Société

  • 4 pensionnés sur 10 vivent en dessous du seuil de pauvreté!

    capture ecran 2017-12-09 à 15.50.06.jpg

    Premiers résultats de l’enquête 2017 - Pensions - Niveau de vie

    En 2017, Énéo relançait son enquête auprès des pensionnés afin d’évaluer leur qualité de vie. Les dernières conclusions datant de 2011 faisaient état d’un manque d’environ 300€ mensuels : Qu’en est-il aujourd’hui ?

    Énéo a dévoilé les résultats ce mardi 5 décembre à Créagora (Champion).

    Quelques enseignements :

    La situation des pensionnés ne s’est pas améliorée depuis 2010 au contraire. La pension médiane d’un pensionné se situe à 1.521€ pour une moyenne de 1.600€. Pour rappel : seuil de pauvreté isolé = 1.115€ et ménage (de 2 personnes) = 1.672€ en 2016.(1)

    • Près de 30 % des ménages sondés sont en-dessous ou juste au seuil de pauvreté et cela touche aussi les anciens fonctionnaires (notre échantillon y est surreprésenté)
    • Il ne fait pas bon être une femme, isolée et non propriétaire même si les pensionnés ont encore des charges d’emprunt
    • Les pensions faibles et moyennes sont directement réinvesties en dépenses courantes => réduire les pensions c’est amputer le PIB pour bientôt 25% des contributeurs
    • Le sentiment de privation a augmenté d’un sixième
    • 47 % des pensionnés n’identifie pas de possibilité d’une aide matérielle ni financière dans leur entourage
    • Coût de santé en sus du remboursement: 164,3€
    • Selon nos sondés, il manque 350 € de montant mensuel net pour ne pas subir de privations  (en 2011, le montant s'élevait déjà à 300 €). Le défi de 2011 reste plus que d'actualité !

    Plus de détails auprès de Philippe Andrianne ou dans notre étude qui paraîtra sur le site Énéo dès le 22 décembre.

    (1) : Nous tenons à apporter une précision par rapport au seuil de pauvreté utilisé pour les ménages : nous avons pris en compte celui des ménages avec 2 enfants, ce qui nous donne ce pourcentage de 43%. Ceci n’est pas faux vu le nombre important de pensionnés qui au moment du passage à la retraite ont encore des enfants à charge, qui plus est aux études supérieures.

    Reste que si on prend le seuil de pauvreté de 2 adultes seuil, le % en dessous de ces 1.672 € demeure important : près de 32%.

    capture ecran 2017-12-09 à 15.47.49.jpg
    Voir la séquence vidéo

  • Que voudrait dire "Bien vieillir en 2045". Une vidéo prospective de l'IWPES à découvrir

    Après le "Salon Bien Vieillir au Pays de Condruses", qui a suscité de nombreuses questions sur nos attitudes par rapport au vieillissement, voici une importante étude de l'IWEPS et surtout une vidéo didactique,  pour nous aider à progresser dans notre "bien vieillir"...

    capture ecran 2017-12-04 à 12.01.46.jpg

    En Wallonie, selon les dernières estimations, en 2060, une personne sur quatre devrait être âgée de 65 ans ou plus et près d’une sur dix de 80 ans et plus. Soit plus d’un million de wallons et wallonnes pour la première catégorie et plus de 400 000 pour la seconde !

    Cover-Bien-vieillir-PUN.jpegFace aux défis engendrés par ce que certains n’ont pas hésité à appeler une « révolution grise », il est nécessaire de s’interroger sur l’évolution des dispositifs d’accompagnement des personnes âgées. Plus fondamentalement, la question du bien vieillir en Wallonie est posée.

    C’est en vue d’apporter un certain nombre d’éléments de réponse à celle-ci que l’Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique a développé un programme de travail prospectif. Il a ainsi confié à une équipe interdisciplinaire de chercheurs universitaires la tâche d’identifier, sur la base d’un examen rigoureux de la situation régionale et des attentes de la population, les scénarios d’évolutions possibles et la mise en évidence des enjeux pour la région en matière de bien vieillir à l’horizon 2025-2045.

    Sébastien Brunet Administrateur Général de l'Iweps vient de publier une petite vidéo présentant cette étude prospective de l'IWEPS sur le vieillissement de la population... 

    "Bien vieillir en Wallonie ? 4 scénarios prospectifs".
    Que voudrait dire "Bien vieillir en 2045"? Voilà la question posée et les scénarios de réponses présentées en 5 minutes!

    capture ecran 2017-12-04 à 12.09.20.jpg

    capture ecran 2017-12-04 à 12.12.01.jpg

    Voir le site et l'étude complète sur iweps.be

  • Bonne fête de Saint-Nicolas à tous les enfants!

    capture ecran 2017-12-05 à 11.06.21.jpgLa Saint-Nicolas est une fête inspirée de Nicolas de Myre, appelé aussi Nicolas de Bari. Né à Patara au sud-ouest de l'actuelle Turquie (à l'époque Asie mineure) entre 250 et 270, il fut le successeur de son oncle, l'évêque de Myre. C'est une tradition vivace en Belgique, dans plusieurs pays européens et dans quelques régions françaises. Cette fête est célébrée le 6 décembre.
    Les traditions diffèrent selon les régions. Un trait commun à ces célébrations est la distribution de cadeaux ou friandises aux enfants, qui est parfois substituée par celle du Père Noël.
    Nicolas est le patron des bateliers et mariniers, et des navigateurs d'une manière générale. L'histoire des trois enfants sauvés dans le saloir peut être interprétée comme une allégorie de marins sauvés du naufrage, le bac symbolisant le bateau, et le sel la mer. Tout au long des voies navigables de France sont élevées des chapelles dédiées à saint Nicolas.

    Père Fouettard
    Dans certaines régions, Saint-Nicolas  est accompagné par le Père Fouettard (Zwarte Piet – Père Fouettard ou « Pierre le Noir » textuellement – en néerlandais. Hans Trapp en alsacien) vêtu d'un grand manteau noir avec un grand capuchon et de grosses bottes et portant parfois un fouet et un sac. Il n'a pas le beau rôle, puisqu'il menace de distribuer des coups de trique aux enfants qui n'ont pas été sages ou de les emporter dans son sac et il donne, parfois, du charbon, des pommes de terre et des oignons. Le Père Fouettard est également souvent représenté avec des cornes et une queue. (D'après Wikipédia)

    Depuis quelques années, surtout en Hollande et en Flandre, les pères fouettards avec la peau noire sont déconseillés, évités voire interdits pour éviter les amalgames à connotation raciste. Une charte a été signée dans ce sens par de nombreuses grandes surface en 2016. (AL. Photo St-Nicolas Fraiture Sport)

    DSC_6466.jpg
    Il n'y a pas d'âge pour fêter Saint Nicolas !

  • Recypars fermés ce mercredi, 3 jours de grève dans les TEC les 20, 21 et 22 décembre

    capture ecran 2017-12-06 à 01.13.39.jpgGrève ce 6 décembre 2017 dans tous les recyparcs

    Suite à l’agression d’un préposé au recyparc de Fléron ce samedi 2 décembre, la délégation CGSP d’Intradel a déposé un préavis de grève (avec piquets) pour ce mercredi 6 décembre....
    Tous les recyparcs seront donc fermés ce jour (Communication officielle d’Intradel)
    la direction d’Intradel, si elle condamne systématiquement les agressions, ne pense pas que cette grève soit une réponse adéquate. Depuis quelques mois, tout a été mis en place afin d’encadrer le personnel. (voir le détail de ces mesures dans l'édition digiltale de la Meuse)

    4039525939.jpegPréavis de 3 jours de grève dans les TEC les 20, 21 et 23 décembre !
    La CGSP (FGTB) estime que la direction n’apporte pas de réponse satisfaisante quant  aux intentions du gouvernement d'instaurer un service minimum et de fusionner les 5 réseaux du TEC.
    Aucune avancée non plus sur le projet de sanctions pour les grèves sans préavis.
    La CGSP  a annoncé lundi  qu’elle allait déposer un préavis de grève de 72 heures sur le réseau TEC, du 20 au 22 décembre.


    Pour rappel enfin, une autre action est prévue le 19 décembre prochain. Manifestation nationale à Bruxelles, CSC-FGTB contre la réforme des pensions !

  • Grèves et perturbations importantes dans les services publics wallons, ces jeudi et vendredi !

    Les  services publics wallons seront en grève le 30 novembre (jeudi) pour dénoncer le non-respect des accords signés par le gouvernement wallon.

    capture ecran 2017-11-29 à 17.52.19.jpg

    Les syndicats manifesteront, en front commun, à Namur ce jeudi matin.
    Pour permettre à leur affiliés de participer à cette manifestation, de nombreux services seront donc fermés !
    Service minimum dans les hôpitaux, parastataux, Forem, TEC, ...

    Prolongation vendredi !
    Concernant les TEC, LA CGSP (FGTB) a décrété, de son côté, de poursuivre l'action également le vendredi
    1er décembre
    suite aux intentions du gouvernement d'instaurer un service minimum et de fusionner les 5 réseaux du TEC. Ils refusent tout autant le projet de sanctions pour les grèves sans préavis.

    La situation dans les TEC risque donc d'être tendue après l'échec des tentatives de négociation.

    Autre action prévue:
    Le 19 décembre manifestation nationale à Bruxelles, CSC-FGTB contre la réforme des pensions !

    Prenez vos dispositions et  informez-vous!

    capture ecran 2017-11-29 à 17.41.41.jpg
    TEC Liège-Verviers
    En raison du maintien du préavis de grève déposé par la CGSP, ces jeudi 30 novembre et vendredi 1er décembre, le réseau du TEC Liège-Verviers sera très fortement perturbé durant ces deux jours.
    Le blocage des dépôts étant possible, des suppressions de services et/ou de très importants retards sont à prévoir. Une paralysie du réseau n’est pas à exclure.
    Nous invitons notre clientèle à prendre ses dispositions pour tout déplacement prévu et à se tenir informée via cette page.
    Tous nos services seront, en principe, à nouveau assurés normalement le samedi 2 décembre.

    Recyparcs: Impacts de la grève de ce 30 novembre sur les recyparcs
    http://www.intradel.be/actualites.htm?lng=fr

    Administrations
    Les citoyens sont invités à téléphoner ou à consulter les sites des administrations concernées avant d'entamer des démarches administratives

    ....

  • Les maisons 4 façades sont en voie d'extinction

    Les maisons 4 façades sont en voie d'extinction: les politiques souhaitent mettre un terme à l'urbanisation actuelle dès 2050

    capture ecran 2017-11-24 à 11.32.49.jpg

    La volonté annoncée est de limiter l’urbanisation à 6km² chaque année sur l’ensemble de la région wallonne d’ici 2025 et d’y mettre un terme dès 2050. Dans le secteur de l’immobilier, certains acteurs se disent très inquiets.
    «  La majorité des couples trentenaires, plus de 85 %, qui viennent dans mon agence rêvent d’un seul et unique bien. Ils veulent une bâtisse 4 façades avec deux étages, un garage et surtout un beau jardin sans vis-à-vis  » explique un agent immobilier.

    De son côté le Ministre Carlo Di Antonio souhaite réinvestir les bâtis vieillissants à rénover, les bâtiments vides et les friches industrielles plutôt qu’aller vers une nouvelle urbanisation. C’est essentiel pour pouvoir conserver des zones rurales, des parcelles agricoles et un territoire aéré. Le Schéma de Développement du Territoire est un document à valeur indicative. Il n’a pas été voté et est en cours de discussion entre les acteurs travaillant sur le sujet.
    Pour les agents immobiliers et entreprises de construction, on comprend qu’en cas de validation du SDT plus aucune nouvelle maison, voirie et zoning ne pourront être construits en 2050.
    « Oui, les ressources territoriales ne sont pas illimitées. Oui, l’étalement des terres est à l’origine de problèmes au niveau de la mobilité, la biodiversité et la qualité de vie. Mais, l’application de ce texte marquera la fin des 4 façades », explique un entrepreneur qui a préféré rester anonyme. "Tout le secteur va devoir se réinventer et arrivera à le faire".  Une information développée dans les éditions digitales de la Meuse

    capture ecran 2017-11-24 à 11.33.13.jpg

    Voir également le reportage video RTL.TVI

  • Rien ne justifie la violence conjugale !

    affiche_print2.jpeg

    Encore trop souvent, les victimes n’osent pas parler de ce qu’elles vivent et ne portent plainte que dans une minorité de cas. (lire la suite ci-dessous)

    Lire la suite

  • Attention, mardi 21 novembre. Grand rassemblement syndical à Liège

    Action front commun CSC - FGTB Liège-Huy-Waremme, ce mardi 21, à Liège

    9H00 : rassemblement et action symbolique au pied de la passerelle Bd Saucy
    9H15 : 3 rassemblements , à la gare des Guillemins, à l'Esplanade St Léonard et au Vertbois
    9H45 : départ des cortèges
    10H30 : concentration au kiosque parc d'Avroy. Prise de parole.

    capture ecran 2017-11-19 à 13.41.55.jpgLe gouvernement nous enfume : 

    • Il veut nous faire croire qu’il crée de l’emploi… Oui mais des flexi-jobs !
    • Il veut nous faire croire qu’on a le droit d’être malade… Oui mais pas trop longtemps ! 
    • Il veut nous faire croire qu’il protège nos pensions… Oui mais en nous faisant travailler plus longtemps pour moins d’argent !
    • Il veut nous faire croire en plus de justice fiscale… Oui mais il épargne les grosses fortunes !
    Marre des hold-up sur nos emplois, nos soins de santé, nos pensions, notre pouvoir d’achat, nos services publics ? Faisons part de notre ras-le-bol au gouvernement. Montrons-lui notre détermination.  Source: CSC-FGTB

    La participation de nombreux travailleurs à ce rassemblement entrainera des perturbations. Prenez donc vos dispositions!
     

    Perturbations sur le réseau TEC ce 21 novembre

    manifestation csc-fgtb liègeCe mardi 21 novembre, les organisations syndicales participent en front commun à une manifestation interprofessionnelle. Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d'une action pour laquelle les organisations syndicales ont déposé un préavis couvrant les agents qui y participeront.
    Cette manifestation a un impact sur le fonctionnement du réseau du Groupe TEC.
    Pour plus d'informations :
    TEC Liège-Verviers

  • "Bien Vieillir au Pays des Condruses" Jour J - 6. Merci aux aînés et appel aux "coups de main"

    Salon "Bien Vieillir au Pays des Condruses" Jour J - 6
    Pour voir tous les articles relatifs au salon cliquez ici

    DSC_1244.jpgA 6 jours du salon, l'échevine tinlotoise Christine Guyot fait le point sur cette organisation initiée avec nos aînés et préparée minutieusement depuis le mois de juin

    Pourquoi un tel salon à Tinlot?

    Il faut d'abord préciser qu'il s'agit d'une initiative du GAL Pays des Condruses et que c’est la première fois qu’un événement semblable voit le jour au cœur de nos 7 communes, à Tinlot, qui occupe une position géographique centrale.

    Qui est invité?

    Nous visons tout d’abord le grand public. En effet, bien vivre nos vieux jours nous touche tous, de près ou de loin, personnellement ou pour un parent proche. Ouvrir le dialogue entre les générations et proposer des solutions sont les objectifs majeurs de ce salon. Il s'adresse également à tous les acteurs concernés: encadrants, membres d'association, travailleurs sociaux ou de la santé ...

    Quel sera le déroulement de la journée ?

    Cette journée sera l’occasion de moments uniques d’échanges autour de la thématique de l’autonomie, de la santé, de la mobilité et du logement, et cela au travers d’une conférence, de tables rondes et de stands. Un point fort pour entrer en matière: la conférence d’une collaboratrice du Professeur Adam (ULg), « le regard sur le 3e âge et son impact sur la personne ». Les stands et les tables rondes sur diverses thématiques propres au 3e âge amèneront les visiteurs à s’interroger et entrevoir des possibilités. La découverte d’une troupe de théâtre et d’une chorale, toutes deux locales, clôturera la journée.

    Comment les aînés de nos communes sont-ils impliqués dans l'organisation?

    Le projet est porté par les CCCA (Comité Consultatif Communal des Aînés) des 7 communes du GAL. Une première réunion s'est tenue en juin et a été suivie de 5 autres. Ensemble : les CCCA, les services seniors de Clavier et de Marchin, certaines échevines en charge des aînés, nous avons décidé de ce que nous proposerions au public : stands, ateliers, animations, conférence… Les aînés ont réalisé une tâche commune: un stand représentant l’ensemble des CCCA. Dans leur commune respective, ils ont assuré l'affichage. Samedi, ces différents comités de nos communes prendront en main l’accueil et la tenue du bar. La mise en lumière de leurs actions occupera le centre du salon.

    Merci aux aînés et appel aux coups de mains

    Le travail qu'ils ont réalisé est important et c'est ici l'occasion de les remercier et peut-être de faire appel aux coups de main. Toutes les aides sont évidemment les bienvenues, ce sera plus facile pour tous les bénévoles et une belle manière de les encourager d'autant plus que par la suite nous souhaitons mener ensemble d’autres projets et d'autres actions.
    N'hésitez donc pas à contacter Chantal Courard - 085/274616 chantal.courard@galcondruses.be ou à proposer votre aide directement sur place samedi.

    capture ecran 2017-11-18 à 16.49.32.jpg

  • 25 novembre, journée internationale pour l'élimination de la violence à l’égard des femmes

    Ce samedi 25 novembre 2017, manifestons dans les rues de Bruxelles contre les violences faites aux femmes !

    capture ecran 2017-11-17 à 12.06.58.jpg

    capture ecran 2017-11-17 à 12.23.41.jpgCes dernières semaines, les violences faites aux femmes ont fait la Une de l’actualité, provoquant une vague d’étonnement et d’indignation à travers l’opinion publique. L’assassinat de la jeune Louise Lavergne à Liège par son voisin violeur récidiviste a pointé de graves dysfonctionnements des services de police et de la justice. Les hashtags #metoo ou #balancetonporc ont levé le voile sur l’ampleur des violences sexuelles que subissent les femmes du monde entier. Pourtant, il ne s’agit là que de parties émergées de l’immense iceberg que dénoncent depuis des années les associations féministes : les violences faites aux femmes parce qu’elles sont femmes sont encore et toujours une réalité prégnante en Belgique en 2017 !

    Ainsi, depuis le début de l’année 2017, les violences machistes ont tué au moins 38 femmes dans notre pays ! Cela ne peut plus durer !

    En écho et en solidarité avec les mobilisations massives prévues dans de nombreux pays ce jour-là, nous voulons susciter un changement de mentalités et de pratiques indispensables pour garantir la sécurité, l’intégrité et l’autonomie de toutes les femmes. Il s’agit d’une responsabilité collective de l’ensemble de la société !

    La manifestation démarrera le samedi 25 novembre, à 14h, à la gare du nord de Bruxelles. Un gigantesque « Fil rouge des violences » parcourra de bout en bout le cortège, symbolisant à la fois le caractère continu, multiforme et récurrent de ces violences à travers la vie de toutes les femmes ainsi que la solidarité et la vigilance collective que nous y opposons.

    Nous vous invitons chaleureusement à

    - relayer l’appel à la manifestation dans vos médias dès maintenant
    - venir sur place couvrir l’événement le samedi 25 novembre à la gare du nord à Bruxelles

    capture ecran 2017-11-17 à 12.19.59.jpg

    http://stopfeminicide.blogspot.be/2017/07/save-date_27.html

    Les violences faites aux femmes, sont une responsabilité collective !
    Nous voulons:
    - Des statistiques genrées pour des politiques de prévention adéquates
    - Des efforts budgétaires pour la protection, l’accueil et le suivi des victimes, pour la réparation des préjudices subis
    - Renforcer et multiplier les services proposés aux victimes
    - Reconnaitre, soutenir et pérenniser les actions des associations qui luttent contre les violences et pour l’autonomie 
      des femmes
    - Une formation systématique et continue des professionnel-le-s concerné-e-s (police, justice, hôpitaux, assistants sociaux…)

    En Belgique aussi, rejoignons le mouvement qui grossit de par le monde en participant ce 25 novembre 2017 à la manifestation nationale féministe contre les violences faites aux femmes!

    Mirabal rassemble une soixantaine d’organisations signataires de l’appel à cette manifestation autour d’objectifs communs. Appel et liste de signataires disponibles sur Facebook.com/mirabal.belgium

  • Immigration. Depuis 2001, la Wallonie a accueilli 9.870 personnes en plus

    En Wallonie, les flux migratoires avec l’étranger ont permis à la population d’y accueillir 9.870 personnes en plus sur son territoire en 2016, ce qui fait une augmentation de 2,7 migrants pour 1.000 habitants.  Nous avons élargi les chiffres de l’Iweps aux quinze dernières années et ce sont les Français qui ont été les plus nombreux à venir habiter en Wallonie. Une véritable (et longue) histoire d’amour.

    "Le calcul est tout simple : combien de ressortissants d’une nationalité résidaient-ils en Wallonie au 1er janvier 2001 et combien étaient-ils au 1er janvier 2016 ?
    L’augmentation du nombre de Français venus habiter en Wallonie est moins spectaculaire, en pourcentage, que celle des Roumains, des Camerounais ou des Russes, comme vous le lirez dans le tableau ci-contre. Mais ces 40 % d’augmentation signifient que près de 23.000 Français supplémentaires ont choisi la Wallonie comme lieu de résidence, provisoire ou définitive.

    capture ecran 2017-10-25 à 11.17.57.jpg

    LES FRANÇAIS, DEUXIÈME COMMUNAUTÉ ÉTRANGÈRE SUR LE SOL WALLON APRÈS LES ITALIENS

    Cela ne fait pas des Français la nationalité étrangère la plus présente en Wallonie. Les Italiens restent indétrônables.
    La baisse de près d’un tiers de cette communauté depuis 15 ans doit moins être lue comme le signe d’un départ vers d’autres horizons ou d’un retour au pays que le résultat de nombreuses naturalisations. Un phénomène qui touche également les Turcs et les Marocains.

    capture ecran 2017-10-25 à 11.18.33.jpg
    Depuis 2000, l’immigration s’est amplifiée. En 2009, elle atteignait un sommet, pour la Wallonie, de 43.993 entrées contre 31.271 sorties. En 2016, l’immigration représentait 40.796 entrées et le solde migratoire extérieur de la Wallonie représentait 9.870 personnes"

    DIDIER SWYSEN. La Meuse du 16 octobre
    Dossier à lire dans le Meuse digitale:
    > Tous les chiffres par nationalité.
    > À Bruxelles et Liège, ces tendances sont encore plus marquées.
    > Depuis 2000, l’immigration s’est amplifiée en Wallonie.

  • Petits déjeuners Oxfam 2017, c'est parti pour la saison 2017 dès ce week-end

    capture ecran 2017-11-13 à 09.56.05.jpg

    Voir la liste des petits déjeuners sur le site Oxfam.be

    ProspectusA5Oxfam2017.jpg

  • Fermeture des recyparcs ce mercredi 8/11 après-midi suite à deux agressions majeures

    capture ecran 2017-11-07 à 13.16.48.jpgSuite à deux agressions majeures survenues ce week-end dans les recyparcs de Herstal et de Blegny, la CGSP convoque mercredi après-midi une assemblée générale extraordinaire.
    Ceci aura pour impact que la plupart des recyparcs de la zone intradel seront fermés ce mercredi 8 novembre après-midi.
    A Blegny, c'est un usager qui a refusé de s'identifier qui a forcé le passage à l'aide de son véhicule.  A Herstal, il s'agit de violences physiques heureusement sans gravité et d'insultes.
    Les usagers visés ont bien entendu été identifiés et subiront les conséquences de leurs comportements.
    Intradel condamne, comme d'habitude tout acte de violence et poursuivra, tout en accompagnant les préposés victimes, les usagers.
    A titre d'information, l'implantation des caméras mobiles continue.  Vingt recyparcs seront équipés dans les prochaines semaines pour 17 actuellement.

    Mise à jour. Liste des recyparcs ouverts ce mercredi: voir La Meuse digitale
    Vérifier auprès de votre recyparc. CLAVIER : route du Val - 085/41.36.32

  • A Tinlot, un cimetière didactique permet d'évaluer les compétences des fossoyeurs

    capture ecran 2017-11-01 à 13.29.28.jpg

    capture ecran 2017-11-01 à 13.29.13.jpgLa Toussaint est l'occasion de mettre en lumière le travail des fossoyeurs. Un métier qui s'apprend "sur le tas" mais qui, depuis fin 2014, est reconnu, défini et valorisé en Belgique francophone.
    Les fossoyeurs peuvent en effet faire valider les compétences qu'ils ont acquises par l'expérience. Le Centre de Validation des Compétences de l'Enseignement de Promotion Sociale de Huy-Waremme-Saint-Georges est le seul à offrir cette possibilité en Belgique francophone.

    3146781473.jpeg
    Le centre de formation de Scry (A.L.)

    Il dispose pour cela d'un outil unique: un cimetière didactique créé par la Province de Liège à Tinlot (dans le Condroz liégeois). Des fossoyeurs des quatre coins de la Wallonie et de Bruxelles y ont passé leur épreuve de validation. Une épreuve à la fois pratique et théorique. (lire la suite et écouter le reportage radio de Martial Giot sur le site de Vivacité)

  • Le point sur la grève et les perturbations dans les services publics ce mardi 10 octobre

    Pourquoi la grève des affiliés à la FGTB?
    Ce mardi, le Premier ministre Charles Michel prononce sont à la Chambre son discours de politique générale. Dans la rue,la CGSP dénoncera la politique du gouvernement fédéral, accusé de mettre à mal les services publics.
    Le syndicat socialiste s’est mobilisé sans le soutien de ses homologues chrétiens (CSC) et libéraux (CGSLB).

    capture ecran 2017-10-10 à 09.47.31.jpgLe point sur les secteurs qui se croiseront les bras.
    >Chemins de fer. La CGSP Cheminots qui en profite pour dénoncer également le projet de service minimum du ministre Bellot entre en grève ce lundi à partir de 22h.
    Même si la CSC-Transcom et le SLFP Cheminots n’embrayent pas, de nombreux trains risquent de ne pas circuler normalement.
    >Bus et métros. Des annulations et des retards sont également à prévoir dans les transports en commun wallons. À Bruxelles, la Stib a averti de la possibilité qu’aucun métro ne circule sur la ligne 6 desservant le stade Roi Baudouin, où se tiendra mardi soir le match de football Belgique-Chypre.
    >Forces de l’ordre et administrations.
    La grève touchera également les administrations locales, zones de police et de secours, prisons, et certains organismes d’intérêt public (OIP) ainsi que les administrations régionales. Même topo en Flandre, où l’ACOD, le pendant flamand de la CGSP, a appelé les fonctionnaires fédéraux et flamands à faire grève durant 24 heures.
    >Enseignement.
    La grève devrait être bien suivie dans le réseau officiel. Tous les niveaux sont concernés et la présence de piquets de grève à l’entrée de certaines écoles est probable. Des perturbations ne sont pas non plus à exclure dans le libre même si elles seront nettement moindres que dans l’officiel, la CGSP étant minoritaire dans ce réseau.
    >bPost.
    La distribution du courrier et des paquets sera aléatoire. L’ampleur des problèmes variera en fonction des régions. Mais la distribution des journaux, elle, devrait être assurée normalement, indique la poste.
    >Chaînes de télévision.
    La RTBF et la VRT feront grève.
    >Secteur privé.
    Par ailleurs, la grève de mardi débordera du strict cadre des services publics puisque les métallurgistes FGTB du Brabant (Brabant wallon et Bruxelles) se sont joints à la grève de 24 heures. Un appel qui concerne «au moins 40.000 travailleurs», selon le syndicat, et qui devrait avoir un impact sur des entreprises importantes du secteur comme Audi Brussels, la Sab-ca, Schneider Electric… (La Meuse du 9 octobre)

    Et à Tinlot ?

    La région liégeoise risque d’être encore plus touchée puisque la régionale FGTB Liège-Huy-Waremme a appelé à la grève dans le privé!

    Il faudra donc être attentif ce mardi matin notamment pour les bus des TEC qui sera très fortement perturbé durant toute la journée.
    Le blocage des dépôts étant possible, des suppressions de services et/ou de très importants retards sont à prévoir. Une paralysie du réseau n’est pas à exclure.
    Le TEC Liège-Verviers invite sa clientèle à prendre ses dispositions pour tout déplacement prévu et à se tenir informée via la presse ou sur son site internet, via sa page spéciale
    https://www.infotec.be/
    Nous vous tiendrons informés des éléments en notre possession mardi matin.