Concours de Noël: une Tinlotoise crochètera le doudou rêvé de votre enfant (03/11/2020)

Magali Charles est commerçante à Tilff, où elle tient une boutique de produits vosgiens et alsaciens. Mais elle est surtout passionnée de crochet : c’est bien simple, ses aiguilles ne sont jamais loin de ses mains. « J’ai débuté le crochet à l’âge de 9 ans, se souvient-elle, c’est une mamie italienne qui m’a appris cette technique de tricot. J’ai tout de suite accroché : j’ai réalisé des tapis, des couvertures, des décorations de meubles, des habits... » Jusqu’au jour où une amie autrice lui a demandé de donner corps à ses personnages. « C’est comme ça que je me suis lancée dans les doudous... Je les commercialise depuis cinq ans et je ne fais plus que ça. J’en ai sûrement fait plus de mille... », estime-t-elle.

Aucune limite.
Aucune limite. - FB

La Tinlotoise d’origine française a de l’art dans les doigts puisqu’elle est capable de réaliser toutes sortes de personnages : des princesses Walt Disney au manga, rien ne lui résiste. « Ce qu’on me demande le plus ? Mickey et Minnie, mais aussi Mario et Yoshi ou Totoro. Ce dernier, c’est celui que je préfère. Même si je fais plusieurs fois le même modèle, chaque création est unique car je change des éléments comme les habits », tient-elle à souligner.
Elle continue par ailleurs à travailler pour des auteurs et illustrateurs. « La demande la plus spéciale est venue d’un dessinateur qui avait imaginé un être mi-chat, mi-dragon avec une corne de licorne », épingle-t-elle.

A partir de cinq euros
Des créations de 10 à 70 cm qui exigent beaucoup d’heures de travail, bien que Magali ne les compte pas. « Le plus longtemps, c’était pour un Pokémon (Dracaufeu), avec les petites dents et tout : 40 heures. Mais sinon, ça me prend en moyenne 7 heures par peluche », comptabilise la Tinlotoise, qui pratique pourtant des prix tout doux : de 5 à 35 euros pour les modèles pour enfants (un peu plus cher pour les nourrissons, car il s’agit là de 100 % coton et non de laine). « De toute façon, j’ai toujours du crochet en main, je ne peux pas m’en passer. Les tarifs me servent à rembourser mon matériel, pour le reste, j’ai surtout envie que tout le monde puisse s’offrir une création. Ce qui me plaît, c’est de créer. »

Toujours dans l’optique de faire plaisir, la quadragénaire vient de lancer un concours sur sa page Facebook « Mag’o Crochet » afin d’offrir un doudou pour Noël. « L’idée est que l’enfant dessine le doudou de ses rêves avec les couleurs qu’il souhaite et qu’on poste ce dessin sur ma page ou qu’on me l’envoie. Je mettrai les prénoms des enfants participants dans un bocal et je procéderai à un tirage au sort. » Les participations sont ouvertes jusqu’au 15 novembre prochain.

En l’absence de salons (comme la Japan Expo) auxquels la Tinlotoise est présente d’ordinaire, un site internet va bientôt être créé où les doudous seront affichés. Il est possible d’en trouver à la boutique « Les Tentations vosgiennes » à Tilff pendant les fêtes ou sur le Facebook « Mag’o Crochet ». Magali Charles réalise aussi des couvertures et des cadres avec prénoms pour les cadeaux de naissance. Plus d’infos au 0465/88.76.70.

La Meuse H-W

 

03:45 Écrit par louviaux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | |