583 chateaux province liège

  • Tinlot. Les Rendez-vous du Livre: Robert Ruwet "les 583 châteaux de la Province de Liège"

    capture ecran 2016-12-17 à 13.49.04 - copie.jpg

    Une quinzaine de personnes étaient présentes, ce vendredi soir au Rendez-vous du livre, à l’Espace Intergénérationnel de Tinlot. Cela s’explique par la concurrence des nombreuses manifestations qui avaient lieu en même temps dans la région.
    Pour ce nouveau RV du livre, un autre type de livre était présenté, à savoir, un livre d’histoire régionale, abondamment illustré, sur les 600 châteaux de la Province de Liège (cette fois y compris Les Fourons).
    Ce livre, édité par Noir Dessin Production de Michel ELSDORF, est dû à la plume de Robert RUWET, auteur, bien connu à Liège, de bouquins sur l’histoire régionale, romans, nouvelles et pièces de théâtre.
    Après une présentation générale par André DUMONT, la parole a été laissée à Marcel PONTHIER, ami d’enfance de Robert RUWET.
    Celui-ci a résumé en 2 pages, le parcours de cet ancien professeur de français, auteur et comédien de talent.

    capture ecran 2016-12-17 à 13.50.24 - copie.jpg

    Photos MP

    Ensuite Robert RUWET nous a présenté, par projection, une centaine de châteaux choisis dans les 600 qui se trouvent évoqués dans son livre. Certains sont disparus, d’autres sont en mauvais état, un certain nombre ont été rénovés et enfin quelques-uns sont toujours en très bon état et bien entretenus par les descendants des familles qui étaient à la base de leur construction. Nous en avons vu des beaux, des moins beaux et parfois quelques spécimens franchement laids.
    Pendant près de 2 heures, Robert RUWET nous a tenu en haleine, en évoquant, pour chaque château projeté sur la toile, une ou plusieurs anecdotes de leur petite ou grande histoire.
    En fin de soirée, le public présent a pu poser des questions, dialoguer avec l’auteur et parcourir quelques livres de sa composition.
    Comme l’éditeur a eu des soucis de santé, le livre n’est pas encore sorti de presse, il est annoncé pour le 15 janvier. Vous serez averti dès sa sortie dans les bonnes librairies.
    Pour résumer, une soirée bien intéressante, organisée par le Comité Culturel de Tinlot.
    M.P.

    capture ecran 2016-12-17 à 13.50.55 - copie.jpg

    L'auteur Rober Ruwet (Photos de la soirée M.P.)

    Présentation de Robert RUWET au RV du livre, à Tinlot le 16 décembre 2016.

    "Vous présenter Robert est pour moi un plaisir. Cela me remémore nos années d’adolescence. Pendant une bonne dizaine d’années, on a fait des tas de choses ensemble et notamment à la troupe scoute de Ste Julienne à Naniot, près du stade d’athlétisme de Naimette.
    Que d’aventures et que de sorties du samedi soir, une fois un peu plus âgés. Nous étions une bande d’amis, dont d’ailleurs un de ceux-ci est devenu Tinlotois depuis quelques mois, n’est-ce pas José ? Ensuite la vie nous a séparés et 48 ans après, Facebook nous a permis de reprendre contact et d’évoquer pas mal de souvenirs.

    capture ecran 2016-12-17 à 18.24.02.jpg
    Marcel Ponthier, ami d'enfance de Robert Ruwet, présente l'invité du jour.
    Lire la suite ci-dessous

    Que dire de Robert ? Ancien professeur de français dans les écoles de la ville de Liège, il habite toujours sur les hauteurs de Naniot, et pour lui, être à la retraite, ne veut pas dire qu’il se tourne les pouces. Robert est toujours très actif dans le monde littéraire.
    Un peu après ses études, il commence par être « correspondant de presse » (d’abord à La Dernière Heure avant d’échouer à La Meuse); il a aussi collaboré à de nombreux périodiques. Depuis quelques années, il est également la cheville ouvrière du journal du Quartier Sainte-Marguerite, « Salut Maurice ».

    Je vais aborder un peu sa vie sur les planches :
    Vers 1958 ou 59, la troupe scoute se met en tête de jouer une pièce de théâtre à la salle des Pères Franciscains de la rue de Hesbaye.
    Je ne me souviens plus du titre ni de la trame de cette pièce. Ce dont je me souviens, c’est que j’étais juste bon à jouer le rôle de potiche ou de hallebardier et que Robert y a pris goût au point que, en 1966, il entre comme comédien au Théâtre Arlequin. Quelques années plus tard, ce théâtre devenant professionnel, il le quitte pour le Studio Théâtre de Liège.
    En 1974, il écrit son premier sketch pour une revue du Trocadéro (ce sketch était destiné à Henriette BRENU). Depuis cette date, c’est environ 650 sketches de sa veine, qui ont été joués sur cette scène bien liégeoise.
    Sur scène, en 45 ans, il a interprété une centaine de rôles, et surtout il a donné le virus de la plume et du théâtre à son fils Fabrice.
    Comme sa plume le démangeait, il entreprit de pondre ses premières pièces qui furent des vaudevilles, vraiment pas très intelligents, paraît-il, mais qui firent rire!
    Un peu après, l’appétit venant en mangeant, il s’est lancé dans l’écriture de pièces, un rien plus élaborées.
    À ce jour, une bonne vingtaine de ses pièces ont été jouées (et quelques-unes ont été adaptées en wallon). Quelques-unes attendent leur heure, avis aux troupes amateurs !
    Pendant ce temps, il continue à jouer avec les mots, et il rédige plusieurs livres (plus ou moins 25 à l’heure actuelle) développant divers aspects de l’histoire liégeoise.
    Par ailleurs, il a aussi écrit de nombreuses nouvelles (souvent fantastiques) qui récoltèrent quelques prix à gauche comme à droite. Dans une de ses nouvelles, primée en France, il m’a d’ailleurs mis en scène, ainsi qu’un autre ami des scouts et lui-même, et cela sans me demander mon avis !
    Certains disent que Robert est un des meilleurs écrivains de la Cité Ardente, toutes catégories confondues.
    Un éditeur de Verviers m’a même dit qu’il était un stakhanoviste de l’écriture! Il faut aussi savoir que Mgr Jean-Pierre DELVILLE, notre Évêque de Liège et historien de qualité, a bien voulu préfacer son livre sur les 116 clochers de Liège.
    Ses ouvrages, sur la petite et la grande histoire de Liège et sa région, sont pluriels, il aborde toutes sortes de thèmes avec une plume malicieuse, souvent moqueuse, parfois acerbe, mais bienveillante pour sa cité ardente. C’est un amoureux de sa ville.
    J’ai oublié d’ajouter qu’il est également membre de l’Association Royale des Écrivains et Artistes de Wallonie.
    Maintenant que j’ai trop parlé, je vais lui laisser la parole et il va vous donner l’envie de parcourir son dernier bouquin, pour lequel, vous êtes tous là ce soir, à savoir « Les 583 châteaux de la Provinces de Liège".
    Marcel PONTHIER