Communes voisines. Modave, conseil communal lundi 8 juillet. Le PS veut le départ de l'échevine des travaux

Le PS est bien décidé à ne pas lâcher prise dans l’affaire des produits de raclage emportés par l’échevine des travaux modavienne. L’opposition demande la démission de Catherine Greindl. Pour ce faire, ils ont convoqué un Conseil communal ce lundi. Le débat entre Ose et PS s’annonce bien agité.

Capture d’écran 2013-07-03 à 19.11.04.jpegDécidément, la saga concernant l’échevine des travaux n’est pas près de s’arrêter. Après avoir écrit au ministre de tutelle, Furlan, le PS a demandé la convocation d’un Conseil communal, lundi prochain. «Normalement, il n’y a jamais de Conseil en juillet. Mais nous ne sommes pas satisfaits des réponses du groupe Ose concernant la polémique des produits de raclage (NDLR : Catherine Greindl aurait utilisé ces résidus de tarmac communaux pour refaire son allée). Lors de cette séance publique, nous allons demander que l’échevine démissionne. Mais ce n’est pas tout. Nous voulons aussi qu’elle rembourse les 2.500 euros, soit ce que valent les 500 tonnes de produits qu’elle a pris. Dernière chose : elle devra remettre en état la haie du hall des travaux, qui a été dégradée lorsque l’entrepreneur est allé chercher ces résidus », nous explique Serge Robert, conseiller de l’opposition et ancien échevin des travaux. (Photo ML: l'ancien échevin des travaux, Serge Robert)
Son groupe et lui attendent également de pied ferme la réponse du ministre de tutelle concernant cette problématique. De quoi avoir en poche un argument supplémentaire pour argumenter face à la majorité.


OSE001.jpg« UN BOULOT DINGUE » De son côté la majorité ne cesse de soutenir Catherine Greindl. Une échevine «très méritante », selon la bourgmestre Jeanne Defays. Même lorsque Ose était dans l’opposition, cette enseignante était déjà très impliquée dans les dossiers. « C’est une personne qui fait vraiment un boulot dingue pour le bien de Modave. Elle s’investit beaucoup. Il n’y a donc pas de raison qu’elle s’en aille », souligne la bourgmestre, totalement contre la démission de son échevine.
La bourgmestre reconnaît tout de même que le Collège a fait une erreur. En effet, l’entrepreneur qui a réaménagé l’allée de Catherine Greindl avait, préalablement, introduit une demande au Collège pour prendre ces produits. «L’échevine n’était pas présente, et c’est vrai que nous aurions dû demander à qui étaient destinés ces résidus de tarmac. C’est une erreur d’appréciation. Catherine Greindl ne se sent pas bien d’avoir mis notre groupe dans l’embarras. Mais elle n’a certainement pas volé ce produit, et assume ses responsabilités », conclut Jeanne Defays.
Article complet de DÉBORAH TOUSSAINT dans la Meuse du 3 juin.
(Photo Ose: La Bourgmestre Jeanne Defays)
Note du Blog de Tinlot. Pour rappel, c'est dans le cadre des projets du GAL (7 communes condrusiennes), que la commune de Modave et que l'échevine des travaux avait décidé de "donner" ces tonnes de raclages héritées de son prédécesseur.
En effet ce terrain doit être utilisé pour le maraîchage.

Capture d’écran 2013-07-03 à 20.00.01.jpeg
Voir l'article précédent sur ce blog. Strée: premier espace test maraîcher en Wallonie. Les nouveaux maraîchers pourront y cultiver leurs légumes. Il s'agit du premier espace test maraîcher en Wallonie sur un terrain de 6 hectares appartenant à la commune de Modave, et mis à la disposition du GAL, juste derrière le hall des ouvriers communaux.

Les commentaires sont fermés.