engisse

  • Des vidéos qui retracent les 70 dernières années d’Engis

    Si vous êtes amateur d'histoire locale, voici des vidéos intéressantes sur notre région.
    Francis Baldewyns est un Engissois pure souche de 71 ans habitant à Chaudfontaine. Il y a peu, en décembre 2015, il sort son livre autobiographique « Francisse d’Engisse : 1945-1969 ». Il y raconte son enfance, son adolescence, sa jeunesse à Engis. Afin d’enrichir cet ouvrage il a mis en ligne, il y a quelques jours seulement, 9 reportages retraçant la vie engissoise à partir des années 1945 accessibles sur Youtube et Dailymotion.

    capture ecran 2016-08-18 à 08.44.39.jpg
    «Il s’agit de séquences filmées à cette époque-là par mon père. J’avais 8 ans », explique l’écrivain. Vous reconnaîtrez ainsi l’arrivée du pont à Engis ou encore la construction de l’église et le vieil Engis. Tous les thèmes sont abordés l’on passe ainsi du sport (gymnastique, football), aux 12h de Huy. Avec ses vidéos entrecoupées de photos et de textes manuscrits, François Baldewyns a souhaité attirer l’attention du

    public. «Je sollicite ainsi un maximum de sens tels que la vue et l’ouïe. La plupart des photos sont en noir et blanc et proviennent de mon enfance. » Une balade en 9
    étapes à travers les temps, nommée « Pour que les anges y soient. » «Cela ajoute une connotation humaine à mes clips vidéos. Le but étant de constituer une base de données engissoises et aussi une preuve des interactions entre les habitants. Je partage ainsi les moments échangés avec eux. Au travers de ces vidéos l’on se replonge ainsi dans le passé et cela permet de faire le parallélisme avec notre époque car je ne reste pas dans le passé. » Malgré le titre, aucune connotation religieuse n’est sous entendue.
    Il s’agit simplement d’une vision d’Engis à travers les yeux d’un enfant. «J’ai une affection particulière pour la commune. J’ai été conçu dans la cave de l’ancien bureau de police. C’était mon terrain de jeu et j’ai gardé énormément de bons souvenirs d’enfance. Pour un croyant, un ange est un intermédiaire entre l’homme et Dieu. Pour un athée, il représente ce qui n’existe pas, mais qui, par son histoire, sa charge émotionnelle acquiert un certain degré d’existence. Pour les vivants ou disparus, avec lesquels je « communie » dans ce film et dans mon livre, qu’ils choisissent, ou aient choisi, l’une ou l’autre de ces définitions, cet ouvrage poétique s’adresse à tous. » Intéressé ? Rendez-vous sur Dailymotion et Youtube.- (tapez Francis Baldewyns, histoire d'Engis, pour que les Anges y soient)
    C.L.(La Meuse du 18 août)