chômage huy-waremme

  • Le chômage explose à Huy-Waremme

    Capture d’écran 2014-01-10 à 13.37.02.jpegEn décembre 2013, sur l’arrondissement de Huy-Waremme, le nombre de chômeurs a augmenté de 7,9 %. C’est la hausse la plus importante enregistrée en Wallonie. La faible densité de population mais aussi le nombre très important de faillites expliquent en partie cette augmentation.

    Entre les chiffres de décembre 2012 et de décembre 2013, le chômage a augmenté de 7,9%.» Un bond assez spectaculaire, puisque, pour l’ensemble de la Wallonie, cette hausse est seulement de 3,56 %.
    En décembre 2013, pour l’arrondissement de Huy-Waremme, le nombre de chômeurs était de 9.607 personnes contre 8.901 un an plus tôt.
    LES PLUS TOUCHÉS SONT LES 25-29 ANS.
    « L’augmentation est spectaculaire, précise Bénédicte Drugmand,
    pourtant les régions hutoise et waremienne restent relativement épargnées par le chômage. Le taux de demandeurs d’emploi est de 11 % contre 18% pour la Province de Liège ». Pourquoi l’arrondissement de Huy-Waremme a-t-il connu cette subite hausse ? La population de la région et le nombre d’emplois étant plus faibles, dès qu’il y a une variation dans les chiffres, les statistiques sont plus marquées. Autre explication : la crise et le nombre très important de faillites ont engendré de très nombreuses pertes d’emploi. En 2013, le nombre d’offres d’emploi a chuté de 18 % sur l’arrondissement (contre 15 % pour la Province de Liège). La tranche d’âge la plus représentée parmi les demandeurs d’emploi est le 25-29 ans : «Ce sont des jeunes qui ont fait des études supérieures, mais qui ne trouvent pas de boulot. Ces jeunes s’inscrivent au chômage assez tard dans l’année, après leur seconde session et, à cause de la crise, ils mettent plus longtemps à trouver du boulot ». Article d'Aurélie Bouchat dans la Meuse du 10/1

    24 % de faillites de plus en 2013

    Capture d’écran 2014-01-10 à 13.38.39.jpegLors du premier semestre 2013, le nombre de faillites a augmenté de 24 % par rapport au premier semestre 2012. Pas moins de 76 entreprises ont mis la clé sous la porte. Sur ces 76 sociétés, 37 ont licencié leur personnel, générant 239 pertes d’emplois. «L’arrondissement de Huy-Waremme est essentiellement composé de PME, explique Bénédicte Drugmand. La crise a fortement touché ces sociétés. » De nombreux indépendants qui travaillent seuls ont également dû déposer le bilan car leur carnet de commandes n’était pas assez rempli.
    Outre le secteur agroalimentaire, les enseignants, les infirmiers, les tourneurs fraiseurs restent des professions demandées, tout comme le secteur Horeca, qui recrute régulièrement à Huy-Waremme.  A.BT