"Des prairies fleuries dans nos communes": A l'ancien presbytère de Soheit-Tinlot et à l'école de Fraiture

Capture d’écran 2013-02-27 à 11.25.17.jpeg

Dans L'avenir du 7/2 (voir l'article complet en ligne),  Fréderic Renson a expliqué comment 4 communes condruziennes, CLAVIER, MODAVE, ANTHISNES, TINLOT,  encouragés par le GAL Pays des Condruses ont déposé cinq projets favorisant la biodiversité près de bâtiments publics.

La commune de Modave poursuit sur sa lancée amorcée lors du premier appel à projets BiodiBap qui lui avait permis de créer les conditions d’une biodiversité aux abords de son hall technique avec notamment des hôtels à insectes. Anthisnes s’engage dans la même voie. Et du côté de Clavier, c’est la Communauté française qui porte le projet autour de l’Alter-École. Ces projets doivent être réalisés pour le 30 juin 2014.
Voici la présentation des 2 projets qui seront développés à Tinlot.
Le premier projet sera implanté sur le site de l’école communale située au milieu d’un village, dans un environnement rural. L’école a fait de la biodiversité un projet très actif.Le terrain de l’école (environ ½ hectare) dont une grande partie est couverte d’herbe est pensé pour augmenter l’accueil des pollinisateurs et le maillage écologique.

Capture d’écran 2013-02-27 à 11.31.30.jpeg
Ce nouveau projet « Accueil de la diversité autour de l’école de Fraiture » a pour but de créer des couloirs écologiques pour les animaux. Les insectes trouveront un espace d’accueil dans un pré fleuri, sur une toiture végétale, au sein des haies vives et dans les massifs de groseilliers et de  fraisiers. Les oiseaux, de ce fait, y trouveront également leur nourriture, ainsi que les batraciens qui sont d’ores et déjà abrités dans la mare de l'école.
De façon plus visible, pour les enfants, nous attirerons leur attention sur le sujet via l’installation de nichoirs et d’un hôtel à insectes. Des panneaux didactiques seront installés à chaque point stratégique (pré fleuri, toiture végétale, haies vives, nichoirs, fruits et hôtel à insectes) expliquant la raison de ceux-ci.
Le deuxième projet va  permettre d’aménager un espace en le rendant accessible aux élèves de l’école du village de Soheit-Tinlot (Ste-Reine) et de l’accueil extrascolaire.

Les aménagements vont rendre visible la faune et la flore existante par la création d’un sentier nature. Différentes plantations et nichoirs seront installés donnant ainsi un coup de pouce à la biodiversité présente.  Il se situe dans une prairie naturelle qui jouxte l’ancien presbytère de l’église de Soheit-Tinlot, reconverti en lieu de garderie pour les enfants de la commune. C’est pour cette raison que le choix de cet espace peut contribuer à intéresser un maximum d’enfants de la commune.
Jadis, le lieu était utilisé en espace horticole par l’Asbl Devenirs, aujourd’hui exilée à Modave. Il contient encore de nombreuses traces des aménagements réalisés par l’asbl : fleurs, arbustes, refuges… Le sentier nature traversera une partie de la prairie. Il sera  aménagé en dolomie de façon à être pérenne et facile à entretenir. De part et d’autre, on trouvera des fleurs sauvages, des arbustes à petits fruits et des refuges à insectes.  Un panneau didactique informera les petits visiteurs des différentes parties du sentier didactique.

Capture d’écran 2013-02-27 à 11.31.51.jpeg
Enfin, il faut insister particulièrement sur l’aspect opérationnel du projet par le fait que les enfants vont participer tant à l’élaboration qu’à la viabilité de l’activité. En effet, ce sont les enfants eux-mêmes, avec le concours des divers partenaires, qui sèmeront, entretiendront les espaces, construiront et surveilleront les nichoirs, construiront et rempliront l’hôtel à insectes et cueilleront les fruits.
Nous vous tiendrons au courant de ces réalisations  avec les implications des enfants dans ces différents projets. Photos: quelques endroits concernés à Fraiture et au presbytère à Soheit-Tinlot. (A suivre)



Les commentaires sont fermés.