Vols

  • Tinlot. Deux vols importants la nuit de mercredi à jeudi à Abée et Ramelot

    23157986_10208872681414832_409141146_o.jpgDurant la nuit de mercredi à jeudi la camionnette de David Lorenzoni, jeune indépendant installé depuis deux ans, a été forcée et complètement vidée du matériel qu'elle contenait. "Voilà deux ans que je m'équipe petit à petit avec du matériel professionnel", explique-t-il, et tout est parti en quelques minutes, c'est dur à encaisser !"
    Un peu plus loin dans la rue, à l'entrée de Ramelot, une autre camionnette  de travail, appartenant cette fois à la Société G. Heusden, a subi le même sort. "Là, on a carrément coupé le cadenas et emporté tout le petit matériel" poursuit-il.
    Impossible de préciser à quel moment ces faits se sont produits. Les véhicules étaient garés contre les maisons en retrait de route. La police de Condroz n'a pu que constater les faits.

    Il semblerait que ces vols soient en recrudescence et comme chaque année à cette période, l'obscurité et le manque de visibilité facilitent ces méfaits, motivés de plus par l'approche des fêtes et le besoin d'argent.

    Appel de nouveau à la vigilance et aux précautions d'usage.

    capture ecran 2015-10-18 à 13.52.10.jpg
    Installé à Abée, David Lorenzoni s'est lancé comme indépendant en menuiserie générale depuis le 1er octobre 2015.
    Voir l'article précédent sur ce blog

  • Le 27 octobre, journée d'action contre les cambriolages

    capture ecran 2017-10-24 à 16.31.14.jpg

    capture ecran 2017-10-24 à 16.31.29.jpgVoir le site https://www.1joursans.be/

    Plus de 150 cambriolages par jour: comment les éviter et protéger sa maison ?
    Que pouvons-nous faire pour éviter un cambriolage ? Beaucoup ! Revoilà la campagne nationale contre les cambriolages « 1 jour sans », qui occupera le terrain cette semaine et connaîtra son point d’orgue vendredi.

    Si vous surfez sur le nouveau site www.1joursans.be, vous trouverez les initiatives de prévention organisées près de chez vous. Ainsi que de nombreux conseils. Là, nous avons tous un rôle à jouer. «  Il est important que chacun réfléchisse à la sécurité de sa propre habitation  », dit-on au SPF Intérieur.

    Même si le phénomène semble en chute libre depuis les 75.000 cambriolages enregistrés en 2012, la police a quand même dénombré 55.689 faits l’an dernier. Plus de 150 par jour !! Avec un préjudice moyen de 4.000€ pour les victimes qui sont délestées, en priorité, de leurs bijoux, argent et ordinateurs.

    Pourtant, on peut améliorer la sécurité d’une maison pour quelques dizaines d’euros seulement.
    Quelques conseils tout simples pour éviter les cambriolages. La Meuse

     

  • Fraiture. Vol avec effraction et vol de voiture, champs des Alouettes.

    vols huy-waremme,vol habitation,vol garage

    Dans la nuit de lundi à mardi, entre 22h30 et 7h15, des malfrats ont commis un vol chignole, via un trou dans le châssis d’une porte-fenêtre, Champs des Alouettes à Fraiture.
    Pendant le sommeil des propriétaires ils ont se sont emparé des clés de la voiture garée devant la maison, une Opel Astra noire qu'ils ont emporté. Une télévision et d'autres objets comme une carabine à plombs ont également été dérobés.
    D'après la police du Condroz, il s'agit d'un vol isolé et rien d'autre n'a été constaté dans la commune.
    Il faut effectivement remarquer que depuis plusieurs mois, lil n'y a pas grand-chose à signaler à Tinlot.
    A cette période de l'année, avec la diminution de la luminosité, les conditions de vols deviennent plus propices pour les malfrats. Il faut donc être vigilants et prendre toutes les dispositions nécessaires.

    A propos de la criminalité dans notre arrondissement, La Meuse Huy-Waremme publie aujourd'hui les statistiques des délits constatés par la police.

    Huy-Waremme: les cambriolages restent le délit nº1 en 2017
    Les cambriolages sont, sans conteste, les principaux faits constatés par nos zones de police. Les dernières statistiques en la matière, pour le 1er trimestre de 2017, le confirment. Viennent ensuite les dégradations et/ou vols dans les véhicules.

    B9713385051Z.1_20171003174948_000+G849TFV6E.1-0.png.jpg

    Voir l'article complet dans la Meuse digitale Huy-Waremme.

  • La criminalité baisse de 8% à Huy-Waremme

    JUDICIAIRE - STATISTIQUES FÉDÉRALES
    De 2015 à 2016, on est passé de 12.313 à 11.310 délits. Les cambriolages restent les plus nombreux

    Le nombre de délits révélés (c’est-à-dire connus de la police qui établit un p.-v.) à Huy-Waremme a chuté, en moyenne sur nos cinq zones de police, de 8% entre2015 et 2016: leur nombre passe exactement de 12.313 à 11.310.Des délits très vastes qui vont du vol, violence, terrorisme, incendie volontaire, drogues, graffiti, fraude sociale, au viol collectif, traite des êtres humains ou trafic d’armes, pour ne citer que quelques exemples.

    capture ecran 2017-07-25 à 17.59.34.jpg
    La chute la plus importante s’observe dans la zone de Huy(-12,90%), suivie du Condroz(-12,75%) et Hesbaye-Ouest(-11,81%). Viennent ensuite Hesbaye (-4,17%) et Meuse-Hesbaye(-1,84%). Une baisse qui donne le sourire aux chefs de corps. Au final, Meuse-Hesbaye enregistre en 2016, tous types confondus, 3.078 délits, Hesbaye en compte 2.297, Hesbaye-Ouest2.187, Huy 2.025 et Condroz 1.723. De multiples paramètres peuvent expliquer ces chiffres, comme la géographie des lieux, le nombre d’habitants, les pôles d’attraction, la propension de la population à établir une déclaration mais aussi l’activité policière (plus elle cherche, plus elle trouve de faits, en matière de drogue par exemple) etc. Penchons-nous maintenant sur le type de délits, le «top3» en fonction des zones. Quatre zones voient les cambriolages dans les habitations arriver en tête (comme en 2015 d’ailleurs), toutes sauf Huy où les dégradations de voitures sont les plus nombreuses, elles sont même en hausse par rapport à 2015. On remarque également que les vols dans ou sur les véhicules et les vols à l’étalage figurent dans le «hit-parade» des zones.

    Zone du Condroz
    «Une criminalité itinérante»
    La baisse de 12,75% de la criminalité dans le Condroz s’illustre par le nombre de vols dans les habitations. Ainsi, de 246 cambriolages dans les maisons en 2015, on passe à 166 en 2016. «Nous avons il est vrai connu une vague de vols habitations d’août à novembre 2015, rappelle Laurent Wagner, inspecteur principal à la zone de police du Condroz. Il s’agissait d’une criminalité itinérante.» Quant aux vols dans ou sur les véhicules, dans le top 3, «cela se produit aussi par vagues, dans les véhicules de société.» Les priorités de la zone sont les vols dans les habitations, les nuisances sociales et la délinquance juvénile. A.G. (Voir le dossier complet dans La Meuse H-W du 28 juin)

  • Tinlot. La tentative de braquage à l’agence Centea de Tinlot enfin jugée

    Près de 7 ans après le braquage manqué de l’agence Centea de Tinlot, le jugement a enfin été rendu. Trois hommes, tous originaires de Molenbeek-Saint-Jean et âgés d’une trentaine d’années, étaient poursuivis pour tentative de vol avec violence et association de malfaiteurs. Estimant que le délai pour les juger était dépassé, le tribunal a prononcé une simple déclaration de culpabilité.

    capture ecran 2017-07-13 à 08.35.30.jpg

    L’affaire remonte à l’hiver 2010. Le 1er décembre de cette année-là, le gérant de la banque Centea (aujourd’hui fermée) est intrigué par le manège de deux hommes et la présence d’une voiture devant son établissement.
    Il prévient la police du Condroz qui, à son arrivée, met les trois hommes en fuite. Une course-poursuite en voiture s’engage dans la localité. La fuite en voiture des trois prévenus s’arrête contre un poteau d’éclairage.
    L’un des trois fuyards est rapidement intercepté. Les deux autres poursuivent leur cavale dans les bois d’Abée où ils sont finalement rattrapés par les policiers venus en nombre. Plus de 40 hommes avaient été mobilisés.
    Dans leur véhicule, une VW volée un mois plus tôt à Jette, les policiers retrouvent des armes de poing, un pistolet de type Tokarev Mauser 7.62, des menottes artisanales, deux talkies-walkies.
    Cette affaire rocambolesque vient de connaître son épilogue. Ce mardi matin, le tribunal correctionnel de Liège, division de Huy a prononcé à l’encontre des trois auteurs une simple déclaration culpabilité «  compte du tenu du dépassement du délai raisonnable  », estime le tribunal.
    Article de M.Cl. Gillet dans la Meuse H-W du 12 juillet.

  • Police du Condroz, surveillance des habitations pendant vos vacances

    La police locale du Condroz offre à tous les habitants de sa zone, ce qui correspond au territoire des communes de: Anthisnes, Clavier, Comblain au Pont, Ferrières, Hamoir, Marchin, Modave, Nandrin, Ouffet, Tinlot.

    un service de surveillance de leur habitation pendant une période d'absence. Ce service ne se cantonne pas aux périodes de vacances scolaires, il est disponible tout au long de l'année.

    Les personnes qui souhaitent en disposer doivent en faire la demande officielle:

    • Soit via Police  on web, déclaration d'absence; vous devrez impérativement vous identifier (Carte d’identité électronique, token,...);
    • Soit au moyen d'un formulaire qu'elles doivent rentrer auprès du poste de police dont dépend l'habitation ou auprès de l'hôtel de police. Les formulaires sont confidentiels. Ils contiennent les informations nécessaires au bon fonctionnement des missions de sécurisation qui seront opérées par les services de quartiers et par police-secours.

    capture ecran 2017-07-02 à 08.41.53.jpg

     formulairesurveillancehabitation.pdf

    Les personnes intéressées peuvent obtenir plus de renseignements auprès de leur poste de police ou de leur agent de quartier.

    La police locale du Condroz ne peut cependant se porter garante qu'aucun acte délictueux ne sera commis contre l'habitation, elle ne peut qu'agir pour minimiser les risques.

    Voir le site de la police du Condroz

     

  • Tinlot, justice. Jusqu’à 4 ans requis dans l’affaire Centea

    Xavier (prénom d’emprunt) comparaissait ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Huy pour une affaire dont les faits remontent au 1er décembre 2010.
    À Tinlot, lui et deux autres individus étaient suspectés d’avoir voulu commettre un braquage dans l’agence bancaire Centea.
    capture ecran 2017-06-03 à 13.26.29.jpgMais le gérant les avait aperçus à travers la haie proche de l’édifice. Il a appelé la police, alors que ces hommes, à bord d’une voiture, faisaient des allées et venues autour de l’agence. S’en est suivie une course poursuite, avant que Xavier et l’un de ses acolytes prennent finalement la fuite dans les bois, après moult aventures, dont l’intervention d’un hélicoptère des forces fédérales. Leur véhicule, une Volkswagen Jetta, était une voiture que le groupe avait acheté à un mineur, à Bruxelles. Xavier reconnaît également avoir acheté une arme militaire pour 500 euros.
    Selon le substitut du procureur du Roi, tous trois étaient «habillés en vêtements pour commettre un vol». Si Xavier a rapidement avoué qu’il était là pour «faire un coup, il s’est rendu compte que ses propos pouvaient lui porter préjudice», commente le substitut. Outre l’arme militaire, des colliers de colsons assemblés en menottes et deux talkies-walkies ont été retrouvés. Tommy (prénom d’emprunt), l’un des complices de Xavier, explique que son groupe venait à Tinlot pour vendre la Volkswagen Jetta à un acheteur liégeois. Leur arme serait simplement un moyen de se protéger.
    Une déclaration fantaisiste selon le substitut, que les relevés téléphoniques démentiront. Tommy ne reconnaît pas le vol à main armée. Il a expliqué s’être dirigé à l’arrière de l’agence pour «satisfaire un besoin naturel». «Les trois prévenus doivent assumer leurs responsabilités», indique le magistrat. «Ils ont par ailleurs de lourds casiers judiciaires. Xavier a déjà été condamné à 8 ans de prison. C’est un criminel aguerri et déterminé.»
    Il a ainsi été requis respectivement une peine de 12 mois, 4 ans et 37 mois pour Tommy, Xavier et leur troisième comparse. Leurs avocats ont expliqué que ces actes préparatoires n’étaient pas punissables. «Le laps de temps qui s’est écoulé était suffisamment long pour que les auteurs reviennent sur leur projet. Nous n’étions pas dans le commencement de l’exécution», concluent-ils.
    JÉRÔME GUISSE (La Meuse H-W du vendredi 2 juin)

  • Fini l’impunité pour les vols à l’étalage: amende de 180 €!

    Inspiré d’un système qui fonctionne aux Pays-Bas, le Gouvernement Fédéral va lancer la transaction pour les vols en magasin. L’idée: le voleur paie une transaction au commerçant, ce qui lui évite toute poursuite devant le tribunal et ce qui éteint toute action civile.

    capture ecran 2017-05-18 à 21.09.27.jpgÀ combien s’élèvera la transaction? «Le montant n’est pas encore défini, mais on se baserait comme chez nos voisinS sur une transaction autour de 181 euros, indique le cabinet Borsus.
    À confirmer donc, mais ce montant doit se montrer dissuasif (les vols dans les magasins – 58 p.-v. dressés par jour – représentent une perte de 1 à 2% du chiffre d’affaires des commerçants) et couvrir les désagréments subis par le commerçant.
    Le voleur devra aussi rendre le butin ou le payer.
    Cette transaction ne vaudra pas pour les vols importants ou commis avec violence et pour les voleurs récidivistes.
    F. DE H. (La Meuse du 17 mai)

  • Condroz: 3 jeunes Roumains arrêtés à Tinlot après une tentative de vol à Ouffet

    Trois jeunes hommes, d’origine roumaine, ont été arrêtés, à Tinlot, puis auditionnés. Ils avaient été repérés, via un comportement suspect, à proximité d’une habitation de Ouffet. Un P.-V. pour tentative de vol a été rédigé à leur charge.

    1087084967_B9711223680Z.1_20170224100245_000_GV48J85L3.1-0.jpg
    Ils étaient dans une Ford Mondeo break. (Photo illustration Google)

    Ce jeudi, peu avant 13 heures, un riverain de la rue d’Ellemelle à Ouffet a aperçu un véhicule, immatriculé en Hollande, stationnée devant la maison de son voisin, un homme âgé. Il a alors vu un homme sortir de ladite voiture et faire le tour de la maison en essayant d’ouvrir manuellement (sans outils) la porte du garage, ainsi qu’une porte latérale. Le voisin l’a immédiatement interpellé mais celui-ci s’est sauvé et est rentré dans la voiture, qui a démarré en trombe en direction de Warzée.

    L’occupant présent dans la maison ne s’est rendu compte de rien.

    Le voisin avait eu le bon réflexe de prendre le véhicule en photo : il s’agissait d’une Ford Mondeo break de couleur bleu foncé. Il a contacté la police et envoyé le cliché.

    Des agents de l’équipe de proximité se sont rendus sur place afin de constater les faits et d’entendre le témoin. Pendant ce temps, des membres du service intervention ont aperçu ledit véhicule du côté de Tinlot. Ils ont été interpellés ce dernier et les trois personnes qui se trouvaient à bord.

    Il s’agissait de trois jeunes, âgés entre 20 et 30 ans, et d’origine roumaine. Ils ont été ramenés au poste et auditionné, via un interprète. Ceux-ci ont nié les faits, prétextant qu’ils passaient par la Belgique, en venant d’Allemagne, pour se rendre en Hollande. Ils ont raconté qu’ils cherchaient des… fruits. Une version qui n’a pas été crue par la zone de police condruzienne, qui a rédigé un P.-V. pour tentative de vol et a averti le parquet.

    Malheureusement, faute de preuves suffisantes (pas de traces de pesée, de découverte d’outils, cagoules ou autres…), les trois suspects ont été relâchés. L’enquête n’a pas non plus permis de rallier ces personnes à d’autres faits connus.
    E.D La Meuse du 25 février

  • Police du Condroz. Vigilance: vols dans les cimetières, quelques conseils

    capture ecran 2017-02-02 à 08.54.01.jpgDes vols de métaux ont augmenté dernièrement dans nos cimetières. La zone de police du Condroz appelle à la vigilance.

    La Direction générale Sécurité et Prévention du SPF Intérieur de-mande aux zones de police locales de diffuser un message de prévention, suite à la hausse de vols de métaux dans les cimetières. La zone de police du Condroz vient de le diffuser sur sa page Facebook. Elle a notamment été informée de deux vols de vasques au sein de la commune d’Anthisnes. Afin d’éviter que cela ne se produise, voici les conseils donnés par la police:

    informer les visiteurs des cimetières qu’ils encourent un risque de subir des pertes éventuelles en raison de certaines formes de criminalité, par exemple le vol de vases;

    • encourager les visiteurs des cimetières à prendre des photos des objets de valeur sur les tombes de leurs proches afin de faciliter leur identification en cas de vol;
    • contacter la police en cas d’agissements suspects dans les cimetières;
    • faire marquer les objets en bronze et en cuivre;
    • déclarer tout vol à la police.

    La Meuse du 2 février.

  • Police du Condroz, un projet de lutte contre les vols chez les défunts

    La zone de police du Condroz imagine un partenariat avec l’état civil des communes

    Le scandaleux cambriolage dans la maison l'Albert Piters le soir de son décès (et renouvelé le lendemain) n'est pas un cas isolé dans la région (voir l'article).
    Les cambriolages commis dans les maisons de défunts sont beaucoup trop fréquents. Au sein de la zone de police du Condroz, on imagine mettre en place un partenariat avec les services État civil des communes, en vue de les prévenir.
    Un malheur peut en entraîner un autre… Et c’est tristement qu’un cambriolage a souvent lieu dans une habitation, vide, lors des funérailles (ou des visites au funérarium) de l’un de ses occupants. C’est ce qui est encore arrivé dans une maison de Nandrin la semaine dernière, rue du Bosquet. Alors que la famille assistait à l’enterrement de son défunt, des individus ont profité de cette absence pour entrer par effraction dans le bâtiment et y commettre un vol. «Les malfrats consultent les rubriques nécrologiques pour repérer leurs prochains lieux d’action. Ils ont sans doute eu la puce à l’oreille via un avis mortuaire», commente l’inspecteur principal Laurent Wagner, de la zone de police du Condroz.

    capture ecran 2017-01-21 à 10.27.45.jpgAu moyen d’un tournevis et/ou d’un pied de biche, les voleurs ont forcé une fenêtre avant de fouiller et retourner la totalité des lieux. Impossible, pour l’instant, d’évaluer le préjudice subi. Ce type de fait n’est pas rare. D’où l’idée de Laurent Wagner de mettre en place un partenariat avec les services État civil de nos communes.
    «Le projet en est encore au stade embryonnaire mais les administrations pourraient nous informer de tout décès de citoyen résidant sur son territoire afin que nous portions une attention particulière à l’habitation concernée.
    Pourquoi ne pas orienter nos patrouilles dans le quartier de la maison ?
    Notamment aux heures de visites au funérarium ou lors des funérailles?», explique-t-il. Des agents de la zone ont déjà rédigé un «projet-type» à remettre aux administrations communales. «C’est en bonne voie, l’élaboration se met en place après le feu vert de nos supérieurs», précise l’inspecteur principal. Reste que diverses réflexions doivent encore être menées. «N’y aurait-il pas, légalement, une entorse à la protection de la vie privée qu’une commune nous signifie un décès ? Je ne sais pas. Il faut soulever la question. Mais ce serait bête de ne pas essayer de le faire !»
    En attendant, la zone de police condruzienne appelle à la vigilance sur les réseaux sociaux. «Nous ne pouvons qu’encourager les familles et proches des défunts à activer tous les dispositifs de sécurité des habitations concernées et avertir une personne de confiance dans le voisinage afin d’avoir un œil sur l’habitation durant les heures et jours critiques.(…) N’hésitez pas à prendre contact avec nos services en cas d’appels suspects au domicile du défunt ou si vous remarquez des agissements suspects aux abords du domicile d’une telle personne.» Soyez prudents!
    E.D. (La Meuse du 20 janvier)

  • Police du Condroz: attention aux vols par les velux ! Ouffet appels téléphonique suspects

    La page facebook de la police, https://www.facebook.com/zpcondroz/?fref=nf signale ce vendredi des appels téléphoniques suspects

    capture ecran 2016-12-17 à 16.38.15.jpgVendredi 16 décembre

    Nous avons actuellement sur la commune d'Ouffet des appels téléphoniques suspects dénoncés par les citoyens.
    Lors des appels, la personne ( sexe masculin) agit comme suit :
    -> ne s'identifie pas et raccroche ( jusqu'à plusieurs tentatives de suite)
    SOIT
    -> se présente, sans s'identifier personnellement, comme étant un représentant de la RW et pose alors une série de questions très indiscrètes en citant le nom de la personne et son adresse.
    Types de questions;
    * vivez-vous seul?
    *avez vous une alarme?
    *quel âge avez-vous?
    *êtes vous propriétaire de votre habitation?
    *comptez-vous quitter votre domicile?
    *travaillez-vous?
    etc....
    Nous tentons de sensibiliser nos citoyens à être vigilants quant à ce type d'appels et de nous relayer les numéros utilisés et surtout ne pas répondre aux questions qui vous sont posées.

     

    12 décembre. Effraction par les velux

    Attention particulière: nos services ont constaté que certains auteurs s'introduisent par effraction dans les habitations via les fenêtres de toit de type velux. Veillez à bien verrouiller ces fenêtres lors de vos absences, à éviter de laisser des objets permettant de faciliter l'escalade (échelles par ex) et branchez votre système d'alarme si vous en disposez.
    Une bonne vigilance citoyenne contribue fortement à faire diminuer les risques de méfaits, signalez tout agissement suspect au 101 en relevant si possible le plus de détails relatifs aux véhicules (type, modèle, couleur, immatriculation, directions fuite) ou aux auteurs (nombre, tenue vestimentaire).
    N'hésitez pas à prendre contact avec notre conseiller en prévention vol (085/41.03.30) et à consulter le site www.besafe.be.

    DSC_9927 2 - copie.jpg
    Concernant ces précautions à prendre
    nous avons déjà publiés quelques articles sur ce blog de petits trucs de bon sens assez efficaces. (voir un de ces articles).
    Pour les velux par exemple, il suffit d'introduire une cale empêchant de faire basculer l'ouvrant du velux.
    (photo AL)

  • Recrudescence des vols (suite) : 5 conseils pour protéger votre maison

    Vols: 5 conseils pour protéger votre maison. Un inspecteur de Hesbaye spécialisé en prévention vous aide contre la hausse des cambriolages. Suite de l'article d' EMILIE DEPOORTER dans la Meuse du 2/12/2016.

    capture ecran 2016-12-02 à 11.20.47 - copie.jpgPensez-y   1 Placer des spots détecteurs de mouvements

    «Le premier conseil que nous donnons est toujours d’installer des spots détecteurs de mouvement», introduit David Humblet. «Les cambrioleurs n’aiment ni le bruit,ni la lumière. Être aperçu dans une propriété, le voleur n’apprécie pas et cela va déjà le dissuader d’aller plus loin», poursuit-il.
    D’après l’inspecteur polyvalent, 90% des vols s’effectuent par l’arrière de la maison, pensez donc à équiper toutes vos façades. 

    capture ecran 2016-12-02 à 11.20.54 - copie.jpgN’oubliez pas : 2 À double tour.

    Pas juste «claquer» sa porte d’entrée
    Beaucoup d’entre nous n’y pensent pas assez: il ne suffit pas de «claquer» sa porte d’entrée avant de partir (ou de ne s’absenter que quelques minutes).Et cela même si vos portes ne sont pas équipées d’une poignée mobile. «Il faut vraiment fermer sa porte à clé, à double tour si possible», conseille l’inspecteur Humblet. «Sinon, on sait ouvrir votre porte avec un simple morceau de plastique en à peine quelques secondes!»

    capture ecran 2016-12-02 à 11.20.59 - copie.jpgSi vous le pouvez : 3 À toujours enclencher

    Si vous en avez les moyens, installez un système d’alarme au sein de votre domicile ! Il est indéniable que le déclenchement de celle-ci fera, dans la majorité des cas, fuir les individus qui s’attaquent à votre maison.
    L’inspecteur Humblet ajoute aussi: «Avant d’aller dormir, puisqu’il y a quelques vols garage ces derniers temps, laissez toujours vos clés de voiture à vue, sur un buffet ou autre, car attention, les voleurs n’auront pas peur de chercher la confrontation!»

    capture ecran 2016-12-02 à 11.21.04 - copie.jpgPeu cher :  4 Une barre à bloquer

    Parfois, il n’est pas toujours nécessaire de dépenser une fortune pour protéger sa maison. Le conseiller en techno-prévention se souvient: «Je me souviens d’un vieux monsieur dont la porte d’entrée était un vrai point faible. Sans devoir la remplacer, il suffisait d’y placer une ou deux barres de sécurité et elle était infranchissable.»
    Pensez aussi à un morceau de bois comme «bloc» pour vos portes coulissantes, par exemple.

    capture ecran 2016-12-02 à 11.21.10 - copie.jpg Le bon réflexe : 5 La police d’abord

    Enfin, les inspecteurs de la zone Hesbaye (et d’ailleurs) ne cessent de le rappeler. «Avertissez la police quand vous apercevez des comportements suspects !
    Inutile de le signaler directement sur les réseaux sociaux comme Facebook.
    Il faut appeler le 101. Les policiers sont là pour ça et on ira vérifier par nous-mêmes. C’est le premier réflexe à faire», explique l’inspecteur David Humblet.

     

  • Condroz, recrudescence des vols dans les habitations

    capture ecran 2016-12-02 à 10.52.38.jpg

    Le constat est indéniable : les cambriolages dans nos habitations recommencent. Cette vague a été observée dans toutes nos régions, et le Condroz n’y échappe pas. Quatre nouveaux vols ont été constatés ce mercredi 30 novembre, sur les communes de Tinlot, Ouffet et Hamoir. Une enquête est en cours au sein de la zone de police condruzienne.
    De l’argent et des bijoux ont été principalement dérobés dans les habitations ciblées par les voleurs. Notons des cambriolages rue des Aubépines à Tinlot, rue Petit Ouffet et rue de Hamoir à Ouffet, et enfin rue Raven à Hamoir.
    Des châssis, souvent situés à l’arrière, ont été forcés. Ces vols, intrusifs et très désagréables, semblent (pour la plupart) liés. Des enquêtes sont encours dans nos diverses zones de police afin de rassembler des éléments qui vont permettre l’arrestation de ces cambrioleurs. En attendant, soyez, vous aussi,vigilants!

    Aux quatre coins de Wallonie, le constat semble le même: les cambrioleurs sont de sortie! Si les statistiques des vols dans nos habitations ont tendance à s’étaler de plus en plus au fil de l’année, force est de constater que cette période de pré-fêtes de fin d’année est souvent propice à de mauvaises surprises dans nos foyers.
    N’oubliez pas que vous pouvez faire appel aux conseillers en techno-prévention de nos zones de police, qui se déplacent gratuitement chez vous et vous dressent un rapport de conseils adaptés à votre maison.
    EMILIE DEPOORTER extrait de l'article du 2 décembre dans la Meuse H-W.

  • Panneaux de signalisation. Epidémie de vols, la Wallonie sort son système D

    Après les vols de rails et de taques, la Wallonie est touchée par une épidémie de vols de panneaux routiers. Pour dissuader les voleurs, la Région va mieux… fixer et attacher sa signalisation. Système D…
    La Wallonie a décidé de réagir pour limiter au maximum la vague de vols de panneaux de signalisation qui touche la région.depuis plusieurs mois.

    capture ecran 2016-11-23 à 08.08.21 - copie 2.pngEn attendant de savoir si l’on peut utiliser des panneaux en matière synthétique ou dérivée du plastique pour dissuader les voleurs de métaux, le gouvernement a demandé à son administration et aux différents districts routiers de prendre des mesures pour empêcher le vol. «On a demandé aux équipes techniques de mieux fixer les panneaux au sol, de mieux les attacher, de les fixer plus solidement, bref, d’utiliser tout ce qui est possible pour rendre le vol le plus difficile possible». C’est que le phénomène apris de l’ampleur, puisqu’on estime que plus de 1.000 panneaux sont volés ou vandalisés chaque année.
    FACTURE DE 15.000 EUROS
    Au niveau wallon, on a calculé le coût de ces incivilités.«Certaines des sept directions territoriales des routes constatent jusqu’à une centaine d’infractions par an, tandis que d’autres n’en constatent pratiquement plus depuis plusieurs années», précise le ministre Maxime Prévot. «De manière générale», poursuit-il, «on peut estimer le coût total pour remplacer des panneaux de signalisation suite à des dégradations volontaires ou à des vols à environ15.000 euros, avec des variations d’une année à l’autre».
    Le remplacement d’un panneau standard coûte approximativement 40 euros. Mais le ministre ne se contente de renforcer la fixation et de remplacer les pièces volées. Il a aussi insisté sur la répression et les risques qu’encourent les voleurs. «Toute personne dérobant des biens d’équipement du domaine public, risque une amende allant de 50 à 1.000 euros».
    TEST EN PLASTIQUE
    Mais l’administration ne rejette pas la possibilité de tester d’autres matières, pour dissuader les voleurs, notamment de métaux. «Oui, avant de produire des panneaux dans des matières plastiques ou synthétiques, on va faire des tests, notamment sur la solidité, la résistance aux intempéries et le côté réfléchissant», poursuit le porte-parole du ministre.
    DEMETRIO SCAGLIOLA (La Meuse du 23 novembre)

    Le phénomène avait déjà été signalé à Tinlot en 2013. Voir l'article sur ce blog:
    Tinlot: les habitants constatent la disparition (vols) de nombreux panneaux de signalisation routière

    panneaux.2 - copie.jpg