Belgique. Les Hollandais restent les champions des p.-v. (23/08/2020)

La Belgique envoie désormais les amendes routières dans 23 langues nationales, y compris les moins courantes comme le maltais.

Capture d’écran 2020-08-19 à 08.59.20.png

« Kwota do zaplaty 97 € ». Pour nos lecteurs qui ne parleraient pas le polonais, cela signifie « Montant à payer 97 € ». Le conducteur qui a reçu cette invitation à payer n’a pas eu besoin de Google traduction pour comprendre. Cette amende routière a été envoyée dans sa langue maternelle à un conducteur polonais flashé à 64 km/h au lieu de 50 à Middelkerke.
En plus du français, du néerlandais et de l’allemand, les autorités belges envoient désormais les p.-v. dans vingt autres langues européennes. Cela va du maltais au finnois en passant par le grec, le lituanien et le letton. Évidemment, l’anglais et l’italien ne sont pas oubliés.

Au cours des sept premiers mois de l’année 2020, 247.800 amendes ont été ainsi expédiées à l’étranger, selon les statistiques du SPF Justice. De tous les Européens circulant sur nos routes, les Hollandais sont de loin les moins respectueux du code de la route. Est-ce la perspective de passer des vacances en France qui leur donnerait un peu trop des ailes ? Peut-être. En tout cas, cela semble être une constante. Pour l’ensemble de 2019, le SPF Justice avait déjà comptabilisé 188.365 amendes pour les Néerlandais. Ce chiffre les plaçait bien devant les Français (130.114) et les Allemands (55.328).
65 Grecs verbalisés
Les excès de vitesse constituent l’une des huit infractions pour lesquelles les pays européens ont renforcé leurs collaborations à travers un meilleur échange des données de leurs ressortissants respectifs. Parmi les autres types de contraventions ainsi réprimées, il y a la conduite en état d’ivresse, le défaut du port de la ceinture de sécurité, le GSM au volant ou encore le franchissement d’un feu rouge.
Si les Néerlandais conservent la première place du podium des chauffards pour les sept premiers mois de 2020, les Allemands perdent leur troisième position au profit des Luxembourgeois pourtant nettement moins nombreux, les Français restant deuxièmes (notre infographie). Pour la bonne bouche, signalons 283 procès-verbaux adressés à des conducteurs portugais, 103 à des Hongrois ou encore 65 à des Grecs. On parle bien ici de personnes qui ne résident pas en Belgique.
« Chacun doit respecter les règles, quelle que soit sa nationalité. En facilitant l’échange de données d’identité entre les pays européens, nous savons plus rapidement à qui envoyer l’amende. Et que vous soyez italien, roumain ou slovaque, désormais, chaque contrevenant recevra son amende dans sa langue nationale », commente le ministre de la Justice, Koen Geens.
Y.H. Sudinfo
Source

04:15 Écrit par louviaux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | |