Coulisses du Condroz Rally: courrir aussi pour soutenir une cause ou un projet social!

RALLYE 055.JPGRALLYE 013.JPGNous avions publié le 2/9 un article sur les chiens d'aide et Sanja chien d'aide de Virginie Delrez à Fraiture.
La jeune Rochoise Élisabeth Fagnant et son amie Donatienne Servais, de Lierneux, ont roulé week-end à Huy pour l’association Dyadis qui élève des Labradors pendant deux années pour ensuite les offrir à des personnes handicapées. Voir ci-dessous Interview réalisée par Michaël Delcomminette. Bravo aussi à Virginie présente dans tous les évènements pour faire avancer les petits projets qui aident à  vivre mieux avec un handicap!

RALLYE 016.JPGEREZÉE - La jeune Rochoise Élisabeth Fagnant et son amie Donatienne Servais, de Lierneux, ont roulé week-end à Huy pour l’association Dyadis.
Élisabeth Fagnant, pouvez-nous nous expliquer en quoi consiste cette association que vous allez...promouvoir au Rallye du Condroz ?
Nous allons rouler aux couleurs de cette association belge qui élève des Labradors pendant deux années pour ensuite les offrir à des personnes handicapées. C’est un ami dans le monde du rallye qui nous a mis en contact avec Racing Technic. Cette équipe a pour habitude de choisir un équipage qui généralement participe à son premier Condroz pour mettre en avant Dyadis que nous ne connaissions pas du tout avant.
Si vous n’aviez pas roulé pour Dyadis, auriez-vous participé à l’épreuve ?
C’était de toute façon prévu que je roule avec Donatienne, mais le fait de rouler pour la bonne cause amène un petit plus. De par mon métier d’éducatrice pour les enfants handicapés, je suis tous les jours confrontée aux difficultés que ces personnes rencontrent. Par ailleurs, nous sommes nous-mêmes étonnées d’en arriver à un tel point de médiatisation.
À 23 ans vous allez disputer votre premier grand rallye, vous n’avez pas choisi le plus facile…
C’est en effet avec Ypres l’épreuve la plus hupée en Belgique. Le Condroz se dispute souvent dans des conditions difficiles, mais ça ne me fait pas vraiment peur. Depuis mes débuts en compétition il y a deux ans, j’ai rarement roulé sur le sec. J’aime ces conditions difficiles qui m’obligent à redoubler d’attention.
Que craignez-vous le plus alors ?
Rouler dans la nuit, même si j’ai déjà eu l’occasion de le faire. J’ai mis beaucoup de points de repères dans mes notes pour les étapes de nuit. J’ai aussi la chance de pouvoir compter sur l’aide de mon copain (NDLR : Jonathan Georges) pour ma prise de notes.
Comment jugez-vous le parcours ?
Difficile. Les deux dernières spéciales du samedi sont longues et difficiles. J’ai peur d’être fatiguée avant de les aborder, surtout qu’elles vont se disputer dans le noir.
Quel sera votre objectif au volant de votre petite Citroën C2 ?
Dyadis22.jpgÊtre à l’arrivée quel que soit le résultat. C’est la première fois que je serai au volant d’une autre auto que ma Peugeaot 106. La C2 est un peu différente et il faudra s’y habituer. Je vais me concentrer au maximum sur ma course et mon pilotage, on verra ce que ça donnera.
Il y aura trois équipages féminins au départ, allez-vous tenter de devancer les deux autres ?
Je ne pense pas. Les deux autres disposent de montures plus performantes. Dans un premier temps, je ne ferai pas une fixation sur le classement. On verra où on se situe au fur et à mesure du rallye.RALLYE 048.JPG (N.D.L.R. Objectif atteint puisque l'équipage a terminé à la 103 ème place)

Commentaires

  • MERCI, à Dona et Babeth pour leurs performances aux couleurs de Dyadis et la promo des chiens d'assistances qui nous sont si précieux. Merci également au staff et à l'assistance présent tout le WE, mais aussi à toi Alain.

    Virgi & SANJA

Les commentaires sont fermés.