Société

  • Huy-Waremme l'évolution des revenus moyens par habitant, par commune

    capture ecran 2018-11-15 à 15.06.53.jpg

    Stabel, l’office belge de statistique, vient de publier les dernières statistiques fiscales qui portent sur les revenus de l’année 2016, soit l’exercice imposable 2017. Sans surprise, c’est à Nandrin que le revenu moyen par habitant est le plus élevé avec 22.374 euros, contre Engis, en bas du classement, avec 14.967 euros. En six ans, on voit également une évolution, et c’est à Berloz qu’elle est la plus frappante : 3.199 € de plus entre 2010 et 2016.
    L’ÉVOLUTION EN 6 ANS
    Depuis 2010, nos revenus ont heureusement augmenté. En six ans, l’ordre des communes en tête ou en bas de classement n’évolue pas, si ce n’est qu’Amay était un peu mieux positionnée en 2010. Intéressant de voir aussi que certaines communes sont descendues dans le tableau, à l’image de Crisnée, Burdinne, Anthisnes et Verlaine. D’autres, a contrario, réalisent une belle ascension. C’est à Berloz que le montant du revenu moyen a le plus augmenté, en euros : +3.199 euros entre 2010 et 2016. Relevons aussi la progression de Fexhe (+3.175), Donceel (+3.147), Héron (+3.147), Faimes (+3.054), Geer (+3.049), Remicourt (+3.031), Marchin (+3.027) et Hamoir (+2.927, qui reste néanmoins dans les moins riches).
    Pour établir ses statistiques, Statbel s’est basée sur les déclarations à l’impôt des personnes physiques rendues fin 2017, qui comprennent revenus imposables au titre de profession, revenus de remplacement, pensions, revenu cadastral, dividendes ou encore rentes alimentaires.
    Ce revenu moyen par habitant impacte la capacité d’investissement de nos communes. L’IPP (soit l’impôt sur le revenu) constitue en effet une de leurs principales rentrées d’argent. 
    Lire la suite de l’article d’ANNICK GOVAERS dans la Meuse digitale

  • Blocage des "gilets jaunes" contre le prix des carburants: à quoi s'attendre en Belgique?

    capture ecran 2018-11-15 à 17.43.38.jpg

    RTBF Auvio

    Ce samedi 17 novembre, des actions auront lieu un peu partout en France pour dénoncer la hausse des prix des carburants. Des collectifs de citoyens, baptisés "gilets jaunes", ont en effet appelé à une journée de blocage des routes et de points stratégiques. Plusieurs centaines d'actions sont répertoriées sur les réseaux sociaux qui catalysent le mouvement.
    En Belgique, des citoyens appellent à se joindre à l'action française, dès ce vendredi 16 novembre. Sébastien Hellon, administrateur de la page "10.000 véhicules pour bloquer la Wallonie picarde", qui appelle à bloquer Tournai et sa périphérie, explique: "Je propose un ralentissement de la circulation, pour se faire entendre pacifiquement".
    Et bien souvent, les raisons de la grogne dépassent l'augmentation des carburants. Ces "mouvements citoyens pacifistes" entendent faire entendre leur ras-le-bol contre la politique d'austérité du gouvernement, les nouvelles taxes...
    Mais donc concrètement, à quoi s'attendre ce vendredi 16?
    Difficile à dire. Plusieurs groupes et événements Facebook, proposant des actions par régions/villes et souvent liés entre eux et/ou émanations les uns des autres, sont suivis par des milliers de personnes. Ainsi, le groupe Mobilisation Liège, comptant 4500 membres, appelle au blocage le vendredi 16 dès 5h, des quatre dépôts de carburant de Wandre et du port pétrolier. "Le 17/11, nos amis français commenceront leur blocage et nous rejoindrons à la frontière", précise le groupe.
    Lire la suite et le détails sur le site de la RTBF

  • "La mort, parlons-en tant qu'il fait beau". Expo photos et conf. de Gabriel Ringlet

    La Fédération bruxelloise des soins palliatifs et continus organise à partir de ce week-end une exposition de photos au Château de Vierset sur le thème "La mort, parlons-en tant qu'il fait beau".
    Une conférence de Gabriel Ringlet est prévue le 2 décembre en guise de clôture.

    affiche.jpg

  • Bpost. Tous les enfants peuvent écrire une lettre à Saint-Nicolas avant le 1 déc. 2018


    Tous les enfants peuvent écrire une lettre à Saint-Nicolas avant le 1 décembre 2018.
    Écrire une lettre à Saint-Nicolas, c’est chouette, non ? Chaque enfant qui écrira ou enverra un dessin à Saint-Nicolas recevra une lettre accompagnée d'un cadeau... encore secret !
    Une seule adresse :Saint-Nicolas. Rue du Paradis 1
    0612 Ciel

    Les classes peuvent également lui écrire. Il suffit que l'institutrice rédige une lettre et y joigne les dessins et les messages des enfants.
    Il est important que le nom de l’enfant ou du professeur soit mentionné sur l’enveloppe. Saint-Nicolas et bpost demandent également de bien écrire et surtout de manière lisible.

  • Opération 11.11.11 : le rendez-vous des Belges avec un monde juste et durable

    capture ecran 2018-10-31 à 11.13.40.jpg

    Du 1er au 11 novembre. Opération 11.11.11 : le rendez-vous des Belges avec un monde juste et durable

    Du 1er au 11 novembre 2018, les Belges ont rendez-vous avec la solidarité internationale, une valeur fragilisée sur le plan politique alors que les grands enjeux du moment, le réchauffement climatique, les migrations, passent par une réelle volonté de coopérer. Avec l’Opération 11.11.11, la société civile belge peut montrer sa volonté de bâtir des relations justes et équitables avec les populations du Sud, en soutenant concrètement des programmes de développement.
    Plus qu’une récolte de fonds, c’est le rassemblement de milliers de volontaires qui font vivre la solidarité dans leur commune, en Wallonie et à Bruxelles. Il permet de sensibiliser le public belge aux enjeux de la solidarité internationale, tels que la justice migratoire et la justice climatique. (lire la suite ci-dessous, et voir le site)

    capture ecran 2018-10-31 à 11.13.49.jpg

    Lire la suite

  • Un peu d’histoire sur la définition de l’heure

    IMG_0096.jpeg

    Cette nuit nous sommes passés à l'heure d'hiver nous avons donc gagné 1h de sommeil et reculé les aiguilles de l'horloge d'une heure

    Un peu d’histoire sur la définition de l’heure :
    Le temps moyen de Greenwich (GMT) a été établi en 1675, lors de la construction de l’Observatoire de Greenwich, situé dans la banlieue Est de Londres, afin d’aider les marins à déterminer leur longitude en mer.

    C’est vers 1855 que la plupart des horloges de Grande-Bretagne utilisent l’heure GMT. Et c’est officiellement en 1880 que l’heure GMT sera adoptée légalement, de préférence à l’heure locale. Il faut se rappeler que l’heure locale était définie comme étant midi lorsque le soleil portait l’ombre la plus courte d’un bâton placé verticalement.
    Dans le courant de la 2e moitié du XIXe siècle, une série de pays adopte une heure standard, mais ce n’est qu’en octobre 1884 que la Conférence Internationale du Méridien adoptera un temps de 24 heures débutant à minuit à Greenwich.
    Auparavant, un système de 24 fuseaux horaires avait été défini. Jusqu’au 1er mai 1892, on utilisait l’heure locale (moyenne) qui le plus souvent était celle d’une grande ville des environs. La Belgique adopte alors l’heure de Greenwich GMT, qui est devenue plus tard l’heure UTC (Heure Universelle Coordonnée).
    Pendant la 1ère guerre mondiale, les allemands imposèrent dans le territoire occupé, le méridien de Berlin, soit GMT + 1.
    Depuis la fin de la 1ère guerre mondiale jusqu’au 7 octobre 1928, l’heure légale GMT est avancée d’une heure, soit GMT +1 à certaines périodes de l’été.
    Depuis le 7 octobre 1928, la Belgique adopte GMT +2 en hiver et GMT +3 en été.
    Pendant la 2e guerre mondiale, lors de l’occupation allemande, à partir du 20 mai 1940, c’est GMT +2. Ils changent alors d’avis le 2 novembre 1942 pour imposer GMT +1 en hiver et conserver GMT +2 en été.
    Le 7 octobre 1946, on a adopté l’heure d’hiver de GMT +1 jusqu’au 3 avril 1977, où on a choisi de repasser en été à GMT +2, tout en conservant GMT +1 en hiver.
    En 2018, la Commission Européenne se penche sur la suppression du changement d’heure et on a l’impression que la décision sera de conserver pour notre pays l’heure d’hiver soit GMT+1.
    Marcel Ponthier.

  • Un Belge sur cinq est concerné par la pauvreté

    B9717283533Z.1_20181016135150_000+G03C8526S.1-0.jpg

    Plus de 20% de la population belge, soit près de 2,3 millions de personnes, est menacée de pauvreté ou d’exclusion sociale, rappelle l’office statistique européen (Eurostat), à l'occasion de la journée internationale consacrée à la pauvreté. Plus d’un Belge sur huit (13,5%) vit par ailleurs dans un ménage à très faible intensité de travail, un chiffre nettement supérieur à la moyenne européenne (9,3%).

    En Wallonie, le risque de pauvreté concerne plus d’un citoyen sur quatre (26,6%), et plus d’une personne sur cinq (21,2%) vit sous le seuil de 1.115 euros par mois pour un isolé ou 2.341 euros pour un ménage de deux adultes et deux enfants, selon l’Institut wallon de la statistique (Iweps). Près de la moitié des familles monoparentales (46,7%) n’atteignent pas ce seuil.
    Huit pour cent des Wallons sont victimes de privations matérielles sévères et 18,5% vivent dans un ménage à très faible intensité de travail, relève encore l’Iweps.
    Voir la suite: Sudinfo

  • L'espérance de vie progresse très légèrement en 2017

    capture ecran 2018-08-31 à 10.29.47.jpg

    • En 2017, l’espérance de vie à la naissance en Belgique s’établissait à 83,7 ans pour les femmes et à 79,0 ans pour les hommes. Pour l'ensemble de la population, elle s'établissait à 81,4 ans.
    • La hausse de l’espérance de vie à la naissance par rapport à 2016 pour les deux sexes réunis est de 0,1 an.
    • L’espérance de vie à la naissance est plus élevée en Flandre (82,2 ans) qu’à Bruxelles (81,2 ans) et en Wallonie (79,8 ans).
    • C’est en Wallonie cette fois-ci que la hausse est la plus importante, avec un gain de 82 jours (+0,22 an) pour les deux sexes réunis, un gain de 102 jours (+0,28 an) pour les hommes et un gain de 59 jours (+0,16 an) pour les femmes.

    Les nouvelles tables de mortalité publiées par Statbel, l’office belge de statistique, permettent d’observer en 2017 un léger progrès de l’espérance de vie à la naissance, qui se maintient au-delà de 81 ans.

    Voir les explications sur le site Statbel

  • Tout savoir sur les prénoms les plus courants

    Liam est pour la première fois le prénom de garçon le plus populaire

    Liam est pour la première fois le prénom de garçon le plus populaire
    Emma est, depuis 15 ans, le prénom de fille le plus populaire

    Voir les explications sur le site https://statbel.fgov.be/fr/themes/population/noms-et-prenoms/prenoms-filles-et-garconscapture ecran 2018-08-31 à 10.32.30.jpg

    capture ecran 2018-08-31 à 10.32.20.jpg

  • Ce qui change le 1er septembre

    Le 1er septembre prochain, de nouvelles règles relatives aux successions vont entrer en vigueur en Belgique.

    capture ecran 2018-08-31 à 15.03.11.jpg


    La chasse aux plastiques continue à Bruxelles
    Un an après avoir instauré l'interdiction générale sur les sacs de caisse en plastique à usage unique, la Région bruxelloise interdit tous les sacs en plastique légers de moins de 50 microns. La prohibition vaut pour tous les commerces proposant des produits en vrac, en ce compris les maraîchers et les autres vendeurs ambulants.

    Les ampoules halogènes interdites en Europe
    De nouveaux tests d’émission de CO2 pour les voitures
    Toutes les voitures commercialisées, modèles anciens inclus, devront recevoir leurs données WLTP, du nom du nouveau test d'évaluation de la consommation et des émission d'un véhicule.

    L’indexation des seuils pour l’accès à l’aide juridique
    Selon les nouveaux montants, l'aide juridique totalement gratuite sera accordée à toute personne isolée avec un revenu net inférieur à 1011 euros ou cohabitante avec un revenu mensuel net du ménage inférieur à 1298 euros. L'aide juridique partiellement gratuite sera accordée à la personne cohabitante dont le revenu mensuel net du ménage se situait entre 1298 et 1583 euros.

    Métier en pénurie en Région wallonne
    Une prime de 350 euros sera accordée à tout demandeur d’emploi qui réussira une formation dans un métier en pénurie.

    Le juge de paix traitera un plus grand nombre de litiges
    Le juge de paix pourra désormais traiter des litiges allant jusqu’à 5.000 euros (2.500 euros actuellement). Pour le divorce par consentement mutuel, les citoyens ne devront plus comparaître en personne devant le juge. Une simple procédure écrite suffira

    Hausse du prix des amendes administratives pour mauvais stationnement
    Le prix des amendes administratives pour infractions routières de première et deuxième catégorie augmenteront de 5% à partir du 1er septembre, a indiqué le SPF Mobilité

    Réforme du bail locatif en Wallonie
    Le texte prévoit ainsi une extension du bail d'habitation à d'autres types de biens, légers ou "alternatifs", comme les yourtes, les containers, les péniches, les cabanes ou encore caravanes.
    Deux nouveaux régimes seront aussi mis en place: le bail étudiant et la colocation

    Réforme du droit des régimes matrimoniaux
    La réforme permet notamment aux époux de mieux se protéger. Elle prévoit une forme de séparation de biens avec une clause de participation aux acquêts qui donne à chacun un droit sur les contributions apportées au patrimoine des époux.

    L’imposant dossier sur la réforme du droit de succession est en marche
    Le nouveau droit successoral arriveLe 1er septembre prochain, de nouvelles règles relatives aux successions vont entrer en vigueur en Belgique. L’occasion de refaire un point. Lire à ce sujet l'article détaillé dans le soir http://soirmag.lesoir.be

    Lire le détails de toutes ces nouveautés:
    Sources
    http://www.lesoir.be/
    https://www.rtbf.be/
    http://www.dhnet.be/