domivie

  • Technologies: Une application pour aider les seniors

    Il y a deux ans, Philippe Roï et Claude Colette lancent « DomiVie » : une application sur tablette ou télé pour faciliter le maintient à domicile des personnes âgées. «Nous avons tous les deux été directeurs d’une maison de repos », explique Philippe. «À chaque fois, nous étions confrontés aux mêmes appels de personne qui ne voulait déménager. Grâce à cette application, on offre une alternative. » Si la personne a besoin d’une infirmière, de prendre rendez-vous chez le coiffeur ou de tondre sa pelouse, il lui suffit de naviguer sur l’application et de se rendre dans la section adéquate. Elle y trouvera une liste de prestataires, qu’elle pourra appeler directement, en un clic.

    capture ecran 2014-07-20 à 16.00.30.jpg
    «On a signé avec
    des indépendants pour former un réseau », explique Philippe. «On assure ainsi leurs  disponibilités mais pour certains services, comme le mazout, cela permet aussi d’avoir des prix de groupe. » On peut aussi pointer du doigt la sécurité : les personnes âgées évitent une quelconque arnaque.
    Concrètement, comment ça marche ?
    La version télé s’effectue
    par l’installation d’un module audessus de l’écran. On navigue ensuite via une télécommande. Pour l’application, un simple téléchargement suffit. Une fois l’appli en route, la personne âgée découvre devant elle plusieurs sections :
    > Un agenda, avec un rappel pour les sorties ou les prises de médicaments.
    > La messagerie, pour rester en
    contact avec ses proches ou ses médecins.
    > La liste des contacts, pour la famille ou les prestataires favoris.
    > Le téléphone, qui renvoi en fin de
    compte sur l’application de téléphonie Skype
    > Les soins et services, qui répertorient tous les prestataires partenaires, de soins de santé ou de services à domicile.
    > Internet. Pour naviguer tranquillement, les personnes âgées trouvent devant eux une liste de site internet. «C’est souvent une première approche. Avec les catégories, ils n’ont pas l’impression d’avoir été sur le net. »
    > Les loisirs, pour les jeux, la radio ou la musique. Encore une fois, les différentes chaînes de radio se présentent sous une liste.
    > L’appareil photo, pour un usage personnel ou pour prendre une photo de son ordonnance et l’envoyer à son pharmacien.
    «Grâce à cette application, la personne va tout trouver au même endroit. On facilite son indépendance. » Tout est écrit en gros caractères, pour une plus grande visibilité. Et comme ce sont des nouvelles technologies pour eux, les gérants offrent une formation gratuite durant un mois. Au niveau des tarifs, rien d’exorbitant.
    Comptez 8 euros pour installer l’appli sur la tablette (qu’il faut avoir ou acheter bien sûr…) et 18 euros pour la version télé, avec le module et la télécommande. Pour les deux, on passe à 28 euros. L’application et les différents prestataires sont modifiés par les gérants suivant les endroits et les demandes. « DomiVie » enregistre déjà une centaine de clients. AURÉLIE FLÉGEO (La Meuse du 15 juillet)
    À NOTER Infos sur : www.domivie.be