Retour de la directrice générale à Tinlot: le personnel communal «révolté». (22/11/2020)

B9725307655Z.1_20201120212242_000+GBUH3HU90.1-0.jpg

Janique Lion (à dr.) va retrouver la bourgmestre Guyot.- DR

C’est un retour qui suscite beaucoup d’émotion au sein de l’administration communale de Tinlot. Il y a quelques jours, le personnel a appris par la Fédération Wallonne des Directeurs Généraux Communaux que Janique Lion avait l’intention de réintégrer son poste de directeur général de Tinlot en décembre.
« C’est une décision qui est humainement difficile pour le personnel, puisqu’elle ravive des événements du passé », réagit la bourgmestre Christine Guyot. « À l’annonce de cette nouvelle, le personnel a été ébranlé. Depuis le départ de Janique Lion juste après le conseil de septembre 2019, la commune a retrouvé un rythme et un environnement sain, notamment par l’engagement d’un directeur général faisant fonction en qui le personnel a confiance ».

Un bras de fer judiciaire
Pour rappel, Janique Lion est arrivée à Tinlot en 2013, où elle a commencé comme cheffe de bureau, avant de devenir directrice générale f.f.. Six ans plus tard, à l’issue d’un examen et d’un stage brillamment réussis, elle doit être nommée à titre officiel. Mais un courrier-pétition du personnel est envoyé le 1er avril, jour du conseil communal où la nomination doit être votée, pour dénoncer certains « agissements » de Janique Lion et un climat de travail délétère au sein de l’administration depuis 2016.
Finalement, le conseil communal de Tinlot prend la décision de refuser la nomination en septembre 2019. Licenciée avec effet immédiat de son poste de DG, Janique Lion peut rester cheffe de bureau si elle le souhaite. Affectée par cette situation, elle demande une mise en disponibilité pour convenance personnelle. Son avocate introduit un recours contre la décision du conseil communal et elle obtient gain de cause en décembre 2019. Entre-temps, elle est engagée comme DG à la commune de Braives.

Le personnel réagira au prochain conseil
« Effectivement, le ministre a annulé la décision du conseil communal et nous sommes allés en recours contre cette décision », rappelle Christine Guyot. « Vu que son contrat à Braives n’est pas reconduit, elle peut revenir à Tinlot. Elle nous a annoncé son souhait de revenir en décembre. Le personnel veut se manifester au prochain conseil et me demande de lire une lettre. Ils ont le droit, je ne vois pas pourquoi on devrait les museler ».

Si Janique Lion revient effectivement à Tinlot, qu’adviendra-t-il de l’actuel directeur général f.f. Joachim Rebia ?

Son contrat prévoit un engagement jusqu’en 2021, mais il ne sera pas renouvelé si la DG en titre revient à Tinlot.
N’étant pas une personnalité politique, la principale intéressée préfère ne pas s’exprimer dans la presse, mais elle se dit déterminée à résoudre les problèmes interpersonnels à Tinlot par la discussion ou l’intervention d’un service de médiation spécialisé.
Pierre Targnion

Une procédure de recours au Conseil d’État

Janique Lion arrive à la commune de Tinlot en 2013, où elle occupe d’abord le poste de cheffe de bureau. Elle devient ensuite directrice générale faisant fonction et est épaulée jusqu’en 2016 par son prédécesseur Philippe Sarlet. En janvier 2019, après un stage d’un an, elle est nommée DG sur base d’une évaluation extérieure de la Commission de stage des directeurs généraux. Le point doit passer au conseil communal du 1er avril 2019.

Ce jour-là, une partie du personnel communal envoie un courrier-pétition au conseil communal pour dénoncer un malaise général dans l’administration depuis 2016. Les « agissements » de la DG sont visés. La nomination à titre officiel de Janique Lion est reportée. Elle le sera à plusieurs reprises lors des conseils qui suivent.

Le 4 septembre 2019, le conseil communal refuse de nommer Janique Lion et la licencie. C’est le début d’un bras de fer judiciaire. La décision est annulée par le ministre des Pouvoirs locaux en décembre. La commune de Tinlot lance alors une procédure de recours au Conseil d’Etat.

Entre-temps, Janique Lion est engagée à Braives comme directrice générale. Son contrat touchant à sa fin, Janique Lion souhaite réintégrer son poste à Tinlot en décembre 2020. La procédure de recours du conseil communal est toujours en cours et devrait s’achever au 1er trimestre 2021.

P.Tar. La Meuse H-W

00:36 Écrit par louviaux | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | | |