orchidée

  • Phytésia à Scry: une belle réussite de technologie et de management

    Capture d’écran 2013-04-17 à 13.55.56.jpeg

    Capture d’écran 2013-04-17 à 14.01.11.jpeg
    Phythésia en quelques chiffres après les journées "portes ouvertes du WE des 13 et 14 avril 2013:

    -20°. C'est la température que l'orchidée d'extérieur peut supporter. Elle résiste parfaitement au gel et convient donc à notre climat. Lors de la culture en laboratoire, une phase se déroule d'ailleurs en chambre froide. Cela explique aussi qu'une partie des serres n'est pas fermée et que cet hiver n'a pas posé de problème excepté un retard comme partout. La partie  "protégée" est chauffée quand c'est nécessaire grâce à un système de cogénération.
    4 ans de graine jusqu'à la première fleur de la plante. Cela permet de comprendre l'importance de la planification et de l'organisation nécessaire pour une telle entreprise. Imaginez déjà le paiement du personnel pendant 4 ans avant la vente de la première orchidée!  
    5 ans déjà. C'est en 2008 que Phythésia s'est installé à Scry mais l'activité avait démarré bien plus tôt dans les laboratoires de l'Université de Liège!
    6 personnes fixes à temps plein et 4 saisonniers en renfort selon les périodes travaillent chez Phythésia.
    95%  des orchidées sont vendues à l'exportation. Les principaux clients proviennent de Hollande et d'Allemagne. Il n'y a pas de  vente au particulier sauf aux  journées "portes ouvertes" en avril et en juin. Les ventes d'orchidées sont surtout des ventes pendant le processus "in vitro". Cette technologie est l'atout de Phythésia et le travail principal est réalisé dans le laboratoire à Scry. Ce procédé atteint 100% de réussite.
    1.500 personnes ont participé ce WE aux journées portes ouvertes avec 800 visiteurs rien que pour dimanche.
    4.000 mètres carrés de serres actuellement à Scry sur un terrain de 3 hectares.
    20.000 : C'est le nombre de plants vendus en 2009. 30000 en 2010, 65000 en 12 et 850000 prévus cette année.  
    500.000  plants sont stockés dans le laboratoire qui pourrait en contenir 5 millions. Une petite boîte en contient 700. Le personnel va les séparer un à un et les "repiquer" ainsi à chaque stade de la croissance pendant 4 ans. Une personne en traite ainsi entre 3 et 4000 par jour! Impressionnant et une visite à conseiller!

    Capture d’écran 2013-04-17 à 14.05.10.jpeg

    Capture d’écran 2013-04-17 à 14.01.47.jpeg

    Lire la suite