Tinlot. Les éoliennes vont sortir de terre : les pales arrivent fin septembre (06/09/2020)

C’est un projet loin de faire l’unanimité qui va bientôt se concrétiser dans la commune de Tinlot. Le chantier du parc de 5 éoliennes situé le long de la N63 entre Tinlot et l’entrée de Terwagne arrive à son étape finale. Dans la nuit du 27 au 28 septembre, le premier transport d’éolienne aura lieu. Les pales et les mâts arriveront progressivement sur le site, en provenance de Bierset, en empruntant la Route de France (N677). La dernière livraison devrait se faire le 8 octobre. La Région wallonne devra retirer certains panneaux de signalisation afin que le convoi exceptionnel puisse passer. Les transports se faisant uniquement de nuit, ils ne devraient pas engendrer de fortes perturbations de la circulation.

 

L’aboutissement d’un projet vieux de dix ans
L’achèvement de ce chantier - qui a débuté en avril 2019 - représente l’aboutissement d’un projet initié il y dix ans, ayant suscité une forte opposition citoyenne. Un recours a été déposé en 2012 mais n’a pas été poursuivi par les citoyens. En septembre 2018, le projet était donc accepté par défaut. « Peut-être le résultat d’une évolution dans les mentalités », imagine Laurence Médaerts, échevine tinlotoise en charge de l’urbanisme et de l’énergie. « Notre planète a besoin de renouveau en matière de transition énergétique »

Des fondations impressionnantes de par leur taille.
Des fondations impressionnantes de par leur taille. - DR Photos Ch. A. et  L.M

Parmi les craintes principales exprimées par les riverains, on retrouve évidemment l’impact paysager, les nuisances sonores occasionnées par le mouvement des pales, mais aussi l’effet stroboscopique. Les premières maisons se trouvent à une distance d’environ un kilomètre.
« Notre sommes un nouveau collège, arrivé en décembre 2018. On nous a annoncé dans la foulée en janvier 2019 que le recours citoyen était tombé à l’eau. On a été mis devant le fait accompli, donc on a décidé de négocier au mieux pour l’intérêt des Tinlotois ».

 

Une fois le béton coulé.
Une fois le béton coulé. - DR  Photos Ch. A. et  L.M

85.000 € de « dédommagement »
Le résultat de ces négociations entre les autorités communales et les promoteurs éoliens ? La création d’un « Fonds Social Énergie » alimenté par les promoteurs à hauteur de 85.000€ pour financer des investissements énergétiques de la commune, comme l’installation de panneaux photovoltaïque. Une solution « vraiment intéressante » aux yeux de l’échevine de l’énergie. « La somme devrait augmenter chaque année », assure-t-elle.
Les 5 premières éoliennes de Tinlot commenceront à être montées le 28 septembre, suite aux livraisons. L’opération devrait s’achever le 24 octobre et le chantier sera définitivement clôturé le 20 novembre.

Article de P. Tar. dans la Meuse H-W

04:04 Écrit par louviaux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | |