Rechercher : fondation roi beaudoin

  • Fondation Roi Baudouin: Appel à projets 2018 ”Vis Mon Village”

    Pour la seconde année consécutive, la Wallonie soutient la Fondation Roi Baudouin dans le cadre de l’appel à projets « Vis mon village ! ».
    Cet appel vise à améliorer la qualité de vie dans les villages et à favoriser les contacts entre des groupes d’habitants larges et diversifiés.
    En 2017, 43 initiatives d’habitants, réparties aux quatre coins de la Wallonie, ont ainsi pu être sélectionnées pour un montant total de près de 200.000 euros (maximum 5.000 euros par projet).
    Cette année, l’appel a été lancé ce 5 avril et se clôturera le 21 juin. Les résultats seront, quant à eux, divulgués à la mi-octobre.
    Toutes les informations utiles se retrouvent sur le site web : https://www.kbs-frb.be/fr/Activities/Calls/2018/303034
    capture ecran 2018-04-09 à 11.50.24.jpg

  • Fraiture. Un projet du D'ZY financé par la Fondation Roi Baudouin

    capture ecran 2018-10-27 à 12.06.41.jpg

    Dans le cadre de la 7ème édition de l’appel à projets ‘Vis mon village’, 49 initiatives d’habitants bénéficient d’un soutien total de près de 194.000€.
    Six projets ont été retenus dans l'arrondissement Huy-Waremme  par la Fondation Roi Baudouin. Il s'agit de 25.218 euros pour améliorer la qualité de vie dans les villages.

    Les projets condrusiens:
    Tinlot (2.794€)
    Aménagement d’une pergola, un abri de convivialité en bordure d'une plaine de jeux pour petits-enfants
    A l'arrière de la salle de fête de notre village (salle gérée par une asbl de citoyens) se trouve une plaine arborée avec des jeux pour petits enfants (jeux placés lors d'un projet participatif communal). Ces jeux sont fréquentés par de petits enfants accompagnés d'un parent ou grand-parent. Nous voudrions offrir à ces parents/grands-parents un abri avec banc pour papoter/se rencontrer pendant que les enfants profitent des jeux. (et aussi pouvoir s’y abriter lors d'une ondée passagère).
    Personne de contact : Jacques Jacquemart
    "Le D'Zy" asbl. Rue des violettes 21 4557 Tinlot - Fraiture Tél: +32-85 51 16 65

    Modave (5.000€)
    Rencontres conviviales autour de l'alimentation locale et du jardinage durable
    Le Point Vert regroupe un potager collectif et un espace test maraîcher qui met à disposition des parcelles de terre et des infrastructures. Implanté dans le quartier des Gottes, le Point Vert est ouvert aux citoyens à l’occasion du petit marché du vendredi. Afin de renforcer la convivialité et les liens entre citoyens, jardiniers amateurs et maraîchers professionnels, nous souhaitons créer et animer au cœur du site, un espace de rencontres, d’échanges et de partage de savoir-faire.

    Marchin (5.000€)
    Les jeunes à la découverte des savoirs-faire locaux avec Marchin Entreprend
    Marchin Entreprend, association de fait d'entrepreneurs marchinois - tous secteurs confondus y compris le secteur associatif et culturel - souhaite sensibiliser les jeunes de 16 à 20 ans aux métiers et savoir-faire du village. Dans différents secteurs d'activités, les jeunes pourront découvrir la pratique professionnelle pour mieux connaître les métiers, orienter leur choix d'avenir et faire perdurer les savoir-faire locaux.

    Solières (924€}
    Développement des relations entre les producteurs locaux et la population de Solières et ses environs par la création d'un marché circuit-court
    Promouvoir et prêter assistance au développement du commerce en circuit-court provenant de l'agriculture biologique et d'artisans/producteurs locaux. De cette façon, favoriser les relations directes entre producteurs et particuliers tant au point de vue des produits consommables qu'en terme de savoir-faire et de services tout en prônant une sensibilisation à la protection de la biodiversité, des sites naturel et du maintien du caractère rural de l'entité de Solières et ses environs.

    Voir ici tous les projets financés (pdf)

    La Fondation Roi Baudouin lancera un nouvel appel à projets en mars 2019 et procédera en parallèle à l’évaluation des huit éditions de ‘Vis mon village !' 

  • Fondation Roi Baudouin. Appel à projets - Vis mon village en 2020 !

    Fin juin, la Fondation Roi Baudouin a lancé la 9e édition de son appel à projets ‘Vis mon village !’. L’opération, qui vise à soutenir l’engagement citoyen en milieu rural, connaît un succès considérable depuis sa création. Avec ce nouvel appel, les initiatives locales qui favorisent le vivre ensemble dans les quartiers, villages et hameaux – dont celles liées de près ou de loin à la crise du COVID-19 – peuvent bénéficier d’un coup de pouce pour se concrétiser et/ou se développer.

    Capture d’écran 2020-07-07 à 19.14.04.png


     
    Avec la crise du coronavirus, bon nombre de citoyen.nes se sont mobilisé.es et ont mis en place des initiatives solidaires et/ou intergénérationnelles, que ce soit pour venir en aide aux plus vulnérables, pour rompre l'isolement des ainés, pour maintenir les contacts sociaux malgré le confinement… À cet égard, les technologies digitales ont joué un rôle important. Alors que nous retrouvons peu à peu une vie normale, de nouvelles idées émergent pour retisser du lien et (re)créer une dynamique positive dans nos villages et quartiers. L’appel à projets ‘Vis mon village 2020 !’ veut soutenir et renforcer ces initiatives, que ce soit en matière de santé, de loisirs, d’alimentation, de mobilité... Cette année, le volet digital est intégré dans les critères de l’appel : des projets qui incluent des développements numériques peuvent donc aussi bénéficier d’un soutien. 
    Depuis 2012, ‘Vis mon village !’ a déjà soutenu plus de 260 projets d’habitant.es prêt.es à se retrousser les manches pour faire vivre leur village. Aujourd’hui, la Fondation Roi Baudouin libère un budget de 180.000 euros pour soutenir de nouveaux projets – chacun pouvant bénéficier d’un soutien allant jusqu’à 5.000 euros. Ce faisant, la Fondation s’engage auprès des créateurs/-trices de liens afin de favoriser le vivre ensemble en milieu rural. Étant donné le succès de la formule, les lauréat.es seront également invité.es à se rencontrer pour partager leur expérience et apprendre les un.es des autres. 
     En pratique
    Les projets peuvent être introduits par : 
    - des habitant.es d’un village qui se sont associé.es de manière formelle ou informelle (association de fait, groupe d’habitant.es, comité de voisinage…) ;
    - des associations ou des organisations travaillant au niveau local (maisons de jeunes, centres culturels, associations socio-culturelles…). Dans ce dernier cas, les activités doivent s’adresser à une majorité d’habitant.es du village.
    Les dossiers de candidature sont à remplir jusqu’au 15 septembre 2020 via le lien suivant.
    Un jury indépendant sélectionnera les projets en fonction de plusieurs critères :

    - la participation active des habitant.es au projet 
    - la plus-value et la créativité du projet 
    - l’implication de celles et ceux qui n’ont pas encore pris part à des initiatives locales 
    - la durabilité et la plus-value du projet 
    - le caractère rural 
    - la qualité et la faisabilité du projet.

    L’aspect rural sera reconnu en suivant la cartographie des communes en zone rurale du Service Public de Wallonie DGO3 telle que publiée en 2013.
    Les projets retenus seront connus mi-novembre 2020.
    Source

  • Fondation Roi Baudouin: l'appel à projet ”vis mon village!” revient

    capture ecran 2015-06-15 à 23.04.19.jpg

    Jusqu'à 5000 euros à la clé!
    La Fondation Roi Baudouin encourage les habitants des communes rurales à s'engager pour améliorer leur milieu de vie et favoriser les contacts entre habitants.
    Si vous avez un projet mais que vous n'osez pas vous lancer ou que vous ne savez pas par où commencer, le PCS Condroz peut vous aider dans vos démarches!
    Il suffit d'envoyer un petit mail à chefdeprojet@pcs-condroz.be afin que nous planifions une rencontre...

    Source facebook PCS Condroz

     

  • Solidarité Fraiture. Un projet subsidié à 100.000 € par la Fondation Roi Baudouin

    Chaque année, la Fondation Roi Baudouin déploie pleinement ses activités dans nos régions. En 2019, 201 soutiens ont été accordés à des organisations et individus en province de Liège, pour un total de près de 3 millions d’euros : « Les gens savent que la Fondation agit à l’échelle nationale et internationale, mais nous souhaitons également mettre en avant les initiatives locales », précise Cathy Verbyst, chargée de communication.

    Des projets montrant avec quel dynamisme tant de personnes et d’organisations s’engagent. Ces personnes ont répondu à un appel à projets. Un jury d’experts indépendants a par la suite sélectionné les dossiers. Dans l’arrondissement Huy-Waremme, plusieurs organismes ont reçu ce soutien.

    Grâce au Fonds Fevia, l’Institut Don Bosco à Huy a pu installer des fontaines à eau, aménager un parcours santé et distribuer des collations saines et des gourdes aux élèves afin de les encourager à manger sainement et à bouger davantage. Un soutien du Fonds de 5.000€ qui encourage les habitudes alimentaires équilibrées et l’exercice physique en suffisance.

    Autre projet bien soutenu par le fonds Roi Baudouin, une application de l’ASBL Solidarité Fraiture en collaboration avec des patients atteints de sclérose en plaques, leurs proches et des professionnels de la santé. Une application e-santé permettant à l’utilisateur de bénéficier d’une aide et d’un suivi à domicile tout en étant connecté à un réseau de professionnels. Un soutien de 100.000€.

    Plusieurs autres projets
    Les fonds de la Fondation Roi Baudouin soutiennent tout type de projet : le patrimoine, la santé, la recherche médicale, l’intégration des réfugiés, la lutte contre la pauvreté ou l’environnement et le développement durable.
    D’autres aides ont été apportées dans notre arrondissement, comme : l’Aide aux Autistes Adultes – Mistral, à Saint-Georges-sur-Meuse, a été soutenue pour rénover une des salles de bains de l’institution ; l’E.E.S.P.C.F. La Marelle ; l’administration communale de Marchin ou encore le CHR de Huy avec la mise en place d’un espace au sein du service de gériatrie, une sorte de ‘bulle’ permettant au patient et au personnel soignant de s’extraire momentanément du quotidien hospitalier en se côtoyant dans un cadre original et novateur. Le CHRH a également pu créer un espace pluridisciplinaire, exclusivement dédié à la rééducation motrice et cognitive en cas d’hospitalisation aiguë.
    Maxime Gilles. La Meuse H-W

  • Fondation Roi Baudouin: sept projets de Huy-Waremme, dont celui de Fraiture en Condroz, se partagent 33.196 euros

    La Fondation Roi Baudouin vient d’annoncer les résultats de son premier appel à projets « Vis mon village ! » qui a reçu 151 candidatures. Un jury indépendant a sélectionné 29 projets à travers la Wallonie qui visent à améliorer la qualité de vie dans les villages, hameaux et à favoriser les contacts entre habitants. Ils se partagent 126.588 € ! Parmi eux, 7 projets de la région Huy-Waremme.
    Outre le container mobile, de l'ADL de Berloz (5000€), il y a Ferrières : des activités pour sensibiliser
    les habitants aux sources d’énergie renouvelable (5.000 €). Burdinne-Marneffe: aménagement d’un potager collectif en espace de rencontre, en centre d’activités et en lieu de sensibilisation à la permaculture et aux légumes bios (4.500 €). Hannut-Avin : transformation d’une partie de la place du village en espace
    de détente et de rencontre (5.000 €). Fexhe-Roloux : installation d’un four à pain collectif (4.000 €).
    Marchin-Vyle-et-Tharoul: aménagement d’un local de quartier avec une trentaine de jeunes (5.000€).
    Syndicat d'initiative de Fraiture (Tinlot):
    Construction d'un amphithéâtre sur la nouvelle place de village pour stimuler les rencontres et les activités locales et culturelles. (4.696 €).
    Nous reviendrons bientôt sur ce dossier du Syndicat d'Intiative pour la future place de village.

     Capture d’écran 2013-05-16 à 18.02.10.jpeg
    Parmi les projets rétenus, le container mobile pour aller à la rencontre des habitants. Aucune maquette n'a encore été présentée mais cela pourrait ressembler à ceci (le resto en moins)
    Article d' Annick Govaers dans la Meuse du 15/5. Voir les autres projets ci-dessous.

    Capture d’écran 2013-05-16 à 18.05.03.jpeg
    Cliquez pour agrandir

  • Vente de gaufres au profit de la Fondation contre le Cancer: cette vente n'est pas autorisée

    Capture d’écran 2013-05-08 à 22.00.27.jpeg
    La  Fondation contre le cancer fait savoir qu'elle a cessé toute collaboration avec l'organisation de vente de gaufres à son profit.
    Différentes communes, dont Tinlot, n'ont donc pas accordé l'autorisation pour cette vente à domicile.
    Soyez vigilants.

  • 21 juin: Jogging à Visé. 5-10 KM. Au profit de la Fondation contre le Cancer

    capture ecran 2014-06-15 à 17.58.45.jpg

    Préinscriptions (sans paiement internet) vivement souhaitées pour faciliter
    l’organisation via:
    http://ac-vise.blogspot.be/p/relais-pour-la-vie.html

    NB: nous recherchons encore une dizaine de signaleurs pour le jogging.
    Volontaires, merci de contacter Christian Reyners
    0497/60.57.91 chrisreyners@gmail.com
    D’avance merci 

  • Deux Ours, samedi 15 novembre, les Rois du Macadam

    capture ecran 2014-11-04 à 23.53.12.jpg

    Les filles sont belles et agitent leurs jupons. Les garçons ont la gouaille et leur lancent des œillades complices par dessous leur gavroche. Ecoutez ces chansons qui parlent du cœur, les complaintes de ces amants déchirés, les airs lancinants de ces filles de rien qui triment nuit et jour...

    Mais dans les années folles, vous pouvez vite oublier ce monde de misère. On rit, on y danse. C’est l’arrivée des airs de jazz d’Outre-Atlantique au swing irrésistible. Avec les Rois du Macadam, vous êtes propulsés dans un monde d’entre-deux- guerres, un univers où l’on passe du rire aux larmes, des larmes aux armes.

    Pour ceux qui désirent manger avant le concert Le Resto L'Indusrie de Nandrin, au rez-de-chaussée des Deux Ours, est ouvert à partir de 18h30. 8€
    Les Deux Ours seront accessible dès 20h30 par l'entrée du Resto L'industrie Nandrin

  • Internet bombarde Sarkozy « roi de l’incruste »

    Internet se moque depuis lundi, à coup de photomontages, de l’ancien président Nicolas Sarkozy, qui s’est retrouvé au premier rang du cortège des chefs d’État non loin de François Hollande, lors de la marche républicaine de dimanche. Sarko a finalement réussi à se retrouver au premier rang du cortège, embarquant dans son irrésistible remontée son épouse Carla Bruni-Sarkozy. (À voir sur sudinfo.be/sarkozy)

    "Je suis Nico"

    Quelques perles à découvrir sur le site:  http://je-suis-nico.tumblr.com/

    capture ecran 2015-01-13 à 09.13.19.jpg

  • Les services communaux seront fermés ce vendredi 15 (fête du Roi) novembre 2013

    Capture d’écran 2013-11-06 à 20.17.33.jpeg

    Tous les services administratifs communaux: Police, CPAS seront fermés ce novembre 2013 pour la fête du Roi. Prenez donc vos dispositions en conséquence...

  • 6 janvier: fête de l'Epiphanie et la ”galettte des Rois”

    France_Galette_des_Rois_2.jpgL'Épiphanie désigne aujourd'hui une fête chrétienne qui célèbre la venue du Messie dans le monde et recevant la visite des Rois mages.
    Elle a lieu le 6 janvier. En France et en Belgique, puisque ce jour n'est pas férié, elle est célébrée le premier dimanche de Janvier sauf si celui-ci est le 1er janvier.
    À l'origine et jusqu'à la fin du 4e siècle, L'Épiphanie est la grande et unique fête chrétienne de la « manifestation du Christ dans le monde ». Depuis l'introduction d'une fête de Noël le 25 décembre, l'Épiphanie a pris une autre signification selon les cultures.
    Depuis le 19e siècle, on l'appelle aussi le Jour des Rois en référence directe à la venue et à l'adoration des Rois mages.
    Dans la tradition populaire:"tirer les Rois"
    La tradition veut que l'Épiphanie soit l'occasion de « tirer les rois » : une figurine est cachée dans une pâtisserie et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée.
    Cette pratique trouverait son origine dans les Saturnales de la Rome antique. Pendant ces fêtes païennes célébrées début janvier, les rôles étaient inversés entre les maîtres et les esclaves qui devenaient les «rois d'un jour».
    Ce n'est que vers 1875 que les figurines en porcelaine remplacent les fèves. Les Romains pratiquent déjà l'usage d'une fève dissimulée dans un gâteau pour désigner le roi. Il existait également chez les romains, une tradition selon laquelle le plus jeune enfant de la famille se glisse sous la table et désigne la part revenant à chaque convive . (D'après Wikipédia)

  • Tinlot. La place Roi Baudouin sera prête pour la reprise du marché ce mardi

    La reprise du marché aura bien lieu ce mardi à 15h à Soheit-Tinlot comme annoncé mais en respectant, bien sûr, toutes les consignes relatives au Coronavirus.
    Comme prévu également, le marché ne se tiendra plus sur la voirie rue du centre, mais bien à l'emplacement de la place Roi Baudouin qui a été "mise à plat" en attendant un nouveau plan global d'aménagement.

    IMG_6815.jpeg

    Capture d’écran 2020-03-15 à 20.37.01.png

    Les ouvriers ont tout mis en oeuvre pour aménager la place malgré la météo des derniers jours peu favorable !
    Ça avance très bien, la place sera opérationnelle mardi pour la reprise du marché ! La route a été asphaltée vendredi. La circulation est revenue à la normale Rue du Centre. Il reste quelques détails à faire et tout sera en ordre.
    L.W

     
    https://static.blogs.sudinfo.be/media/150/89761489_121564812768472_1196385972346945536_o-thumb.2.jpg
     
    Le marché ouvrira bien comme prévu, mais pas de rassemblement, pas de drink, et dans le respect de toutes les consignes sanitaires et de distance entre les personnes.
  • 15 novembre, fête du Roi. Du jamais vu depuis la guerre: ni Te Deum, ni cérémonie… 

    high_d-20201113-GJWG25.jpg

    La Fête du Roi existe depuis 1886. Isopix

    Ce dimanche 15 novembre, c’est la Fête du Roi. Une date pas choisie par hasard car la Belgique célèbre la Saint Léopold. Une fête où le Roi, c’est la coutume, brille par son absence. Cette fois, à cause du Covid, rien n’est prévu. Pas de Te Deum ni de cérémonie officielle au palais de la Nation.  
     
    Décidément, l’épidémie de coronavirus aura fait de cette année quelque chose de très spécial. On ne reviendra pas sur les deux confinements, vous êtes déjà assez servis comme ça. Ce Covid a même un gros impact sur l’agenda des membres de la Famille royale. Cela fait belle lurette qu’on n’a plus vu Astrid, et Laurent a effectué quatre apparitions en octobre et une en septembre. Le roi Philippe et la reine Mathilde sont les seuls à encore sortir à l’occasion d’événements ayant souvent trait à l’épidémie et aux Belges qui luttent contre elle.
    La dernière fois qu’on a vu officiellement Philippe, Astrid et Laurent ensemble, c’était à l’occasion d’une Fête Nationale très light, à cause du Covid.
    Ce dimanche a lieu la Fête du Roi. Depuis 1934 et le couronnement de Léopold III, on la célèbre de nouveau le 15 novembre qui est le jour de la Saint Léopold dans le calendrier liturgique germanique et de la Saint Albert dans le calendrier général. Sous Albert Ier et entre 1910 et 1934, on l’avait déplacée à deux reprises. D’abord au 24 novembre, jour de la Saint Albert dans le calendrier liturgique belge. En 1912, la mère du roi mourut ce jour-là et la Fête fut déplacée au 21 novembre, jour de la Saint Albert dans le calendrier germanique ! On vous passera l’épisode du changement de nom décidé par le Régent entre 1944 et 1950 (« Fête de la Dynastie ») pour revenir à ce dimanche où… il ne se passera rien ! On parle d’une cérémonie en mode digital sans plus.
    Depuis 1886
    Pas de Te Deum à la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule ni de cérémonie officielle au palais de la Nation ! Cette dernière est organisée depuis 2001 par la Chambre des représentants, le Sénat et le Gouvernement fédéral pour contrebalancer le volet confessionnel de la première. L’explication est simple : les rassemblements réunissant un trop grand nombre de personnes sont actuellement interdits. Et la Fête du Roi n’y échappe pas, même si la personne qu’on fête n’est jamais présente à la cérémonie. Ni son épouse, d’ailleurs. Par contre, on avait l’habitude de voir Albert et Paola, Astrid et Lorentz et, parfois, Laurent. Depuis 1886 et l’instauration de cette fête d’inspiration catholique se basant sur les célébrations de la Saint-Louis par les rois de France, on peut compter sur les doigts des deux mains le nombre de fois où rien n’a été organisé. Et cela remonte aux deux guerres mondiales…
    Pierre Nizet Sudinfo

  • Vendredi 6 janvier 2017: fête de l'Epiphanie et la ”galette des Rois”

    France_Galette_des_Rois_2.jpg

    La fête de l’Épiphanie tombe cette année le vendredi 6 janvier 2017. De nombreuses familles profiteront de ce dernier week-end de vacances pour déguster "la galette des Rois". Quelques explications.

    L'Épiphanie désigne aujourd'hui une fête chrétienne qui célèbre la venue du Messie dans le monde et recevant la visite des Rois mages.
    Elle a lieu le 6 janvier. En France et en Belgique, puisque ce jour n'est pas férié, elle est célébrée le premier dimanche de Janvier sauf si celui-ci est le 1er janvier.
    À l'origine et jusqu'à la fin du 4e siècle, L'Épiphanie est la grande et unique fête chrétienne de la « manifestation du Christ dans le monde ». Depuis l'introduction d'une fête de Noël le 25 décembre, l'Épiphanie a pris une autre signification selon les cultures.
    Depuis le 19e siècle, on l'appelle aussi le Jour des Rois en référence directe à la venue et à l'adoration des Rois mages.
    Dans la tradition populaire: "tirer les Rois"
    La tradition veut que l'Épiphanie soit l'occasion de « tirer les rois » : une figurine est cachée dans une pâtisserie et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée.
    Cette pratique trouverait son origine dans les Saturnales de la Rome antique. Pendant ces fêtes païennes célébrées début janvier, les rôles étaient inversés entre les maîtres et les esclaves qui devenaient les «rois d'un jour».
    Ce n'est que vers 1875 que les figurines en porcelaine remplacent les fèves. Les Romains pratiquent déjà l'usage d'une fève dissimulée dans un gâteau pour désigner le roi. Il existait également chez les Romains, une tradition selon laquelle le plus jeune enfant de la famille se glisse sous la table et désigne la part revenant à chaque convive. (D'après Wikipédia)