Un deuxième ouvrier est décédé, après l’accident survenu mercredi dernier sur l’E42

Quatre ouvriers travaillaient avec un engin de traçage au sol sur un chantier mobile, quand un camion avait percuté le camion-tampon de l’installation. Celui-ci avait été projeté sur les quatre ouvriers. L’un d’eux, Frank Polomé, âgé de 25 ans, avait été tué sur le coup; trois autres avaient été atteints de brûlures et l’un d’eux était grièvement blessé. On a appris mercredi qu’il avait succombé à ses blessures.

Capture d’écran 2013-08-07 à 22.48.05.jpeg

Le chauffeur du camion, qui avait reconnu s’être assoupi quelques secondes avant l’accident, avait été laissé en liberté, mais a été inculpé de faux et usage de faux, le tachygraphe de son camion ayant été trafiqué, ainsi que d’homicide involontaire et de coups et blessures involontaires.

Convoqué pour être licencié

Le conducteur à reçu ce mercredi une lettre de convocation pour un entretien préalable à un renvoi affirme l’Essentiel sur son site. «Par la présente, nous vous informons que vous êtes convoqué à comparaître au sein de la société (…) le jeudi 8 août à 10h à Leudelange. Objet: entretien préalable à un licenciement.» Voici le contenu de la lettre reçue ce mercredi par Patrick G., chauffeur de la société Arthur Welter.

«Je ne suis pas surpris de cette lettre, cela correspond à des pratiques que j'avais déjà constaté au sein de la société, affirme le chauffeur, contacté mercredi par L'essentiel Online. Je suis franchement déçu, car cette lettre survient alors même que je n'ai jamais reçu de nouvelle de mon employeur depuis l'accident.»

La Meuse en ligne 7/8 et voir les articles précédents sur ce blog

Les commentaires sont fermés.