tinlot

  • Commune de Tinlot. Engagement d'un coordinateur (trice) de stage et d'une équipe d'animateurs (trices)

    capture ecran 2017-04-10 à 18.12.12.jpg

     

    La commune de Tinlot recherche un animateur, coordinateur de stage.

    Recrutement d’un animateur/-trice, coordinateur/-trice de stages qualifié(e)
    L’opérateur d’accueil communal RECREA+ a pour objectif de contribuer à l’encadrement, l’éducation et l’épanouissement de tous les enfants de 2,5 à 12 ans, sans distinction aucune, en dehors des périodes scolaires.

    En collaboration avec la coordinatrice ATL, notre commune recherche un animateur/-trice/coordinateur/-trice qualifié(e) pour concevoir, programmer et encadrer :

    • des programmes d’activités lors des mercredis après-midi
    • des stages à thèmes pendant les congés scolaires (vacances Toussaint, hiver, carnaval, printemps, été)
    • des animations spécifiques dans les écoles 1 jour par semaine entre 16h et 18h

    Capable de superviser des stages et plaines de vacances dans toute leur complexité.

    Conditions/Offres :

    • Un contrat à durée déterminée d’1 an en vue d’un CDI

    Horaire variable

    • Le mercredi de 12h à 18h, le jeudi de 15h30 à 18h (soit 8h30/sem)
    • Heures de préparation et de réunion (soit 3h/semaine)
    • Temps plein en période de vacances scolaires (soit 38h/sem)
    • Date d’entrée en service le mercredi 21 juin 2017

    Candidatures :

    Veuillez présenter votre candidature uniquement par courrier postal à l’attention du Collège communal – rue du centre 19, 4557 Soheit-Tinlot, AVANT le 2 mai 2017,

    Pour tout renseignement complémentaire :
    Audrey Hicter (Coordinatrice Accueil Temps Libre) : lundi, mercredi, jeudi de 9h à 16h au 085/830.916

    Télécharger ici l'offre d'emploi complète

    3622979146.2-1.jpg
    Tinlot, stages Récréa+

    L’opérateur d’accueil RECREA+ (centre de vacances) de la Commune de Tinlot recrute:                                       

    • Une équipe d’animateurs (trices)

    1/ Pour les animations d’été de juillet: (du lundi 3 au vendredi 21 juillet 2017)

    2/ Pour les stages à thème d’août : (du lundi 7 août au vendredi 25 août 2017)

    Profil:  

    • Animateur(trice) impliquée, engagée, de confiance, ayant une expérience en animation avec des enfants entre 2,5 et 12 ans ;
    • Imaginatif, créatif, ayant le sens de l’écoute, du dialogue et l’esprit d’équipe. Possédant des capacités d’organisation, de planification, de gestion de groupe.
    • Age minimum: 17 ans ;
    • De préférence possédant le brevet de animateur(trice) pour enfants ET/OU titulaire d'un titre pédagogique

    Les candidat(e)s détenteurs d'un brevet d'animateur, d'un titre pédagogique, les étudiants en pédagogie ainsi que ceux ayant déjà une expérience à Récréa+ sont prioritaires.

    Offre :

    • Des contrats de type Article 17 ou étudiant à durée déterminée.

    Lieu de travail : Récréa+ rue de l’Eglise 37 à Soheit-Tinlot

    Candidatures :

    Veuillez présenter votre candidature uniquement par voie électronique à :

    Audrey.hicter@tinlot.be pour le mardi 2 mai 2017, au plus tard, accompagnée de:

    • Une lettre de motivation (Merci de préciser avec quelle(s) tranche(s) d’âge vous souhaitez travailler et pour quelle période vous postulez, soit juillet, soit août + dates précises)
    • Une copie du brevet d’animateur/diplôme
    • Un certificat de bonne vie et mœurs

    Pour tout renseignement complémentaire :

    Audrey Hicter (Coordinatrice Accueil Temps Libre) : lundi, mercredi, jeudi de 9h à 16h au 085/830.916

    N’hésitez pas à consulter notre site internet : http://www.tinlot.be/commune/services/extrascolaire/recrea

    Télécharger ici l'offre d'emploi complète

  • Tinlot, grave chute pour la bourgmestre qui a dû être anesthésiée sur place

    Ce mercredi, vers midi, les pompiers sont intervenus pour une chute sur la voie publique, rue de Tantonville à Tinlot. La victime n’est autre que la bourgmestre, Cilou Louviaux. La pauvre est tombée en sortant de sa voiture. Elle a dû être anesthésiée sur place et souffre de fractures au pied.

    IMG_0653.jpg

    Une chute est vite arrivée. La bourgmestre de Tinlot peut en témoigner. Ce mercredi, aux alentours de midi, Cilou Louviaux est tombée sur la voie publique. Un accident impressionnant, comme nous le raconte son mari, Alain Louviaux, qui a été témoin d’une scène à laquelle il n’aurait jamais voulu assister. «Nous étions rue de Tantonville, près de la sortie du CPAS. Je conduisais la voiture. Cilou est sortie de l’auto pour voir le traiteur Laurent Sarowski. Je pense que son pied s’est pris dans la lanière de son sac. Elle est tombée de tout son poids et s’est retrouvée sur son pied complètement retourné!».
    capture ecran 2016-05-12 à 01.23.51.jpgDirectement, les pompiers de la zone Hemeco ont été appelés sur les lieux de la chute. Et vu la gravité de l’accident, un médecin du SMUR est descendu immédiatement sur place. «Le médecin n’a pas eu le choix. Il a dû lui faire une anesthésie générale à l’endroit de l’accident afin de "ré-aligner le pied", et de pouvoir, ensuite, la transporter en ambulance ajoute Alain Louviaux. Il continue: « Cela a pris une demi-heure, trois quarts d’heure ». Ensuite, direction l’hôpital de Huy. La bourgmestre souffre de fractures au pied. En fin d’après-midi, elle devait subir une opération de deux heures. «J’espère qu’il n’y aura pas de complication», nous confie son mari avant l'opération. DÉBORAH TOUSSAINT (Article dans la Meuse du jeudi 11 mai)

  • Restitution d’objets à la police de Huy. Roger et Clairette (Scry), reconnaissent des objets volés

    Nous avions publié et rappelé sur ce blog l'ouverture au public des locaux de la PJF afin d'identifier près de 468 pièces volées et de les restituer à leurs propriétaires. DVD portables, écrans d’ordinateur, bijoux et même… tronçonneuse, il y en avait pour tous les goûts. Après 3 cambriolages en 4 ans dans leur maison de Scry, dont deux récents, Roger Noël et Clairette De Clercq ont reconnu des objets qui leur avaient été volés.

    Capture d’écran 2013-12-16 à 11.44.12.jpeg
    Malheureusement, Clairette De Clerq n’avait pas indiqué ce collier lors de sa plainte (DT)

    Toutes ces pièces ont été saisies lors de perquisitions effectuées dans la région de Charleroi et de Bruxelles, suite à l’arrestation de trois voleurs d’origine roumaine. Si leur butin s’est retrouvé à Huy, c’est parce que l’on a découvert des pièces, dans leur voiture, dérobées à Lincent quelques instants avant l’arrestation. Au total, environ 50 victimes se sont présentées à la PJF.
    Plein d’espoir, Roger Noël et Clairette De Clercq, un couple de Tinlotois (Scry), s’étaient déplacés à la PJF, ce samedi.  Mon fils est allé regarder les photos sur Internet. On a vu d’anciennes pièces en argent trouées. Ça m’a frappé. J’étais sûr que c’était les nôtres. On est venu voler chez nous trois fois en quatre ans. Ils ont pris des bijoux qui nous tenaient à coeur. Ils sont également repartis avec un peu d’argent que j’avais gagné grâce à la vente de bonbons pour le Télévie», nous explique Roger Noël. Sa femme, quant à elle, a cru reconnaître un de ses colliers. Seul problème ? Le couple ne s’était pas rendu compte que ces objets avaient été dérobés lors des différents cambriolages dont ils ont été victimes. Ils ne s’en sont aperçus par la suite et ne sont pas allés réaliser un dépôt de plainte complémentaire.
    Car oui, pour restituer un bien, la police doit être certaine qu’il s’agit du bon propriétaire. C’est pourquoi il fallait venir avec une attestation du dépôt de plainte et/ou un numéro de procès-verbal ou encore mieux avec une photographie de l’objet ou bijou.
    C’est ce que Clairette De Clerq a fait. Elle a amené avec elle des images sur lesquelles on la voit avec les colliers dérobés.
    Mais hélas, à part le collier qu’elle a cru reconnaître, les bijoux auxquels elle tenait particulièrement ne se trouvaient pas ce week-end à Huy. «Ceux-là, on me les a pris il y a quatre ans. Je n’ai plus d’espoir de les retrouver», nous confie-t-elle. Résumé de l'article de Déborah Toussaint dans la Meuse du 16/12

    Lire la suite

  • Gérald Wéry, entretien avec l'ex-Fraiturois publié dans "Actu-Moteurs"

    Il est devenu une figure emblématique du paysage audiovisuel francophone, pour les fans de sports mécaniques, il a imposé un ton singulier et personnel aux programmes qu’il couvre, et il n’a pas encore fini… de nous surprendre et de nous réjouir. Il, c’est Gérald Wéry, et il a accepté de répondre à nos questions.
    Entretien avec Gérald Wéry publié par Frédéric Kevers le 11 septembre dans "Actu-Moteurs"

    Quelques repères : originaire de Fraiture-en-Condroz, où ses parents sont installés depuis 1969, il est est âgé aujourd'hui de 42 ans. Après des humanités à Sainte-Marie (Huy) il poursuivra ses études aux facultés Notre-Dame de la paix à Namur. Gérald a quitté Fraiture à 23 ans et il réside  aujourd'hui à Neupré avec son épouse et son fils Théo (17). Son frère John est Architecte à Ramelot. (AL)

    Capture d’écran 2013-09-14 à 13.51.55.jpeg

    Soyons sérieux.

    - Avez-vous suivi une formation particulière pour exercer la profession qui est la vôtre?

    J’écris beaucoup depuis l’âge de 8 ans. Je fabriquais mes magazines moto seul à la maison. J’ai fait 3 ans de Droit à l’université et ensuite 2 ans de Sciences Politiques Relations Internationales. Mais dès 18 ans, j’ai travaillé pendant mes études à Vers l’Avenir, Motocross Magazine, Moto 80, Motocross Italie, Moto Verte et Moto Crampons France. J’ai appris sur le tas.

    - Vous êtes désormais la figure de proue de la RTBF dans le domaine des sports mécaniques, F1 exceptée, est-ce une fin en soi pour vous?

    Non. On peut très vite être oublié. Alors… Je souhaite toujours faire mieux, donc rien n’est une fin en soi !

    - La RTBF ayant forcément des moyens limités, les conditions de travail ne sont-elles pas parfois difficiles et éprouvantes ? Pour exemple lors des résumés WRC réalisés dans une micro cabine surchauffée avec un micro écran de contrôle?

    Non. Je commente le WRC dans les nouveaux bâtiments de Mediarive à Liège. C’est très confortable, et surtout je le fais avec des gens motivés, concernés et agréables. C’est le principal ! Quand on a connu les Grand-Prix de motocross en reportage avec sa tente igloo, pas un franc en poche et ses boîtes de conserve comme seule nourriture, le confort de travail est fortement relativisé.

    - Quelles sont vos références, vos inspirations au moment de réaliser un reportage?

    Les séries TV anglaises des années 60-70 (Hercule Poirot, Amicalement Vôtre et Chapeau Melon & Bottes de Cuir), les films de Tarantino et de Gérard Oury aussi.

    En télévision, les programmes « voyages » ou « culinaires » sur la BBC, et « Le Grand Journal » sur Canal+; et le petit aussi. icon smile Entretien avec un... animateur. Gérald Wéry

    - Dans le climat auto-phobe et écolo-correct actuel, la RTBF envisage-t-elle encore ce type d’émissions sur le moyen ou long terme?

    Je n’ai rien entendu de contraire.

    - Vous essayez régulièrement des voitures de sport, ou du moins performantes, cela a-t-il nécessité un apprentissage?

    Oui, Stéphane Lémeret m’a initié lorsque j’ai commencé les essais dans le magazine « Champion’s ». Ensuite, à force de conduire ce genre d’automobiles, on finit par comprendre certaines choses. Dans tous les sport-mécaniques, c’est le pilotage qui m’a toujours le plus intéressé

    Capture d’écran 2013-09-14 à 13.46.05.jpeg
    Actu-Moteurs.com

    Lire ci-dessous d'autres extraits de l'entretien réalisée par Frédéric Kevers

    Lire la suite

  • Rénovation durable: conférences et rencontres. A partir du 21 septembre. Asbl Devenirs

    Capture d’écran 2013-09-19 à 17.06.07.jpeg

  • Michaël Werny, en bonne voie de guérison après le terrible accident sur l'E42 qui a causé la mort de deux ouvriers

    Capture d’écran 2013-09-07 à 09.56.17.jpegMichaël Werny est le jeune ouvrier Tinlotois (Abée), seul survivant parmi les 3 ouvriers  surpris  dans le dramatique accident début août sur l'E42. (voir le rappel des faits ci-dessous).
    Le cauchemar et la peur panique vécue ce jour là laissent évidemment des traces indélébiles. Son copain a été écrasé sous ses yeux, et un collègue a succombé à ses brûlures quelques jours plus tard. Il faut maintenant  vivre avec une telle réalité.

    Michaël se rend tous les 2 jours à l'hôpital: "côté brûlures ça va bien, ce qui est plus difficile c'est la fracture au poignet. J'ai été ré-opéré, mais j'en ai encore jusque début novembre..."
    Nous lui souhaitons encore beaucoup de courage et un bon rétablissement.

    Capture d’écran 2013-09-07 à 10.09.40.jpeg

    Capture d’écran 2013-09-07 à 10.09.31.jpeg

    Rappel des faits:

    Les ouvriers de l’entreprise « Lambert Marquage » (installée à Tinlot, près de Huy) étaient occupés à tracer les bandes de l’autoroute E42 à Viesville, dans le sens Liège-Mons. Le chantier venait de commencer. Ils n’avaient fait qu’à peine un kilomètre de bande quand le camion fou les a fauchés vers 14h15. Au lieu de se rabattre et de ralentir, le poids lourd a continué sa route pour s’encastrer dans le camion-tampon, qui a ensuite percuté l’engin de traçage, rempli de matière brûlante. Quatre hommes se trouvaient à bord ou à proximité de ce véhicule de chantier. Trois ouvriers ont été brûlés par les projections tandis qu’un quatrième, Frank Polome (25 ans, Eghezée), s’est retrouvé coincé sous l’engin. Il est décédé avant l’arrivée des secours.

    Lire la suite

  • Fraiture: un cycliste gravement blessé par une voiture. D'autres cyclistes blessés dont un à Scry

    DSC_6008.JPG
    La rue de la Bouhaie est la route qui descend vers Nandrin à la sortie du village de Fraiture. Elle se situe dans le prolongement de cette photo, rue Boua.

    Un cycliste a été gravement blessé alors qu’il roulait sur la rue de Bouhaye, à Fraiture (Tinlot), aux alentours de 13 h, ce lundi. Selon la substitut de garde descendu sur place, la victime est domiciliée à Liège et est née en 65. Ses jours sont considérés comme en danger et elle a dû être transportée au CHU. Selon les premières constatations, le soleil serait la cause de l’accident. Deux vélos se suivaient. Un automobiliste a voulu les dépasser. Il a dépassé le premier, a voulu se rabattre et, éblouit par le soleil n’a pas vu le deuxième cycliste. Il s’est rabattu et l’a fait violemment chuter. D’après la substitut, le test d’alcoolémie du conducteur s’est avéré négatif. De plus, il ne roulait pas à vive allure.
    Dimanche matin à Scry, sur la grand route, un cycliste aurait également été victime d'une chute et emporté au CHH.(AL)
    Ces accidents de vélo ne sont pas isolés. En effet, ce lundi, un autre cycliste a dû être transféré à l’hôpital. L’accident s’est produit à 15h15, près du rond-point de la RN90, à Hermalle- sous-Huy, Engis. On ne connaît pas encore les circonstances exactes de l’accident. Cependant, il s’agit d’une personne domiciliée à Seraing et ses jours ne sont heureusement pas considérés comme en danger. Un autre accident s’est également produit ce dimanche. Deux cyclistes ont été légèrement blessés. Ils ont glissé alors qu’ils circulaient à Saint-Georges. Ils ont été blessés à l’arcade sourcilière et au genou.
    Article de Déborah Toussaint dans la Meuse du 28 mai.

  • Animations d'été et stages à Tinlot en juillet et août 2013

    Le toutes boîtes est maintenant distribué dans l'entité avec toutes les infos sur les animations d'été pour juillet et août 2013. Ces activités ont beaucoup de succès chaque année et certaines affichent déjà complet. N'hésitez donc pas à vous inscrire rapidement.
    Sans compter les camps scout et patro, ce sont près de 51 semaines d'activités pour les 2,5 à 12 ans qui sont proposées dans tous les domaines: équitation, multisports, tricycle et ballons, psychomotricité, gymnastique, stages découvertes (Animaux, VTT, moulins à vent, poisson, peinture, bateaux, pâtisseries, tennis). Animations d'été: sports, activités nature, musique, jeux, bricolages.

    Téléchargez ici le programme complet.
    Téléchargez le document d'inscription.

    Capture d’écran 2013-05-14 à 23.03.33.jpeg

  • Soirée conviviale vendredi à l'espace intergénérationnel de Tinlot pour la présentation du nouveau roman de Charly Dodet

    003 (7) (1).jpg
    Près de 25 personnes pour cette soirée avec Charly Dodet, reçu par le comité culturel de Tinlot pour la présentation de son nouveau roman "Ton parfum sur le tarmac". Ex-chef d’édition de L’Avenir Huy-Waremme, c'est son troisième roman.

    018 (4).jpg
    Les membres du comité et l'échevine de la culture (au centre) avec l'auteur. C'etait la première activité dans ce nouvel espace inauguré il y a huit jours.

    Capture d’écran 2013-05-18 à 22.02.04.jpeg

    Echanges avec l'auteur, dédicaces autour d'un verre... Merci à J-M Wery pour les photos de cette soirée. Cliquez sur les images pour agrandir.

    Pour en savoir plus sur ce roman voir l'Avenir du 17/5, extrait:
    Charly Dodet, qu’est-ce qui vous fait écrire ?

    La joie de ne pas m’arrêter de le faire. Passionné quand j’écrivais au quotidien, je tentais de cerner la réalité. Aujourd’hui retraité, je tente de créer des histoires qui pourraient être réelles.
    Le journaliste se retrouve donc dans l’écrivain…

    Beaucoup de journalistes sont écrivains ou le sont devenus. Pas tous romanciers mais les deux fonctions sont somme toute assez proches et, pour ma part, il est clair qu’un certain nombre de choses enfouies en moi pendant ma carrière journalistique ressortent ou rejaillissent aujourd’hui dans mes romans, sans doute poussées par mon inconscient.

    Cliquez ici pour l'interview de Charly Dodet et l'article complet de Jean-Paul Mohet sur l'Avenir en ligne du 17/5

  • Le Service Régional d'Incendie coûtera plus cher aux Tinlotois

    La question sur le coût du SRI au conseil de Tinlot mercredi dernier, illustre bien "le coup de gueule" des communes wallonnes dans la letre ouverte à E. Di rupo et R. Demotte (article précédent).

    Catherine Duchateau développe justement sur ce point dans l'Avenir H-W du 17 mai: Tinlot, tout comme les autres communes couvertes par le Service régional d’incendie de Huy, se doutait d’un surcoût. La révision par le gouverneur de la participation financière des communes, la bourgmestre et son collège savaient ne pas pouvoir y échapper.

    Capture d’écran 2013-05-17 à 14.16.34.jpeg
    Le service d'incendie, la police, le CPAS, 3 exemples de coûts supplémentaires tranférés sur le dos des communes et donc du citoyen

    La question posée au conseil communal de mercredi soir sur le SRI, a permis d’avoir des précisions. Les montants complémentaires qui seront réclamés aux communes pour 2006 à 2009 sont désormais connus. « Là, on va devoir payer quelque 17 000 € de retard pour 2006 », explique la bourgmestre Cilou Louviaux. Et de faire le calcul. Il en coûtera 85 000 € à la commune de Tinlot, pour couvrir les années allant de 2006 à 2009. En plus de ce montant, la commune condrusienne devra aussi payer plus chaque année. Car le coût annuel sera lui aussi majoré.

    Capture d’écran 2013-05-18 à 21.29.19.jpeg
    Cilou Louviaux, Bourgmestre et Pascal Lejeune, échevin de finances, en réunion à la zone de la Police du Condroz.

    Pour 2013, Tinlot a inscrit une somme de 100 000 € au budget, 10 000 € de plus que l’année précédente. «On approvisionnait, mais pas assez. Car le gouverneur nous avait mis en garde, explique la bourgmestre. Cela fait une augmentation de 16 % par rapport à ce qu’on paie aujourd’hui.» Cette augmentation aurait pu grimper jusqu’à 42 et même 45 %. Tinlot devra ouvrir plus grand son portefeuille, mais cela aurait pu être pire.
    N’empêche, cette somme à débloquer, ce sont d’autres projets qui devront être mis de côté. Même si la bourgmestre le reconnaît : Tinlot est prêt à payer pour avoir une aide des pompiers de qualité. «La sécurité des habitants, c’est notre priorité. Mais ce sont les communes qui ramassent la note. Et c’est un peu fort. Car çà, plus le coût de la police, plus celui du CPAS, ce sont des sommes importantes pour les communes.» Une fois le projet du gouverneur de retour du ministère, Tinlot saura avec précision les montants à payer. C. Du.

  • Les Tambours de la Paix: le 21 mars à 11h, devant le monument de l’Armée secrète au Camping de Fraiture. Venez nombreux soutenir les enfants.

    tambours paix13.JPG
    (Photo AL. Tambours de la Paix sur la place de Seny,
    cette année ce sera à Fraiture)

    Les hommes ont toujours battu Tambours pour partir à la guerre. Dans le cadre d’une résolution des Nations Unies, la JMPE (journée mondiale poésie enfance) a voulu renverser cette symbolique et appelle les enfants du monde à «BATTRE TAMBOURS POUR LA PAIX».
    Chaque 21 mars, elle invite les enfants à clamer leurs messages sur les places de leur ville et village avec leurs amis, leurs professeurs, leurs parents.
    Le 21 mars à 11h devant le monument de l’armée secrète au camping de Fraiture, les écoles de Tinlot et la Commune s’associent pour battre Tambours, chanter et lire des poésies, ensemble,
    En battant Tambours, les enfants font aussi entendre leur appel à la Paix à la société civile toute entière.

  • Tinlot: manoeuvre de l'armée belge du 13 au 16 février 2013

    image_75418745.jpg
    Des manoeuvres se dérouleront dans 14 communes de la région dès le 13 février. Les communes de Modave et Tinlot seront traversées en premier lieu avant Nandrin, Engis, Neupré, Esneux... L'exercice se déroulera  de nuit, à pied, et sera encadré par des véhicules militaires.
    Aucune crainte à avoir donc si vous apercevez  de nuit ces hommes en plein exercice...

  • Boucles Clavieroises: Présentation officielle le 9 février 2013 au d'Zy à Fraiture dès 17h

    Capture d’écran 2013-02-03 à 17.16.29.jpeg
    Boucles Clavieroises présentation officielle le 9 février 2013
    lieu de présentation le café du D'Zy Fraiture en Condroz
    *  Mise en place des véhicules à partir de 16 h
    *  Accueil des équipages et spectateurs à partir de 17 h
    *  Présentation des équipages régionaux  à partir de 18h
    *  Présentation du parcours et des points spectacles à 20h
    Soirée anniversaire
    Animée par DJ ambiance année 80-90
    "10 ans du D'Zy"à partir de 22 h

    En savoir plus sur les boucles claviéreoises?
    Voir l'article de Cédric Willems dans la Meuse du 1/2 (cliquez pour agrandir

    Capture d’écran 2013-02-03 à 17.21.57.jpeg

  • Stage Récup'Art. A partir de 9 ans. (du 11 au 15 février)

    Capture d’écran 2013-02-03 à 17.31.22.jpeg

    Capture d’écran 2013-02-03 à 17.35.10.jpeg

    récup'art,tinlot
    Voici un souvenir de l'atelier Plume et Pinceau avec Agnès HENRARD
    en juin 2012

  • Jean Vrijdaghs (Coq aux champs) citoyen 2012 Huy-Waremme dans la catégorie société

    Capture d’écran 2013-01-16 à 13.11.13.jpeg
    Merci pour votre participation!
    Nous vous avions demandé votre soutien pour Jean Vrijdaghs
    et la Fraituroise Shéphanie Otten (Sports). Dans cette catégorie,
    c'est la pilote Nandrinoise Sarah Bovy qui a été élue.
    Une autre Condruzienne de Marchin s'est illustrée dans
    la catégorie "Artistes" (voir les autres lauréats ci-dessous)
    (La Meuse du 16/1)
    Capture d’écran 2013-01-16 à 12.18.07.jpeg

    Lire la suite