Aménagements Travaux

  • Tinlot. Tinlot l'enquête publique sur l'aménagement des ronds-points de la route du Condroz est lancée

    Le Collège communal fait savoir qu’en vertu du Code de Développement Territorial, le fonctionnaire délégué est saisi d’une demande de permis d’urbanisme.

    Le demandeur est le SERVICE PUBLIC DE WALLONIE - DGO1 Direction des Routes de Liège, Avenue Blonden 12 à 4000 Liège.

    Le terrain concerné est situé N66 (de BK9+200 à 12+100), N63 (de BK20+900 à 23+000), N63c (de BK0+000 à 0+900) à 4557 Tinlot

    Le projet consiste en :                                                   
    Aménagement de l'échangeur de Tinlot - N66 et N63

    Voir les plans : Cliquer ici
    Et présente les caractéristiques suivantes :
    Article DIV 40 : Dérogation au plan de secteur : le parking d'éco-voiturage est situé en zone verte
    Le dossier peut être consulté durant les jours ouvrables à l’adresse suivante :
    Commune de Tinlot, Service Urbanisme, rue du Centre 19 à 4557 Tinlot :

    • Les lundi, mardi et jeudi de 9h à 12h
    • le vendredi de 15h à 18h
    • Fermé le mercredi

    (Le vendredi, jusqu’à 20h sur rendez-vous pris au préalable min 24h à l’avance au 085/830 912)
    capture ecran 2018-07-16 à 17.11.50.jpg
    Les réclamations et observations écrites relatives au motif de l’annonce sont à envoyer du 13/07/2018 au 11/09/2018 au collège communal :

    • par courrier ordinaire à l’adresse suivante : Commune de Tinlot, rue du Centre 19 à 4557 Tinlot ;
    • par courrier électronique à l’adresse suivante : karin.borremans@tinlot.be

    Source tinlot.be

  • Tinlot. Le projet de 14 logements à Soheit-Tinlot, quelques précisions

    3609933428.3.jpg

    «  C’est une très bonne chose, car ce projet va dynamiser Soheit-Tinlot  », indique la bourgmestre, Cilou Louviaux.
    L’une des exigences de la commune vis-à-vis du promoteur était la création d’un raccourci de la rue du Centre vers la rue de l’Église. «  Une petite ruelle traversera le lotissement. Elle sera interdite aux voitures, et permettra de relier la pharmacie au centre du village  », continue-t-elle.
    Le projet se compose de maisons mitoyennes, semi-mitoyennes et d’appartements. Il se déroulera en trois phases, comme l’explique l’architecte Pierre Biemar. Trois maisons d’une surface d’environ 180m² verront d’abord le jour près du croisement de la rue du Centre avec la rue de l’Église. Elles seront mises en place sur des terrains d’environ 600m² et seront dotées d’une terrasse, d’un jardin et pour certaines, de combles aménageables.
    «  Il s’agit de constructions très modernes  », dit Pierre Biemar. «  Le promoteur montre une volonté d’aller plus loin que les normes pour fournir un habitat de qualité. L’épaisseur des isolants, la qualité des menuiseries et l’enveloppe du bâtiment en général en font un bâtiment très basse énergie.  »

    836564240.jpg

    Deux autres logements plus petits seront installés : un de 65m² environ muni d’une chambre, et un autre de 90m² proposant deux chambres. Deux surfaces commerciales de 170m² seront également installées côté rue du Centre, au milieu des lotissements. Elles n’ont pas encore de propriétaire. «  Elles pourront accueillir des commerces de proximité comme un cabinet de médecin ou d’autres professions  », étaye l’architecte. Il vise la fin de cette phase pour juin 2019.
    La seconde phase s’enclenchera alors jusqu’en avril 2020. «  Il s’agit d’une construction miroir, de l’autre côté de la ruelle qui lie la rue du Centre et la rue de l’Église », détaille Pierre Biémar. « On y trouvera les mêmes éléments que ceux de la phase une, excepté qu’il y aura 4 maisons au lieu de 3.  »
    6.500m² d’espace vert
    La dernière période s’étendra jusqu’en octobre 2020. Il sera question de mettre deux maisons unifamiliales d’environ 275m² habitables, rue de l’Église. «  Chaque maison du projet possède un garage. On compte deux garages fermés pour trois appartements. Les commerces bénéficient de près de 7 emplacements devant eux  », commente l’architecte. «  L’un des objectifs était d’offrir un maximum de verdure. Sur l’ensemble du projet, on compte autour de 6.500m² d’espaces verts.  » Les prix de ces bâtiments à acheter n’ont pas encore été fixés.
    Article de JG dans La Meuse du 10 juillet

  • Soheit-Tinlot. Un nouveau lotissement en construction, rue du Centre

     IMG_0132.jpg

    IMG_0131.jpg

    Les travaux de construction d'un nouveau lotissement de 14 logements et de deux commerces ont démarré entre la rue du Centre et la rue de l'église à Soheit-Tinlot.
    Voici copie de l'affichage publique de ce projet ainsi que la perspective la plus représentative des futures constructions.

    AZDOUFAL pers A.jpg

    A noter : la ruelle qui traverse le lotissement et qui reliera ainsi la rue du Centre à la rue de l'église.

  • Projet de poulailler à Tinlot: le permis est refusé

    4127742825.jpg

    2116403236.jpgL'enquête publique réalisée en octobre sur un projet de poulailler industriel de 36.000 animaux à Fraiture, avait suscité de nombreuses réactions en tout genre. Le collège communal ayant refusé ce projet, la Société Hartog avait introduit un recours contre cette décision.
    Voir les articles de ce dossier sur ce blog:
    http://tinlot.blogs.sudinfo.be/projet-de-poulailler-a-tinlot.html

    Depuis le 11 juin, un arrêté ministériel qui annule ce recours est affiché dans la commune. Le demandeur a toujours la possibilité d'introduire un recours devant le Conseil d'Etat.

    capture ecran 2018-06-25 à 14.10.50.jpg

  • La Commune de TINLOT engage un Conducteur de travaux, chef de service. Candidatures pour le 20 juin

    capture ecran 2018-06-06 à 10.20.12.jpg
    Photos d'archives

    Fonction

    • Diriger l’équipe du service Travaux.
    • Assumer, au niveau de la Commune de Tinlot, la direction et la coordination des travaux effectués en régie par la Commune au niveau des voiries et des bâtiments (cahiers des charges pour marchés de fournitures ou travaux spécifiques, coordination des prestations, suivi sur le terrain). Dans ce domaine, le candidat sera appelé à faire le lien entre le service administratif et le service des travaux.
    • Analyser les dossiers de travaux effectués par des prestataires extérieurs (cahiers des charges, procédures administratives relatives aux marchés publics et éventuels modes de subventionnement, etc…) ;
      Suivi de ces travaux ; participation aux réunions de chantier, etc…
    • Préparer les dossiers à présenter au Conseil et Collège communal, sous l’autorité de la Directrice générale.
    • Elaborer et suivre le budget annuel.
    • Etablir un rapport d’activité régulier.
    • Rendre compte à la Directrice générale.

    Profil

    • Disposer d’un diplôme :
                 de l’enseignement supérieur de type court ou assimilé en construction, travaux publics ;
                 ou
      d’ingénieur.
    • Etre organisé, rigoureux, méthodique, avoir l’esprit d’équipe, des capacités de management et une bonne résistance au stress.
    • Avoir une bonne connaissance de la législation en vigueur, ainsi qu’en matière de marchés publics.
    • Maîtriser l’outil informatique.
    • Une expérience professionnelle dans le secteur est un atout.

    Lire la suite ci-dessous:

    Lire la suite

  • Tinlot. Travaux de pose de câbles à Fraiture et à Scry dès cette semaine

    4122910173.JPG
    Photo d'archive à Fraiture

    Fraiture
    La S.A. BONIVER  effectuera des travaux de pose de câbles dans le trottoir de la rue Gommeray à Fraiture ;
    La circulation des véhicules  se fera par demi-chaussée pendant les travaux.
    A partir du lundi 14/05 à partir de 8 heures jusqu’à la fin des travaux prévue le 08/06 à 17 heures.

    La S.A. BONIVER effectuera des travaux de pose de câbles dans le trottoir de la rue Les Favennes à Fraiture ;
    La circulation des véhicules  se fera par demi-chaussée pendant les travaux.
    A partir du mardi 22/05 à partir de 8 heures jusqu’à la fin des travaux prévue le 22/06 à 17 heures.

    Scry
    la S.A. R. LEJEUNE & Fils  effectuera des travaux de pose de câbles dans le trottoir de la rue du Tige à SCRY;
    La circulation des véhicules  se fera par demi-chaussée pendant les travaux.
    A partir du mercredi 16/05 à partir de 8 heures jusqu’à la fin des travaux prévue le 22/06 à 17 h.

  • Fondation Roi Baudouin: Appel à projets 2018 "Vis Mon Village"

    Pour la seconde année consécutive, la Wallonie soutient la Fondation Roi Baudouin dans le cadre de l’appel à projets « Vis mon village ! ».
    Cet appel vise à améliorer la qualité de vie dans les villages et à favoriser les contacts entre des groupes d’habitants larges et diversifiés.
    En 2017, 43 initiatives d’habitants, réparties aux quatre coins de la Wallonie, ont ainsi pu être sélectionnées pour un montant total de près de 200.000 euros (maximum 5.000 euros par projet).
    Cette année, l’appel a été lancé ce 5 avril et se clôturera le 21 juin. Les résultats seront, quant à eux, divulgués à la mi-octobre.
    Toutes les informations utiles se retrouvent sur le site web : https://www.kbs-frb.be/fr/Activities/Calls/2018/303034
    capture ecran 2018-04-09 à 11.50.24.jpg

  • Batibauw: deux nouveautés importantes pour les Wallons

    Pour tous ceux qui veulent profiter des conditions "Batibauw" pour rénover ou construire, voici deux nouveautés importantes proposer par la Wallonie.

    La Société wallonne du crédit social (SWCS) vous propose des prêts pour l’achat et/ou la rénovation de votre logement.
    Vous trouverez toutes les explications dans le nouveau prospectus d'application depuis le 01/01/2018

    capture ecran 2018-02-27 à 17.18.13.jpg
    Téléchargez ici

    Qu'est-ce que l'Accesspack?
    Qu’est-ce que le Rénopack et l’Écopack ?

    capture ecran 2018-02-27 à 17.25.26.jpg

    Les primes Energie et Rénovation revues à la hausse !

    Les montants des primes "Rénovation" et "Énergie" sont revus à la hausse. Objectif: vous encourager à les utiliser pour assainir votre logement et répondre plus efficacement aux défis énergétiques!

    Les moyens mis à votre disposition par la Wallonie pour vous aider à rénover et améliorer l'efficacité énergétique de votre habitation sont sous utilisés actuellement. C'est pourquoi les montants de plus d'une dizaine de primes aux particuliers favorisant les économies d'énergie et la rénovation des logements sont augmentés sensiblement. Sont également revues à la hausse les superficies pouvant être concernées par les travaux faisant l'objet d'une prime.

    capture ecran 2018-02-27 à 17.25.39.jpgLes nouveaux montants entreront en vigueur le 1er mars 2018 . Le système de majoration des montants de base en fonction des catégories de revenu et en fonction de la réalisation de travaux simultanés reste d'application. La procédure administrative ne change pas non plus, n'oubliez donc pas d'envoyer un avertissement préalable avant de commencer vos travaux!

    Et, bonne nouvelle, cette décision ne concerne pas seulement les travaux futurs. Pour bénéficier des primes, l'introduction de la demande doit être effectuée dans les quatre mois suivant la facture finale. Les factures datées après le 1 er novembre 2017, pourront bénéficier de ces nouveaux montants pour autant que les demandes soient reçues à partir du 1 er mars 2018 et que les travaux aient fait l'objet d'un avertissement préalable.

    Grâce aux primes, il est possible d'améliorer le confort de son logement tout en réduisant sa facture énergétique. De son côté, la Wallonie fait un pas de plus vers l'atteinte des objectifs énergétiques fixés par l'Europe.

    Informations sur les primes "Énergie"
    Informations sur les primes "Rénovation"

  • Tinlot: un avis négatif du Collège sur le projet de poulailler. Réactions

    4127742825.jpg

    L’automne dernier, l’ancien échevin et agriculteur Pol Hartog avait initié un projet de 39.600 poulets rue de Fraiture, à Tinlot. Ce dossier, mené actuellement par son fils Jérôme Hartog, a vu son permis d’urbanisme récemment refusé par le Collège communal.

    «  Le projet est en dessous de 40.000 poulets, ce qui évite au meneur de projet de devoir faire une étude d’incidence  », indique Lorenzo Novello, échevin de l’urbanisme. «  La majorité des remarques de la population tournait essentiellement autour de cela. Alors qu’il était au Collège, Pol Hartog lui-même avait déjà refusé par le passer un élevage intensif de cochons, alors qu’une pétition circulait contre ce projet.  »

    L’échevin se questionne ainsi sur la pollution de l’eau de la Bonne, ou encore de l’enfouissement des fientes. «  Ils ont 24h pour le faire, mais le feront-ils vraiment ?  », lance-t-il. «  Selon notre schéma de structure, il est également préférable d’installer ce genre de projets près d’autres bâtiments similaires déjà existants.  » Il ajoute enfin que Jérôme Hartog peut introduire un recours à la Région wallonne.

    Celui-ci évoque la «  grande probabilité  » de procéder à ce recours. «  On va analyser les demandes de la commune avant de nous prononcer, mais certains justificatifs sont fort légers à mes yeux  », explique Jérôme Hartog. Il ajoute que les fonctionnaires techniques et délégués de la Région wallonne ont remis un avis favorable vis-à-vis du projet. «  Leur décision se base sur des avis positifs des départements des ressources des eaux, de l’agriculture, de pollution des sols ou encore de l’urbanisme.  »

    Selon lui, un recours serait long et contraignant. «  Pour les jeunes agriculteurs, c’est franchement démotivant  », déplore Jérôme Hartog. «  Ce genre de projets a une mauvaise image auprès de la population. Sur les réseaux sociaux, information et désinformation se répandent comme des traînées de poudre  », continue-t-il.

    Le Liégeois craint qu’à ce rythme, de nombreuses fermes soient gérées par des multinationales. «  Des produits pourraient provenir de pays moins regardant sur la qualité des produits comme l’Ukraine ou le Brésil  », dit Jérôme Hartog. «  Or le consommateur lui, fait surtout attention au prix généralement.  »

    Il rappelle que son projet ne consiste pas en un élevage de poulets en batterie. «  Il est question d’un élevage dans un grand bâtiment avec, entre autres, de la paille et des litières  », conclut-il. (Article complet de Jérôme Guisse dans la Meuse H-W)

    Suite à la parution de cet article, P. Hartog a voulu réagir aux propos de L.Novello en affirmant qu'il n'avait jamais refusé de projet agricole à Tinlot quand il était au collège communal. "Je n'ai jamais rien voté de semblable!" nous a-t-il  précisé.

  • Soheit-Tinlot. Attention travaux les 21 et 22 février

    capture ecran 2018-02-21 à 11.26.19.jpgLe  21/02/2018 et le 22/02/2018 entre  8 heures et 16 heures, la Société YVAN PAQUE , procédera à l'enlèvement de la potence de fin de bretelle de la sortie vers la N66 à TINLOT au niveau du pont de  la RN 63  dans le sens LIEGE-MARCHE. Le tourne à gauche vers TINLOT sera supprimé.
    Le passage des véhicules s’effectuera sur la bande de droite.

    La Société YVAN PAQUE , enlèvera la potence de fin de bretelle de la sortie RN63 vers la N63c  à TINLOT  et au niveau du carrefour avec la  RN 66 (rue du Centre). Elle est enlèvera les panneaux gênant le passage aux abords et sur l’ilôt directionnel et  fermera la bande de circulation vers la RN63. Ces travaux seront réalisés le 21/02/2018 et le 22/02/2018 entre  8 heures et 16 heures.
    Une déviation sera instaurée par la rue Martinpa et la rue du Zoning.

    Mise à jour 10h

    Remarque importante concernant les travaux d'enlèvement de la potence en fin de bretelle; finalement la bretelle sera complètement fermée à la demande du SPW et la circulation sera alors déviée vers la sortie suivante.

  • Tinlot. Le collège refuse le permis de poulailler introduit par la société Hartog

    DSC_7928 copie 2.jpg

    La décision du Collège tinlotois du 5 février dernier de refuser d’octroyer le permis sollicité par Paul HARTOG est désormais publique. Il a été affiché aux valves de la commune le 13 février.
    La société HARTOG a donc maintenant 20 jours pour former recours en mains du Ministre. (Les précisions suivont)

    DSC_7928 copie.jpg

  • Tinlot (Seny, Soheit-Tinlot, Fraiture): Travaux sur la voie publique

    capture ecran 2017-12-16 à 12.16.50.jpgAUTORISATION D’EXÉCUTER DES TRAVAUX SUR LA VOIE PUBLIQUE

    Seny  un échafaudage et un conteneur en bordure de la voirie RN66  sise à SENY  Grand route de l’Etat n°14 à partir du vendredi  08/12/2017 jusqu’au 31/12/2016 à 17 heures.

    Prolongation pour  la société  R. LEJEUNE et Fils afin d’ effectuer les travaux nécessaires à la pose de câbles téléphoniques en sous-sol, en partant de la borne  téléphonique sise rue du Centre en passant par le  Chemin de Messe, rue de l’église (à partir du n°58), rue de Diarville, rue Croix-Rouge et rue de Liège.(Perroquet).
    L’autorisation  jusqu’au 24/11/2017 inclus est prolongée jusqu’au 21/12/2017.

  • Les maisons 4 façades sont en voie d'extinction

    Les maisons 4 façades sont en voie d'extinction: les politiques souhaitent mettre un terme à l'urbanisation actuelle dès 2050

    capture ecran 2017-11-24 à 11.32.49.jpg

    La volonté annoncée est de limiter l’urbanisation à 6km² chaque année sur l’ensemble de la région wallonne d’ici 2025 et d’y mettre un terme dès 2050. Dans le secteur de l’immobilier, certains acteurs se disent très inquiets.
    «  La majorité des couples trentenaires, plus de 85 %, qui viennent dans mon agence rêvent d’un seul et unique bien. Ils veulent une bâtisse 4 façades avec deux étages, un garage et surtout un beau jardin sans vis-à-vis  » explique un agent immobilier.

    De son côté le Ministre Carlo Di Antonio souhaite réinvestir les bâtis vieillissants à rénover, les bâtiments vides et les friches industrielles plutôt qu’aller vers une nouvelle urbanisation. C’est essentiel pour pouvoir conserver des zones rurales, des parcelles agricoles et un territoire aéré. Le Schéma de Développement du Territoire est un document à valeur indicative. Il n’a pas été voté et est en cours de discussion entre les acteurs travaillant sur le sujet.
    Pour les agents immobiliers et entreprises de construction, on comprend qu’en cas de validation du SDT plus aucune nouvelle maison, voirie et zoning ne pourront être construits en 2050.
    « Oui, les ressources territoriales ne sont pas illimitées. Oui, l’étalement des terres est à l’origine de problèmes au niveau de la mobilité, la biodiversité et la qualité de vie. Mais, l’application de ce texte marquera la fin des 4 façades », explique un entrepreneur qui a préféré rester anonyme. "Tout le secteur va devoir se réinventer et arrivera à le faire".  Une information développée dans les éditions digitales de la Meuse

    capture ecran 2017-11-24 à 11.33.13.jpg

    Voir également le reportage video RTL.TVI

  • L'Atelier(s). Scène ouverte, vendredi 24 novembre

    capture ecran 2017-11-20 à 13.27.02.jpg

    Ce vendredi 24 novembre à 20h30 , 
    scène ouverte au groupe "Sans Far", 
    entrée gratuite (un chapeau circulera après le concert)
    19h : repas spaghetti bolo à 5 euros
    Réservation indispensable avant ce jeudi 23 nov à 12h

    24:11sans far.jpg

  • Le projet de poulailler à Tinlot. Fin de l’enquête publique … et après?

    « La procédure de décision de classe 2 » relative à la demande de permis pour la construction d'un poulailler entre Soheit-Tinlot et Fraiture est fort complexe. Voici cependant, dans les grandes lignes et avec toutes les réserves d'usage, les principales étapes et les délais pour comprendre la suite.
    Vous trouverez les détails de cette procédure expliqués ici.

    Ce mardi 7 novembre à 9 h se termine l’enquête publique, de 15 jours « calendrier » après sa publication, le 23 octobre dernier.
    La commune doit maintenant réaliser une synthèse des observations qu’elle a reçues par courrier. Elle dispose de 10 jours pour l’envoyer au fonctionnaire technique.
    Celui-ci, de son côté, dispose de 70 jours calendrier, à partir de sa demande initiale, pour remettre à la commune sa proposition de décision tenant compte des avis recueillis non seulement par la commune, mais également auprès de plusieurs organismes : Direct. Nature et Forêts, Direct. Génér. Agriculture, Pompiers, Office wallon des Déchets, Protections des eaux….).
    Ces avis ont été requis en même temps que la demande à la commune de la réalisation d’une enquête publique par le fonctionnaire technique. (Environ une semaine avant l'enquête publique d'une durée de 15 jours).

    Lorsque la commune recevra la proposition de décision du Fonctionnaire Technique sur ce dossier, elle pourra accepter ou non cette proposition de décision dans un délai de 20 jours et donc octroyer ou refuser la demande de permis.
    Il faut savoir que si la commune ne suit pas la proposition de décision du FT, celui-ci pourrait introduire un recours contre la commune.
    De son côté, le demandeur du projet  pourra également intenter un recours contre la décision de la commune en cas de refus.

    A comprendre également:
    Le projet concerné nécessite l’obtention d’un permis unique de classe 2. Ce permis regroupe le permis d’urbanisme et le permis d’exploiter (permis unique). Une réunion d’information publique n’est pas obligatoire pour ce type de permis.
    Le permis unique de classe 1 concerne des projets de plus grande envergure que celui proposé à Tinlot, comme par exemple des projets de lotissements ou d’éoliennes. Il nécessite toujours une étude d’incidence.
    A suivre.

    Source : procédure de décision de classe 2, ligne du temps

    capture ecran 2017-11-06 à 20.09.55.jpg