nombreux enfants qui souffrent de maltraitance dans notre pays. En 2016, SOS Enfants a dû intervenir à 2.053 reprises pour protéger ces petits. Certains d’entre eux ont dû faire face à différents types de maltraitance en même temps…
    SOS enfants reçoit  environ 5.500 signalements de maltraitance d’enfants par téléphone, par courrier ou par e-mail. En moyenne, un peu plus de 2.000 d’entre eux font l’objet d’une ouverture de dossier et d’une intervention.
    Lire la suite dans l'édition de la Meuse digitale

    Que vous soyez parent, enseignant, professeur de karaté, maman d’une camarade de classe ou encore une voisine, vous pouvez contacter ce service pour faire part de vos inquiétudes.

    Besoin de l'aide d'une équipe SOS-Enfants?

    Si vous connaissez un enfant victime de maltraitances physiques ou psychologiques, n'hésitez pas à agir, par exemple en téléphonant à l'équipe SOS-Enfants de votre région. Les équipes sont composées d'assistants sociaux, de psychologues, de médecins et de juristes. Ils pourront prendre en charge votre signalement. Si l'enfant est en danger grave et imminent, n'hésitez pas à contacter la police (101).

    Service SOS-Enfants:  Office de la Naissance et de l'Enfance. Chaussée de Charleroi, 95. 1060 Bruxelles
    Téléphone: 02/542.14.10 Fax: 02/542.12.63 Courriel: sos-enfants@one.be
    Source site de l'ONE

    Voir toutes les adresses des équipes SOS-Enfants ci-dessous:

    Lire la suite

  • Sécurité routière. France, 80 km/h au lieu de 90 ? Le débat est lancé

    En Flandre, depuis le 1er janvier 2017, la limitation de vitesse à 70 km/h en dehors des agglomérations est devenue la norme sur les routes régionales gérées par la Flandre. La France choisira bientôt entre le 80 ou le 90 ! (Voir l'article sur ce blog)

    capture ecran 2017-12-05 à 18.09.54.jpg

    Les Français vont-ils devoir bientôt rouler à 80 km/h au lieu de 90 km/h sur les nationales ou les départementales ? Une expérience est menée depuis deux ans, notamment sur une portion de la N7 dans la Drôme.  Une expérience a également été menée sur la N151 dans l'Yonne. En 2018, cette baisse de 10 km/h pourrait s'appliquer à toutes les routes françaises qui comptent une voie dans chaque sens, sans séparation centrale.

    capture ecran 2017-12-05 à 18.08.52.jpg

    La vitesse, premier facteur de mortalité routière
    Le but de la mesure est de diminuer le nombre de morts sur les routes. En 2016, 3477 personnes se sont tuées sur les routes de France, dont près des deux tiers sur les réseaux secondaires. "La vitesse est le premier facteur de morts sur les routes et le premier facteur de gravité des accidents", rappelle Chantal Perrichon, présidente de la ligue contre la violence routière. La France pourrait rejoindre prochainement plusieurs pays qui roulent déjà à 80 km/h sur les routes secondaires : l'Irlande, les Pays-Bas et la Suisse. La décision du gouvernement sera connue début janvier 2018.
    Source: France info

  • Lancement de la campagne: « Bob et fier de l’être !» Attention la Police du Condroz y participe

    capture ecran 2017-12-02 à 13.41.27.jpg

    Devenez Bob

    Le 1er décembre démarre la 24e campagne Bob.
    Aujourd’hui, « être Bob » n’est pas encore considéré comme une règle de conduite que tous les conducteurs suivent.
    En d’autres termes, ce n’est toujours pas devenu une véritable norme sociale. Ainsi, pas moins d’1 Belge sur 3 admet avoir conduit sous influence d’alcool durant le mois écoulé, et dans notre pays on recense en moyenne 12 accidents impliquant un conducteur testé positif tous les jours.
    Afin de faire changer les choses, la campagne de cette année entend jouer sur le sentiment de fierté de ceux qui s’engagent à être Bob.

    Alcool au volant : 1 accident sur 10

    En nombre absolu, cela représente près de 4.300 accidents corporels en 2016, dans lesquels il s’est avéré qu’au moins un conducteur était sous l’influence d’alcool.
    L’institut Vias constate que les pourcentages de tests positifs sont plus élevés chez les hommes et pendant la nuit, en particulier le week-end. La Wallonie compte également plus de conducteurs sous influence d’alcool que la Flandre. Source Bob.be

    Huy-Waremme: nos 5 zones de police participent

    "Des contrôles se dérouleront à différents endroits du territoire en même temps… sur les grands axes mais pas seulement  », précise-t-on. «  Les conducteurs sont donc susceptibles d’être contrôlés un peu partout et à tous moments. » Nouveauté cette année : le fédéral a demandé à nos policiers d’augmenter également les contrôles alcoolémie mobiles. En gros, de déplacer les lieux toutes les 40 minutes approximativement, au lieu de s’implanter plusieurs heures à un même endroit." lire la suite pour les abonnés sur La Meuse digitale

    Soyez fier d’être Bob (voir la suite ci-dessous)

    Lire la suite

  • Police du Condroz, le point sur les pneus "hiver"

    Capture d’écran 2013-12-04 à 13.15.56.jpegAvec les premières neiges, il est bon de rappeler cet article de l'année dernière concernant les pneus neige. "Pour ou contre?"

    Les avis contradictoires à ce sujet incitent les conducteurs à interroger les policiers : est-ce vraiment bien utile ?  Il nous semblait intéressant de vous communiquer le résultat d’une enquête menée par l’Institut Belge de Sécurité Routière »
    A la demande du Secrétaire d'Etat à la Mobilité, l'IBSR a réalisé une étude dont l'objectif premier était d'analyser si une obligation de monter des pneus hiver est envisageable en cas de conditions hivernales dans notre pays, à l'instar de ce qui se fait en Allemagne ou au Luxembourg par exemple.

    b4df959fcb9d9b9e4b11f05f872e9773.2.pngL'étude de l'IBSR montre que les pneus hiver sont certainement très utiles dans des conditions hivernales extrêmes. Par temps de neige, ils sont manifestement mieux adaptés que les pneus standard, tant du point de vue de la sécurité routière que de la mobilité. Leur composition assure la souplesse de la gomme à basse température et leur profil spécifique permet de mieux adhérer à la neige. En cas de températures très basses, ils obtiennent aussi de meilleures performances que les pneus classiques.

Grand succès à Liège et dans le Luxembourg
. Ces performances supérieures en cas de conditions hivernales ont déjà séduit bon nombre de conducteurs. Ainsi, des chiffres publiés par Federauto montrent que dans les provinces de Liège et de Luxembourg, plus de la moitié des conducteurs ont opté pour des pneus spécifiques en hiver. Bref, les essayer, c'est indéniablement les adopter.
Lire la suite ci-dessous.

    Lire la suite

  • Les RYD (Responsible Young Drivers) sensibilisent les jeunes à une conduite responsable

    capture ecran 2017-11-26 à 17.10.59.jpg

    LES RYD (RESPONSIBLE YOUNG DRIVERS) sensibilisent les jeunes
      à une conduite responsable.

    Nous sommes donc des jeunes qui parlons aux jeunes.
    On organise ensemble toutes nos activités de sensibilisation !

    Faire du volontariat

    Découvre sur notre site tout ce que tu peux faire en tant que volontaire actif : des éthylotests, des formations en école, des actions avec, la voiture tonneau, le crash-test, les lunettes Alcovision, et bien d’autres encore…
    Tu as entre 17 et 29 ans et tu as envie de participer à des actions dans ta province ? Inscris-toi vite ici !

  • Mon plan d'urgence. Créez votre plan d'urgence familial et soyez prêt à faire face

    Créer votre plan et soyez prêt à faire face
    aux premières heures d’une situation d’urgence

    En cas de situation d’urgence dans votre commune, les services de secours pourraient mettre un certain temps avant de pouvoir vous prêter main-forte. Vous devriez être prêt, vous et votre famille, à faire face aux premières heures d’une situation d’urgence.

    Afin de réagir rapidement en situation d’urgence, il est important d’être bien préparé. Connaissez-vous les meilleurs moyens d’évacuer votre maison ? Savez-vous chez qui aller lorsque vous ne pouvez plus rentrer chez vous momentanément ? Savez-vous comment couper rapidement le gaz et l’électricité ? Nous voulons encourager le citoyen à penser à toutes ces choses au préalable. C’est pourquoi, dès aujourd’hui, il est possible de faire un plan d’urgence pour sa famille. En 7 étapes, vous serez entièrement préparé et disposerez de votre propre plan d’urgence à placer dans un lieu stratégique de la maison. Vingt minutes : c'est tout ce qu'il faut pour préparer un plan d'urgence familial. Faites-le.

    capture ecran 2017-11-24 à 11.17.47.jpg

  • Manoeuvres militaires sur le territoire de la Province et à Tinlot du 22/11 au 1/12

    1388688062.jpeg

    Photos des exercices en septembre 2016 à Tinlot et qui avaient suscité les questions des habitants!

    Du 22 novembre au 1er décembre 2017, des manoeuvres militaires auront lieu dans la plupart des communes condrusiennes dont Tinlot.  Pas d’inquiétude à avoir !

  • La défense recrute. Jobday au 4ème Génie d'Amay, le 22 novembre

    capture ecran 2017-11-17 à 10.49.05.jpg

    Le Génie convie ainsi tous les citoyens qui le désirent et qui ont un tant soit peu le goût de l’aventure à venir assister à son jobday qui se déroulera le 22 novembre 2017. Pas moins de 33 emplois sont à pourvoir, dans plusieurs domaines  : la Défense recherche en effet 8 soldats du génie de combat (para commandos) en mai 2018, 17 soldats génie de combat pour avril 2018 et 8 soldats opérateurs de station de décontamination pour mars 2018.  Cette action fait partie d'un vaste plan de recrutement qui prévoit 1570 unités supplémentaire dans l'armée belge en 2018. (Suite et vidéos dans la Meuse digitale)
     
    La Défense recrute :
      • des soldats du génie de combat – para commandos 
      • des soldats du génie de combat 
      • des soldats opérateurs station de décontamination CBRN  

    Vous souhaitez en savoir plus sur les missions, l’équipement et le matériel du 4e  Bataillon de Génie et vous entretenir avec des jeunes militaires de l’unité qui ont fait cette démarche il y a peu ? Alors n’hésitez pas et participez à ce jobday le 22 novembre  (les inscriptions sont obligatoires).
    Nos militaires partageront avec vous leurs expériences professionnelles tant nationales qu'internationales !
    Programme
    De 13h00 à 16h30:
    Briefing et démonstrations statiques des différents spécialistes du génie donnant un aperçu de l’ensemble des diverses tâches quotidiennes de ce corps (travaux, combats, paras, CBRN)
    Repas
    Menu du jour à 4,5 euros. À payer sur place.
    Inscrition
    La participation au jobday est gratuite mais vous devez vous inscrire via le formulaire d'inscription (précisez si vous êtes accompagné).
    Pour des raisons de sécurité votre identité sera contrôlée à l’entrée. Veillez donc à ne pas oublier votre carte d’identité. 
    Navette
    Navette militaire : départ de la gare de Huy à 11h30 et 12h30.
    Accès au quartier militaire d’Amay

    • TEC : Ligne 85 Liège Place St-Lambert-Huy ou 85C Huy Gare du Nord-Flône 
    • SNCB : Ligne Liège Palais-Huy (descendre à la gare d’Ampsin puis à pied +/- 5 min) 
    • Propre moyen de locomotion : via le poste de garde  

    Formulaire d'inscription

  • Modave / Tinlot. Nouvel accident au carrefour entre la Ch. Romaine (Ramelot) et la route de Dinant

     

    DSC_5954.jpg

    DSC_5958.jpg

    Ce jeudi vers 16h45 une nouvelle collision s’est produite au carrefour entre la Route de Dinant (N636) et la Chaussée Romaine venant de Ramelot en direction de Strée.
    Une VW venant du carrefour de Saint-Vitu en direction de Modave a été percutée par une Opel venant de Strée qui a traversé la nationale. Le choc était inévitable.
    La conductrice, une habitante d’Outrelouxhe, a été extraite de son véhicule par les pompiers de la zone HEMECO et emmenée à l’hôpital.
    Le conducteur de la VW, travailleur à Tinlot, était accompagné de son épouse et rentrait à son domicile de Vierset. Ils s’en sortent indemnes.
    Les deux véhicules sont inutilisables. La police du Condroz a géré la circulation, très dense à ce moment, et les files de voitures ont vite été résorbées.
    Il faut à nouveau signaler la dangerosité des lieux et le nombre incessant d’accidents à ce carrefour!
    -AL. D'autres infos à venir dans les éditions de la Meuse Huy-Waremme.

    capture ecran 2017-11-16 à 18.07.10.jpg

  • Un service gratuit pour les victimes de la route: une adresse à retenir

    capture ecran 2017-11-14 à 14.19.22.jpg« La vie ne tient qu’à un fil » … Un grave accident de la route confronte brutalement les personnes impliquées à cette réalité.

     

    À l’occasion de la journée mondiale du souvenir des victimes de la route qui sera célébrée ce dimanche 19 novembre, il faut rappeler que la Wallonie a mis en place un service entièrement dédié aux personnes touchées par un accident de la route.

    Depuis près de 3 ans, l’Agence wallonne pour la Sécurité routière (AWSR) vient ainsi en aide aux victimes de la route et leurs proches. En voici le bilan. 

     

    Des victimes désemparées

    En 2016, les accidents de la route ont fait plus de 15.000 victimes en Wallonie, dont 302 ont perdu la vie. Entre les séquelles physiques, les démarches administratives et juridiques, « l’après accident » est un véritable parcours du combattant que les victimes fragilisées physiquement et psychologiquement ne sont pas toujours en mesure de mener seules.

    Département « Information et orientation des victimes de la route »
    Depuis janvier 2015, l’AWSR met à la disposition des victimes de la route et de leurs proches, un service unique en Wallonie, destiné à les informer, les accompagner et les orienter pour toutes les démarches qui font suite à l’accident. « Toute personne directement ou indirectement impliquée dans un accident de la route avec dommages corporels peut contacter ce service qui est totalement gratuit » explique le Ministre DI ANTONIO, qui est à l’initiative de la mise en place de l’AWSR.

    Écoute, information et orientation des victimes
    L’équipe de l’AWSR, composée de psychologues et de juristes, peut être contactée tout au long de la procédure, qui s’étend souvent sur plusieurs années après l’accident. Les personnes qui contactent le service bénéficient d’une écoute attentive et d’une information la plus complète possible.
    Le pôle juridique facilite le bon déroulement des démarches à effectuer après l’accident et anticipe les difficultés et les démarches qui n’ont pas encore été réalisées. L’équipe peut répondre aux questions qui concernent le droit des assurances et la réparation du préjudice corporel, les procédures judiciaires pénale et civile ainsi que les questions d’ordre administratif : aide à la lecture de documents complexes, informations sur les étapes qui précèdent l’indemnisation, appui lors des démarches auprès des professionnels…
    Le pôle psychologique est à l’écoute de la personne et de son entourage, les rassure et analyse si une aide psychologique plus poussée devrait être envisagée.
    Lorsque la demande doit être relayée vers un professionnel du secteur, l’AWSR oriente la personne vers le service ou la personne la plus adéquate.

    Collaborations avec le secteur
    L’équipe collabore avec tous les services qui interviennent après un accident de la route : services d’accueil des victimes au sein des maisons de justice, services d’assistance policière aux victimes, assistants sociaux de l’hôpital, policiers, gestionnaires de sinistre, avocats… En 3 ans, l’AWSR est devenue un véritable point central d’information pour les victimes et leurs proches mais également pour les professionnels du secteur.

    400 dossiers
    Depuis la mise en place du service en 2015, l’AWSR a pris en charge 400 dossiers mais derrière une victime de la route, c’est également un entourage qui en subit les répercussions, personnes pour lesquelles le service est également disponible.

    capture ecran 2017-11-14 à 14.38.05.jpg

    Ligne téléphonique
    Les victimes et leurs proches peuvent joindre le service via une ligne téléphonique qui leur est dédiée 081/821.321 ainsi qu’une adresse email : infovictimes@awsr.be et un site internet : www.victimesdelaroute.be.

    Journée mondiale du souvenir des victimes de la route, le 19 novembre

    La journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route a été instaurée en 2005 par l’Organisation des Nations Unies. Depuis lors, elle est commémorée chaque année le 3ème dimanche du mois de novembre dans de nombreux pays sur tous les continents. L’objectif est d’attirer l’attention sur l’ampleur des dégâts émotionnels et économiques causés par les accidents de la route et de rendre hommage aux victimes et aux services de secours et de soutien.

  • Attention 11 novembre. Chasses, battues et circulation interdite en plusieurs endroits à Seny, Fraiture, Soheit-Tinlot

    4118438574.jpeg

    ARRETE DE POLICE
    BATTUES  A  SENY  les 11/11/2017 et 18/12/2017


    capture ecran 2017-11-09 à 17.09.07.jpgLa circulation de tout véhicule, piéton, cycliste ou cavalier est interdite
    le samedi 11 novembre 2017 et le lundi 18 décembre 2017  entre 08h et 18 heures sur les chemins communaux dénommés :

    "Chemin de WALSEBRO" et  le chemin  du Tige de Fraiture à Soheit-Tinlot de la RN 66 au terrain de football à Fraiture et le chemin de remembrement reliant le Fond de Soheit au Tige de Fraiture.

    Tige du Gibet (jonction avec la route de Fraiture)
    Tige de la Hayoulle (jonction avec la route de Fraiture)
    Chemin de Warzée (jonction avec la rue d’Ellemelle) à Seny

    Les contrevenants seront punis des peines de police.
    La présente ordonnance entrera en vigueur le 11 novembre 2017 et le 18 décembre 2017 à 06 heures du matin.
    L’organisateur veillera à placer les barrières et l’arrêté au plus tard 48 heures avant la battue.
    Voir toutes les dates

  • Pour éviter les dégâts: étendre à toute l’année la chasse du sanglier en battue

    capture ecran 2017-10-25 à 09.50.55.jpg«La population des sangliers a quintuplé en vingt ans. Hormis l’homme, cet animal n’a pas de prédateur et son taux de reproduction est élevé», constate la députée wallonne Laëtitia Brognez (MR). Et de déplorer: «selon les régions et les concentrations, les dégâts peuvent être conséquents ».

    Des dégâts aux cultures commis en mai ou en octobre entraînent une perte de rendement de 50 % pour les agriculteurs. Avec plusieurs députés, elle a déposé un texte au parlement wallon pour étendre à toute l’année la période de chasse du sanglier en battue. Actuellement, cette chasse ne peut s’effectuer que du 1er octobre au 31 décembre tant en plaine qu’au bois (à partir du 1er août pour uniquement la plaine).
    Laëtitia Brognez se veut rassurante pour les amateurs de balades en forêt. «Il ne s’agit pas de chasser partout et tout le temps. Les chasseurs devront respecter les modalités actuelles.» Des périodes d’exclusion pourraient ainsi être prévues dans les forêts domaniales.

    CAPABLE DE VIVRE EN VILLE

    «Si on le laissait faire, le sanglier s’installerait en ville. Cela est d’ailleurs arrivé à Herstal. Il a fallu un an pour l’en faire partir. La ville est un endroit où il trouve de la nourriture et où il n’est pas chassé », analyse Alain Liccope du Département d’étude du milieu naturel du Service public de Wallonie. Cantonné à l’origine dans les forêts ardennaises il s’est largement répandu à travers la Wallonie. En 2015, les chasseurs ont tiré un total de 21.721 sangliers, contre 11.932 en 1996 et seulement 7.523 en 1974. «Le pic a été atteint en 2012 avec 27.286 tirs», précise Alain Liccope.

    capture ecran 2017-10-25 à 09.56.08.jpgD’une manière générale, les chasseurs ont de plus en plus de gibier à abattre. Le nombre de cerfs et de biches tués est ainsi passé de 1.262 (1974) à 2.971 (1996) et 4.924 (2015).
    Contrairement au sanglier, le cerf n’a jamais quitté les grands massifs boisés. La population globale de ce cervidé est estimée à 15.000 individus (hors naissances). Quant au renard, sa population était estimée, en 2015, à 10.595 individus contre 17.472 en 2002.
    «Ces estimations sont à prendre avec énormément de précautions car elles ne sont pas issues de comptages standardisés », souligne Manuel de Tillesse, du SPW. En 2015, la moyenne du nombre de renards chassés était de 1,4 par 100 hectares. Mais dans certaines zones de Wallonie, ce taux grimpe à cinq voire six renards tués.
    YANNICK HALLET La Meuse du 20 octobre

  • Tinlot. Deux vols importants la nuit de mercredi à jeudi à Abée et Ramelot

    23157986_10208872681414832_409141146_o.jpgDurant la nuit de mercredi à jeudi la camionnette de David Lorenzoni, jeune indépendant installé depuis deux ans, a été forcée et complètement vidée du matériel qu'elle contenait. "Voilà deux ans que je m'équipe petit à petit avec du matériel professionnel", explique-t-il, et tout est parti en quelques minutes, c'est dur à encaisser !"
    Un peu plus loin dans la rue, à l'entrée de Ramelot, une autre camionnette  de travail, appartenant cette fois à la Société G. Heusden, a subi le même sort. "Là, on a carrément coupé le cadenas et emporté tout le petit matériel" poursuit-il.
    Impossible de préciser à quel moment ces faits se sont produits. Les véhicules étaient garés contre les maisons en retrait de route. La police de Condroz n'a pu que constater les faits.

    Il semblerait que ces vols soient en recrudescence et comme chaque année à cette période, l'obscurité et le manque de visibilité facilitent ces méfaits, motivés de plus par l'approche des fêtes et le besoin d'argent.

    Appel de nouveau à la vigilance et aux précautions d'usage.

    capture ecran 2015-10-18 à 13.52.10.jpg
    Installé à Abée, David Lorenzoni s'est lancé comme indépendant en menuiserie générale depuis le 1er octobre 2015.
    Voir l'article précédent sur ce blog