Les primes de départ (lors de licenciements) ne sont plus cumulables avec le chômage (29/11/2013)

Les primes de licenciement supplémentaires délivrées lors de la restructuration ou de la fermeture d’une entreprise, et qui constituent une forme d’indemnité, ne seront désormais plus cumulables avec des allocations de chômage.

Capture d’écran 2013-11-28 à 18.18.44.jpeg

En application de cet arrêté royal, l’ONEM convertira la prime de licenciement supplémentaire en un nombre X de mois de salaire. «Cela prive donc l’ouvrier ou l’employé licencié de toute une période de chômage» dénonce le PTB. Jusqu’à présent, les travailleurs licenciés dans le cadre d’une lutte sociale lors d’un licenciement collectif avaient réussi à obtenir une prime supplémentaire cumulable avec les allocations de chômage, qu’ils recevaient après leur licenciement et leur période de préavis. La Meuse en ligne
Voici un exemple illustré extrait de l'article de Benoît Jacquemart dans la Meuse du 28/11.

00:11 Écrit par louviaux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | |