Le foot bien compris est aussi une véritable école de vie! Analyse d'une période difficile à Fraiture Sp.

_DSC0024.JPG_DSC0033.JPGQuand les résultats sportifs sont mauvais : une opportunité d'aller vers la rupture ou une obligation de se remettre en question?
Lors d'une période difficile, quand les résultats sont insatisfaisants, quand la motivation est insuffisante, quand les responsabilités se diluent à vitesse impressionnante, trois options se profilent régulièrement pour affronter la crise.
    1)    « on » baisse la tête, on attend  que cela passe et on évite d'en parler.
    2)    « on » provoque un électrochoc très souvent en licenciant l'entraineur et on met tout le monde devant le fait accompli.
    3)    « on »cherche, on écoute, on communique, on tente de responsabiliser chacun des membres et on en parle avec un maximum de sérénité.
C'est cette dernière option que le comité du Royal Fraiture Sport a privilégié en large concertation avec son entraineur principal, Christophe Genet. 
Une équipe de foot c'est un ensemble de personnalités et d'histoires individuelles qui doivent converger vers un ou des objectifs communs : dans notre cas, c'est le plaisir d'adhérer à un projet sportif collectif avec l'envie de s'y impliquer pleinement pour obtenir un maximum de résultats positifs.
Une équipe c'est donc par nature, un ensemble de relations et donc des valeurs, des émotions, des analyses souvent fort divergentes.
La mauvaise passe tenace que traverse l'équipe fanion du club, nous a plongés (et nous plonge peut-être encore) dans un climat empreint de déceptions, de questionnements et de remises en question. Face à l'amertume et à l'énorme découragement d'un entraineur (sans doute proportionnel à son investissement), nous avons décidé d'éviter ce qui nous semble être le piège de la facilité. Et cela pour trois raisons:

_DSC0023.JPG_DSC0097.JPG1) Nous sommes conscients de l'important investissement du duo d'entraineurs et de ses qualités. Pour nous, il s'inscrit parfaitement dans le projet que nous sommes entrain de construire. Et la priorité d'un club qui veut promouvoir une démarche formative, c'est le LONG TERME .
2) Nous croyons que la confiance est un élément capital dans toute relation. Le duo d'entraineurs bénéficie de notre totale confiance pour le travail qu'il effectue.
3) Nous sommes persuadés que la clé du changement , elle se situe chez les acteurs du terrain ; les joueurs. Ils doivent prouver et trouver les moyens et la volonté de s'extraire de la situation . Les qualités en tout cas, ils les ont.
Le choix que nous avons posé, est celui d'une responsabilisation générale qui englobe comité, entraineurs et joueurs. Nous y mettrons toute notre conviction en sachant qu'une évaluation est programmée dans un mois avec une priorité au bout de ce délais: opérer un changement profond dans l'envie et dans l'engagement  qui doit se traduire aussi bien lors des entrainements que lors des matchs. Et les résultats s'amélioreront automatiquement nous en sommes convaincus...
Bel exercice de découverte humaine, non ? (A suivre)
Le comité du Royal Fraiture Sport

Les commentaires sont fermés.