La criminalité baisse de 8% à Huy-Waremme (05/08/2017)

JUDICIAIRE - STATISTIQUES FÉDÉRALES
De 2015 à 2016, on est passé de 12.313 à 11.310 délits. Les cambriolages restent les plus nombreux

Le nombre de délits révélés (c’est-à-dire connus de la police qui établit un p.-v.) à Huy-Waremme a chuté, en moyenne sur nos cinq zones de police, de 8% entre2015 et 2016: leur nombre passe exactement de 12.313 à 11.310.Des délits très vastes qui vont du vol, violence, terrorisme, incendie volontaire, drogues, graffiti, fraude sociale, au viol collectif, traite des êtres humains ou trafic d’armes, pour ne citer que quelques exemples.

capture ecran 2017-07-25 à 17.59.34.jpg
La chute la plus importante s’observe dans la zone de Huy(-12,90%), suivie du Condroz(-12,75%) et Hesbaye-Ouest(-11,81%). Viennent ensuite Hesbaye (-4,17%) et Meuse-Hesbaye(-1,84%). Une baisse qui donne le sourire aux chefs de corps. Au final, Meuse-Hesbaye enregistre en 2016, tous types confondus, 3.078 délits, Hesbaye en compte 2.297, Hesbaye-Ouest2.187, Huy 2.025 et Condroz 1.723. De multiples paramètres peuvent expliquer ces chiffres, comme la géographie des lieux, le nombre d’habitants, les pôles d’attraction, la propension de la population à établir une déclaration mais aussi l’activité policière (plus elle cherche, plus elle trouve de faits, en matière de drogue par exemple) etc. Penchons-nous maintenant sur le type de délits, le «top3» en fonction des zones. Quatre zones voient les cambriolages dans les habitations arriver en tête (comme en 2015 d’ailleurs), toutes sauf Huy où les dégradations de voitures sont les plus nombreuses, elles sont même en hausse par rapport à 2015. On remarque également que les vols dans ou sur les véhicules et les vols à l’étalage figurent dans le «hit-parade» des zones.

Zone du Condroz
«Une criminalité itinérante»
La baisse de 12,75% de la criminalité dans le Condroz s’illustre par le nombre de vols dans les habitations. Ainsi, de 246 cambriolages dans les maisons en 2015, on passe à 166 en 2016. «Nous avons il est vrai connu une vague de vols habitations d’août à novembre 2015, rappelle Laurent Wagner, inspecteur principal à la zone de police du Condroz. Il s’agissait d’une criminalité itinérante.» Quant aux vols dans ou sur les véhicules, dans le top 3, «cela se produit aussi par vagues, dans les véhicules de société.» Les priorités de la zone sont les vols dans les habitations, les nuisances sociales et la délinquance juvénile. A.G. (Voir le dossier complet dans La Meuse H-W du 28 juin)

05:57 Écrit par louviaux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | |