Balade de printemps du S.E.F. à Ramelot. Une belle occasion de découvrir le service d'entraide familliale de Huy

Capture d’écran 2013-04-28 à 21.02.48.jpeg
Près de 80 marcheurs se sont retrouvés  dimanche vers 14h à la salle Ramelot pour la première des deux marches annuelles du SEF.
Pour sortir un peu des circuits habituels et découvrir d'autres villages, les organisateurs avaient choisi Ramelot ce 28 avril avec un premier circuit vers Modave (6 kms) et un second allant jusqu'au château de Modave (11 kms). Sympathisants, familles, membres du personnel s'étaient donné rendez-vous pour cette marche conviviale et en famille pour certains. Pendant ce temps, d'autres bénévoles préparaient un buffet "gastronomique" pour le souper prévu à partir de 18h.

Capture d’écran 2013-04-28 à 20.56.50.jpeg
La directrice, Françoise Millet, a adressé un petit mot aux participants avant le départ en rappelant que le bénéfice de cette journée revenait aux projets du SEF et à l'accueil de personnes en difficulté. Ce sont près de 8 personnes dont plusieurs assistantes sociales qui travaillent actuellement au SEF dans 2 maisons d'accueil (2 fois 8 chambres), 3 appartements supervisés et 2 magasins de seconde main. L'hébergement est limité à 9 mois. Il faut remarquer que le service accueille de plus en plus de jeunes. (voir la suite ci-dessous et un article complémentaire dans quelques jours)

Capture d’écran 2013-04-28 à 20.54.16.jpeg

Un peu d'histoire
Le SEF a été fondé en 1938 par le Père Dominique Pire. Pour lui, il s'agit déjà d'une ouverture à tous par-delà les différences sociales (très marquées à l'époque), religieuses et politiques.
Il met aussi l'accent sur le rôle éducatif réciproque: aidés et aidants ont quelque chose à apprendre les uns des autres.
Enfin, il exige le professionalisme: les bénévoles reçoivent une formation par des médecins, philosophes, techniciens. Simone Rouchet, co-fondatrice du SEF, sera une des toutes premières diplômées assistante sociale.
En 1940, le SEF est fondé officiellement. Jusqu'en 1981, le SEF suivra ce chemin en adaptant ses interventions aux besoins de l'époque, en participant à des actions de coordination et de quartier. A ce moment-là, les services d'aides familiales, privés et officiels, s'ouvrent un peu partout et le rôle du SEF dans ce domaine devient secondaire. Par contre, d'autres besoins se font cruellement sentir.
C'est la crise du logement et, avec elle, la naissance d'un nouveau groupe social: les "sans-abri".

Pour en savoir plus, voir le site du SEF

Capture d’écran 2013-04-28 à 21.08.29.jpeg

Capture d’écran 2013-04-28 à 21.09.48.jpeg
Capture d’écran 2013-04-28 à 21.10.08.jpeg
Cliquez sur les images pour agrandir

Les commentaires sont fermés.