les cowboys

  • Tinlot, La route du Condroz au cinéma. Le film « Les Cowboys » avec François Damiens est sorti mercredi

    capture ecran 2015-12-09 à 12.03.42.jpgLe film « Les Cowboys » sort ce mercredi sur les écrans. Avec François Damiens (photo) dans le rôle principal, ce long-métrage évoque un sujet brûlant d’actualité puisqu’il a pour toile de fond les premières manifestations djihadistes. Plusieurs scènes de « Cowboys » ont été tournées sur la route du Condroz, à Tinlot, il y a tout juste un an.

    Les 22 et 23 décembre 2014, la route du Condroz, à Tinlot, était le théâtre d’un tournage impressionnant : celui d’une cascade qui figurerait en bonne place dans le film « Cowboys » de Thomas Bidegain, à l’affiche duquel figure François Damiens. Ce film, sur les grands écrans depuis aujourd’hui, a déjà fait beaucoup parler de lui.
    Il évoque en effet un sujet particulièrement d’actualité : les premières manifestations du mouvement djihadiste au début des années 90. « Cowboys », c’est aussi l’histoire d’un père recherchant sa fille.

    capture ecran 2015-12-09 à 12.11.35.jpg

    De gros moyens mis en oeuvre pour le  tournage de nuit d'une sortie de route. La route du Condroz avait été fermée près de 24h.

    Après 25 journées en France, 7 en Belgique, il en restait encore 8 pour terminer le film... en Inde.

    L’une des scènes de ce road-movie a donc été tournée sur la route du Condroz, dans le contournement du village de Soheit-Tinlot. À l’époque, Thomas, le régisseur, nous avait expliqué que l’objectif était de « simuler un accident provoqué par l’endormissement de François Damiens à la tombée de la nuit. »
    Il y a un an, le temps glacial, humide et le fin crachin collait parfaitement aux circonstances, mais il avait aussi découragé les fans… Seuls les plus tenaces avaient eu la chance d’apercevoir François Damiens durant quelques minutes sur la N63. « Une dame qui l’a croisé nous a confié qu’il était très sympa », notait l’un des curieux venus sur place.
    D’énormes moyens avaient été déployés pour filmer l’accident mobilisant 60 techniciens, artistes, cascadeurs et tous les métiers du cinéma pour cette journée de tournage dans le Condroz.

    capture ecran 2015-12-09 à 12.08.31.jpg

    Le point sur la  sécurité entre le réalisateur Thomas Bidegain et la bourgmestre de Tinlot.

    Le tournage de cette scène, qui figure à la fin du long métrage, avait nécessité la fermeture totale de la RN 63 toute la journée et la nuit de lundi à mardi. Fermer une nationale qui draine 15.000 véhicules par jour avait exigé une minutieuse préparation.

    capture ecran 2015-12-09 à 12.10.17.jpg

    Les Tinlotois peuvent maintenant découvrir ce film et la scène tournée à Soheit-Tinlot (Photos A.L et M.P.)

    De nombreux automobilistes avaient pesté contre les barrages aux entrées de la quatre bandes, mais d’autres personnes étaient ravies de venir voir ce qui se passait, à quelques mètres du centre de Tinlot.
    Depuis mercredi, elles ont l’occasion de voir le résultat sur grand écran.
    A.BT AVEC A.L. ET N.B. La Meuse du 8 décembre.