Une Tinlotoise brûlée après avoir porté une montre offerte par Test-Achats! (17/09/2020)

Capture d’écran 2020-09-16 à 15.36.33.png

Delphine, de Tinlot, brûlée après avoir porté une montre offerte par Test-Achats!
Dans le cadre d’une offre promotionnelle de Test-Achats, une Tinlotoise a reçu en cadeau une montre connectée. Ou plutôt deux : la première était défectueuse. Plus inquiétant, la seconde lui a occasionné des brûlures au poignet.
Delphine, 36 ans, est auxiliaire de l’enfance. Elle est employée dans une école d’Ouffet. Toute la journée, elle trotte derrière les petits bouts. Les mettre au lit, les emmener aux toilettes, leur nettoyer les mains après le bricolage, « on est tout le temps sur ses jambes, en train de courir partout », s’exclame-t-elle.
Des petits pas, des petits pas. Mais combien finalement ? En juin dernier, elle souscrit un abonnement au magazine de Test-Achats pour avoir la montre connectée qui est offerte en cadeau. Delphine va enfin pouvoir quantifier son activité quotidienne. « Et aussi me remettre au sport ; avec une montre intelligente, c’est plus motivant. »

Vite hors service
Deux modèles lui sont proposés avec l’abonnement à un prix préférentiel. Delphine choisit celui de base qui permet d’enregistrer les activités de la journée comme le nombre de pas, la distance parcourue. Mais aussi de recevoir des appels téléphoniques, de lire son courrier électronique, de prendre des photos. Or, affirme-t-elle, après 2 semaines, la montre était déjà hors service. « Elle ne s’allumait plus et certaines fonctionnalités étaient impossibles à télécharger. »
Elle demande un échange et l’obtient sans difficulté. Cette fois, la Tinlotoise opte pour le modèle sport, « la sport smartwatch » qu’elle glisse à son poignet, y compris la nuit puisque celle-ci enregistre les fréquences cardiaques, la tension artérielle et la qualité du sommeil.

Une peau trop sensible ?
Mais après l’avoir portée quinze jours, Delphine s’inquiète.
« A l’arrière de la montre, il y a un témoin lumineux, comme un laser.
Là où ce témoin lumineux est en contact avec la peau, j’ai commencé à avoir des rougeurs qui progressivement sont devenues des brûlures. Puis des petites cloches sont apparues. »
Depuis lors, très tracassée par cette réaction cutanée inattendue, la Tinlotoise a évidemment retiré la montre qu’elle a remisée dans sa boîte. Un rendez-vous pour autre cause était prévu ce mardi chez le médecin, « j’en profiterai pour lui demander d’examiner mon poignet. Est-ce que j’ai la peau trop sensible, plus sensible que d’autres ? », s’interroge-t-elle.

Capture d’écran 2020-09-16 à 15.36.42.png

La Tinlotoise a besoin de savoir et d’être rassurée.
« Ne pas pouvoir profiter du cadeau, ce n’est pas la fin du monde », reprend-elle. Non, ce qui me chiffonne, c’est l’aspect santé. »
Elle n’envisage pas de porter plainte, ni de réclamer quoi que ce soit. « Ces montres sont vendues à grande échelle, je veux juste mettre les gens en garde et les prévenir des possibles risques pour la peau. »
Selon Test-Achats, «un cas isolé»
Selon Test-Achats, le cas de la Tinlotoise est un cas isolé. Ce lundi, il a aussi pris contact avec la Tinlotoise. ...lire la suite
La Meuse H-W

04:37 Écrit par louviaux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | |