syndicats belgique

  • Les chiffres du CRISP sur l'évolution des syndicats en Belgique.

    Capture d’écran 2013-08-28 à 00.25.41.jpeg

    A l'exception des pays nordiques, la Belgique est un des pays avec le plus haut taux de syndicalisation au monde (voir le tableau publié par l'OCDE)

    La FGTB frôle son plus bas niveau depuis 1958 (extrait de l'article du Soir du 27/8 Michelle Lamensch). Toujours en tête, la CSC est à son plus bas niveau depuis 20 ans. Deuxième, la FGTB frôle son score plancher, atteint en 2004. Seule la CGSLB progresse, à la 3e place.

    Capture d’écran 2013-08-28 à 00.27.59.jpegLe Centre de recherche et d’information sociopolitiques (Crisp) a passé en revue tous les résultats des élections sociales depuis 50 ans, y compris le dernier, de mai 2012. Lors de cette élection, qui a concerné 1.686.500 travailleurs, la FGTB, avec un score de 36,4 %, est revenue quasiment à son plus bas niveau jamais enregistré depuis la création des élections sociales en 1958. Ce plus bas niveau avait été atteint en 2004. La CSC (52,4%) reste en tête mais revient à son plancher d’il y a vingt ans. Seule en progression, la CGSLB (11,2 %) franchit pour la première fois la barre des 10 %.
    Sur le long terme, le syndicat socialiste, majoritaire en 1958 (54,9 %), n’a cessé de céder du terrain, perdant 18,5 % jusqu’à 2012. Le syndicat chrétien, partant de 41,4% en 1958, a globalement progressé (+11 %). Quant au syndicat libéral, la CGSLB, gratifiée de 3,8 % en 1958, il n’a cessé de gagner des suffrages jusqu’à 2012, pour représenter désormais plus de 10 % des électeurs.