Enquête publique sur le cadre éolien : des choix irréversibles pour le Condroz à bien mesurer

Lundi soir à Nandrin, la Fédération des Collectifs du Condroz a présenté, à la presse, son plan d'action pour informer les citoyens et les aider à y voir clair dans les enjeux et les procédures de l'enquête publique en cours dans toutes les communes.  Chaque citoyen peut remettre un avis avant le 30 octobre.

Voir l'article d'hier sur ce blog et L'Avenir du 24 sept.

Capture d’écran 2013-09-25 à 11.57.41.jpeg
Parmi les folders à télécharger ci-dessous: "Valoriser le paysage wallon, l'or de demain"

Que représente cette fédération ?
Elle regroupe les collectifs condruziens qui se sont rassemblés sous l'étiquette "Collectifs du Condroz"
Anthisnes. Clavier : "Que du Vent Odet-Clavier" et Collectif "Hurlevent Pair-clavier". Engis. Havelange : "Collectif Havelange". Nandrin : "Nandrin Alter Eolien". Ouffet : Collectif "Hurlevent Ouffet". Tinlot : "Tinlot Energie Verte"

Pour les énergies alternatives
"Nous ne sommes pas contre l'éolien mais pour un "mixe" avec un ensemble d'alternatives adaptées à nos communes.
Oui, il faut trouver des alternatives aux énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon).
Mais ces alternatives doivent être étudiées de manière neutre et objective, sans idéologie. Elles doivent prendre en compte le cadre de vie et la santé des riverains, évaluer le gain écologique par rapport aux nuisances et au coût économique. La politique actuelle du tout à l’éolien menée par le gouvernement wallon  ne répond pas à ces exigences. Il  existe aussi d’autres alternatives qui ne sont pas suffisamment  étudiées (biomasse, géothermie, énergie hydraulique,…). Enfin, le coût de cette politique est démesuré".

Cette fédération travaille en partenariat avec "Vent de Raison".
Nous reviendrons sur  les membres représentants les différents villages lors de la présentation de la soirée du 10/10.

En pratique:
L'enquête publique est bien sûr la priorité et il y a urgence. Il faut savoir que les zones qui seront définies après l'enquête seront reconnues d'utilité publique et échapperont ainsi au pouvoir communal et à toute autre consultation.

Une soirée d'information pour les citoyens le 10/10 à la salle la Tinlotoise.
Des distributions de folders et de toutes boîtes, une présence dans les médias.
Des interpellations communales et parlementaires
Une mise à disposition d'outils concrets et de conseils pour comprendre et remettre un avis dès maintenant. Vous trouverez tout cela sur: http://collectifsducondroz.be/

Capture d’écran 2013-09-25 à 12.16.57.jpeg
La fédération interpelle également sur la manière dont "les lots" ont été constitués. En incluant Liège, la vallée de la Meuse et des zones d'exclusions connues dans le lot N°7, on sacrifie d'office le Condroz définitivement avec toutes les extensions inévitables autour des parcs qui seront acceptés. (Carte à Télécharger)
Voir le résumé du dossier ci-dessous avec les renseignements concrets.

1. Rappel du dossier :
Au printemps 2013, le Gouvernement Wallon a présenté aux communes wallonnes un premier projet de cartographie éolienne, accompagné du cadre de référence. La cartographie a fait l’objet d’un rapport sur les incidences environnementales, afin de cerner au mieux les implications du développement éolien sur le territoire wallon.
Les réflexions des communes et des  mandataires locaux, ainsi que les recommandations du rapport sur les incidences environnementales, ont été intégrées et des modifications au cadre et à la cartographie ont été apportées. La distance minimale aux zones d’habitat a ainsi par exemple été allongée, de 450 à 600 mètres.
 
2. Enquête publique – Documents : (pour les détails sur l’enquête publique visitez  le site officiel http://spw.wallonie.be/dgo4/eolien/)
 
Désormais, c’est à la population wallonne dans son ensemble qu’il revient de s’exprimer sur ce développement éolien, via l’enquête publique qui est organisée sur la « carte positive de référence traduisant le cadre actualisé, associée à un productible minimal par lot permettant de développer le grand éolien à concurrence d’un objectif de 3800 GWh à l’horizon 2020  »
 
Tous les citoyens wallons sont invités à répondre à cette enquête publique. Il est important de donner votre avis MAINTENANT, après ce sera peine perdue !

Pour informer les citoyens wallons, la fédération a édité 3 folders  sur l’impact de la politique d’implantation des éoliennes  que vous pouvez télécharger directement:
 
- l’impact sur votre santé :
(http://www.collectifsducondroz.be/images/pdf/FolderSante.pdf), les nuisances sonores et infrasonores des parcs éoliens sont désormais universellement reconnues comme pouvant avoir des effets pervers en matière de santé, plus particulièrement en ce qui concerne les perturbations du sommeil, la somnolence diurne, l’acuité mentale, les acouphènes et les troubles du rythme cardiaque ;
 
- la destruction de votre patrimoine paysager remarquable :
(http://www.collectifsducondroz.be/images/pdf/FolderPaysages.pdf) celui de la Wallonie, « Le territoire de la Wallonie est le patrimoine commun de ses habitants » , et l’impact de cette destruction sur notre cadre de vie et sur le tourisme dans notre région ; « Valoriser le paysage wallon, l’or de demain »
 
- l’importante dévalorisation de vos maisons ;
(http://www.collectifsducondroz.be/images/pdf/FolderPaysages.pdf ) « L’environnement marque une âme et c’est la prolongation d’une maison »
 
- le coût exorbitant de cette politique, supporté par le contribuable et ce, pour enrichir les promoteurs et les exploitants de parcs éoliens. :  (http://www.collectifsducondroz.be/images/pdf/folderCout.pdf)
 
Pour remettre un avis
Jusqu’au 30/10/2013, vous pouvez adresser vos observations, remarques et réclamations, par lettre, auprès de votre administration communale en y indiquant vos noms et adresse ou par mail à eolien.dgo4@spw.wallonie.be.
 
Pour des exemples de lettres, remplissez ce formulaire (http://collectifsducondroz.be/index.php/contact)

Conseil important
Pour un suivi, vous adressez une copie de votre réclamation auprès de la Fédération des Collectifs du Condroz (collectifsduvraicondroz@gmail.com)  par courrier ou par mail.

Et si vous avez des questions, n'hésitez pas à venir le 10 octobre, à consulter le site ou à prendre contact avec un membre du groupe.

Capture d’écran 2013-09-25 à 12.37.09.jpeg
Stéphan Van der Stegen (au centre) est le porte-parole des collectifs du Condroz, à ses côtés Etienne Offergeld et Freddy Prouveur pour Tinlot. Joseph Vermoelen, Jean-François Pollard et Jeannick Piron pour le collectif de Nandrin et Francisque Iglésisas pour Ouffet (en haut à droite). Autres représentants des communes: Havelange, Bruno Grindel. Clavier, Annie Luymoeyen et Luc Herwatz. Anthisnes, Charles Anciaux. Engis, Valérie Marichal.

Les commentaires sont fermés.