finances communales

  • Le coup de gueule des communes wallonnes: une lettre ouverte à E. Di Rupo et à R. Demotte

    Le ton monte. Les pouvoirs locaux des trois Régions du pays dénoncent depuis longtemps le mauvais sort qui leur est réservé par les autorités supérieures, à commencer par le gouvernement fédéral. Aujourd'hui l’Union des villes et communes de Wallonie publie une lettre ouverte qui dénonce l’étranglement qui vient progressivement à bout des finances locales. (Extrait de l'article d'Eric Deffet dans le soir du 17/5)
    La missive est d’abord adressée à Elio Di Rupo, le Premier ministre : les transferts de charges financières
    du fédéral vers les pouvoirs locaux (pensions, CPAS ou police…) sont définitivement au coeur du litige. Ils plombent les budgets de la plupart des communes. Mais le courrier vise aussi Rudy Demotte. La Wallonie dispose de la tutelle sur les communes. Elle répond globalement aux attentes: fonds des communes sauvegardé et droit de tirage intégral pour les travaux subsidiés. Mais de nouvelles compétences vont lui
    échoir (emploi, santé…): «Nous insistons pour que ces opérations soient neutres pour les pouvoirs locaux», réclame l’Union des villes.

    full_2E_LIEG_20130517.jpg
    Les communes financent leurs services d'incendie à 90% (P-Y Tienpont)

    Il y a le feu !
    En début d’année, plusieurs communes ont été contraintes de recourir à des licenciements d’une ampleur inédite et qui risque d’en appeler d’autres.
    Tous les budgets communaux pour 2013 ne sont pas encore votés. Ils devraient épouser la même courbe négative qu'en 2012 : 71 % des communes flamandes, 38 % des communes wallonnes et 63 % des communes bruxelloises avaient présenté un budget en déficit à l’exercice propre. Aucune raison que ça s’arrange. Lire la suite ci-dessous et l'exemple concret pour la commune de Tinlot dans l'article suivant.

    Lire la suite