Aînés

  • Un logo flambant neuf pour le Comité des Aînés de Tinlot (C.A.T.)

    Si l'on devait refaire l'historique du logo du Comité des Aînés de Tinlot (CAT) on pourrait dire qu'il a fallu beaucoup de persévérance. C'est en effet Tiziana, lorsqu'elle était encore animatrice du CAT, qui nous avait proposé de réaliser un logo lors d'une réunion du comité.
    Deux ébauches de projet puis plus rien, car entre temps notre animatrice avait changé d'orientation professionnelle.
    Ce n'est qu'à force de taper sur le clou que le projet de logo a refait surface et que Myriam a pris le taureau par les cornes en arrivant en réunion avec quelques modèles et l'acronyme CAT !  Après quelques petites retouches, il a été adopté par le groupe.
    Qui va piano va sano, le CAT peut aujourd'hui vous présenter son logo !
    Régis Hubin

    logo_comite_petit[21038].png
    Le projet a mis du temps à voir le jour et il est arrivé en même temps que le Beaujolais nouveau !
    Transmis par Ph. Van Goey

     

     
  • Vieillir à la campagne, quelles solutions de logement ? Marchin le jeudi 21 nov. 19h30

    Nous avons le plaisir de vous inviter à notre prochaine conférence qui clôture le cycle de conférences 2019 « Logement-seniors »
    Cette soirée tentera d’apporter des réponses que bon nombre d’entre nous nous posons quant à la possibilité de rester chez soi, dans sa maison malgré l’avancée en âge.

    image003.pngVoici la présentation de nos 3 invités :
    Pierre Vanderstraeten est sociologue, diplômé de l’Université catholique de Louvain, architecte, diplômé de l’Institut Supérieur d’Architecture Saint-Luc de Bruxelles, et urbaniste.
    Il est chargé de cours à l’UCL dans la faculté d’architecture, d’ingénierie architecturale, d’urbanisme ainsi qu’à l’Institut Supérieur d’Urbanisme et de Rénovation Urbaine à Bruxelles.
    Il coordonne aujourd’hui des recherches au sein du Centre de Recherches et d’Etudes pour l’Action Territoriale de Louvain-la-Neuve.
    Urbaniste au bureau Via, il a mené et mène de nombreuses missions dans les régions bruxelloise et wallonne : projets de planification stratégique et normative, de conception d’écoquartiers et d’aménagement d’espaces publics partagés.
    Stéphanie Scailquin, Échevine de l’Urbanisme, de l’Attractivité urbaine et de l’Emploi à la ville de Namur
    Delphine Guiot représente l’asbl "1 toit 2 âges' qui développe des activités pour répondre à sa mission de rompre la solitude des personnes âgées et faciliter l’accès au logement pour les étudiants, en proposant le développement de logement intergénérationnel
    https://www.facebook.com/events/421198325263093/
    https://www.galcondruses.be/2019/11/12/vieillir-a-la-campagne-quelles-solutions-de-logement
    Personne de contact: Chantal Courard
    Tél : 085/27 46 12
    Mail : chantal.courard@galcondruses.be


  • Rappel. Goûter des 3X20 à Seny, ce jeudi 24 octobre

    Capture d’écran 2013-10-24 à 21.55.52.jpegPour rappel, n'oubliez pas le goûter des 3X20 à Seny ce jeudi 24 octobre !

    Bienvenue à tous !

  • Tinlot. Atelier sculpture avec l’artiste tinlotoise Ursula Förster (18 octobre)

    Son nom ne vous parle peut-être pas, mais vous connaissez très certainement au moins l’une de ses œuvres…
    Les joueurs de billes sur la Grand-Place de Huy, c’est elle.
    Le buste de Simenon qui se trouve en Outremeuse (Liège) ou encore les Macralles à Vielsam, c’est encore elle, pour ne citer que trois de ses œuvres.

    capture ecran 2019-10-10 à 20.18.17.jpg

    L’assistante de vie devant l’œuvre à Vielsam

    Madame Förster ouvrira les portes de son Atelier à quelques chanceux de la Commune. Leur permettant de découvrir d’autres réalisations et d’à leur tour laisser parler leurs mains créatives. 
    Quand ? Le vendredi 18 Octobre après-midi et c’est gratuit !
    Les places sont limitées pour une question d’organisation et de convivialité !
    Les inscriptions se font auprès de l’assistante de vie de la Commune :
    Laure-Anne Damoiseaux au 0485/ 91 93 64, n’hésitez pas à laisser un message vocal.

    capture ecran 2019-10-10 à 20.17.17.jpg

  • Goûter du Comité des Aînés de Tinlot du samedi 21 septembre 2019

    capture ecran 2019-09-25 à 18.50.56.jpg

    Le hasard du calendrier avait voulu que le goûter du Comité des Aînés de Tinlot tombe le jour de l'automne cette année. Pas moins de 30 personnes se sont retrouvées au local intergénérationnel de Tinlot pour y déguster les bonnes tartes réalisées au four à pains de Marie-Paule à Saint-Séverin.
    Pour ce faire, rendez-vous avait été donné avant dès 9 heures du matin pour confectionner quatorze tartes aux fruits (abricots, prunes, pommes et rhubarbe) avec quelques secrets de grand-mère pour couronner le tout.
    Marie-Paule, avec quelques dames du comité et Jacqueline en renfort, avaient mis la main à la pâte dans la bonne humeur.
    Nous avons eu le plaisir d'avoir à notre goûter le conseiller communal Pierre-Henri Lefebvre qui avait l'air d'apprécier les différentes tartes ainsi que tous les convives présents.
    Samira est arrivée avec un plateau de délicieuses crêpes marocaines, à défaut de miel nous avons imaginé beaucoup de substituts très agréables.

    capture ecran 2019-09-25 à 19.13.59.jpg

    Laure-Anne, de son côté, a fait le taxi pour conduire deux personnes sans véhicules et participer à notre après-midi !
    L'accueil avait été confié à Marie-France qui nous a entretenus de recyclage avec quelques échantillons mis à disposition de tous ceux qui en désiraient.
    En fin de goûter elle a interpellé l'assemblée sur des thématiques qu'on pourrait aborder ensemble, et nous avons dressé une petite liste dont on pourra parler lors de la prochaine réunion mensuelle du comité.

    capture ecran 2019-09-25 à 18.51.05.jpg

    De l'avis de chacun, on a vraiment passé un bon moment de convivialité tous ensemble.
    Un debriefing aura lieu dès que possible mais c'est une réussite  tant sur le plan de la participation que sur le plan de la participation thématique.
    Honneur aux anciens!
    R.H. pour le Comité des Aînés de Tinlot (CAT).
    Photos PH. VG

     

  • Tinlot: la nouvelle maison des aînés est ouverte

    capture ecran 2019-07-14 à 19.42.30.jpg
    Si la solitude est un choix de vie pour certains, elle est synonyme de souffrance pour beaucoup de personnes qui la subissent, notamment les seniors. La commune de Tinlot, par l’ouverture d’une Maison des aînés ce vendredi, souhaite rompre l’isolement des personnes âgées. « Dans un premier temps, les seniors pourront se retrouver tous les quinze jours dans un local de la commune de Tinlot. Nous voulons redonner un espace et un lieu de convivialité aux personnes âgées », lance Laure-Anne Damoiseaux, initiatrice du projet (photo).

    4017075221.jpgCette initiative qui permet aux seniors de rester pleinement intégrés dans la société, met l’accent sur l’échange entre les personnes âgées grâce aux activités. « Ils pourront se réunir et boire un café, jouer aux cartes, etc. C’est un réel moment de convivialité », poursuit Laure-Anne Damoiseaux.
    Pour cette première rencontre, c’est au local intergénérationnel que les aînés se réuniront ce vendredi à 14 heures. Un endroit qui ne sera pas fixe puisqu’une tournante sera effectuée entre les différentes salles des villages de Fraiture, Seny, Abée-Ramelot, Soheit-Tinlot  et Scry. « En se déplaçant de village en village, l’objectif est d’inclure l’ensemble des personnes âgées de la commune. Aujourd’hui, il n’y a plus de café pour qu’elles puissent se retrouver », nous explique Dominique Albanese, échevin en charge des aînés à Tinlot.
    Les personnes âgées, dont la mobilité peut-être parfois réduite, pourront utiliser le Tinlot bus, un moyen de transport prêté par la commune qui sera entièrement gratuit. « Le transport a été mis à disposition pour que la mobilité ne soit pas un frein », conclut Laure-Anne Damoiseaux.
    La deuxième réunion est déjà fixée à la salle du D’zy à Fraiture le 26 juillet prochain.
    La Meuse H-W

  • Tinlot nouveau. Ouverture de la Maison des aînés le 12 juillet

    AfficheA4.jpg

    La maison des aînés c’est offrir un espace où l’on peut venir pour se retrouver et boire un café, jouer aux cartes… Un lieu et un moment de convivialité pour sortir de chez soi, voir du monde.
    Nous allons effectuer une tournante entre les salles des différents villages de la commune.
    La prochaine fois ça sera au café du D’zy à Fraiture, le 26 Juillet,  même heure !
    Pour les personnes n’ayant pas de moyen de transport, pas de souci, je peux venir les chercher avec le Tinlot Bus! (gratuit)

    Laure-Anne Damoiseaux
    Assistante de vie
    rue du Centre, 19
    4557 - TINLOT
    tél.: 085/830.933

  • Tinlot: Roselyne (74), amputée, réussit son permis du premier coup

    En 2017, Roselyne s’est vu retirer son permis de conduire à la suite d’une amputation de la jambe gauche. Après l’annonce de l’amputation, un premier choc pour Roselyne, c’est l’annonce de ce retrait qui lui a porté le coup de grâce. Aujourd’hui, elle a récupéré son permis, du premier coup !
     Je ne saurais même pas expliquer ce que ça fait quand on nous prend notre permis de conduire », confesse Roselyne Tasia. « C’est comme nous enlever une partie de notre liberté ». Tee-shirt oversize et jeans troués, Roselyne n’a rien perdu de son caractère fonceur, et en oublie même parfois sa prothèse. Et ce n’est certainement pas son arrivée au Home de Seny (Tinlot) qui allait la décourager. À 74 ans, Roselyne n’a qu’une idée en tête : passer son permis de conduire.
    « J’ai pris des cours d’auto-école pendant quelques semaines. Le code de la route a tout de même pas mal changé depuis que j’ai eu mon premier permis ! », raconte Roselyne. Un premier permis de conduire que Roselyne a passé... au Congo. Elle y a vécu pendant un an. Ironie du sort, Roselyne est grande conductrice. Plus jeune, elle a vécu en Provence pendant 23 ans, et y retournait régulièrement en voiture pour rendre visite à son entourage. Dans les années 80, Roselyne passe même son permis poids-lourds. « Pendant la crise en Pologne, il fallait des personnes pour conduire les convois de médecins et de médicaments au départ des Cliniques Saint-Luc à Bruxelles », retrace Roselyne.
    Une liberté en or
    Le 29 mai, Roselyne réussit son permis du premier coup, malgré le stress. « Dans l’établissement, tout le monde m’a soutenu. Quand les soignantes savaient que je devais partir tôt pour aller à l’auto-école, elles me préparaient un petit-déjeuner à apporter. Quand j’ai annoncé la nouvelle de ma réussite, c’était la folie ici ! », sourit Roselyne, encore surprise.
    Pourquoi un permis de conduire maintenant ? « Pour la liberté. On est sur la terre pour être libre ».
    Aurélie Hubin, directrice du Home, ajoute : « C’est la preuve qu’en maison de repos, on peut encore avoir des projets. Nous étions tellement heureux d’apprendre que Madame Tasia avait réussi ». Aujourd’hui, Roselyne se prépare à acheter une petite voiture automatique qui lui permettra d’aller où bon lui semble.
    Lire la suite, et regarder la vidéo dans la Meuse H-W

     

  • GAL Pays ces Condruses. Ciné-Débat. Et si on vivait tous ensemble? Mercredi 19 juin

    image001.png