travaux tinlot

  • Les travaux à Tinlot: suite de l'entretien avec l'échevin Lorenzo Novello

    Après les articles sur ce blog concernant le projet "communes cyclables", la future place de Fraiture et Saint-Vitu, voici  quelques travaux en cours commentés par l'échevin des travaux.
    (Article 3/3. Cliquez sur les images pour agrandir)

    Capture d’écran 2013-02-26 à 20.26.54.jpeg
    Même si l'hiver n'est pas terminé, peut-on déjà faire un premier bilan?
    En ce qui concerne le déneigement, nous avons déjà étendu 70 tonnes de sel depuis le début du mois de novembre. Nous avons davantage mis la priorité sur le sablage préventif et je crois qu'on peut être satisfait du travail accompli par nos ouvriers qui sont bien intervenus à temps et à heure.
    Il faut savoir que nous avons des circuits prioritaires à dégager dus au CNRF, aux TEC, aux liaisons entre les villages etc... Les habitants doivent savoir que nous avons maintenant 3 lames qui tournent en permanence. Ce sont donc 3 équipes qui tournent avec des circuits de 4 heures de travail. Si on démarre à 4h du matin, les dernières rues sont donc dégagées à 8h. Le déneigement des autres voiries, comme la rue des Princes par exemple, n'est envisagé que plus tard et selon les possibilités.

    Capture d’écran 2013-02-26 à 20.26.42.jpeg
    Certains tiges, comme celui de Terwagne, ont été fermés à la circulation. N'y avait-il pas moyen de sabler, là aussi?
    Il faut être clair sur ce point: les tiges n'ont jamais été dégagés et ne le seront pas. Nous devons assurer d'abord les routes prioritaires permettant un accès normal sécurisé à chaque village. Par contre pour éviter les nombreux dépannages de voitures embourbées, il faudra systématiquement une signalisation, du début à la fin de l'hiver, qui prévienne les automobilistes des risques qu'ils encourent à emprunter les chemins de remembrement.

    Capture d’écran 2013-02-26 à 20.26.29.jpeg
    Chaussée romaine (à gauche), les sources créent des trous impossibles à reboucher. Le 20/2, devant l'église de Fraiture, on a cru à la fuite d'une canalisation. Après vérification, c'est une source qui avait percé et éclaté le tarrmac.
    Et les trous?


    C'est un gros problème, car les dégradations se cumulent chaque année sans avoir les moyens d'assainir correctement les parties de voiries endommagées. Les ouvriers ont utilisé 28 tonnes de tarmac, placées à la pelle, pour reboucher les trous. Mais le tarmac placé ne tient pas en dessous de 5° et d'autres réparations sont impossibles actuellement.

    Un autre problème sur de nombreuses voiries, ce sont les sources qui surgissent avec les sols  saturés d'eau et le niveau très haut des nappes souterraines. Elles provoquent des dégâts impossibles à réparer maintenant.

    Capture d’écran 2013-02-26 à 20.25.51.jpeg
    Du nouvel équipement pour l'élagage?

    Le service des travaux a fait l'acquisition d'une tronçonneuse sur perche. Cela permet de tronçonner jusqu'à  6 m de haut. Durant les quelques jours froids, mais secs, les ouvriers ont donc commencé et même presque terminé des élagages systématiques dans chaque village. C'est important avant la montée de la sève et un bon élagage permettra de nettoyer correctement les abords des routes. C'est un des prochains travaux sur la liste des ouvriers dès que le temps va s'améliorer.

    D'autres chantiers en cours? 
    Il faut plutôt signaler la fin du gros chantier rue Malplaquaye. L'ancienne maison "Chez Laurette" avait été rachetée en 2011 par la commune pour être transformée en "espace intergénérationne"l par le CPAS.

    Capture d’écran 2013-02-23 à 18.12.52.jpeg
    C'est un projet subsidié et soutenu par la Wallonie (anciennement RW) avec des contraintes importantes. Les corps de métiers terminent les aménagements intérieurs. Le trottoir fort encombré pendant les travaux est maintenant dégagé. L'ouverture devrait avoir lieu dans quelques semaines et le projet sera expliqué en détail à ce moment.