phacobel

  • Tinlot : Phacobel à la conquête du Canada

    La société tinlotoise qui développe et fabrique des probiotiques s’agrandira de 7.000 m2 en 2016

    Le Petit Poucet du zoning de Tinlot est devenu grand. Aujourd’hui, les laboratoires Phacobel sont les leaders sur le marché belge des probiotiques, ils sortent 65.000 boîtes par mois ! Pour répondre à une demande croissante qu’elle espère mondiale (le Canada en tête), la dirigeante, Thouria Louhmadi, va engager de gros travaux d’agrandissement en 2016. Près de 7.000 m2 seront construits à Tinlot, principalement pour la chaîne de production.

    Il s’agira d’une construction à deux niveaux d’environ 7.000 m2 sur les deux terrains qui jouxtent l’actuel bâtiment», annonce Thouria Louhmadi, fondatrice de Phacobel, leader sur le marché belge des probiotiques (de micro-organismes vivants qui sont supposés avoir un effet bénéfique sur la santé).

    capture ecran 2016-02-09 à 21.45.31.jpg

     

     

     

    Une formidable victoire pour cette licenciée en sciences biologiques de l’ULg, elle qui peinait à convaincre les firmes pharmaceutiques de commercialiser la molécule qu’elle avait découverte. « En 2000, j’ai pris un énorme risque: me lancer seule et fonder Phacobel alors que les probiotiques n’étaient pas du tout connus en Belgique.

    capture ecran 2016-02-09 à 21.42.54.jpgJ’ai choisi d’installer Phacobel à Tinlot, d’abord dans le bâtiment de la SPI avant de construire le mien, car je vivais à Seny depuis pas mal de temps et pour moi, le Condroz, c’est chez moi, c’est comme une histoire d’amour», confie cette maman de deux grandes filles qui travaillent aujourd’hui à ses côtés.
    (Thouria a notamment été membre du groupe Politique Tinlot-Participation devenu majoritaire en 2000. Son entreprise sponsorise chaque année le jogging de l'école de Fraiture. AL.)

    Quinze ans plus tard, les probiotiques de Phacobel ont conquis le marché du Benelux. Thouria Louhmadi se tourne donc à présent vers le marché européen, et même mondial, où sa part d’exportation est actuellement faible (10%). « Je vise au moins 20% d’export pour fin 2016 début 2017. Pour moi, 2016 est une année-clé. Quand j’ai soufflé les cinq premières bougies de Phacobel, j’étais soulagée car c’est censé être très dur au début pour une PME, avec le risque de faillite. Or, je n’ai connu aucune perte dès le départ. Les 15 ans sont importants pour toute la boîte car on a accompli beaucoup mais finalement, on est encore nulle part! Il y a tellement d’opportunités à saisir, notamment à l’international, j’ai l’impression de renaître à nouveau! D’où l’importance de s’agrandir pour produire plus», lance la Condruzienne née à Marrakech. Un «area export» (un stagiaire engagé par Phacobel et l’Agence wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers) est justement sur le départ pour étudier le marché canadien, «pionnier des probiotiques». Le chiffre d’affaires de la société tinlotoise s’élève à présent à 11 millions d’euros par an. Elle emploie une cinquantaine de salariés (avec les sous-traitants, ce sont près de 75 personnes qui collaborent avec Phacobel). «2014 a été l’année où nous avons le plus engagé, aujourd’hui on axe surtout sur l’export et la recherche et développement, en se recentrant sur notre personnel», précise-t-elle. Phacobel développe, fabrique et commercialise en effet ses probiotiques à Tinlot. 65.000 boîtes sont vendues tous les mois. En agrandissant sa zone de production, Thouria Louhmadi espère tripler sa production.
    ANNICK GOVAERS (La Meuse du 9 février)

    Placobel en chiffre
    11
    Le chiffre d’affaires annuel de Phacobel en 2015 s’élevait à 11millions d’euros.
    15
    Phacobel vient de fêter ses quinze années d’existence.
    20
    Thouria Louhmadi se donne pour objectif d’obtenir 20% de chiffre d’affaires à l’exportation d’ici fin 2016-début 2017. Cette part est actuellement de 10%.
    50
    Une cinquantaine d’employés travaillent chez Phacobel, au coeur du zoning de Tinlot.
    7.000
    L’annexe du bâtiment actuel mesurera près de 7.000 m2, sur deux niveaux, essentiellement pour agrandir la zone de production des probiotiques.
    65.000
    Chaque mois, 65.000 boîtes de probiotiques fabriqués par les laboratoires Phacobel sont vendues dans le Benelux.

    Lire la suite