phytesia vente

  • Tinlot: achetez vos orchidées sur internet. Phytesia s’ouvre aux particuliers via la vente en ligne

    capture ecran 2015-08-18 à 18.40.22.jpgRéservées aux seuls professionnels de l’horticulture, les orchidées mises au point par la société tinlotoise Phytesia sont désormais accessibles au grand public. Les particuliers peuvent acquérir des plants à cultiver toute l’année en plein air, sur le site internet de la société. www.phytesia-orchids.com

    Au coeur du Condroz se trouve une société unique au monde : elle est la première à avoir mis au point une technique de reproduction in vitro d’orchidées de régions tempérées. Il s’agit de la s.a. Phytesia, installée depuis 2009 à Scry (entité de Tinlot) avec 4.000 m2 de serres. Cette société résulte d’une spin-off qui a vu le jour à l’ULg en 2003.
    Une équipe de 6 personnes (renforcée par des saisonniers au printemps) y produit des orchidées vivaces originaires de Belgique, d’Europe, de Russie… A l’instar de ces plantes sauvages protégées dans leur milieu naturel, les orchidées produites chez Phytesia sont des plantes qui peuvent fleurir et refleurir, d’année en année, dans nos jardins sans être rentrées à l’abri la mauvaise saison revenue. "Certaines résistent jusqu’à – 30° C", confirme Pascal Lambé, l’administrateur.

    capture ecran 2015-08-18 à 18.41.02.jpg47 VARIÉTÉS EN LIGNE
    La particularité de Phytesia est de produire une extraordinaire collection, à ce jour riche de plus de 80 variétés, par le procédé « in vitro». L’in vitro est une méthode de reproduction asexuée qui consiste à multiplier des éléments issus d’une plante mère. Un pied mère donne plusieurs milliers de plants. Cette étape prend 3 à 4 mois, en labo. Ensuite, durant 2, 3 à 4 ans, les plants sont placés en serres jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge adulte, soit le début de floraison. Ce long procédé de production justifie le prix de vente de ces orchidées. "La gamme démarre à 10,90 euros et peut aller jusqu’à 44,90 euros/plant. Après quelques années vous obtenez un superbe gros massif", explique Pascal Lambé.
    Outre les grossistes en horticulture, l’industrie cosmétique s’intéresse également au travail de Phytesia, tout comme le jardinier amateur. C’est ainsi que pour répondre à la demande de ces particuliers, Phytesia vient d’ouvrir une boutique en ligne via le site www.phytesia-orchids.com où 47 variétés sont proposées à la vente.
    Le site propose de nombreuses rubriques, fiches techniques, promotions et achat d’accessoires (huile neem, un insecticide naturel pour plantes etc.), un lien vers le club Phytesia et de nombreux conseils de culture dont celui énoncé par Pascal Lambé : « Le plus important à retenir est que le substrat (la base de la plante) reste bien humide. »
    SONIA KOZLOWSKI (La Meuse du 17 août)

    capture ecran 2015-08-18 à 18.42.43.jpg