Tinlot (Seny). Bientôt du vin Chardonnay, les premières vignes ont été plantées mardi (01/05/2020)

Jérôme Hartog se lance dans la production de vin. Cet indépendant de Tinlot de 31 ans travaille dans un bureau de courtage en assurances ainsi que dans la ferme familiale de son papa, Pol Hartog, 59 ans, ancien échevin de Tinlot et actuel conseiller provincial MR.

Du Chardonnay
« Dans un premier temps, nous allons nous concentrer sur ce cépage Chardonnay pour produire un vin blanc non pétillant. Nous nous lançons directement dans le haut de gamme qui est connu du grand public. Nous n’avons pas encore choisi le nom de ce vignoble. Nous avons acheté les pieds à un pépiniériste français « Mercier » situé à La Rochelle et nous avons fait appel à un pépiniériste luxembourgeois qui est venu sur notre terrain ce mardi avec son matériel professionnel pour planter les pieds de vigne. Il a utilisé un tracteur avec un gps pour bien planter droit et efficacement. Ce travail a été réalisé en trois heures. Il était prévu la semaine prochaine mais il a été avancé à ce début de semaine, juste avant les pluies », précise encore Jérôme Hartog.

 

 

Une société luxembourgeoise a planté les pieds de vigne.
Une société luxembourgeoise a planté les pieds de vigne. - A.L.

Pol Hartog s’était vu refuser un permis pour un poulailler industriel de près de 40.000 animaux en 2017 à l’entrée du village de Fraiture. Le voici qui rebondit avec son fils avec ce projet de vignoble. « C’est un beau « coteau » exposé plein sud entre le « Tige de Terwagne » et le village de Seny. Il est abrité du Nord par un bois (Walsebro). La parcelle est entourée de haies plantées avec l’aide de Natagora, il y a quelques années, et composée d’espèces indigènes. Ces haies protégeront les pieds de vigne des vents dominants. Nous avons planté 5.000 pieds sur 1,17 hectare cette année pour réaliser un essai mais nous pourrons étendre le vignoble sur six à dix hectares par la suite », annonce Jérôme Hartog qui a utilisé un drône pour filmer cette première plantation et réaliser une petite vidéo de présentation du futur vignoble.

Un tracteur et quelques hommes ont suffi.
Un tracteur et quelques hommes ont suffi. - A.L.

« Les premières bouteilles de vin Chardonnay de Seny-Tinlot ne seront pas commercialisées avant trois ou quatre ans. On se réjouit d’y être pour le goûter et surtout pour en faire profiter le public », conclut Jérôme Hartog.

La parcelle d’un hectare sur laquelle ont été plantés les pieds.
La parcelle d’un hectare sur laquelle ont été plantés les pieds. - A.L.

B9723340685Z.1_20200429203424_000+GC6FUNBMF.1-0.jpg

Pol Hartog, Marc-Antoine Wautelet et Jérôme Hartog sur leur parcelle. - A.L.

Article de Marc Gérardy dans la Meuse H-W - Photos AL

Capture d’écran 2020-04-30 à 18.08.06.png

haies natagora.jpeg
La parcelle est entourée de haies plantées avec l’aide de Natagora il y a quelques années et composée d’espèces indigènes

DSC_3631.jpeg

DSC_3636.jpeg


00:47 Écrit par louviaux | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer |  Facebook | | |