Agriculture

  • Encore 3.754 détenteurs de vaches laitières en Wallonie

    2831555111.JPG

    Agriculture. L’Apaq-W lance une campagne de promotion du lait wallon
    « Le lait, il ne faut rien y ajouter, il est bon par nature ! »
    C’est avec ce slogan que l’Agence wallonne pour la Promotion d’une Agriculture de Qualité (Apaq-W) a lancé, jeudi, une campagne de promotion du lait wallon.
    Une occasion pour l’Apaq-W de rappeler les bienfaits du lait, souvent décrié.
    La campagne rappelle que le lait est un produit de qualité qui dispose naturellement de nombreux nutriments utiles dans le cadre d’une alimentation équilibrée.
    L’Apaq-W souligne également que le lait est produit d’une manière raisonnée par les agriculteurs locaux.
    1,2 MILLIARDS DE LITRES
    « En Wallonie, les exploitations fonctionnent en moyenne avec 74 vaches et comptent moins de deux personnes pour s’en occuper. »
    « Il s’agit clairement d’un modèle agricole familial et à taille humaine, dans lequel le lien entre l’homme et l’animal est très intense », ajoute encore l’Apaq-W.
    Chaque année, les agriculteurs wallons produisent 1,2 milliard de litres de lait.
    On trouve 3.754 détenteurs de vaches laitières et 249 producteurs disposent du label bio (6,5 %) en Wallonie. 
    (La Meuse du 29 novembre)

  • Des parcelles de 10 à 30 ares sont disponibles sur l’espace test maraîcher Point Vert, à Strée-Modave.

    Capture d’écran 2019-11-06 à 17.10.23.png

    Capture d’écran 2019-11-06 à 17.10.39.png

    Depuis 2013, l’espace test accompagne les porteurs de projet dans leurs premières saisons de production : mise à disposition de parcelles certifiées bio, infrastructure mutualisée (serres, motoculteur, outillage, bassin d’eau de pluie, espace de rangement, matériel de marché, …) accompagnement technique, formations pratiques, soutien à la commercialisation, aide à la création d’entreprise.
    Lien vers la publication facebook
    Voir le site

    Lire la suite

  • Clavier : Des patates ! Reportage de la RTBF sur l'exploitation d'Etienne Derivaux

    7bc1ec1d9c3426357e69acd5bf320061-1539780492.jpg

    Si vous regardez autour de vous, dans la campagne, toutes les pommes de terre ne sont pas encore arrachées, entre autres, à cause de sécheresse. Je vous propose de découvrir l’exploitation d’Etienne Derivaux dans le village de Clavier où il continue d’exploiter la ferme familiale.

    Etienne a repris l’exploitation de ses parents ?
    En fait, il est la quatrième génération à travailler dans la magnifique ferme ancestrale. Rien que les bâtiments valent le détour car cette bâtisse remonte au 17e siècle et est magnifiquement entretenue. 

    C’est là qu’il cultive des pommes de terre ?
    Effectivement mais il cultive également des céréales mais son produit phare ce sont les pommes de terre. Aujourd’hui, il doit constater que la récolte est moins importante que d’autres années car la sécheresse est passée par là et la taille des pommes de terre est donc plus petite et le rendement moindre.

    Ces cultures sont-elles conventionnelles ou bio ?
    Ni l’un, ni l’autre. Car Etienne, en vrai passionné de la terre, veut l’entretenir au mieux e la nourrir. Force est de constater que l’irrégularité des rendements de ces dernières années, la volatilité des marchés, des coûts de production en hausse ainsi que par le prix du matériel, qui ne cessent de croître, ... rendent le métier très difficile. Ajoutez à cela qu’il faut constater que le système intensif est au bout du rouleau et que la nature restera toujours la plus forte.

    Qu’a donc fait Etienne ?
    On parle régulièrement du lessivage, de l’érosion, du plafonnement des rendements, de l’invasion des limaces, de la résistance aux fongicides et aux herbicides … Des problèmes qui s'accroissent d'année en année. Pour enrayer ces problèmes, il n'y a qu'une solution : l'agriculture de conservation pour retrouver la productivité naturelle du sol.

    ....Lire la suite sur le site de la RTBF

    Où peut-on retrouver ses pommes de terre ?
    D’abord à la ferme et ensuite dans bon nombre de grandes surfaces où elles sont vendues moins chères que celles de grosses productions industrielles.

    Rue Principale 16
    4560 - Clavier
    Tél. : 085/31.14.80

    capture ecran 2019-10-14 à 18.47.04.jpg

     

     

     

  • Le magasin Point Ferme ouvre le mercredi 7 août à Nandrin

  • Point ferme: un nouveau site de commande est en ligne

    capture ecran 2019-07-04 à 21.15.59.jpg

    Un nouveau site de commande www.pointferme.be est en ligne!!!

    Notre Projet
    Envie de découvrir les saveurs locales à un prix abordable... tout en maintenant l'agriculture paysanne en province de Liège?
    Point Ferme, une quarantaine d’agriculteurs liégeois réunis en coopérative à finalité sociale, vous livre les saveurs locales du producteur au consommateur.
    Notre objectif: permettre à tout le monde d'avoir accès à une alimentation saine en circuit-court et maintenir une agriculture durable.
    Point Ferme vous propose des légumes, en box ou en vrac, des fruits, des produits laitiers, des œufs, du pain, de la viande, des produits d’épicerie,... issus de nos fermes liégeoises... livrés directement chez vous, dans votre quartier, sur votre lieu de travail !
    En savoir plus sur notre projet...

    Nos produits
    Nos producteurs vous proposent des légumes, en box ou en vrac, des fruits, des œufs extra frais, du fromage de vache et de chèvre bio, du pain bio, de la farine bio... Et de la viande en direct de nos fermes : boeuf limousin Bio, de l'Angus, du poulet fermier Bio, magret de canard, viande de porc, de la truite, charcuterie,...
    Nos boxs de légumes locaux varient chaque semaine en fonction des récoltes. Nous privilégions la diversité dans votre assiette. La base de la box est constituée de légumes de grande consommation : carottes, salades variées, pommes de terre, oignons, courgettes, ... et selon les saisons des légumes originaux. Vous pouvez également composer votre propre box avec les légumes disponibles au vrac. En savoir plus sur nos produits...

    Nos Producteurs
    PointFerme est une coopérative à finalité sociale regroupant d'abord des producteurs du Condroz liégeois, créée avec le soutien du GAL Pays des Condruses. Ils ont été sélectionnés pour la qualité de leur mode de culture. Ils pratiquent soit une agriculture biologique, soit l'agroforesterie, soit l'agriculture raisonnée.
    Maintenant, Point Ferme vole de ses propres ailes, elle est une coopérative ouverte à tous les agriculteurs de la province de Liège. Régulièrement, de nouveaux coopérateurs viennent nous renforcer et augmenter la diversité de produits que nous pouvons vous proposer. Nous choisissons toutefois de ne vous livrer que le meilleur de nos campagnes.
    En savoir plus sur nos producteurs...

    Nos Points de dépôts
    Les Points Ferme sont des points de regroupement de consommateurs: lieux de travail, associations, commerces de quartier, écoles, ... Là où vous décidez de le créer. Pour développer votre Point Ferme, il vous suffit de trouver minimum 5 collègues, amis, connaissances intéressés, et de compléter le formulaire, nous nous chargeons du reste !
    Pour consulter la carte de nos points de dépôts, cliquez ici.
    Vous pouvez également rejoindre un des nombreux Point Ferme existants!

  • Condroz. Fête de la Ruralité, dimanche 7 juillet à Vyle-Tharoul

    A7_Flyer2019_verso.jpg

    DIMANCHE 7 juillet 2019 – Dès 10h
    Sur le terrain de foot de Vyle-Tharoul
    FETE DE LA RURALITE
    Toutes les activités sont GRATUITES !

    Après le beau succès des neuf années précédentes, l’édition 2019 dont le thème est « Ruralité, terre d’accueil » présentera divers aspects de la ruralité à travers de nombreuses animations telles que des tours en calèche, de l’artisanat, l’utilisation d’un véritable four à pain, des balades en tracteurs, la présence de sonneurs de trompe, des concerts, contes et marionnettes et plus encore !
    Un marché des saveurs complète la fête en mettant l’accent sur les producteurs locaux et le commerce équitable.
    Envie de participer en tant qu'exposant ? Contactez-nous !
    Contact et renseignements : Syndicat d’initiative « Entre Eaux et Châteaux » - 085/41.29.69 - info.sivh@gmail.com

  • Unique: un engin solaire pour un désherbage «bio» en Hesbaye

    capture ecran 2019-06-17 à 19.32.45.jpg

    Un lit de désherbage manuel solaire (c’est l’appellation de cette machine bien particulière) a fait son apparition à Geer. Son principe est simple et écologique : il fonctionne à l’aide de l’énergie solaire.(La Meuse)
    Depuis 3 semaines, une nouvelle machine a fait son apparition dans les champs de la commune de Geer : un lit de désherbage solaire. Cette machine est un outil utile pour les champs bio et le désherbage manuel. ..
    Un choix dicté par le bien-être de la main-d’œuvre et l’environnement : « Dans les exploitations conventionnelles, les champs sont pulvérisés avec des produits chimiques. Ici, nous enlevons les mauvaises herbes à la main. La machine possède 3 roues, 1 devant et 2 à l’arrière, et est aujourd’hui principalement utilisée pour nos récoltes de carottes. À un stade peu avancé, seul l’œil humain est capable de distinguer ce légume des mauvaises herbes. 8 lits peuvent être dépliés et les employés se couchent pour pouvoir travailler, dans des conditions moins contraignantes physiquement », explique Caroline Devillers, ingénieur agronome de formation ayant repris la gérance de la ferme de son papa il y a quatre ans, avec son frère Denis...
    Lire l'article complet et les vidéos dans la Meuse Huy-Waremme

    capture ecran 2019-06-17 à 19.39.30.jpg

    Voir aussi le reportage du JT de RTL_TVI: Huit personnes couchées face contre terre: voici comment fonctionne cette machine écologique et innovante pour désherber (vidéo)

  • Une éleveuse de Tinlot administratrice d’une coopérative agricole

  • Un Hutois plante 1.000 pieds de vignes à Ouffet

  • Aube des oiseaux: Natagora vous invite à découvrir la nature dans les fermes

    aba27eba-d5a1-43a1-9f8a-5a30bd4c9ec9.jpg

    Natagora vous invite à découvrir la nature dans les fermes
    Mercredi 1er mai, c’est l’Aube des oiseaux. Natagora vous emmène, guidés par des spécialistes, à la rencontre des oiseaux et de leurs chants matinaux sur plus de 25 sites agricoles en Wallonie et à Bruxelles.

    Cette année, Natagora a choisi d'innover. En effet, les oiseaux des milieux agricoles se portent mal.
    65 % des espèces sont en déclin. Mais de nombreux agriculteurs réagissent et prennent des mesures pour favoriser le retour de la biodiversité sur leurs terres.
    Natagora veut encourager les agriculteurs et montrer les effets positifs de leur engagement.
    Plus que jamais, naturalistes et paysans doivent travailler de concert pour préserver et redéployer le patrimoine agro-écologique. Les balades de l’Aube des oiseaux partiront donc pour la plupart d’une ferme ou auront lieu sur une exploitation agricole.
    Le principe de l’Aube des oiseaux reste le même :
    marcher à l’aube à travers champs et découvrir les oiseaux.
    Comment reconnaître leur chant ?

    Quel milieu fréquente telle espèce ?
    Comment les protéger ? Beaucoup de questions trouveront réponse au fil du chemin.
    Ce 1er mai, enfilez vos bottines, dépoussiérez vos jumelles et ouvrez grand vos oreilles !

    Voir toutes les infos sur le site de NATAGORA

    Proche de chez nous: rendez vous à la ferme de Buzin (Verlée, Havelange)
    Les environs de la ferme de Buzin, qui travaille en bio, sont particulièrement riches à ce point de vue.

    De plus, en fin de balade: petit déjeuner bio pour tous!

     Notre balade partira de la ferme Agribio , Buzin 5A à 5370 Verlée (Havelange), ce 1er mai à 7h00.

    Inscription (indispensable) et infos supplémentaires:

    Michel Collard par Mail (Michelcollard@skynet.be) ou par téléphone au 0497/46.76.47.

    Nous vous attendons nombreuses et nombreux!

  • 2018, la pire année agricole depuis 2013 !

    capture ecran 2019-01-13 à 16.06.59.jpg

    Les betteraves et pommes de terre ont particulièrement souffert de la sécheresse.
    La valeur de la production animale est aussi en retrait, en particulier pour la filière porcine. - M. de N.

    Premières estimations délivrées par l’Office statistique belge: 2018, la pire année agricole depuis 2013!
    Statbel, l’office statistique belge, a procédé en cette mi-décembre aux premières estimations des comptes économiques de l’agriculture belge pour l’année en cours. Le verdict est sans appel : le secteur agricole voit sa valeur ajoutée nette chuter de près d’un tiers par rapport à 2017.
    L’année 2018 se caractérise par une diminution de la production de l’activité agricole de 4,3 % en valeur et une augmentation des consommations intermédiaires de l’ordre de 2,1 %. Il en résulte une valeur ajoutée nette (1.101,7 millions d’euros) en recul de 25,1 % par rapport à la moyenne 2013-2017 (1.478,8 millions d’euros).
    Consommations intermédiaires en hausse
    Estimées provisoirement à 6.126,8 millions d’euros, les consommations intermédiaires (frais spécifiques – y compris les intrants produits sur l’exploitation – et frais généraux, découlant de la production de l’année comptable) augmentent, suite à une hausse significative du coût de l’énergie (+6,4 %) et de la production fourragère (+7,6 %)
    Recul de la valeur de la production animale et de la production végétale
    (Lire la suite, article du Sillon Belge)

  • Une jeune pousse récompensée pour sa production de semences libres

    capture ecran 2019-01-13 à 15.50.21.jpg

    MARAÎCHAGE. Un premier pas indispensable vers l’autonomie alimentaire
    La coopérative Cycle en Terre produit et commercialise des semences libres et biologiques de légumes. Elle a gagné le Prix wallon de l’économie sociale dans la catégorie « entreprise débutante ». Redonner vie au premier maillon de la chaîne légumière, c’est-à- dire à la semence. Voilà le but poursuivi par Cycle en Terre.
    Au diable les infertiles hybrides F1 écoulés par les multinationales, place à des variétés de semences reproductibles à l’infini en vue de développer l’autonomie alimentaire sur notre territoire.
    (Article à lire dans le Soir)

    Découvrez le site et les produits de cette entreprise condrusienne

    capture ecran 2019-01-13 à 15.54.37.jpg

    Cycle en Terre à Havelange

    Cycle en Terre c'est aussi un lieu! Prenez rendez-vous avec nous et venez découvrir nos jardins, notre équipe et/ou enlever une commande si vous le souhaitez.

    capture ecran 2019-01-13 à 15.54.55.jpg

    capture ecran 2019-01-13 à 16.01.02.jpg

     

  • GAL. Le Point Ferme recherche des nouveaux coopérateurs

    capture ecran 2018-11-22 à 20.25.47.jpg

    Samedi dernier, c’était l’occasion pour les clients de Point Ferme de rencontrer les producteurs des produits qu’ils consomment tous les jours. Agriculteurs, fermiers, brasseurs… tous étaient présents au hangar rue Tiges des Saules à Nandrin afin de présenter leurs nouveautés et d’échanger quelques mots avec leurs clients fidèles (voir l'article précédent sur l'inauguration du hall relais)
    C’était aussi l’occasion pour la coopérative de lancer un appel à de nouveaux coopérateurs afin de renforcer les agriculteurs actuels.
    Concrètement, la coopérative a besoin de réunir 30.000 euros de parts en capital. À savoir qu’une fois ce montant atteint, la SOWECSOM apporte un soutien financier à hauteur d’un euro pour un euro de capital apporté. Ce capital va permettre de financer plusieurs besoins : un nouvel e-commerce plus ergonomique avec de nouvelles fonctionnalités, développer des box repas 100 % locales adaptées à nos plans de production, aménager le hall relais et investir dans un équipement de lavage et nettoyage des légumes. Lire la suite dans La Meuse digitale

    capture ecran 2018-11-22 à 20.09.05.jpg

    Comment devenir coopérateur ?

    Devenir coopérateur de PointFerme


    Créée fin 2011, la coopérative PointFerme aujourd'hui, c'est :

    • Plus de 30 producteurs de la région liégeoise (maraîchers, éleveurs, artisans, …)
    • Plus de 1000 familles qui se nourrissent en produits agricoles de qualité
    • Plus de 10 emplois créés chez les producteurs et au sein de la coopérative
    • Une vingtaine de personnes réinsérées dans le monde du travail

    Pour renforcer les agriculteurs de la coopérative et permettre à de nouveaux producteurs de nous rejoindre, PointFerme a besoin de vous.

    Pourquoi devenir coopérateur chez PointFerme ?
    Investir dans PointFerme, c'est se réunir autour d'un projet social :

    • Pour défendre une alimentation de qualité, goûteuse et diversifiée en circuit court.
    • Soutenir les nouveaux producteurs et les fermes à taille humaine, qui créent et maintiennent de l'emploi dans nos campagnes.
    • Participer au développement économique local et favoriser l'insertion professionnelle de personnes en difficulté.

    Nos besoins concrets

    • Un nouvel e-commerce plus ergonomique avec de nouvelles fonctionnalités
    • Développer des box repas 100% locales adaptées à nos plans de production
    • Aménager notre hall relais
    • Investir dans un équipement de lavage et nettoyage des légumes

    Notre objectif : réunir 30.000€ de parts en capital. Si ce montant est atteint, la SOWECSOM apporte un soutien financier à hauteur d'1€ pour 1€ de capital apporté.

    Quels avantages ?
    En devenant coopérateur chez PointFerme, vous participez aux assemblées générales. Vous prenez part aux décisions de la coopérative selon la règle démocratique "un homme, une voix", conformément à nos status. Vous pouvez proposer des projets et participer à la vie de la coopérative.

    PointFerme peut distrivbuer un dividende qui peut s'élever jusqu'à hauteur de 6% de la valeur de la part.

    Comment devenir coopérateur ?
    Si vous souhaitez soutenir la démarche, devenez membre en achetant au moins une part à 50€. Votre engagement financier et le risque encouru sont limités au montant des parts que vous souscrivez.
    Pour souscrire, remplissez le formulaire suivant et envoyez le nous à l’adresse mail : info@pointferme.be

    Verser le montant équivalent au nombre de parts de 50€. Le versement est à effectuer sur le compte du Point Ferme : IBAN BE94 7320 2611 8414
    En retour, nous vous enverrons un mail de confirmation ainsi qu’un certificat de coopérateur.

    Contacts
    Pour plus d’infos, contactez nous au 085/843460 ou à info@pointferme.be.

    PointFerme est une scrl à finalité sociale agréée par la Conseil National de la Coopération en vertu de la loi du 20 juillet 1955.
    Retrouvez nos statuts ici.
    N'hésitez pas à mobiliser votre épargne au service de votre région et d'une autre vision de l'économie, nous sommes certains que c'est à la fois plus sûr et plus éthique.
    Pour plus d'infos

  • Saveurs de chez nous: les pommes de terre de la ferme Derivaux à Terwagne

    RTC a consacré un reportage aux pommes de terre de la ferme Derivaux à Terwagne.
    A regarder ici

    capture ecran 2018-10-19 à 13.44.12.jpg

    ttps://www.rtc.be/video/info/saveurs-de-chez-nous-la-ferme-derivaux_1499828_319.html