livres abandonnés

  • Vos livres échangés suivis à la trace. La bibiliothèque d’Anthisnes organise des formations pour les fans de bookcrossing»

    Ce concept, baptisé « bookcrossing», ne remonte qu’à avril 2001, grâce à l’américain Ron Hornbaker. Mais encore ? Une personne dispose d’un livre qu’elle a lu et plutôt que de le laisser en dormance dans sa bibliothèque personnelle, elle décide d’en faire profiter un autre lecteur. Ce nouveau lecteur trouvera le livre tantôt sur un banc public, tantôt sur une banquette de bus… En fait, le livre est abandonné avec l’espoir qu’une personne l’emportera le temps de le lire, avant à son tour de le redéposer ici ou là afin qu’une troisième personne s’en empare à son tour et le lise…

    bookcrossing, Anthisnes livres, livres abandonnés
    En mai dernier, dans le cadre de l’opération « Je lis dans ma commune », plusieurs Anthisnois ont lâché des livres dans la commune. La question qui s’est alors posée était « mais qu’est devenu ce livre ? ». Voilà pourquoi Justine et Solange ont proposé d’établir une traçabilité des ouvrages abandonnés. Comment ? Grâce au site Web, Bookcrossing.com, qui fait office de base de registres et de suivi. Le 1er lecteur encode les données de son livre sur le site et obtient un numéro identifiant unique (BCID pour BookCrossing ID).

    Le lecteur appose sur le livre qui va être abandonné une étiquette qui signale à celui qui le trouvera que ce livre est référencé dans une banque de données. Ce nouveau lecteur est invité à ajouter un commentaire sur le livre, où il est déposé pour qu’un troisième s’en empare et ainsi de suite. Outre le prêt de livres, Solange et Justine proposent régulièrement des activités pour les 660 lecteurs enregistrés de la bibliothèque anthisnoise (16.000 livres ont été empruntés en 2013).
    Citons les permanences informatiques et internet (les jeudis), celles réservées aux enfants pour les attirer dès le plus jeune âge vers l’amour de la lecture…SONIA KOSLOWSKI (La Meuse du 17 juillet)