pesticides abeilles

  • Abeilles : l’Europe met les insecticides sur la sellette

    ENVIRONNEMENT
    L’Efsa identifie les risques des néocotinoïdes

    L’Autorité européenne de sécurité des aliments se prononce dans
    le conflit
    qui oppose les apiculteurs et les insecticides. L’Efsa
    relève que trois produits
    font courir des risques aux abeilles.
    La Commission demande des explications aux producteurs.
    Capture d’écran 2013-01-26 à 14.41.29.jpeg
    Les abeilles sont responsables de la pollinisation de 70 à 75%
    des espèces
    végétales. Sans elles, pas d’agriculture.

    Ils s’appellent clothianidine, imidaclopride et thiamethoxame et leur réputation, au sein des apiculteurs, est désastreuse. Selon les amis des abeilles et de l’environnement, ces trois insecticides seraient largement responsables des morts massives parmi les essaims. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a apporté de l’eau au moulin du monde apicole. Dans un rapport, ses experts disent avoir « identifié des risques » que ces insecticides font courir aux abeilles. Commanditaire du rapport, la Commission européenne a qualifié les conclusions « d’inquiétantes». Elle a indiqué qu’elle adresserait une lettre aux producteurs des insecticides incriminés – les groupes Bayer et Syngenta – pour leur demander de réagir au rapport avant le 25 janvier. Ces groupes multinationaux produisent des produits bien connus et d’usage très fréquent en agriculture: Cruiser, Gaucho… Ces principes actifs sont utilisés en granules ou en enrobage de la semence, la plante intégrant alors l’insecticide et le diffusant tout au long de son existence. En Belgique, ils sont notamment utilisés dans la culture de certaines légumineuses comme les pois. Lire ci-dessous la suite de l'article complet de Michel De Mulenaere dans le Soir du 17/1.
    Voir aussi   l'article en ligne du Sillon Belge   Give bees a chance  (23/1)

    Capture d’écran 2013-01-26 à 15.02.07.jpeg

    Lire la suite