Vos légumes à vendre à l’Avouerie d'Anthisnes

Après le succès des points fermes qui se déceloppent chez nous, voici une autre initiative pour promouvoir les productions locales de qualité et la vente directe entre producteurs et consommateurs

Capture d’écran 2013-03-23 à 11.01.27.jpegLe mouvement citoyen d’Anthisnes en transition et le château de l’Avouerie d’Anthisnes ont mis en place des groupes d’achats communs (GAC). « Les GAC ont comme objectif de fournir des aliments plus sains et locaux », nous explique  Frédéric Schenk. Ils ont créé un partenariat avec le Jardin d’Antan à Fairon, une ferme productrice de légumes. Ils proposent des paniers maraîchers au prix de 6 ou 10 euros, composés de sept sortes de légumes pour le plus cher. Ce ne sont pas les mêmes à chaque panier, toujours des produits de saison. Il es possible de réserver sur Internet sur le site : www.avouerie.be.
Les gens peuvent aller les chercher le mardi ou le weekend «Nous voulons retrouver des aliments de qualité dans nos assiettes », nous déclare Denis Myslinski, un des membres d’Anthisnes en transition.

« Dans les grandes surfaces, les légumes n’ont pas de goût. Nous préférons consommer de la nourriture locale. De plus, ça tisse des liens entre des personnes. Le prix est équitable pour le consommateur et le producteur ». Et ce genre de marché a son petit succès : une quinzaine de personnes achetait leur panier maraîcher lors du premier achat commun. Et ce n’est qu’un début. « Si cela fonctionne bien, nous voulons élargir l’offre à des produits laitiers, à la volaille… , toujours avec des produits locaux. Nous avons d’ailleurs pris contact avec la ferme Louis Larock de Rotheux qui pratique la biodynamie pour peut-être aussi l’intégrer dans le GAC.
Une chose à laquelle nous ferons très attention, c’est la philosophie du producteur : s’il respecte bien l’environnement».

D' après l'article de JULIÀN FERNANDEZ LUNAR dans la Meuse du 23/3

Les commentaires sont fermés.