ArcelorMittal va supprimer plus de 30 emplois sur le site de Marchin (20/06/2020)

Un conseil d’entreprise s’est déroulé ce jeudi matin chez ArcelorMittal à Marchin. Au terme de ce conseil, la direction a annoncé que 32 emplois allaient être supprimés sur le site marchinois pour un total de 50.
Une nouvelle très mal accueillie par les travailleurs. « On nous a annoncé cette restructuration alors que la situation actuelle est déjà très difficile. Il parle de la restructuration pour le 1er janvier 2021. Trente personnes excédentaires devront être replacées vers d’autres sites liégeois », indique David Camerini, président de la délégation syndicale CSC ArcelorMittal Liège.
Les travailleurs abattus
L’activité sur le site marchinois sera évidemment réduite. Cette décision a provoqué l’indignation de nombreux travailleurs.
« Plus de trente emplois passent à la trappe. Même si la direction s’est engagée à les reclasser, c’est quand même une douche froide. C’est difficile à digérer ! Les travailleurs sont abattus par cette nouvelle. On va passer de 15 pauses semaine à 6 », continue le président syndical.
« La direction va devoir signer ses engagements; pas uniquement pour les personnes qui sont en CDI mais également pour les contrats temporaires. Nous allons négocier car il faut accompagner chaque travailleur à un poste structurel et pérenne, c’est ce qui fera aussi l’objet de la négociation. Même si ce ne sont pas des licenciements, c’est une restructuration et il y en a déjà eu plusieurs. La plus importante date de 2004 où toutes les lignes d’ArcelorMittal à Marchin ont quasi toutes été fermées ainsi. Si on en est là aujourd’hui, hormis la crise, c’est parce qu’on n’a jamais rien fait pour défendre le site marchinois. Il va falloir trouver des solutions », s’indigne David Camerini qui rappelle que le site marchinois ne date pas d’hier mais de 1896.

La Meuse H-W

03:25 Écrit par louviaux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | |