taulant toma

  • L'évasion de Lantin, il s'agit toujours de Taulant Toma, arrêté à Manhay le 11 septembre

    Capture d’écran 2013-12-16 à 12.11.38.jpegC’est une extraordinaire opération de… solidarité qui, samedi, a permis à Taulant Toma, alias Admir Dedinca, 29 ans, un dangereux détenu de s’évader de Lantin. «Il a profité de l’aide de plusieurs détenus qui ont fait diversion dans le préau en faisant exploser un récipient en verre », expliquait, samedi soir, le procureur du Roi de Liège, Danièle Reynders. «Ensuite, les détenus ont formé une pyramide humaine afin que Taulant Toma puisse escalader le mur protégé par du fil barbelé. Le fuyard a fait preuve de capacités physiques hors du commun pour franchir la dernière enceinte ! »
    UN VÉRITABLE ACROBATE ! En octobre 2009, Taulant Toma s’était déjà échappé de la prison de Terni au nord de Rome. Il avait profité d’un match de… football entre prisonniers et avait franchi la clôture de la prison. Plus récemment, Taulant Toma s’était évadé, dans la nuit du 1er au 2 février 2013, de la prison de Parme. Une prison moderne d’où, normalement, on ne s’échappe jamais ! Après son évasion de Parme, Taulant avait trouvé refuge, en Belgique où, le 11 septembre 2013, il avait été arrêté à Manhay puis écroué à Lantin.
    Samedi, Taulant Toma a confirmé sa réputation. Sur le coup de 16 h, une voiture s’est arrêtée devant l’entrée réservée aux fournisseurs de la prison. Un gardien s’est dirigé vers la voiture afin de faire comprendre au conducteur qu’il ne pouvait pas rester là. C’est à ce moment que trois hommes, armés et déterminés, sont sortis du véhicule et ont mis le gardien en joue.
    Au même moment, Taulant Toma quittait le préau. À l’aide d’une pyramide humaine composée de détenus, il franchissait un premier grillage avant d’escalader le mur d’enceinte de la prison. Le tout, avec une agilité déconcertante. Toma est descendu et a rejoint ses complices qui l’attendaient à bord de la voiture. Ils ont pris la fuite à bord d’une voiture de teinte grise. A. Bisshop

    Un des Albanais arrêté à Manhay le 11 septembre était un évadé d'Italie. Il est soupçonné de faire partie de la bande qui a sévi à Anthisnes et Ferrières. (La Meuse du 30/10)

    Lire la suite