Tinlot: empoissonnement de la Bonne à Fraiture pour alimenter la pêche dans le Hoyoux

La neige persistante n'avait pas permis de le faire plus tôt, et c'est ce samedi que la Bonne a été empoissonnée par l'association "Les amis du Hoyoux" en présence de la nouvelle  échevine de l'agriculture et de la pêche, Christine Guyot.

Capture d’écran 2013-03-31 à 16.25.47.jpeg



La Bonne prend
sa source près
du carrefour
de
la rue des
Princes à
Fraiture

Nous l'avions déjà expliqué sur ce blog: Tinlot compte 4 ruisseaux. Les ruisseaux de Saint-Vitu et le ruisseau de Tillesse qui se rejoignent à Scry. Le Chawetay de Fraiture vers Nandrin.  Le Bougelet de Seny vers Clavier où il rejoint la Bonne. Le ruisseau de la Bonne appelé autrefois le torrent de la Bonne. Il prend sa source près de la rue des Princes à Fraiture, traverse le Fond de Soheit, passe sous la route Huy - Hamoir en dessous du «Coq au champ» et va se jeter dans le Hoyoux au Pont-de-Bonne.

Capture d’écran 2013-03-31 à 16.27.33.jpeg
Peu visible par les automobilistes, la Bonne a creusé un lit bien
profond.
Ici à Fraiture et à Soheit-Tinlot (près du Zoning)


Ce sont donc des centaines de jeunes poissons qui ont été ainsi déversés dans le ruisseau au lever du soleil. En collaboration avec le G.A.L.E.,(Groupement des Associations Locales d'Empoissonnement), une ancienne variété de poissons de la région (Hoyoux et Mehaigne) a été réintroduite dans les eaux. C'est un poisson plus rustique et plus résistant (en Wallon "poi'chon" voir photo ci-dessous).

Capture d’écran 2013-03-31 à 17.06.53.jpeg
La nouvelle échevine de l'agriculture, Christine Guyot.

Un plan d'eau dans le "Fond de Soheit" pour garantir le débit de la Bonne et y permettre la pêche?
Si les poissons sont surtout destinés à rejoindre le Hoyoux, l'idée de les retenir et d'augmenter le niveau d'eau de la Bonne, a fait naître le projet d'une retenue d'eau (voir un barrage) dans le fond de Soheit. Le plan d'eau ainsi crée remonterait vers Fraiture. L'échevine de l'agriculture est convaincue par cette idée
: "Ce serait non seulement une réserve d'eau pour les agriculteurs en été, mais aussi un espace Natura 2013 important pour la préservation de la faune et la flore locales, sans compter l'aspect pédagogique pour les enfants des écoles".

L'échevin des finances est aussi très optimiste sur ce dossier, car  des partenaires se sont déjà manifestés: "c'est un projet qui avait déjà été envisagé par le Syndicat d'Initiative de Fraiture qui pourrait aussi participer au financement pour l'aménagement des berges et la mise en valeur du site. ATT000011.jpgL'Amicale des cheurs réunis d'Ourthe-Condroz va de son côté créer un comité de soutien dans la commune".
Mais le renfort le plus inattendu est venu de «Tinlot Energie Hydraulique» qui argumente qu'un tel projet obligerait de protéger définitivement cette zone et donc d'écarter toute future implantation d'éoliennes… (A suivre)

Les commentaires sont fermés.