Nouvelles règles: 1.000 euros de dette ? Plus de droit à un crédit !

Capture d’écran 2013-12-27 à 18.20.42.jpeg

21 milliards d’euros ! L’encours des emprunts contractés par les Belges pour acheter une voiture, un frigo, un iPad, etc. Le problème, c’est que de plus en plus de gens ne savent plus rembourser. Le ministre Vande Lanotte (protection des consommateurs) a décidé de serrer la vis !
> Dette. Afin de ne pas enfoncer davantage les gens dans le gouffre de dettes, aucun crédit ne pourra être accordé lorsque quelqu’un aura un arriéré de plus de 1.000 euros.
> Démarchage. L’interdiction devient plus stricte. Il est déjà interdit de vendre des crédits de porte à porte. Désormais, cette interdiction vaudra également pour les crédits proposés en rue ou dans le métro, par la poste, par téléphone ou par courriel sans y être invité.
> Promotions. Celles couplées à la souscription d’un crédit sont interdites. L’octroi d’une réduction sur un produit en raison du fait qu’un crédit a été souscrit pour le payer n’est plus autorisé. En outre, le message «Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent » devra figurer dans la pub.
> Prêteur. Dorénavant, quiconque souhaite octroyer des crédits devra solliciter une autorisation assortie d’exigences précises, soumise au contrôle. Le prêteur ou médiateur de crédit devra prouver qu’il a évalué de manière suffisante la solvabilité du consommateur. D.SW. La Meuse du 21 décembre.

Les commentaires sont fermés.