saint vitu

  • Patrimmoine. Bâtiment prestigieux, le château de la famille Delloye à St-Vitu

    pdf_d-20151122-G49AGL.jpgAvec le salon des croisières, Saint-Vitu a été évoqué dans différents médias.

    Le château de Saint-Vitu appartient à la famille de Charles Delloye (ancien échevin des finances à Tinlot). Propriété privée construite au début en 1617, elle subit une restauration au XIXe siècle. Exceptionnellement, Valérie et Charles Delloye ouvrent tant le parc que leur demeure pour y accueillir, des expositions de voitures, joaillerie ou encore des oeuvres d’art contemporaines.
    «Nous voulons donner la chance à de jeunes artistes de se faire connaître, en invitant en même temps des artistes reconnus. » confie Valérie Delloye.
    Le week-end dernier, c’est à leurs amis Frédéric Van Vlodorp (de Modave) et Paul De Bruyn (de Huy) qu’ils ont ouvert leurs salons, bibliothèques afin d’y organiser le 1er salon des croisières en Belgique francophone. KS  (La Meuse du 23 novembre)
    Ci-dessous quelques photos du château déjà publiées sur ce blog.

    capture ecran 2015-11-23 à 10.52.48.jpg

    capture ecran 2015-11-23 à 10.51.49.jpg

    Le Château, jolie construction du 18e siècle (1751), en brique blanche et calcaire, présente une symétrie dans la construction des deux façades et le toit à la Mansard.

    capture ecran 2015-11-23 à 10.55.27.jpg

    La Galerie 713 de Knokke s'installe le temps d'un week-end au Château de Saint-Vitu (voir la vidéo)

    capture ecran 2015-11-23 à 12.14.46.jpg
    Le parc et les étangs ainsi que la ferme du château après l'incendie de novembre 2014

    DSC_7965.JPG

    L'accès à Saint-Vitu par la rue Campagne de Bêche, un magnifique paysage condrusien.

  • Les terres de la place de Fraiture utilisées pour reboucher l' ancienne décharge de Saint-Vitu. Explications

    L' ancienne décharge de Saint-Vitu se trouve près la nationale 66 à proximité du carrefour vers le château d'Abée

    Capture d’écran 2013-04-16 à 19.55.47.jpeg
    Extrait de l'article précédent, l'interview de l'échevin des travaux
    (La Meuse du 13/4)

    "Des déchets divers ont été entassés à cet endroit depuis la fin des années soixante et jusqu’au début des années nonante. «Nous avons enlevé du dépotoir 15 conteneurs de 20 m3 de déchets, ils vont être recyclés."

    Capture d’écran 2013-04-16 à 23.41.57.jpeg
    Il a fallu retirer 1,5m de terre sur toute la surface du dépotoir avant de déverser des terres propres!
    "Après, nous avons dû excaver 9000 m3 de terres légèrement polluées ». Après ces travaux, la commune devait encore reboucher le trou du dépotoir."

    Capture d’écran 2013-04-16 à 23.44.03.jpeg
    Les terres propres provenant de Fraiture vont servir à reboucher définitivement l'ancien "dépotoir".
    "Mais les terres propres, cela coûte cher. Or  Pour aménager la place de Fraiture, environ 4.500m3 de terres doivent être enlevés. Nous avons décidé d’utiliser ces terres pour reboucher le dépotoir.. Le reste du dépotoir sera comblé par l’entrepreneur Prévot, d’Ouffet, chargé de réaliser les transferts de terre".

    Lire la suite

  • Fraiture: un chantier pour le prix de deux

    Capture d’écran 2013-04-15 à 14.07.38.jpeg
    Un dépotoir assaini et une nouvelle place communale, voilà le double cadeau offert aux habitants de Fraiture. À l’origine de ce dossier : une ancienne décharge communale, située au carrefour Saint- Vitu, que la Région Wallonne voulait absolument voir assainie.
    (Article d'Aurélie Bouchat dans la Meuse du 13/4)

    Entre la future place de Fraiture, au pied de l’église, et le dépotoir de Saint- Vitu, le ballet des camions a commencé. «Nous devions absolument assainir le dépotoir de Saint-Vitu » explique l’échevin des travaux Lorenzo Novello. Des déchets divers ont été entassés à cet endroit depuis la fin des années soixante et jusqu’au début des années nonante. «Nous avons enlevé du dépotoir 15 conteneurs de 20 m3 de déchets, ils vont être recyclés. Ensuite, nous avons dû excaver 9.000 m3 de terres légèrement  polluées ». Après ces travaux, la commune devait encore reboucher le trou du dépotoir : «Mais les terres propres, cela coûte cher… »

    DSC_5604.JPG

    L’échevin a alors eu l’idée denlancer les travaux de création de la nouvelle place de Fraiture.
    « Pour aménager la place, environ 4.500m3 de terres doivent être enlevés. Nous avons décidé d’utiliser ces terres pour reboucher le dépotoir. Ce décaissement a commencé mardi ». Le reste du dépotoir sera comblé par l’entrepreneur Prévot, d’Ouffet, chargé de réaliser les transferts de terre.
    Coût de ces deux chantiers :
    100.000 euros : « Si nous les avions menés de manière séparée, cela nous aurait coûté le double » assure l’échevin. Une fois « décaissée », la place sera recouverte de dolomie « Tout dépendra de la météo,mais  nous espérons pouvoir le faire pour le mois de juin et la fête du village. Pour la suite des aménagements, nous espérons obtenir des subsides ».  A.BT   (Photos JMW et AL)

    DSC_5603.JPG
    Les 2 photos ci-dessus montrent le volume important de terres à dégager

    Capture d’écran 2013-04-12 à 18.05.58.jpeg
    Le nettoyage aux abords de la place en fin de journée (Photo JMW)
    Demain: les photos du  dépotoir de Saint-Vitu