étudiants condrusiens

  • Etudiants condrusiens, attention: l'épidémie d'oreillon à l' Ulg s'est étendue

    images.jpgLes cas d'oreillons sont de plus fréquents dans notre région et le virus continue sa progression.
    Après les guindailles estudiantines précédant le blocus, l'épidémie d'oreillons constatée à l'université de Liège s'est étendue à d'autres universités et des précautions s'imposent. Voir notamment à ce sujet le reportage de la RTBF:
    Epidémie d'oreillons à l'Université de Liège du 9 avril 2013 ou encore Le Soir 18/4: Une épidémie d’oreillons se propage entre universités.
    Les étudiants ont d'ailleurs reçu un mail à ce sujet leur demandant de vérifier leur situation. Il faut savoir que beaucoup d' étudiants nés à partir de la fin des années 80 ne sont pas en ordre de vaccination. La maladie devenant moins fréquente, les rappels n'ont pas été effectués systématiquement comme prévu après le premier vaccin dans l'enfance.
    Or justement, dans une population avec moins de vaccinés, certaines personnes même en ordre de vaccin deviennent de moins en moins protégées. Autre constat, des médecins eux-mêmes n'ont jamais été confrontés à cette maladie, ni donc à la manière de traiter ceux qui en sont atteints !

    Capture d’écran 2013-05-20 à 20.17.58.jpeg
    Premier conseil donc, consulter le calendrier vaccinal sur internet pour savoir où vous en êtes.
    Voir le site http://www.vaccination-info.be puis vaccinations recommandées et calendrier vaccinal. (celui-ci ne peut être reproduit que dans son intégralité et avec ses annexes)
    oreillons1.jpgUn autre conseil bien sûr: consultez votre médecin traitant dans tous les cas, car si on ne peut soigner la maladie comme telle, les complications possibles sont à surveiller surtout chez les garçons après la puberté.
    (Photo: un des symptômes est notamment l'apparition de ganglions sous les oreilles)